Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • vendredi 25 février 2011 à 01h11min

A la suite du décès d’un élève, imputé par ses camarades et sa famille à la police, Koudougou a connu mardi et mercredi 48 heures de manifestations qui se sont soldées par des morts et plusieurs blessés. Hier la tension était retombée dans le chef-lieu de la région du Centre-Ouest (dont le gouvernorat a été incendié) tandis que la contagion semblait gagner d’autres localités du Burkina, dont Ouagadougou, Ouahigouya ou encore Poa, où un élève a été tué.

Deux élèves et un policier morts à Poa et à Kindi

Koudougou s’est réveillée hier jeudi dans une sorte de torpeur, provoquée, entre autres, par le décès de deux manifestants. Comme nous le disions dans notre édition d’hier, le bilan est très lourd. Si un calme précaire règne à Koudougou, la contestation a gagné les autres localités de la province, où des manifestations sont organisées par les scolaires. Des scolaires, touchés par balles réelles tirées par des policiers, sont morts à Poa et à Kindi.

On ne sait vraiment pas ce que les jours à venir nous réserveront, tant la tension est palpable. Les rencontres succèdent aux rencontres à la recherche de la formule magique pour éteindre l’incendie de la contestation scolaire. Les étudiants sont également dans une dynamique de concertation pour faire le point des dégâts dans leurs rangs. Ces dégâts, on s’en doute, sont essentiellement humains. Au niveau du CHR de Koudougou, on a enregistré 30 blessés pour la journée du mardi 22 février et 64 autres pour la journée du mercredi ; soit 94 en deux jours de fronde. Ces blessés sont majoritairement des élèves et des étudiants. Trois étaient dans un état critique et ont été évacués à Ouagadougou.

Comme on le sait déjà, deux manifestants ont trouvé la mort : il s’agit d’Assad Ouédraogo, né le 05 août 1993, élève en classe de 3e au lycée municipal, et d’un autre toujours gardé à la morgue et dont on ignore l’identité. Par ailleurs, parmi les évacués à Ouaga, un étudiant de 1re année d’économie à l’Université de Koudougou aurait succombé. On a appris que deux agents, blessés grièvement, ont été évacués à Ouagadougou. Calme à Koudougou certes, mais les autres localités de la province du Boulkiemdé ont pris le relais. Dans presque toutes les localités, les scolaires sont descendus dans les rues et se sont heurtés aux agents de sécurité.

Là aussi, le bilan est macabre : à Kindi (50 km de Koudougou), un élève du nom de Michel Bouda, 16 ans, de la classe de 4e, a succombé, touché par des balles en plein cœur. Un autre, Bougouma Kuilga, de la classe de 5e, a été blessé à la main et soigné sur place au CSPS de Kindi. En réplique, les élèves ont fait le tour de la ville, saccageant des maisons et brûlant les biens mobiliers et immobiliers des policiers.

Autre point chaud, Poa (25 km de Koudougou) : Là-bas, un écolier du CE2 qui traversait la route pour faire une commission a été touché par des balles et en est mort. Un commerçant de Poa a reçu trois balles au niveau des membres supérieurs et à la poitrine. Le policier qui a tiré a été pourchassé et lynché alors qu’il avait trouvé refuge dans la maison d’un agent de santé. A Réo (15 km de Koudougou), des manifestants ont incendié le commissariat de police et le haut- commissariat.

A Nandiala (25 km de Koudougou) et à Kokologho (55 km de Koudougou), des manifestations ont été organisées avec fort heureusement des bilans moins dramatiques. Espérons que les différentes médiations entreprises par les autorités de la place, les sages de Koudougou et les leaders d’opinion permettront d’éteindre cette crise qui commence à se généraliser et à prendre des proportions inquiétantes. Quand nous tracions ces lignes, la tension n’était pas totalement retombée dans ces localités, surtout à Kindi, où les manifestants étaient toujours dans la rue et se livraient à la destruction de certains biens publics et privés.

Cyrille Zoma


…à Ouagadougou… : L’onde de choc

Les élèves de la capitale se sont joints au mouvement de protestation de Koudougou consécutif au décès de Justin Zongo. Hier, jeudi 24 février 2011, plusieurs dizaines de lycéens sont allés réclamer « Justice, vérité et égalité » à leur ministère de tutelle puis au palais de justice.

« Justice », « lumière », « vérité ». Ce sont les mots qu’ont écrits à la craie sur le pavé de la cour et une partie de la terrasse du bâtiment abritant le ministère des Enseignements secondaire et supérieur et celui de l’Education nationale et de l’Alphabétisation les élèves qui ont envahi l’enceinte de leur ministère de tutelle hier, jeudi 24 février 2011, aux environs de 10h.

Auparavant, ils sont passés à la télévision nationale pour tenter de faire passer leur message. Ils sont même parvenus aux portes de l’immeuble abritant le ministère mais n’ont pas pu y pénétrer. Selon le directeur de la Communication et de la Presse ministérielle (DCPM) du ministère des Enseignements secondaire et supérieur, Aboubacar Sy, que nous avons joint au téléphone, les lycéens ont exigé de voir les ministres.

Ces derniers étant en réunion en ville, il aurait proposé aux manifestants de rencontrer leurs représentants en vue de recueillir leurs revendications afin de les transmettre à qui de droit. La désignation de ces représentants aurait été finalement réfutée par la foule réclamait haut et fort : « Vérité et justice ». Les lycéens ont ensuite quitté le ministère pour prendre la direction du palais de justice.

Lorsque nous les avons rejoints sur l’avenue Kwame-N’Krumah à la devanture du palais, nous avons été littéralement assailli, chacun voulant placer un mot ou sa phrase choc. « Il faut l’écrire dans votre journal : si justice n’est pas rendue, nous allons nous rendre justice nous- mêmes », crie l’un d’entre eux. « Si la justice ne fait pas bien son travail, nous allons passer d’un Etat de droit à un Etat d’exception », renchérit un autre. Aux autorités administratives de la région du Centre-Ouest, les élèves entendent donner une leçon de biologie : « On n’a jamais vu la méningite en février.

S’ils n’ont pas fait la 3e, qu’ils viennent nous voir nous leur expliquerons comment se manifeste la méningite ». A vue d’œil, les manifestants venaient de différents établissements de la capitale, car rien qu’à regarder les uniformes, on pouvait distinguer, entre autres, des élèves du lycée technique de Ouagadougou (LTO), du lycée Philippe-Zinda-Kaboré (LPZK), et du lycée Bogodogo. « La lutte continue tant que justice n’est pas faite ! », criaient-ils en quittant les lieux. Ambiance.

Hyacinthe Sanou


…à Ouahigouya : Des élèves dans la rue

Les élèves des différents établissements secondaires de la ville de Ouahigouya ont déserté les classes la matinée du jeudi 24 février 2011 pour demander des éclaircissements sur les circonstances du décès de leur camarade Justin Zongo à Koudougou et celui des deux étudiants de la même ville. Ils exigent également la libération des élèves incarcérés par suite des différentes manifestations à Koudougou.

Rassemblés à la place de la nation, les frondeurs ont multiplié les va-et-vient entre la résidence du gouverneur de la région du Nord, le siège du conseil régional, la direction régionale de la police nationale, le commissariat central et la mairie de Ouahigouya. Multipliant les slogans liberté et justice, les jets de pierres, brûlant par–ci par-là des pneus sur certaines chaussées, les élèves ont fait le « chaud » une heure durant sans être inquiétés par les forces de sécurité.

Après avoir cassé les vitres de la guérite du conseil régional, certains se sont introduits dans l’enceinte de la direction régionale de la police du Nord, où ils ont essayé de défoncer les fenêtres du bâtiment principal, pendant que d’autres cassaient les ampoules et brûlaient des pneus devant et à l’intérieur. Un chauffeur de l’Administration conduisant un véhicule fond rouge, qui a voulu se frayer un passage dans la foule, a vu briser les vitres de son véhicule. Acculée, la police a dispersé les manifestants à coups de gaz lacrymogène.

Après cette sortie, la police s’est repliée, les laissant faire le pied de grue à la résidence du gouverneur puis devant le commissariat central. Ils sont revenus aux environs de 11h 00 contraindre les commerçants en face de la place de la nation à fermer boutique avant de se disperser. Il faut signaler que cette manifestation des élèves a fortement perturbé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du rapport provisoire du plan stratégique décennal de modernisation de l’Etat et de son premier plan d’action.

La cérémonie d’ouverture, qui était prévue pour 8h 30 à la salle de conférences du conseil régional du Nord, n’a pu se tenir. Les autorités ont préféré éviter la confrontation en ne se présentant pas à la cérémonie. C’est finalement aux environs de 13h 00 que le ministre Soungalo Ouattara est arrivé sur les lieux de la rencontre. Aux dernières nouvelles, les autorités locales auraient rencontré les responsables des élèves afin de calmer les esprits.

Emery Albert Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 25 février 2011 à 02:12 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    C’est vraiment dommage qu’on passe le temps d’ajouter la bêtise à la bêtise. Laissez les gens manifester dans le calme. Pourquoi les réprimer, les tuer ? On ajoute inutilement des morts à un mort déjà suspect. A Ouaga où les jeunes ont marché dans le calme sans police, aucune destruction n’a été mentionnée. Mais là où il y a répression, il y a débordement et mort d’homme. Nous disons STOP !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 03:08 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Vraiment que Blaise laisse les ivoiriens avec leurs problemes.
    Il vaut s’occuper des Burkinabes qui ont assez de difficultes que de courir derriere un hypothetique Prix Nobel de la Paix avec force.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 04:18 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Arrêtons de verser de l’huile sur le feu, il faut que les forces de l’ordre si on peut les appelés encore ainsi arrêtent de tirer sur le peuple qui réclame justice, car avec les morts se multiplies chaque jours.

    Que vos âmes reposent en paix, que la terre vous sois légère.Nous qui sommes encore en vie, nous battrons pour ne pas que votre mort soit gratuite.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 04:24, par Odjou En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Voilà jusqu’où peut aller l’irresponsabilité de tous. Je suis éducateur et par voie de conséquence, je vais dans un premier temps condamner le personnel du lycée de Justin. Comment le proviseur et les enseignants vont-ils laisser la police embarquer le bambin sans daigner suivre pour comprendre et relater ce qui s’est passé au commissariat aux parents de Justin qui ont placé cette confiance en eux en inscrivant leur enfant dans l’établissement ?

    Et ces professeurs qui ont, je suppose bien, au moins un Bac + 2 qui étaient présents au moment de l’arrestation de Justin ? S’est-il trouvé un qui s’est inquieté de ce qui pouvait arrivé à Justin ? Voilà des éducateurs de hauts niveau qui connaissent leur droit et enseignent la morale aux élèves ! Sont-ils seulement là pour leur salaire ? Les parents de Justin se doivent de déposer une plainte contre les responsables de l’établissement, même si elle ne va rien donnée comme on le sais d’avance, ce n’est pas grave. Justin est mort assoifé de justice ; il s’est même rendu chez le procureur !

    Aux autres parents d’élèves qui ont des enfants dans l’établissement, je leur conseillerai de trouver à compter de l’année scolaire 2011-2012, un bon établissement où leurs enfants seront plus ou moins suivis. Au regard du comportement des premiers responsables de l’établissement, je puis affirmer que c’est un établissement qui manque de sérieux et où les résultats peuvent être médiocres sinon nuls.C’est une pub gratuite en tout cas pour l’établissement. Pensez-vous un seul instant que les dirigeants du Collège de la Salle, du Collège Protestant,pour ne citer vraiment que ces exemples parmi tant de bonnes et serieuses écoles un peu partout au Burkina Faso, accepteraient laisser partir un de leurs élèves dans les mains de policiers zélés qui ne sont hommes que devant des filles et femmes qu’ils savent bien protéger ? Je ne crois vraiment pas.

    Quelle image les enseignants de cet établissement auront-ils dans leurs classes ? La première question que je poserais bien volontiers à mes enseignants en classe, si j’étais elève dans cet établissement, c’est la suivante :"Monsieur s’il vous plaît, que pensez-vous de la situation ?"

    Mais bon, chers colègues, vous êtes peut-être moins instruits que ces medecins qui ont constaté la meningite et ce procureur qui après avoir donné les raisons et mobiles de la mort des suites d’une "crise de méningite" se décide enfin de diligenter une enquete approfonie pour trouver le nouveu type de miningocoque. Vous avez déjà donnés les conclusions de l’enquête ; voulez-vous maintenant faire une enquête pour déterminer les différents procédés et methodes ayant servi à parvenir à vos ignobles conclusions ? Que de bassesses ignobles ! ON EMERGE VRAIMENT !

    A tous qui sont cités dans cette affaire,DR de la police, Commissaire, procureur, policiers, autorités sans responsabilité, etc, comme dit l’autre " Ce n’est pas vous oh, c’est le régime Compaoré !" Courage dans chacun de vos actes qui ne manqueront pas de faire votre promotion.

    Aux soi-disant autorités coutumières et religieuses aux ordres et affiliés, Dieu et les ancêtres vous voient tous et individuellement et vous êtes aussi coupables et complices que ces policiers protecteurs de fesses, pardon de fille. Votre role ne doit pas se reduire à venir bénir les crimes de sang et autres. Combien êtes-vous à appeler vos fidèles et sujets à venir supporter le regime où à traiter des fonctionnaires d’étranger dans vos localités et à les chasser ? L’on ne niera pas évidemment qu’il y a parmi vous certains qui sont intègrent. Chacun se reconnaîtra.

    Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 16:43, par jardieu En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      voila qui est bien dit. j’attire l’attention de nos soit disant autorités d’avoir un jour la FORCE de dire la vérité ; J’ai très souvent honte de les écouter à la télé et me poser la question comment ils se regardent après de telle bassesse.Si seulement la HONTE tuait !!

      Répondre à ce message

      • Le 27 février 2011 à 18:36 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        Des policiers zélés qui viennent, au mépris des franchises scolaires et universitaires enlever au vu et au su des enseignants doivent être immédiatement sanctionnés de ces violations graves de droits humains. Ils sont téléguidés par qui ? Et avec tout ça, on vient accuser le Président COMPAORE avec son régime. Pensez-vous que le régime du Président COMPAORE puisse cautionner ces comportements barbares d’un temps à jamais révolu depuis la journée nationale du pardon ? Le Président COMPAORE ne souhaite qu’une chose : LA PAIX. Un burkinabé vivant en France.

        Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 20:30, par ELEVE En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      Ces crimes montrent une nouvelle fois comment notre cher pays fonctionne(dans l’injustice,la corruption,l’oppression). Tout un systeme qui doit etre mis en cause. D’abord,Le gouverneur de la région du centre Ouest est tres nul,aucune maturité. Aussi,un maudit établissement dirigé par des irresponsables ; une police de merde. Par ailleurs,les responsables religieux doivent cesser d’encourager les meurtres meme s’ils sont implicitement derriere le pouvoir politique en place. Ne vous menez pas de ce qui vous regarde pas SVP les religieux ! Quand au gouvernement,sachez que tout à une fin. Et meme avec le petit congé accordé aux eleves,la lutte continuera car ils ne sont pas si bete comme vous le pensiez. Si ces differents crimes continuent d’exister dans notre pays,le president de la republique avec son gouvernement devra s’inquiter vu que les arabes ont donné le ton et effacer la peur de la tete des citoyens. Donc Mefiance !

      Répondre à ce message

      • Le 26 février 2011 à 19:13, par sountoura drissa En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        Apaisée la tension ne confond pas le monde arabe à le notre.du calme la prise de conscience des hommes intègres n’est pas du tout loin sa y ait au seuil de la porte.

        Répondre à ce message

      • Le 27 février 2011 à 18:40 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        ELEVE, du calme, il faut du temps pour faire la lumière sur ce crime horrible et punir les coupables. On garde cette fois-ci l’oeil ouvert. Les responsables y compris les commanditaires devront être sanctionnés. Suivez le regard de Blaise COMPAORE. S’il ne le fait pas, il court à la catastrophe car il a suffit d’un seul mort chez Ben Ali et celui-ci est parti. voilà maintenant que Kadhafi aussi est sur la select...Donc, au Burkina, nous allons privilégier la paix et la cohésion sociale en sanctionnant sans laxisme les canards boiteux...

        Répondre à ce message

    • Le 27 février 2011 à 10:54, par lintègre En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      je suis d’accord avec mon frère odjou ! les parents doivent se méfier d’envoyer leurs enfants dans ce genre d’établissement, sinon comment comprendre qu’un problème entre deux élèves finisse à la police, pendant que l’établissement a un règlement intérieur ????????

      Répondre à ce message

      • Le 2 mars 2011 à 15:11, par yahoo En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        « Il faut se méfier des condamnations hâtives. Le responsable de l’établissement a convoqué dès le jour du conflit(16/12/2010)pour le 17/12/2010 les parents des deux parties. C’est suite au silence de l’une des parties(jusqu’à l’heure ou nous traçons ces lignes)que l’autre partie est allée se plaindre à la POLICE. Prenez soin de comprendre les faits et gestes des responsables afin d’éviter de dire tout ce qui vous passe par la tête. Evitez d’être moins sérieux comme vous le pensez à leur endroit ».

        Répondre à ce message

      • Le 2 mars 2011 à 15:15, par Paul En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        « Il faut se méfier des condamnations hâtives. Le responsable de l’établissement a convoqué dès le jour du conflit(16/12/2010)pour le 17/12/2010 les parents des deux parties. C’est suite au silence de l’une des parties(jusqu’à l’heure ou nous traçons ces lignes)que l’autre partie est allée se plaindre à la POLICE. Prenez soin de comprendre les faits et gestes des responsables afin d’éviter de dire tout ce qui vous passe par la tête. Evitez d’être moins sérieux comme vous le pensez à leur endroit ».

        Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 05:39, par NIORT En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Il faut que le régime en place fasse bcp attention,
    toutes ces manifestation, au delà de leur facteur déclencheur, traduisent également un profond malaise de la population vis à vis du système Compaoré. Il faut que le président fasse sienne cette déclaration de Norbert : il faut savoir quitter le pouvoir avant que le pouvoir ne vous quitte !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 06:29 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    manifestations a kaya lundi 28 feb 2011 au lycee provincial de kaya a 8h 30mn

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 09:27, par yamâam En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Cette affaire est grave :ça fait trop de morts et de blessés.Et tout ça parce qu’à l’origine, les autorités du Centre-Ouest ont voulu servir du maquillage dans un problème où il y a eu tout de même la mort d’un élève.
    Vivement que les esprits s’apaisent ! Et dans la gestion de cette affaire, l’État devra faire les choses proprement pour ne pas donner des bonnes raisons aux élèves d’arrêter les cours chaque année scolaire pour commémorer la mort d’un des leurs ( cas de Nébié Flavien) dont ils attendent toujours justice et lumière.Si le droit est dit et les coupables punis conformément à loi, nous pensons que c’est le pays tout entier qui en sortira grandi : les hommes qui exercent la puissance publique sauront désormais à quoi s’en tenir et en cas de situation compliquée les citoyens auront la patience d’attendre qu’une justice en laquelle ils auront désormais confiance fasse son travail comme il se doit.
    Vive le Burkina !Vive la justice !Vive la démocratie et Vive la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 10:05, par SIENKAON En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Merci de nous tenir informés de la situation actuelle. C’est vraiment déplorable de voir comment est-ce que ceux même qui sont sensés assurer notre sécurité se révèlent être nos sources d’insécurité. Le trop plein déborde toujours et cela doit être un conseil pour nos dirigeant qui ont toujours cette mauvaise habitude à vouloir cacher la vérité au peuple. Qu’ils sachent que le virus de la Tunisie, de l’Egypte,...., peut aussi arriver chez nous. TROP C’EST TROP. A bon entendeur, salut !!

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 10:07, par som_fils@yahoo.fr En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    ces evenements me rappelle le drame de Sapouy. J’etais le DG de mon etablissement et j’amenai mes eleves a manifeste a chaque fois pr la recherche de justice, mais elas... Ns avt echoue, et le peuple tant vers l’echec. Le president s’est forme des commondos pr sa propre protection et s’en fiche de la securite de son peuple. Les tueries pr les forces de l’ordre et du desordre se multiplient soient pr des jouets ou soient pr raison de "fesse". Presi n’a plus le control du pays, demandons simplement un changement de regime. "Malheur a celui qui ballonne son peuple"

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 10:11, par lala En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Que Dieu Protège Le Burkina, nous avons tous des enfants mettons nous à la place de ceux qui ont perdu la leur a cause de l’idiosie de certain policiers, ces policiers non t’il pas de coeur ni enfants ou encore n’ont il pas été élève qu’il se met à la place de ce jeune justin.

    la force de ordre est devenue celle du desordre, les agens de la securité celle de la destruction ou allons nous, si ceux qui sont là pour nous protègé sont pire que des bandis de grande chemin.

    que les autorités se lève, et même s’il faut une autre formation pour faire compredre au homme de tenue leur vrai devoir, car c’est n’est pas la premiere fois qu’on voit ces genres de chose au BF.

    Dieu nous protège tous.

    Répondre à ce message

    • Le 26 février 2011 à 01:05, par yak En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      à celui qui écrit qu’il faut une formation aux forces de l’ordre,je lui dirai qu’un régime qui dure aura tendance à former des gens sans formation idéo-politique pour pouvoir les manipuler quand il y aura des mouvements de contestation.revenons à Thomas Sankara qui disait en ces termes :" un militaire sans formation idéo-politique est un criminel en puissance".pourquoi tuer ceux qui vont gouverner demain ? réveillons nous !c’est ce qui faisait dire à joseph ki zerbo : "nan laraa an saara !" qui veut dire si on se couche nous sommes tous mort !il faut aussi voir ceux que nous recevons.on nous dicte notre modèle de développement. depuis les OGM dont nous sommes le pays pilote. en inde les gens se suicides. le PAS (programme d’ajustement structurel)etc.

      Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 10:15, par un contribuable En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Ayons un comportement citoyen.
    Et pour une fois faisons confiance a la justice. Accordons un credit à nos autorités et attendons de voir la suite.

    Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 16:07, par CVS En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      mon ami faut dire plutôt pour deux fois. tu dis pour une fois ayons confiance à la justice et accordons un crédit à nos autorités.....c’est pas ces même ces mêmes autorités qui ont accusé la méningite. le DR de la police n’a t-il pas dit que le dossier entre les deux camarades de classe étaient classé ?

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 17:16, par L’Autre Africain En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      Cher contribuable, voilà ce qu’ils ont fait de notre confiance : Sankara est mort de "mort naturelle", Henri Zongo et Lingani ont "fomenté un coup d’état", Dabo Boukari n’est pas mort puisqu’on ne sait où se trouve sa tombe,Norbert Zongo n’a été tué par personne ("non-lieu" historique),... et maintenant Justin Zongo est "mort de méningite".

      Tu veux quoi encore ? Qu’on vienne te tuer et de ta tombe tu diras que tu fais confiance à la justice ou que tu crois à nos gouvernants pour qu’ils viennent te ressusciter ?
      Non merçi, si la justice ne peut nous défendre , si nos gouvernants et les forces de l’ordre ne peuvent nous protéger,nous preferons nous defendre.

      Répondre à ce message

      • Le 27 février 2011 à 18:48 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        L’autre Africain,

        Je puis te répondre que depuis la journée nationale du pardon, aucun autre crime politique n’a été perpétré sous le règne du Président COMPAORE. Et il convient de se réjouir et ne pas réveiller les vieux démons. Vous contribuez ainsi à semer la confusion par ces rappels historiques que nous déplorons tous.
        Ayons le sens de la Nation et la volonté de construire ensemble notre pays. Un frère vivant en France.

        Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 18:57, par Osky En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      Toi j’ai l’impression que tu te fou de nous, de quel confiance en la justice tu parles ? La justice n’a jamais rien fait de bon dans notre pays, souvient toi tous ses Hommes qui sont mort sans suite juste parce que les autorites tentent a couvrir ou sont meme responsablent de l’acte, Trp c’est trop, on en a marre nous nous souffront et eux vivent dans le beurre. Norbert Zongo disait je me rappelle ’On poussera toujours le peuple et ce peuple passera sont temps a reculer, mais viendra un jour ou le peuple se retrouvera dos au mur, en ce moment la ce sera la patrie ou la mort’ nous sommes dos au mur maintenant, une seule option nous reste soit contre attaquer ou mourrir.
      Tous pour la Justice, l’egalite et la verite.
      La patrie ou la mort nous vaincrons.

      Répondre à ce message

      • Le 27 février 2011 à 18:52 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        Ce que tu dis est vrai pour les dictateurs. Mais peux-tu dire vraiment que le régime actuel de Monsieur Blaise COMPAORE est un régime dictatorial ? Je ne le crois pas. Ayons quand même le sens de la Nation et la volonté de vivre ensemble sans vouloir systématiquement tout casser. Je rappelle que chaque burkinabé doit se battre à son niveau pour sortir de cette souffrance que vous fustigez. Ne regardons pas dans l’autre les causes de nos souffrances mais recherchons ensemble les voies et moyens pour sortir de cette souffrance.

        Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 10:28 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    l’avenir, l’espoir du Burkina c’est sa jeunesse qui se veut une et partageant les mêmes aspirations et soucis. Voyez-vous des scolaires du Yatenga sont solidaires de la mort d’un "Gouroussi" en d’autres termes d’un de Koudougou ; cela est réconfortant et sonne le glas pour la vieille génération dont le symbole même est celui qui maintenant végète dans le froid de la Prusse et qui en d’autre temps s’en était pris à ses compatriote de prendre partie dans la mort accidentelle un certain 13 décembre à Sapouy d’un "gouroussi".
    Rien est éternelle sinon Dieu Yahvé et lui seul ! Tout le reste passe, repasse. La roue tourne mesdames et messieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 11:10, par mika En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Merci une fois encore pour ce reportage.Je pense que les gourvenants de ce pays prennent les gens comme des idio. chaque fois qu’il ya un problème au lieu de chercher à le resoudre ils changent carrement les choses et souvent il faut que les gens manifestent afin qu’ils prennent des messures.si nous nous rappelons même la mort du président Sankara qu’est ce que les autorités ont dit qu’il est mort d’une mort naturelle et c’est ce qu’ils ont écri sur l’acte de décès.depuis ce jour ce pouvoir ne fait que gouverner le pays dans le mensonge.mais quoi qu’on fasse la vérité fini par éclaté, je pense qu’il est temps pour tous les fils et filles de ce pays de se reveiller que l’heure de la vérité a sonné.nous en avons marre d’être traité de la sorte, rien ne va dans ce pays : coupure de courant par ci, une année universitaire difficile à finir,penérie de gaz,TDC, augmentation des frais de consultation à l’hopital,augmentation des prix des denrés, bientot augmentation du carburant et que dire encore.je pense que tout le monde même si on ne vie pas la réalité on voi aumoins le peuple aui souffre, personne ne viendra revendiquer pour nous.il faut qu’on se lève pour revendiquer plus de liberté, plus de justice, plus de pain car ce gouvernement a montré ses limites.la lutte doit continuer mobilisons nous autour de nos frères qui aujord’hui ont soif de liberté car demain se sera tard . vive le Burkina vive la liberté

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 12:10, par Yamwayâ En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Chers amis de fasonet, je suis un burkinabé vivant en france qui, pour m’informer de l’actualité sur mon pays, vous lis presque tous les jours. plusieurs fois j’ai eu envie de donner mon point de vue sur certains articles lus, mais je me suis chaque fois retenu. cependant, je n’ai pas résister cette fois-ci et cela signifie que je suis profondément touché. ainsi, en toute franchise, nos forces de l’ordre et de sécurité exagèrent. et à mon humble avis, cela s’explique : un proverbe moaaga dit ceci : kââr sâa n tar gûuda, noor gomda sên date. ce qui se traduit littéralement : si la nuque a un protecteur puissant, la bouche dit ce qu’elle veut et parle comme elle veut. ainsi donc, si nos forces de l’ordre se permettent de tels écarts de conduite, c’est tout simplement parce qu’elles sont chaque fois protégées et couvertes, par nos autorités, en commençant par notre président, blaise compaoré, lui-même militaire. sinon, comment cela peut-il s’expliquer ? combien de fois des policiers, des gendarmes, des militaires tuent des populations au burkina faso, surtout pour des histoires de femmes, sans être inquiétés par la justcie ? combien sont-ils les femmes et les hommes morts de façon suspecte dans les locaux de la gendarmerie ou de la police ? c’est trop. je demande aux autorités, surtout au président blaise compaoré, de faire tout pour que de telles actions criminelles ne se repètent plus. la sécurité sociale et sa propre sécurité en dépendent. ces évènements malheureux, à mon humble avis et selon mon souhait, amèneront blaise compaoré à cesser ou à diminuer ses parades à l’échelle internationale qui l’amènent à courir partout pour des médiations comme s’il avait reçu cette mission de Dieu, alors que chez lui, ça brûle. la solution idoine est que lui-même s’en aille à la fin de son mandat car toutes ces choses sont liées à son régime qui n’a plus rien à proposer malgré les grandes expressions du genre ’pour un burkina émergent’. si, en 24 ans de règne, il n’a pas pu faire comprendre à ses frères d’armes que leur rôle est de protéger les populations, si en 24 ans de règne il n’a pas pu faire émerger le burkina, ce n’est pas maintenant qu’il le fera. il court au contraire le risque de connaître le sort de ces présidents et à propos, je voudrais terminer par une citation d’un écrivain prêtre burkinabé qui vient de publier un roman aux éditions harmattan Italia. il dit ceci : " si vous dansez, et que les gens vous félicitent, vous applaudissent et vous apprécient, c’est tout juste le moment de quitter le cercle de danse. car, à force de vouloir danser pendant longtemps, le danseur finit par mélanger les pas de danse et à plonger le doigt dans l’oeil du griot. évidement c’est la fin de la danse." il dit ailleurs ce proverbe : "à force de vouloir chatouiller sa femme pendant longtemps, le Peul finit par verser son lait et à briser ses calebasses." (l’abbé Kouka OUEDRAOGO dans L’Eclipse). Je ne saurai terminer mes propos sans présenter mes condoléances à la famille du jeune Zongo.

    Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 14:54, par niin pûkamé En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      Niin pûkamé !

      cher Yamwâya, je suis un burkinabé résidant en égypte.
      j’ai beaucoup apprécié votre commentaire et je voudrais attirer l’attention de notre gouvernement, en particulier le chef de l’état, son excellence Blaise Compaoré, si vous n’êtes pas capable de vous occuper des problèmes de burkinabés, partez, partez calmement au lieu de prétendre à un futur mandat. le peuple ne se laissera pas duper. faitez votre travail ou Dégagez. sinon le Dégagez égyptien deviendra un Dégagez Burkinabé.

      Répondre à ce message

      • Le 27 février 2011 à 19:03 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        Monsieur, même si vous vivez en Egypte, vous savez bien qu’il n’y a pas de société sans crime. un crime ou une mort suspecte d’un élève ne peut vous autoriser à vouloir exporter 40 ans de bayonnement du peuple égyptien par Moubarak. Le Président Blaise COMPAORE fait comme il peut dans un pays sans pétrole et sans gaz. Ayons un peu de retenu et de réserve et surtout d’humilité lorsque nous devons apprécier la gestion de l’Etat car les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’a apparaissent. l’élève est mort, quelles que soient les déclarations des uns et des autres, la lumière doit être faite et les auteurs de ce forfait rigoureusement sanctionnés. Et la vie dans la citée doit continuer...Moi je vis en France et chaque jour on entend que des criminels ont violé et étranglé une jeune fille (Affaire Laetitia) mais pour autant, la France n’est pas en ébullition. Sachons, raison gardée cultiver le vivre ensemble sans basculer dans l’imitation servile de ce qui se passe dans les pays arabes car eux au moins ont le pétrole et rien ne va...

        Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 13:05, par claire En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    que les auteurs du tabassement de feu justin zongo soient arrètès et entendus d’une part et d’autre part les agents de santè de poa et du chr de koudougou ayant recus feu justin lors de ses plaintes sanitaires,avec des preuves verifièès et valables, capables de faire ressortir les causes reelles du dècès.et s’il a sucombè a cause de la bastonnade,que justice soit faite.esperons que le mèdècin dise la vèritè.si non, qu’il soit arrètè car on ne doit jamais couvrir ces genres de fautes.qu’il soit remis de sa fonction pour servir de lesson aux autres.il faut desormais punir ou sanctionner qui le merite sans acception d’age,de race, d’ethnie,ni de classe social.ce sont ces genres de choses qui s’accumulent et qui au file du temps conduit le peuple à la revolte.que le burkina fasse preuve de sagesse.et que la justice soit egale pour tous.evitons le chaos et la revolte.si les elèves demandent justice, alors que justice soit faite.ècoutez les,et prenez en consideration ce qu’ils disent et vous verez le calme et la discipline.que les èlèves à leur tour sachent que le vandalisme ne conduira pas à la justice.mieux vaut revendiquer avec du serieux et instance.je vous aime tous burkinabès.que notre pays soit le modèle absolu qui puisse existè dans toute l’afrique.soyons les plus sages.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 13:18, par yamsoaba En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Le proverbe de Yamwaya ( kaar sen taar guuda...) decrit la realite sur le terrain. Comment peut-on comprendre que le mauvais comportement des policiers soit a l`origine de cette manifestation et en meme temps dans d`autre localites il y ait des policier qui osent utiliser des balles reelles pour reprimer les manifestants qui ne sont rien d`autre que des eleves je vous en prie des « enfants ». honte a eux...

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 14:33, par solo beton En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    salut frère. je ne sais plus quoi dire parceque tu as tout dis en français et en mooré. Que dieu te bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 14:49, par managdo En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    merci mon frère pour l’éclaircissement
    si a cause de ‘’traumatisme pour coups et blessures volontaires’’on tu un être humain et conduit le peuple a ces manifestations. on peut se permettre d’être inconscient jusqu’en tiré a balle réel sur ceux qui réclament la la justice.mon cher il faut bien réfléchir dans ces cas avant d’agir.et l’enfant de CE2 que tu a tué peut-il te faire quelque chose ? pourquoi a tu tiré sur lui ?
    c’est vraiment triste, il faut que les autorités trouvent une solution a ce problème le plus tôt possible

    que les âmes des trépassé reposent en paix
    que le tout puissant et miséricordieuse tant sa main sur la terre des Hommes intègres

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 15:52, par Lao-Tseu En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Une seul remarque : encore un de koudougou, un autre zongo 13ans après pour faire trembler le regime. Decidement, voilà un pays ou l’on ne tire pas les leçons du passé, et cela je crois leur en cuira !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 16:02, par Mangdo En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    merci mon frère pour l’éclaircissement
    si a cause de ‘’traumatisme pour coups et blessures volontaires’’on tu un être humain et conduit le peuple a ces manifestations. on peut se permettre d’être inconscient jusqu’en tiré a balle réel sur ceux qui réclament la la justice.mon cher il faut bien réfléchir dans ces cas avant d’agir.et l’enfant de CE2 que tu a tué peut-il te faire quelque chose ? pourquoi a tu tiré sur lui ?
    c’est vraiment triste, il faut que les autorités trouvent une solution a ce problème le plus tôt possible

    que les âmes des trépassé reposent en paix
    que le tout puissant et miséricordieuse tant sa main sur la terre des Hommes intègres

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 16:15, par ABDIAL En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Il est grand temps que le CHEF DE L’ETAT reste au pays pour regler ses PROPRES PROBLEMES au lieu de vouloir allaer là ou ON NE VEUT PAS LE VOIR

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 16:49, par SEREIN En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Bonjour a tous. Je présente toutes mes condoléances aux familles éplorées. Je voudrais également présenter toutes mes condoleances a tous les burkinabe qui actuellement sont meurtris par ces bavures de la Police. Je souhaite du courage a la Police et aux Policiers. Je sais qu’ils traversent eux aussi des moments terribles actuellement, parce qu’ils sont des burkinabes. Et ce qui affecte les burkinabes les touchent beaucoup. Ce metier est difficile parce que la moindre erreur se paye cash. Et le niveau d’exigence de la population est de plus en plus élevé, tandis que les moyens organisationnel et logistiques d’assumer les missions n’ont pratiquement pas evolué depuis l’indépendance (peut etre que si le policier en est arrivé a utiliser son arme, c’est parce qu’il s’est trouvé en danger et qu’il n’avait pas de gaz lacrymogene comme a Ouahigouya, ...et il l’a payé de sa vie aussi ; l’enquete devra nous eclairer).
    Ces graves évenements doivent déboucher sur une profonde réforme des forces de sécurité et de leur formation, la vision actuelle de la sécurité et des droits de l’homme et sur les moyens de garantir l’ordre public. En fait, la mutation sociale ne fait que commencer et les mouvements au Magrebh et dans le monde arabe doivent grandement l’influencer. QUE DIEU PROTEGE LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 17:10, par citoyen En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Vraiment, il est temps que nos autorités prennent leurs responsabilités. Les solutions qu’il faut doivent être appliquées au moment opportun. On doit cesser de mentir au peuple en voulant à chaque fois couvrir la vérité. Dans cette affaire il aurait fallu que le DR de la police de Koudougou prenne ses responsabilités en sanctionnant en son temps le policier fautif. Comme lui, il a falli, il revenait au gouverneur de jouer son rôle en sanctionnant le DR qui protège mensongèrement ses éléments. Mais le gouverneur lui aussi mobilise ses autorités locales dans le mensonge et l’insulte du peuple. Dès lors, le gouvernement devrait le contraindre à la démission et la solution est faite. Actuellement plusieurs personnes de plusieurs localités ont déjà succombé suite à des tirs à balles réelles de policier. Qui ordonne ou cautionne ces tirs sur les populations ? Que dit le ministre de tutelle de la police ? A l’heure actuelle, je pense que le premier ministre doit faire démissionner son ministre de la sécurité. Cela marquera sa volonté de résoudre efficacement cette crise sociale et de respecter les fameuses publicités d’intégrité, de loyauté, d’incorruptibilité et entre autres de justice entretenues sur les écrans de le RTB.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 17:45, par Inch ALLAH En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Et bien, au Burkina il y a des gens qui savent manifester. Je veux bien parler de ce mouvement "J’aime B.Comp", pardon "J’aime ma patrie".

    Quand vous marchez pour imposer le respect de votre President au dela de vos frontiere (chez Ble Goude), sachez marcher (pacifiquement) pour defendre la vie de vos enfants chez vous, la securite de chaque citoyen et habitant du Burkina que nous sommes, la justice.
    J’attends de vous voir chers "j’aime ma patrie".

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 18:09 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Toutes les fois où celui qui doit faire la sécurité devient mercénaire,

    Toutes les fois où l’autorité soutient ses agents aveuglement,

    Toutes les fois où l’on empêche le peuple de montrer librement son mécontentement face à l’injustice,

    Les gens se rendent eux-mêmes justice ! Et c’est bien dommage !

    Si une histoire personnelle et privée d’un simple policier doit détruire le peuple jusqu’à ce point, et quand ce sera une injustice du Président ?

    Blaise a intérêt à se ressaisir - prenant bon exemple sur ce qui se passe en Afrique du Nord - pour ne pas voir la désolation commencer de son Vivant !

    A bon entendeur !...

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 18:40, par Madou68 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Il faut d’abord déplorer les pertes en vies humaines. Ensuite les dégats matériel.
    Mais je suggère au gouvernement de revoir sa communication. Avec tous ces conseillers/responsables en presse ministérielle comment faites vous encore ces mauvaises sorties ? Il aurait fallu reconnaître que la police a fauté et que des sanctions étaient en examen pour éviter un tel carnage. Deux questions : pourquoi s’entêter à couvrir des policiers qui ont fauter ? pourquoi se précipiter pour faire mentir d’autres agents de l’Etat ( santé et Education) sur des faits avérer, tout en sachant le caractère bouillonnant de Koudougou ?
    Une suggession très importante au gouvernement et autres autorités en place : Eduquer mieux vos policiers (et non les gendarmes)aux respects des nouvelles évolutions(droit humains notamment) et aux respects des autres. Les policiers sont très arrogants et commettent trop d’abus d’autorité. Je vous prie de me croire : c’est d’eux que viendra l’embrasement du pays. Vous êtes libres de me croire ou pas, mais retenez le dans votre mémoire.
    Je repète que cette invite ne concerne pas les gendarmes, mais les policiers.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 21:14, par W. Modeste SOUBEAGA En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Toute perte en vie humaine est déplorable etje suis profondément attristé pour ces 6 braves élèves et étudinats tombés pour avoir réclamé Justice, Vérité et Egalité suite à la mort de leur camarade. Les enfants nous enseigne maintenant et ce n’est pas anodin. Comme le disait Norbert ZONGO : Pourrons nous un jour dire à nos enfants que nous avons lutté ? J’ai peur que ce ne soit le contraire. Or on est responsable de chaque enfant qu’on met au monde et de sa survie ! Par contre, le policier de Poa, que son âme aille en enfer ! Pardon ! Comment peut-il tuer comme ça un petit du CE2 ? Bien fait pour lui !!! Et je l’assume ! Bravo à la population de Poa et Bravo aux Ploiciers de Ouahigouya dont de DR de source sûre aurait demandé à ses agents de ne pas riposter ! Voilà de vrais policiers !

    Quel gâchi ! Justin et bien d’autres enfants bêtement fauchés à la fleur de l’âge par la faute d’une fille impertinente et de policiers zélés, les "armes" à la main pour avoir refusé l’arbitraire. Et ces nombreux biens brûlés !

    Il faudra impérativement trouver, déshabiller et enfermer les policiers coupables de près ou de loin dans toutes ces tueries à Koudougou, Kindi et Poa. Sinon, les policiers de ces localités sont naturellement en danger et une "iminité" naturelle naîtra désormais entre les Policiers et la Population de Koudougou... Et ce sont les bandits de grands chemins et les voleurs de tout acabit qui se frotteront les mains. Vivement la justice pour le juste Justin ! Il pourtait bien son nom ! Paix à vos âmes camarades ! Que votre mort ne soit pas vaines ! Saluez Norbert ZONGO, Thomas SANKARA, Patrice LUMUMBA, et les autres braves révolutionnaires et Martyrs pour nous. Requiem, Requiem, Requiem ! QUE DIEU NOUS SAUVE !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 21:51 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    vraima tro c’est tro on est ou là ! honte aux assasin de gamins. on les laisse avek dieu ! dieu vou voit woh ! merçi pour l’article. que dieu benisse le burkina faso !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 22:06, par JUSTICE En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    à en croire que les militaireS ont L’immunité NATIONALE

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 22:36, par ramodgtoika En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    bonsoir
    c’est vraiment déplorable ce qui s’est passe a koudougou
    De grâce, quand vous allez a la tele pour vous exprimer, mettez vous en tete que ceux qui vont vous ecouter ne sont pas des taréééééés.............
    vos arguments ne sont ni coherents ni logiques.
    au lieu de vous efforcer pour mentir, contentez vous de dire simplement la vérité et rendre justice
    mes condoleances a toutes les familles eplorées
    compassion aux blesses
    soutien aux élèves
    TROP C’EST TROP, nous ne sommes pas des animaux sauvages qui sont mieux proteges dans les ranch que les êtres humains.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 23:07, par quelqun En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    C’est fou ! c’est dommage qu’au moment où les gens luttent pour leur droits et la démocratie, ce qui fait révolter les burkinabè tourne tjrs autour du sexe, des conneries des bêtises des dirigeants...

    C’est normal que vous soyez avant dernier de la planète !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 00:53, par super le ché En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Encore une fois on s’inscrit dans une dynamique de médiocrité. On ne peut pas continuer à former des abrutis qui ne savent que brimer. Jamais on ne les a vue aider une personne agée à traverser une route. Il est plus que primordial que l’on rappel à ces idiots qui sallissent le nom de la police qu’ils sont des agents de l’ordre et non pas du désordre. Y en a mar !! courage aux freedom fighter

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 02:32, par N’maway En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Pourquoi faut-il toujours reprimer des gens qui venlent s’exprimer librement, publiquement et surtout pacifiquement ? N’est ce pas l’Etat qui cree ses propres problemes ? Et puis, je croyais que les policiers ne portaient plus d’armes jusqu’a un certain grade ? Ne sont-ils pas matures a ce grade ? Mes condoleances a tous ceux qui sont touches.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 03:08, par l’homme de paix En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    sachons raison garder et evitons la derive que se soit l’aureur de boulpoure de gaoua ou maintenant de koudougou retenons qu’il n’y a pas de metier sans risque et sans abus et la il s’agit des abus et surtout le poison pourri par la tete ;mon inquietude conserne la fete de l’independance qui risque de ne pas avoir lieu kdg j’attend vos injures

    Répondre à ce message

    • Le 26 février 2011 à 18:01, par Ranini En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

      L’homme de la paix ! Personne ne vous insultera ! Je vous pose juste une question : Si l’un de ces supplicié était de votre famille nucléaire, auriez-vous cette lecture de la situation ?

      Répondre à ce message

      • Le 27 février 2011 à 15:49, par l’homme de la paix En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

        cher ranini le pere de la victime lui meme l’a signifie en disant que la mort de son enfant pouvait resulter d’une altercation entre son fils et lui comme pour dire que nule n’est a l’abrit de ces genres de situation et la je voulais appeller a la retenue pour n’est pas pour preserver le patrimoine de l’etat qui est notre richesse a tous ;et d’eviter d’etre ingrat envers la police ;et cherchons la solution pour que de telle bavure policiere ne se re produise pas ;de toute ,maniere koudougou merite d’ovoir un prix en ce qui conserne les droits de l’homme et tout le monde doit s’y accorde ;et quand je dis que le poisson pourri par la tete pour vous ammener a chercher la cause des deroute policieres ;surtout evitons de casser et de creer encore plus de victime et a la police je les demande de creer toujuors des cadre pour des manifestations pacifiques

        Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 05:34, par JUSTISSE En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Salut a tous !Une fois de plus paix aux ames des victimes.
    Je suis un frere vivant a New York.Fasonet est le site favori pour moi de m’informer sur l’actualite de mon pays et de surtout connaitre la tendance generale des pensees du peuple.Cela fait ma troisieme contrubition sur ce trist evenement.Ce qui m’est choquant c’est le silense absolu du chef d’etat.A ma connaissance le gouverneur,DR,commissaire(bande de bandits)ont parle,le premier ministre a dit son mot,Rock Marc a parle au nom du fucking CDP....Mais je pense que tous ces personalites ne repondent pas ou du moins ce probleme depasse leur competence.Les freres n’ont pas vote Testius ni Rock.Par opinion forfaitaire,j’estime que c’est Blaise Compaore que mes confreres ont vote.Pour moi,ce probleme est plus serieux que l’affaire de la Cote d’Ivoire et il est du devoir du president de se prononcer publiquement.S’il se preoccupe de la vie des etrangers,celle de ses citoyens prime.C’est son propre regime qui est menace.Si ses citoyens sont assassines,qui sont ceux la qui le voteront et meme s’il n’est plus apte pour une eventuelle election,qui dirigera t- il ?ou qui representera t- il jusqu’a la fin de ce fameux mandat ?C’est le peuple qui fait son pouvoir.Il le sait bien.Pourquoi ne reagit il pas.Pour lui c’est un petit probleme et il a son premier ministre pour regler les problemes nationales.Lui c’est l’international...Ah bon !Mais pense t-il etre plus grand que les autres presidents ?Plus professionel ?Il se trompe.Je prend un petit exemple sur la premiere puissance mondiale.Si la vie d’un SEUL americain ,meme s’il venait de naitre etait menace a l’exterieur des states par exemple,vous verez la reaction instantannee de leur president et un special vol peut etre deploye pour sa securite et son rapatriement.C’est ca on appelle la democratie.Je ne fais pas de comparaison mais je veux juste dire qu’etre un bon president c’est de s’interesse d’abord a son peuple et de repondre ses besoins quotidiens.
    Quelqu’un parlait d’une bande d’escrots qui se s’est organisee pour honnorer le president pour de n’importe quoi.Ca fait pitie mon peuple.Je veux parler du mouvement"J’AIME MON VENTRE" et jamais ma patrie puisqu’ils n’ont pas de conscience.Toute chose a une fin.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 08:32 En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    la situation est très grave dans ce pays !le peuple est baillonée depuis des années !pensez a sa tunisie-egypte-libye point commun mort de jeunes et manifestations !fallait un catalyseur dans c pays et c’est peut etre celui la et il ny en aura certainmen pa bocou !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 13:00, par SOSTHENE En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Bonjour peuple burkinabé,aujord’hui nous sommes en deuil à cause de nos camarades tués à traver le pays.Il ne sert à rien de fermer les classes sans qu’on ne juge pas le policié qui est à la base de ce chao.Trop de mort,mais pas de justice,on est fatigué de cette formule.Il ne faut pas que les responsables pensent que le burkinabé est "bète".Les documents fournis pour la justification du déces de justin reste à authantifié.On connait le circuit.Il ne faut pas cherché à défandre un policié qui a abusé de son autorité.Nul n’est au dessu de la loi.Il doit passer devant les tribunaux et répondre de ses actes.Cela doit être médiatisé.Le verdicte qui sera rendu(déshabiller le policié,l’enfermer pour 5 ans et pour terminer il fera des traveaux d’intérèt publique),servira de leçon pour les autres comisariats.Peuple BURKINABE selon vous,qu’elle serait la raison qui a pousé justin à infliger un chatiment corporel à la fille ?le porte parole n’a pas parlé de sa à la télé.ensuite pourquoi c’est ce seul policié qui a eu le zelle d’infliger à son tour un chatiment à justin ?si nous réunisons les deux questions,il y une seule reponse qui apparait,et c’est surement ce fameu policié attendait justin zongo au tournant.Donc en conclusion c’est un règlement de compte.Soit le policié est un ami intime à la fille,soit il a une relation avec la famille de la fille.La POLICE n’est pa un podiun de boxe,ok ?Pour terminer mes propos,j’affirme que la Police est un corps noble et contribue énormement à lutter contre l’insécurité,mais il faut qu’on rende pur la police car y a trop de brebi galeuze en son sein.Il y a des policies qui pensent que la police signifie "droit d’enfermer qui je veux,et de lui infliger toutes les sanctions",Aujourd’hui si tu conais une personne à la police,tu peux faire enfermé quelqu’un et mème le faire bastonné.Ces actes doivent ètre sanctionnés également.Ces actes sont pour la plus part pratiqués par des autorités de la place.C’est domage.QUE DIEU BENISSE LE BURKINA,ET QUE LA JUSTICE SOIT FAITE.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 14:24, par yadega En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Toutes mes condoléances aux famille des victimes et à tous les burkinabés je suis en larmes aux moment ou je vous écrit "pauvres peuples pauvres élevés" je suis dépassée par cet évènement j’ai honte de mon pays dite "pays des hommes intègres.comment des agents de sécurités peuvent agir de la sorte des personnes qui se disent dirigeants qui doivent donner l’exemple qui mentent comme ils respirent et veulent se réfugies derrière les religieux, laisser Dieu tranquille car il est amour juste et compatissant celui qui confesse Dieu de tout son cœur de toute son âme sais que Dieu est la vérité et Dieu veut tout simplement que tu reconnaissent ton erreur ,est-ce si difficile que ça ses religieux sont humains comme vous et qui par conséquent auront eux aussi des comptes à rendre,une faute reconnu devient corrigé,"demande pardon celui qui se sens coupable" si non le pardon n’a pas sa raison d’être,le gouverneur,les agents de santé etc.sont-ils parents ou non. Êtes vous mis un instant à la place des parents de ces élèves ? je sais que vous craignent ce qui n’est pas lieu de craindre car un temps viendra où tous ce qui est cachés se verra en plein jour et ce temps est là s’il vous plait gourmands et assoiffés de pouvoir, d’argent,de popularité, de sexe laissez mes compatriotes tranquille car il ne sont pas comme vous. Courage aux vrai burkinabé que Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 15:01, par Idriss En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    c’est déplorable ce qui arrive a nos frères et sœurs. Que la sagesse habite les uns et les autres et qu’ils sachent méditer ce proverbe africain :" il s’agit du ver de terre qui disait au mille pattes : la houe qui laboure ne viens pas uniquement contre moi vue que toi et moi habitons tout deux les terrier". Nulle n’a le monopole de la violence encore moins de la barbarie. Puisse Dieu consoler les familles éplorées et guérir les blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 19:55, par TOHIBAN En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Quelle honte pour le corp habillé. Des policiers assoifés de cul et qui ont à la place de la cervele de l’eau bouillante. Où va t-on avec des policiers pareils, tout droit dans le décors. Tous les policiers qui ont participé a ces tueries doivent être tous arrêtés, jugés et mis en prison à vie.
    C’est ça la justice. Especes d’assassins malheureux que vous êtes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2011 à 21:34, par abou En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    verité verité prkoi admettre que 1 seul mort en cause plusieur autre ? n pouvait on pas se limité labas et les media ils st la prkoi k les parent ailles voir l procureur et si il ne les ecoutes pas ya ouaga afferag ya les journaux a force d’en parlé il yaura reaction je suis contre ces marche ki tue et bless des eleves etudiants qui en profite pour ne pas faire cours c’est vous ki perdez !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2011 à 01:37, par Bouba En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    il est tant que les policier arretent decoeurer les gens et kil aprenent que les hommes n sont pa du gibier ;tro cè tro ;il faut que justice soi rendu ; g pleure pour ces gamin lespoir de la nation qui en ont payé les frais !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2011 à 12:43, par Burkinabè En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    Tuer les personnes à mains nues et surtout les jeunes enfants est une chose inacceptable. En effet, les agents de sécurité doivent toujours faire attention à leur réaction car ils risquent d’être désigner comme les premiers ennemis de la population tout entière. Il est certes qu’ils detiennent les armées, mais ne doivent pas oublier qu’ils ne peuvent pas malgré tout s’affronter à toute la population même s’elle-ci est à majorité sans arme. Pour ce qui est du ressort des autorités, il est à mon avis d’arrêter le masacre gratuit des enfants, des femmes, des hommes et des vieux à chque fois que ceux-ci/celles-ci manifestent leur colère face à leur conduite, leur mauvaise gestion, leur façon de diriger le pays. Cependant, il me semble cardinal de rappeler le danger qu’expose le Burkina Faso d’une manière ou d’une autre en masacrant les individus à chaque fois que ceux-ci essaient d’exprimer leur mécontement de façon pacifique. Tôt ou tard, il aura un soulèvement général. En ce moment, là si l’esprit de ce masacre gratuit règne dans l’esprit des autorité, le solde de la population sera réduit en quelques peu de millions. Il convient également d’attirer l’attention des autorités sur la mauvaise image du Burkina Faso face à ces genres de masacre gratuit des individus à mains nues. Par ailleurs, nous travaillerons avec la communauté internationale afin que la justice soit faite. Car cette tuerie sauvage et barbare ne correspondent pas les valeurs d’un pays qui se dit pays des hommes intègres. La libération des élèves arrêtés doit être renvendiquer par toute la population du Burkina au risque de provoquer un soulèvement général.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2011 à 22:01, par jean pierre En réponse à : Manifestations à Koudougou : La contagion gagne Ouagadougou, Ouahigouya, Poa...

    J’étais venu pour innogurer la nouvelle bibliothéque du lycée de KINDI avec l’association des AMIS DE KINDI et mamheureusement lors de la deuxième manifertation des lycéens de KINDI ce drame d’un élève tué et un autre bléssé par les policiers de cette ville.
    Alors nous avons eu l’idée en mémoire de Michel Bouda de donner son nom à cette bibliothèque.
    reste à consulter les élèves de ce lycée. Le proviseur nous a donner son accord de principe.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés