Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Affaire Justin L. Zongo • • jeudi 24 février 2011 à 01h51min

Suites aux évènements de la journée du mardi 22 février, le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Seydou Baworo Sanou, et les autorités judiciaires, communales et autres ont organisé des rencontres le mardi 22 et le mercredi 23 février 2011, afin de donner les causes officielles du décès de l’élève Justin L. Zongo et tenter de désamorcer la crise. Ces rencontres ont connu respectivement la présence des ministres de la Santé, Seydou Bouda, et de l’Administration territoriale, Jérôme Bougouma.

‘’La perte d’un enfant est très douloureuse et nous n’avons aucun intérêt à masquer les causes réelles du décès de Justin L. Zongo. C’est pourquoi les médecins traitants de l’élève et le procureur sont ici pour vous relater les faits’’, a introduit d’entrée le gouverneur, Seydou Baworo Sanou.

Le procureur du Faso, Valeri Jean Prosper Sylga, est revenu, de ce fait, sur la plainte que le défunt a posée au parquet contre la police pour brutalité. ‘’Le premier contact du parquet de Koudougou avec Justin L. Zongo remonte au 18 janvier 2011, quand il est venu porter plainte suite à des violences qu’il aurait subies’’ , a dit le procureur Sylga.

Selon lui, sur place, il a joint le directeur régional de la police qui lui aurait annoncé que l’élève faisait l’objet d’une enquête suite à la plainte d’une fille pour coups et blessures depuis décembre 2010. Valeri Jean Prosper Sylga a indiqué avoir convoqué les policiers incriminés auxquels il a donné des conseils afin d’éviter que l’ont vilipende la police pour rien.

Après trois convocations sans réponse, la police est allée l’appréhender au collège Guesta-Kaboré, où il fréquente, pour l’auditionner. Après quoi, il a été libéré. Toujours au dire du procureur, Justin Zongo est revenu à nouveau le 20 janvier 2011 pour une seconde plainte pour les mêmes faits.

‘’Je l’ai conseillé d’aller se faire soigner et revenir, et depuis lors nous ne l’avons plus revu’’, a-t-il ajouté avant de donner des détails sur les deux séjours de l’élève à l’hôpital de l’Amitié de Koudougou, respectivement le 12 et le 17 février 2010. Ces séjours ont été confirmés par le Docteur Berthe Souly, qui a reconnu que Justin L. Zongo a été reçu par ses services le 12 février pour vomissement, diarrhée et fièvre.

Après le service des urgences, il aurait été admis en médecine générale le lendemain 13 février, d’où il se serait évadé le même jour. ‘’Il est revenu le 17 février, référé par le CSPS de Ralo (village natal de l’élève), pour les mêmes motifs. Après les examens, le corps médical a conclu qu’il souffrait toujours de méningite. Malgré les soins, Justin L. Zongo est décédé le dimanche 20 février à 2h du matin’’, a conclu Berthe Souly.

Le maire de Koudougou, Seydou Zagré, a fait le point sur les dégâts engendrés par la manifestation des scolaires. Ces dégâts se résument à des pneus brûlés sur la voie publique, à la destruction du mûr avant du gouvernorat et à une vitre de la façade principale de la mairie brisée.

Seydou Zagré soutient que les élèves ont été instrumentalisés par des gens qui veulent voir Koudougou à feu et à sang. Après avoir décrété la fermeture des établissements primaires, secondaires et universitaires à compter d’hier mercredi 23 février, et ce, jusqu’à nouvel ordre, le gouverneur a rassuré l’assistance que les classes seront rouvertes dès que le calme reviendrait dans la ville.

Pour finir, le procureur Valeri Jean Prosper Sylga a invité toute personne pouvant apporter des preuves ou des témoignages sur les causes du décès de l’élève ou liés à une bastonnade de la police dont il aurait été victime, à passer à ses services car une enquête est ouverte à ce sujet.

A la rencontre d’hier, le ministre Jérôme Bougouma a dit être venu pour porter un message du Premier ministre, Tertius Zongo, et de l’ensemble du gouvernement, qui souhaitent que des discussions franches soient engagées pour connaître les causes réelles de ces manifestations.

‘’Le Premier ministre veut que toutes les questions soient posées et trouvent des solutions. Il estime que les causes réelles de la mort de Justin Zongo doivent être trouvées et on doit savoir pourquoi tant de versions sur cette mort’’, a indiqué Jérôme Bougouma.

Selon lui, le gouvernement a émis le vœu que l’on écoute ce que réclament les jeunes et que des solutions soient trouvées pour désamorcer la crise.

Au cours des échanges, des propositions ont été faites au maire dans l’optique de calmer la situation. Ces propositions sont : Le retrait de la police dans les rues, la lumière sur les causes réelles du décès de Justin Zongo et de la mort hier des deux manifestants, la libération des manifestants arrêtés, la prise en charge médicale des blessés.

Ce qui est à déplorer, c’est que toutes ces propositions ont été faites en l’absence des premiers concernés que sont les élèves et les étudiants, dont les délégués auraient boudé la rencontre.

Cyrille Zoma


Les versions des parents de Justin L. Zongo

Sylvain Nikièma : ‘’C’est dans le mois de janvier qu’il m’a annoncé qu’il s’est battu avec une camarade de classe. Quand il est allé répondre à la convocation, je l’ai vu avec du sparadrap collé sur la bouche et il m’a dit qu’il a été battu à la police et qu’il doit payer 4000 F pour les frais d’ordonnance et 5000 F pour la verbalisation. Quelques jours après, il a reçu une autre convocation à laquelle il n’a pas répondu. La police est allée le chercher à son collège et à son retour, il a annoncé avoir été encore battu et qu’il a même vomi au commissariat de police. Par la suite, il a été interné à l’hôpital de l’Amitié’’.

Norbert Nikièma  : ‘’Les policiers eux-mêmes savent qu’ils l’ont tabassé. Je suis déçu quand j’apprends qu’il est mort de méningite. Justin en a même parlé à sa mère qui nous a demandé si on était au courant des sévices que son enfant subit à la police. Nous, les parents, nous acceptons le pardon, mais qu’on ne nous dise pas que notre fils est mort de méningite. Dans son carnet de santé, quand il est allé au CSPS de Ralo, il est bien mentionné ‘’traumatisme pour coups et blessures volontaires’’.

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 24 février 2011 à 02:27, par simple En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    il est bien mentionné ‘’traumatisme pour coups et blessures volontaires’.
    C’est très très grave quand tout est causé par des hommes de loi.
    Il y a vraiment lieu de considérer que la situation est très grave et le 1er ministre a raison de prendre l’affaire au sérieux.
    Imaginer pour des bêtises de certains flics le pays tout entier peut s’allumer si les délégués des autres établissements suivent le mouvement par solidarité.
    Il faut que le 1er responsable de la police rende sa démission sans attendre l’autopsie.

    Le 1er ministre doit lui même se déplacer pour discuter avec la famille du jeune, les élèves et les parents d’élèves après ces rencontres, il doit croiser la société civile.
    Ce sont souvent ces genres de problèmes qui provoque la frustration du peuple et bonjour les dégâts collatéraux pour tout le monde
    Il faut que dans ces derniers temps nos autorités soient vigilants dans tout sinon basta............

    Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 14:02, par nomanclature En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : le point de vu de police

      salut a tous, pour moi en entendant que le parquet nous trouve la solution, que le responssable de la police nous dise oui ou non si Justin Zongo est venu laba et qu’est qu’on lui a fait et qui l’a fait !
      je trouve qu’il y a contraduction entre ceux que dit le procureur et les medecins !
      Dans quel pays somme nous !

      Répondre à ce message

      • Le 1er mars 2011 à 22:28, par faith and trust En réponse à : Mascarade et poudre aux yeux !!!

        C’est tout simplement inadmissible !
        on comprend que toutes les pseudo "democratie" tremblent de peur en ces temps de ras-le-bol massif un peu partout. mais c’est un fait que même l’âne ne supporte pas tout indéfiniment.
        Sans repentir, point de pardon, c’est deguelasse si un medecin, celui dont la signature vaut serment se mêle à cette mascarade, c’est une abbération si ceux qui font appliquer la loi en sont les premiers exemptés.
        et au delà de toute revolte, c’est un comble si la famille de la victime car c’est bien d’une victime kil s’agit, ne peut pas pleurer dignement son fils perdu parce que son nom est sali par des insinuations et des sous entendus insultants.
        Et surtout, surtout ! on connait le systeme de promotion des decideurs dans les cas de scandales (suivez mon regard...) alors si faire tomber le gouverneur aujourd’hui c’est pour calmer les ardeurs et ensuite le promouvoir demain, cette fois-ci, le peuple a l’oeil et le bon...
        A la famille, seul Dieu fait justice mais sur ce coup, on est ensemble.

        Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 02:55 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    il est bien mentionné ‘’traumatisme pour coups et blessures volontaires’.
    C’est très très grave quand tout est causé par des hommes de loi.
    Il y a vraiment lieu de considérer que la situation est très grave et le 1er ministre a raison de prendre l’affaire au sérieux.
    Imaginer pour des bêtises de certains flics le pays tout entier peut s’allumer si les délégués des autres établissements suivent le mouvement par solidarité.
    Il faut que le 1er responsable de la police rende sa démission sans attendre l’autopsie.

    Le 1er ministre doit lui même se déplacer pour discuter avec la famille du jeune, les élèves et les parents d’élèves après ces rencontres, il doit croiser la société civile.
    Ce sont souvent ces genres de problèmes qui provoque la frustration du peuple et bonjour les dégâts collatéraux pour tout le monde
    Il faut que dans ces derniers temps nos autorités soient vigilants dans tout sinon basta............

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 06:01, par trm En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Un jeune plein d’avenir mort prematurement, la paix socciale perturbee, le gouvernorat brule, 12 vehicules reduits en ferailles dans ce pays pauvre tres endette. Aurait-on pu eviter tout cela ? Oui et oui. Si la police avait ete plus professionnelle,si le gouverneur et autres autorites disait la verite au lieu de trucher pour avoir raison. Je ne sais pas pourquoi nos dirigeants n’apprennent pas des fautes des autres. C’est pcq n’etant pas de leaders, n’etant la ou ils sont que par la volonte de celui qu’ils servent ils n’envisage rien, ils ne prevoitr jamais l’imprevu ; sinon il aurait suffit de faire arreter les policiers cincrimines que la populations aurait commence un debut de catharsis. Ils faut une nouvelles race de leader au faso, et non ces dealers engraisses aux cerveaux en dormance. Que le pauvre Justin repose en Paix.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 06:03, par Doul En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Une police bien formee est sensee proteger le citoyen et non l’agresse et le tuer. Ces policiers d’un autre siecle (regimes d’exception)doivent subir une punition examplaire et dissuasive pour d’autres qui auraient des instincts et comportements similaires car il y va de l’enracinemet de la democratie et du respect des droits humains.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 18:27, par razo En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Mes condoléances à la famille éplorée. Je pense et je crois que si l’enfant soufrait de son mal qu’on lui reproche il se serait retrouvé au CSPS avant que la police ne l’interpelle à son école ou qu’il n’aille repondre à une convocation. Appellez le chat par son nom et demandez pardon. Le peuple tolérant du Burkina acceptera ce pardon. J’appelle à la retenue, l’acceptation de ses erreurs et à la patience de notre police qui doit beaucoup écouter avant de donner des coups de fouets car nul n’est infaillible. Sincères condoléances à la famille

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 07:50 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    revolution au buekina faso sur facebook la democratie de la rue vendredi 24 feb 2011 dans tou les provinces du burkina

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 08:26 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    je sui souven decu par nos responsable, c a force d cacher les realite qon agrav le problem,
    qelqin es deceder due a vo cou qil a recu, et vous voulez nou fair croir quil avai la meningite.
    nous en tan africain noir, on doi oci aprendr a grever sans casser ni tro bruler, car c avc notr propr argent qil von encor reparer les dega, un simple feu de stop coute 1million a la mairi.
    ces tres trist, surtt qand on conai pa d policier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 08:40 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    moi je pense que même si le jeune est vraiment décédé de suites CBV il ne faut pas que des gens de animés de mauvaise foi permettent de desordre de la sorte.les situation ne sont pas du tout à comparer.la révolution à part et de shistoires de ce genre à part et c’est pas tout je conseillerai également aux autorités que vu l’indiscipline qu’il ya dans cette ville, on a qu’à changé la ville du 11Décembre sinon je plainds ce qui pourrait bien se passé.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 12:37, par François En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      JE comprends votre inquiétude mais sachez que la révolution ne nait que suite a l’indignation du peuple et il faut bien un déclencheur.J e crois que vous ne comprenez pas tro l’ampleur du problème, cè pathétique une pareille police et dis toi que sans ces réactions cela pourrait nous arriver tous un jour.Pire encore ce n’est pas le moment de parler du 11 décembre. Qu’est ce qu’on y gagne ?? Voila ce qu’on vit réellement et cela devait nous preocuper plus ce prétexte de 11 décembre pour bouffer nos maigres sous.

      Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 13:44, par sidsomba En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      c’est dommage de qualifier le décès d’un jeune qui pouvait avoir un avenir d"histoires de ce genre". vous parlez de fete de 11 décembre ? c’est domage mon cher, et il faut etre affecté directement pour comprendre.
      il faut que nos autorités prennent leur responsabilités. que les forces republicaines sensées maintenir l’ordre ne deviennent pas des forces de désordre. Si le medecin formé utilise sa connaissance pour tuer (injecter un poison par exemple) au lieu de soigner, je crois que s’il est pris,il paiera de sa vie. Donc qu’il n’yait pas de superhomme devant la loi. Punissez pour donner l’exemple, un policier qui tue un jeune qui a eu des histoires avec sa copine doit payer. C’est quand les responsables ne disent pas la loi, que le peuple se fait justice.

      Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 15:07, par Rain maker En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Vous avez une réflexion constipée.Nous sommes préoccupés par une délinquance organisée au sein d’un détachement, d’un manque de dignité de la part d’un médecin et d’une complicité avérée d’un gouverneur au assassinat des élevés, des familles déplorées et tu daignes nous parler de ton putain de 11 Décembre. Tu es un regret pour la société.

      Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 15:44 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      D’abord toute mes condoléances a la famille du défunt et a la population de Koudougou.
      je pense que c’ est pas parce qu’on a besoin d’un nouveau régime qu’on se plait mais car le jeune a été bastonné a mort et qu’on veut nous cacher la vérité. il ne faut pas nous prendre comme des ignorants. Si on se plait c’est pour que justice soit faite. on ignore à qui le tour demain.

      Je ne comprend pas mais je pense que la police est là pour la sécurité de nos citoyens et non pas la nuire.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 12:25 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Je m’adresse à ceux qui disent du mal de Koudougou, qui invoque le 11 décembre,qui trouve que les manifestants exagèrent. Imaginer que c’est votre enfant, votre frère, votre neveu, votre ami, votre collègue et j’en passe. Que feriez-vous ? Quel sera votre sentiment face à ce mensonge flagrant des autorités impliquées ? Ce que vous n’allez jamais accepter qu’on vous fasse, il ne faut pas vouloir que les autres l’accepte.
      Je loue le courage et la témérité de tous ces jeunes qui meurent en martyr parce qu’ils disent non à l’injustice. Trop de crimes impunis à Koudougou et au Burkina. Pour gouverne, Koudougou s’est organisé des évèments d’envergure internationale. Le 11 décembre à Koudougou sera une réussite totale.
      Les temps ont changé. L’avenir, c’est la jeunesse. La génération consciente n’est pas prête supporter d’avantage cette justice. Les autorités du pays doivent prendre leur responsabilité. Ils doivent savoir que ça n’arrivent que chez les autres. La jeunesse démunie n’a pas peur de mourir. C’est plutôt nos autorités qui ont peur de perdre leurs avantages et de mourir. Il faut faire la lumière sur cette affaire (si lumière il y a à faire, tellement les choses sont claires). Il ne suffira pas de désigner les fauteurs, il faudra une sanction exemplaire.
      Pour terminer, je demande à ceux qui si disent du mal de Koudougou d’arrêter de stigmatiser Koudougou. Je rappelle que ça n’arrive pas que chez les autres. Il faut être vigilant.

      Un Fils de Koudougou.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 19:32 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      franchement il y a des gens qui manquent de conscience et de dignité.il faut rester soi même , et dire honnêtement ce qu’on ressent en prenant bien sur le soin de bien lire les évènements et les analyser.une situation est là, il faut la calmer sans du tout l’enflammer.où est le rapport entre cette crise et le 11 déc ?
      du sérieux les frères burkinabè.
      mes condoléances aux familles éplorée.

      Répondre à ce message

    • Le 26 février 2011 à 11:54, par inconnue En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      si jamin on change de ville pour le 11decenbre on va ce rvolté encore pourquoi chaque foi tué on a marre d.eux maintenent m.importe quoi force du desorde

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 08:46 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    le mensonge et rien que ça pour couvrir les actes lâches de la police.c’est scandaleux.je sui en colère.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 08:53, par Le justicier En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Toutes mes condoléances à la famille. Je souhaite que la lumière soit faite sur ce cas et s’il est vrai que l’élève est décedé par coup de torture que ces policiers soient traduits en justice et punis à la hauteur de crime de meurtre et que le gouverneur soit aussi sanctionné pour compliciter. Trop c’est trop pour les abus de pouvoirs de certains de nos forces de l’ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 09:07, par le sage En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    je voudrais présenter mes condoléances à la famille du des disparus.je pense que procureur n’a pas fait son boulot. on a mis beaucoup d’argent dans la justice et voici les résultats. l’élève est venu à 2 reprises parce qu’il avait confiance en la justice de son pays mais hélas celle ci l’a abandonnée. si la première verbalisation des policiers par le procureur avait été comme décrite pourquoi ils l’on encore bastonné la prochaine fois puisque le procureur l’a même conseillé d’aller se faire soigner ce veux dire que visiblement il était blessé. par ailleurs, je ne peux pas nier le fait qu’il soit décédé de méningite mais il faut savoir que s’il a eu un traumatisme crânien lors de la bastonnade cela peut aussi être la cause de la méningite.j’explique : s’il a saigné du du nez par exemple cela veut dire qu’il ya eu effraction d’un vaisseaux et vu la proximité avec le système nerveux, des germes peuvent rapidement coloniser ce vaisseau et entrainer une méningite. je clame justice et vérité pour ce cas. pourquoi tuer des citoyens lors de la dispersion d’un foule, ça c’est criminelle et je pense que lumière doit être fait

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 09:16, par glose En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    les élèves réclament justice ! mais pourquoi les délégués des élèves boudent ils la rencontre ? La justice de rue est elle la meilleure ? pour preuve , pour demander justice pour la mort de leur camarade, deux autres sont décédés et beaucoup d’autres blessés.
    je ne juge ni ne donne un avis sur ce que dis la famille du regretté Zongo mais remarqué un détail : un CSPS a til la légitimité nécessaire pour qualifier un cas de "traumatisme pour coups et blessures « "VOLONTAIRES" » ????
    ce qui m’inquiète le plus c’est le mot volontaire qui s’y trouve !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 11:42, par new africa En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Oui un infirmier peut mettre VOLONTAIRE dans son rapport. Quand t’arrives aux urgences avec des blessures, on te pose des questions sur l’origine des blessures, il y a des types de blessures qu’on ne peut pas se faire soi-même ( ou en tout cas difficile à réaliser) et on n’as pas besoin d’être legiste pour reconnaître certains... L’infirmier enregistre les dires du blessé dans son cahier. Toi ! qu’est ce que tu comprends pas ??? Ils ont écrit diarrhée, vomissements, tu penses que le Jeune Justin a fait cela nécessairement devant l’infirmier. Il a s’en doute décrit les symptômes de son mal.

      Répondre à ce message

      • Le 24 février 2011 à 17:07, par wend waoga En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

        Le mauvais comportement des éléments des forces de l’ordre,à mon avis,a ses origines bien lointaines !
        1-Un concours est lancé,il y a un certain nombre de gens à sélectionner,à commencer surtout par les meilleurs ! Tout d’un coup,il y a le téléphone du Directeur des examens et concours qui sonne,c’est le Ministre untel,le Député untel ou le DG untel qui tient à ce que son neuveu,son frère ou celui de sa maitresse ou le proche d’un pion incourtournable lors des campagnes électorales,réussisse vaille que vaille à ce concours-là.Et c’est dans des cas pareils que certains de ceux qui ont la tete pleine,et ne demandent qu’à la mettre au service de la Nation,cèdent sans le vouloir,leurs places et retournent dans leurs précarités quotidiennes.Le bénéficiaire de la place est-il d’une mauvaise moralité ? On s’en fout ! Il a du caca à la place du cerveau ? On s’en fout ! c’est le protégé de tel gourou,point barre ! Alors,celui-ci passe haut le bras au concours,obtient son poste et,se sachant parmi les hyper citoyens,se permet au moment précis ce qui lui traverse la tete et yá rien ! Qui va le sanctionner au risque de porter préjudice au Parti au pouvoir ? Personne ! C’est pas pour rien qu’on tente fébrilement de détourner l’attention des gens sur les vraies causes de la mort Justin ! Les policiers gaffeurs ne doivent pas etre inquiétés,c’est tout !
        Alors,pour palier à ces genres de dérapage dont l’issue est l’impunité,il faudra dan un premier temps que les sélectionnés pour ce job le soient uniquement par la brillance de leur cerveau,et non par la longueur de leur bras ! Mais,combien de temps faut-il attendre celà ? That’s the question !

        Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 11:49 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Glose, vous me décevez, en quoi es ce que le mot volontaire peut vous inquiéter ? Quand on va en consultation on te pose des questions avant tout pour comprendre et soigner ton mal. Alors, si l’élève explique qu’on l’a bastonné c’est bien volontaire ou bien ? Ou es ce que vous avez fait votre école primaire ? Ah le français ! Je reste convaincu que si l’élève était tombé d’un arbre l’infirmier n’allait jamais dire "volontaire"

      Répondre à ce message

      • Le 25 février 2011 à 12:26, par snake En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

        Dommage pour la qualité des mots utilisés dans ce message.pour aborder un sujet faut d’abord savoir de quoi il en retourne.loin de moi l’idée de dire qui à tort ou raison.mais pour un agent de santé, on lui demande seulement d’utiliser ses compétences, connaissances pour dire ce qu’il ya : s’il constate des lésions il dit quel type et ses caractères spécifiques ; on ne lui demande pas de trancher pour dire si c’est arrivé volontairement ou involontairement.le jour ou une femme (si tu était agent de santé)viendra pour un certificat de santé parce que soit disant elle a été violé, et que ensuite elle dit que c’est toi qui l’as violé tu comprendra.
        on ne gobe pas "bêtement" tout ce que le malade dit, faut émettre des réserve. le mot volontaire n’as pas son sens ici, sauf devant la justice et ya des service compétent pour cà. fallait simplement dire : "coups et blessure", là au moins tout le monde est d’accord !

        Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 12:56, par Bakaridjan En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Tu pense que l’infirmier chef de poste n’est pas en mésure de dignostuqer le traumatisme ? Le traumatisme c’est ce qu’il a dignostiqué et sur la base des déclarations du patient, qui n’est pas tombé d’un arbre ou dans un ravin, il juge que l’origine est volontaire. Respecte donc ses diagnostiques.

      Dans tous les cas c’est pas la prémière fois que ces genres de bavures sont signalées. Rappellez vous par exemple du cas du regretté Pépin OUEDRAOGO, cet agent de la SONABEL qui a été cueilli sur son lieu de travail et bastonné à mort par la gendarmerie.
      Pourquoi ? Parce que tout simplement il a eu le malheur d’échanger des mots avec un "commandant de brigade" donc un demi Dieu la veille.

      Je rend sincèrement hommage aux forces de sécurité pour leur abnégation au travail au prix de leur vie. La gendarmerie c’est pas quand même du n’importe quoi ? Il y existe des règles et la discipline. Mais soyons honnête et reconnaissons que des brébis galeuseS existent dans ce milieu et sapent l’éffort de ce corps nobles par des pratiques malsaines : extorsion de fonds, abus de pouvoir comme ce qui vient de se passer à Koudougou aujourd’hui et qui s’est pas tout récement à Bitou et Gaoua.
      Malgré tout , les Burkinabé ne doivent pas s’en prendre à tout le corp mais plutôt à lutter pour l’"assainissment ce corps en reconnaissant aussi le merite et les hauts faits de ces institution.
      Restons vigilants.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 12:16, par snake En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Voilà un cas qui fera certainement écho au près des prestataires de soins et des ordres respectifs (médecins, infirmiers) ; le mots "volontaire" souvent employé pour rédiger un certificat médical de CBV par les infirmiers, médecins et autres, sera certainement revu. certains sans notion sur la médecine légale emploient ce terme sans savoir à quoi ils s’exposent.étiez vous là bas pour savoir que c’était volontaire ou involontaire ?de plus je m’indigne que certains actes soit permis à certaines catégorie de personnel pour soit disant que y a pas de médecin partout, ou que c’est la politique actuelle du ministère de la santé.les mauvaises habitudes ont la peau dure au Faso.assumez donc !
      En tout cas, sincères condoléances aux différents parents des victimes.

      Répondre à ce message

    • Le 26 février 2011 à 11:54, par TRAORE En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Espèce d’individu là tu ne comprend pas françait ou quoi ? si quelqu’un est battu sauvagement par les irresponsables comment veux tu qu’on ne dise pas traumatisme volontaire ? c’est bel et bien traumatisme volontaire que tu veule ou pas. c’est vous autres les criminels en puissance qu’on doit eliminer. si c’etait ton fils ou ton frère est ce que tu aurais dit cela. ne souyons pas aussi sanguinaire. comme on le dit dans notre jargon "le renard passe et chacun a son tours". je souhaite vivement que la prochaine fois soit ton tour. irresponssable malhomête que tu es !!!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 09:28, par mackiavel En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    En de pareilles circonstances, il n’y a que les bonnes paroles qui apaisent. Le gouverneur n’a fait que mettre de l’huile sur le feu en disant qu’il a reçu une « pluie de projectiles » alors qu’à le voir à la télé hier soir, je n’ai pas perçu qu’il venait d’échapper à un lynchage. Nous sommes tous parents et je crois que seule la vérité va sauver ce pays et il n’y a pas milles solutions. Ordonnez une autopsie en bonne et due forme. Il y a trop de morts et Dieu sait que les enquêtes qui n’aboutissent jamais le font que renforcer le sentiment d’impunité. Cela est plus dangereux que l’impunité même. Pardon, en cette période trouble, on n’avait pas besoin de ça maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 09:28, par zakaria En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    rien que des mensonges. comme disait l’autre "on peut tromper une partie du peuple tous le temps, on peut tromper le peuple une partie du temps mais on ne peut pas tromper le peuple tous le temps" pour dire que l’heure de la verité a sonné. nous avons assister à une scene pareille à Gaoua aujourd’hui kdg et à quelle ville le tour. trop c’est trop le gouverneur doit demissioner. que justice soit rendu.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 20:02, par Gabi En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Vraiment quelques fois nos autorités manquent de diplomatie en de pareilles situation. Dommage qu’ils trouvent toujours des mal intentionnées pour les accompagner dans leur mensonge. effectivement à Gaoua on nous a fait savoir que l’intéressé voulant fuire suite à l’interpellation de la police qu’il est allé tombé dans un fossé en se fracassant la tête. ce fut pareille à Bitou avec les douaniers, et cette fois encore la police à Koudougou avec des agents de santé à la merci de nos autorités. vraiment que cela cesse sinon lorsque chaque ville aura des cadavres de la sorte, ce sera une révolte générale contre nos force d’insécurité, plutôt de sécurité. LOMPO

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:26 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    TROO C’EST TROP ! PLUS JAMAIS çA !
    Il faut qu’on arrête de prendre les gens pur des "nez percés" ! Au lieu de chercher la véritable cause de ce décès et de prendre les mesures nécéssaires afin que tout le monde trouve satisfaction quand bien même lorsqu’il y a mort d’homme on ne peut parler ainsi, de satisfaction de la solution je veux dire ; il faut absolument éviter l’IMPUNITE ! La police doit répondre lorsqu’elle commet une bavure : NUL N’EST AU DESSUS DE LA LOI ! Pas même la police ! Je demande au médécin de dire la vérité et de ne pas se laisser aller par d’autres considération ! ATTENTION ! ce qui arrive ailleurs (Egypte, Libye, Tunisie, ...) peut arriver ici !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:28, par Peacemaker En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Bel article. Cet article est bien équilibré, c’est ça le journalisme. On y trouve la version des personnes concernées directement par cette affaire.

    Loin de culpabiliser tous les médecins, je trouve certains se rendent complices. Qu’ils arrêtent de jouer au complice. Cette complicité des médecins, il faut le dire, a un précédent dans l’histoire du Burkina. Je veux parler de la mort de Thomas SANKARA. Selon le médecin, il s’est agi d’une mort naturelle. Or, il n’en est rien. C’est choquant pour les citoyens y compris les membres de la famille du défunt. Cette attitude est de nature à ternir l’image du corps tout entier des médecins, alors qu’il y a des médecins honnnêtes, dignes et indépendants dans ce pays.

    La vérité ne tue pas, au contraire elle apaise les coeurs. Il suffit de dire la vérité et d’aider la justice à faire son travail, afin que la lumière soit faite sur cette triste affaire. Loin de m’ériger en juge, je pense que la raison de la mort de JZ, au travers des faits relatés depuis le début des événements, réside moins dans une quelconque maladie que dans les bastonades de la police.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:35 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances à la famille du jeune Zongo.
    Je pense que les éléves de Koudougou sont allés un peu fort dans leur manifestation. Je n’approuve pas cette façon de manifester leur mécontentement. Notre pays souffre dejà de plusieurs maux et il faut savoir comment les résoudre.
    merci à tous

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:36 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    C’est déplorable !
    quand la police tue sans reconnaître !sans être inquiétée !

    La contardiction des versions fait honte ! comment un malade de miningite au bord de la tombe, peut-il proter plainte le 20 janvier et mourir le 20 janvier ? la miningite est-elle une crise cardiaque ou une attaque vasculaire ? Pourquoi la police n’a pas repondu à la convocation du procureur ? Il n’ya plus de hierarchie dans la justice ?
    Il est déplorable quand des autorités ignorent la maturité de leur peuple ! En présence de causes évidentes évidentes, la population victime manifeste sa colère, on nous parle de manipulation ! ça fait honte ! Pourquoi les autorités cherchent-ils à blanchir des policiers coupables ? sont-ils directement mélées eux aussi à l’affaire ou bien veulent-ils fuire leurs reponsabilités ?
    ça suffit ! que la lumière soit faite sur le décès de notre cher régrété Justin ZONGO, que les coupables soient punis à la hauteur de leur forfaiture !
    Chers compatriotes soyaons vigilants ! chères autorités soyez responsables ! Le peuple en a marrrrrrrrrrrrrrrrr !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:40 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Nos autorités doivent rumuer la langue sept fois avant de parler.Voyez la réaction du maire de koudougou qui déclare que des gens veulent instrumentaliser les élèves et étudiants pour mettre Koudougou à feu et à sang ;c’est des réactions pareilles qui enveniment d’avantage les situations déjà difficiles à gerer.Dans quel but ? ces gens ont ils intérêts ? a t’il mené ses enquêtes ? évitons les réactions lapidaires qui ne vont que nourrir la rumeur avec ses conséquences néfastes et sans limite.
    Notre Faso n’a pas besoin de vivre ces moments pour le moment.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:43 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mais à croire que les gens se foutent des autres !!! Ce procureur, quand il reçoit une plainte, ne doit-il pas prendre les mesures nécessaires à conserver les traces des coups en demandant le diagnostic d’un expert ? Pourquoi demande-t-il à l’élève d’aller se faire soigner, lui proposant ainsi de faire disparaître les traces, les preuves des coups reçus, surtout qu’il n’y avait pas d’urgence à aller se soigner pour l’élève, qui est venu de lui-même et dont l’aspect physique n’a pas inquiété le Procureur ? Pourquoi ce procureur ne laisse aucune trace écrite de la venue à deux fois de l’élève pour se plaindre des policiers et pourquoi n’y a -t-il donné aucune suite ? Et pourquoi, sans aucun jugement, ce lascar de procureur pense-t-il que les policiers se font accuser à tort ? C’est bien ce qu’il a dit aux policier après les avoir appelés. Quelle mesure a-t-il prise pour vérifier la réalité de l’accusation de l’élève pour aboutir au fait qu’il ne fallait pas que les policiers, innocents, se fassent accuser à tort ? Que fait-il maintenant, ce procureur partial et sans conscience professionnelle, de la note du carnet médical par laquelle l’infirmier a indiqué avoir diagnostiqué des coups et blessures ("volontaires", me semble exagéré de la part de l’infirmier qui ne connaît pas forcément l’origine et la circonstance des coups) ? Ce dernier a-t-il menti ? Si tel est le cas, quelle sanction le procureur va-t-il demander pour lui ? S’il a dit vrai qu’elle suite donnera-t-il à cet élément non négligeable ?
    Pourquoi nos autorités pensent-elles toujours que quand il y a des manifestations, il y a forcément une main étrangère ?
    Vraie déconnexion avec la réalité ou veut-on noyer le poisson ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 14:26 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Attention aux bavures des hommes de tenue

      Ces phénomènes ont tendances à se multiplier, et il ya lieu que les autorités gouvernementales et la réprésentation nationale se penchent sérieusement sur la question pour nous éviter le "syndrome de jasmin" dont un éventuel soutient de la récupération politique.Tout dernièrement à Bittou et à l’heure actuelle à Koudougou.
      Pour ce qui concerne le soulèvement de la population de Koudougou,on aura dû inclure compte tenu du statut d’élève du défunt,la contribution des parents pour êre témoin à l’interrogatoire et du chef d’établissement pour mieux régler le problème au lieu des actions manu militari pour amener l’élève à repondre à la convocation.C’est regretable qu’à chaque à cause des bévues de ces hommes de tenue, que l’administration soit toujours devant le fait accompli et que la colère de la population ne soit pas contenue avec ces conquences regretables pour nous tous.Restons toujours intègre et honnête et agissons chaque fois avec beaucoup plus de professionalisme gage de la paix sociale qui est sérieusement menacée dans le monde.

      Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 14:30, par Kato Kato En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Attention aux bavures des hommes de tenue

      Ces phénomènes ont tendances à se multiplier, et il ya lieu que les autorités gouvernementales et la réprésentation nationale se penchent sérieusement sur la question pour nous éviter le "syndrome de jasmin" dont un éventuel soutient de la récupération politique.Tout dernièrement à Bittou et à l’heure actuelle à Koudougou.
      Pour ce qui concerne le soulèvement de la population de Koudougou,on aura dû inclure compte tenu du statut d’élève du défunt,la contribution des parents pour êre témoin à l’interrogatoire et du chef d’établissement pour mieux régler le problème au lieu des actions manu militari pour amener l’élève à repondre à la convocation.C’est regretable qu’à chaque à cause des bévues de ces hommes de tenue, que l’administration soit toujours devant le fait accompli et que la colère de la population ne soit pas contenue avec ces conquences regretables pour nous tous.Restons toujours intègre et honnête et agissons chaque fois avec beaucoup plus de professionalisme gage de la paix sociale qui est sérieusement menacée dans le monde.

      Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 14:37, par jarama En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Attention aux bavures des hommes de tenue

      Ces phénomènes ont tendances à se multiplier, et il ya lieu que les autorités gouvernementales et la réprésentation nationale se penchent sérieusement sur la question pour nous éviter le "syndrome de jasmin" dont un éventuel soutient de la récupération politique.Tout dernièrement à Bittou et à l’heure actuelle à Koudougou.
      Pour ce qui concerne le soulèvement de la population de Koudougou,on aura dû inclure compte tenu du statut d’élève du défunt,la contribution des parents pour êre témoin à l’interrogatoire et du chef d’établissement pour mieux régler le problème au lieu des actions manu militari pour amener l’élève à repondre à la convocation.C’est regretable qu’à chaque à cause des bévues de ces hommes de tenue, que l’administration soit toujours devant le fait accompli et que la colère de la population ne soit pas contenue avec ces conquences regretables pour nous tous.Restons toujours intègre et honnête et agissons chaque fois avec beaucoup plus de professionalisme gage de la paix sociale qui est sérieusement menacée dans le monde.

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:48, par verity En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    je ne comprend pas pourquoi les autorités a chaque fois tente de mentir pour cacher volontairement la vérité si il y’a une bavure reconnaiser et faite de sorte que celui qui la comis soit blâmer et juger et vous calmer la population si non vous êtes entrain d’appliquer une solidarité dans le mensonge ce qui ne marche essayé d’être impartial ce n’est pas parce qu’on n’est policer qu’on ne se trompe pas...............

    VERITY

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:49 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    trop c’est trop, la police doi reconaitre ses tors et essayé de dialogué avec la famille éplorée, demande pardon au peuple et agire ds le profésionalisme ds le future afin que cela ne ce reproduise plus. dire la verité au gens, c’est mieux k’o lieu de mentir

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 10:56, par Ali En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Colaborer avec les voleurs et les malfrats et reprimer les honnetes citoyens.Tel est le slogan de certains acteurs en charge de la sécurité au Nurkina Faso.
    De grace nous ne voulons que la vérité. Justin répose en paix !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:18 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances à toutes les familles endeuillées.

    Il faut que les gens arrêtent de se donner des super-pouvoirs au BF. Que Nos policiers ne confondent pas séries américaines avec nos réalités. Ils ne peuvent pas continuer à bastonner la population sans impunité. Tantôt c’est quelqu’un qu’on bastonne à mort au commissariat de Wemtenga, tantôt ce sont des élèves qui sont bastonnés...La police doit t-elle protéger ou tuer ?

    Il faut que ces méthodes barbares cessent à la police. Laisser aussi l’enfant du pauvre avoir droit sereinement et librement à l’éducation et à la vie. Que la vérité soit faite sur cette affaire et que des mesures idoines soient prisent. On parle tantôt de méningite, tantôt de palu et hypothèse de méningite, arrêter d’irriter d’avantage et de compliquer une situation déjà difficile. Justice et paix pour le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:20, par KWM En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Salut à tous ceux qui sont pour le changement. Il faut que les autorités de ce pays sachent que le pouvoir appartient au peuple. Ils ont atteint leur apogée, il reste le déclin et cela ne tardera pas à venir. "Nous avions une population dont 70% ont moins de 30 ans et ces gens ont un avenir douteux dans un pays qui n’en a pas". Si le policier commet une bavure qu’on le met en garde à vue et qu’on entame une enquête le temps de calmer la population ; 2 jours après la population met en instance ce problème tout en croyant à la justice. Non, ces gens qui se croît tout permis sorte pour mentir. Nous avions marre d’eux qu’ils partent et qu’ils laissent la place à d’autres. ET si les nouveaux font les mêmes bêtises ils subirons le même sort. Je demande au chef de l’Etat de balayé sa cours si non il risque de se faire balayer un jour. Merci et Bonne journée à tous et à toutes.
    Vive le Burkina Faso
    Vive le peuple.
    vive la liberté.
    Vive la démocratie.
    Vive la jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:20, par Sylvie En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Sacré Silga. Encore toi ! Après la plainte du pauvre Justin, ce sont des conseils que vous avez donnés aux policiers incriminés. Point de procédure. Et pour celui-là qui à été bastonné à mort, on prétend qu’il a souffert de méningite.
    ON vous a connu au Palais de justice de Ouagadougou pour diverses malversations, et ça continue à Koudougou. Sachez seulement que la vie, c’est une roue qui tourne. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:21 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    On en a marrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrreeeeeeeee !!!!!!!!!!!!
    que les coupables payent pour leurs actes.si ceux là meme qui sont censés nous protéger agissent de la sorte, c’est que les citoyens burkinabè sont en danger. qu’ils payent

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:33 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Paix aux âmes des disparus !
    A tous nos agents de sécurité, on évitera au maximum de porter la main sur qui que ce soit sauf en cas de légitime défense ! On doit laisser la justice assumer son rôle et procéder en cas de besoin aux sanctions des fautifs. Évitons de verser encore le sang dans ce pays.
    Cultivons la paix dans notre cher pays pour éviter que les voisins n’aient raison sur nous ! Du calme mes frères, car justice sera faite sans tarder et on ne se plaindra plus jamais de ce genre de situations, plus jamais ça au Burkina !

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 13:11, par hamri En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Aujord’ui encore un pauvre vien de partir...Et certains parle d’autopsie c’est drole que la population reste toujours aveugle si on vous a menti pour Norbert ZONGO en donnant des raison a sa mort,pour Thomes SANKARA on a donné un raison a sa mort,pour Marcelle OUEDRAOGO on adonné une raison a sa mort pour Dabo BOUKARI un raison a eté,a wemtinga,a GAOUA,a BANFORA,a OUHIGOUYA,ya eu des raisons et VOUS IMAGINE QUE L’AUTOPSI VA DONNER RAISON A JUSTIN ZONGO ?????posez cette question camarade.Aujord’ui c’est le feu JUSTIN demain ce sera peut etre vous ou votre petit frere ou un membre de votre famille et j’espere que ce jour vous vous rapelleré de votre partition pour l’affaire JUSTIN .L.ZONGO !!!Vous dire que vous accepterez le pardon ???
      refechissez a ca et faite votre propre analyse..
      SEUL LA LUTTE LIBERT

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:34, par Tengembiiga En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Toutes mes condoléances pour la famille de Justin.
    Cependant, je me dis que chaque partie peut avoir, comme c’est souvent le cas dans nos conflits humains, une part de raison. Je me dis simplement que Justin peut avoir souffert de la méningite en plus des coups et blessures qu’il a pu recevoir. La seule manière de le savoir, c’est de demander une autopsie du corps. C’est vrai que cette pratique n’est pas très conforme à nos traditions... Mais de grâce,il faut éviter la violence et les casses. Sachons faire preuve d’un esprit citoyen.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 12:43 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Monsieur le Président toute l’administration à Koudougou ne veut pas de votre bien.
      - Le gouverneur soutien la thèse de la méningite sans avoir pris le soin de mesurer les conséquences !
      - Le chef local de la police soutien lui aussi la même thèse sans un esprit critique comme l’impose son rang !
      - Le maire lui aussi parle instrumentalisation !
      - Le procureur a soutenu la même thèse !

      Ont ils pensé aux conséquences que de tels bassesses intellectuelles pouvaient créer ? voyez vous même les dégâts !

      Tout ce beau monde ne contribue qu’à vous créer des problèmes. Je vous conseil de mettre en garde à vue les éléments de police impliqués dans cette affaire de "fille", ainsi que la fille elle même et le chef local de la police.

      Faites diligenter une enquête parallèle par vos services et écarter nous tous ces incapables, toutes ces personnes que l’on doit vider du train de la marche vers la victoire du developpement.
      nous venons de perdre de vaillants fils (qui ont peut être votés pour vous) un capital important d’infrastructure et de bien matériels socle du développement durable !
      nous retournons à la case départ....il est urgent que les sanctions sont mis à nues afin de dissuader la répétition de ces genres d’actes. l’élève même si l’hypothèse de la méningite est retenu a été bastionné, vu son âge et son statut et le motif de son interpellation, le chef de la police est à bannir.
      Au cas ou l’enquête révélé la véracité de la piste policière, infliger une lourde peine aux coupables ; relever ce gouverneur "effacé" de ses fonctions et traduisez le devant les tribunaux (quand on a en charge certaine fonction on parle pas comme un ivrogne).

      Avec tous mes respect

      Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 13:58, par David En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Si c’eatait ton enfant tu parlerais de la sorte ?

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:44, par BOBO En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    toutes mes condoléances à la famille et les scolaires de koudougou. je pense que c’est le procureur qui a mal géré cette affaire en ne disant pas la loi aux policiers lors de la plainte du régretté.Il doit démissionné car il n’a pas fait son boulot.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:46, par Tuensi, la vérité est bonne En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Ce cas est malheureusement très quotidien de nos commissariats de police, en toute impunité. Il vous suffit de vous rendre dans un commissariat de Police ou de Gendarmerie et voir comment des concitoyens y sont traités et vous serez édifiés. C’est la nature du régime qui veut cela. On n’apprend pas à la Police et à la Gendarmerie à protérger le citoyen, mais plutôt les gens puissants, ceux qui comptent, etc.

    Avez-vous déjà été témoin une seule fois d’un cas où vous avez eu l’impression que la Police ou la Gendarmerie dans son intervention faisait preuve de considération et de respect envers le citoyen ordinaire lors d’une intervention ? A 44 ans, je n’en ai pas encore eu la chance. c’est ç a la réalité de ce pays. C’est pour cela qu’il y a tant de frustration et de rencoeurs envers ces corps habillés.

    Pourquoi est-il impossible dans ce pays de sanctionner ou faire sanctionner un corps habillé qui a fauté envers de "petites gens" ? Parce que le régime craint dans ce cas de ne plus avoir le soutien inconditionnel de ces structures, conditon indispensable pour sa survie.

    Il ne faut pas se tromper de cible. Le problème ce ne sont pas les pauvres policiers et gendarmes obéissant aux ordres. Le problème c’est la nature du régime. Qui a dit qu’"un militaire sans formation politique et idéologique est un criminel en puissance" ? Thomas Isidore Noël Sankara

    Nan laara an saara !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:52, par Sosso En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Je suis très indigné pour certains qui à cause de leurs panses racontent des idioties pour endormir les consciences des intellectuels. Avait-on besoin d’envoyer plus d’une vingtaine de cargos de CRS en plus des hommes de tenue existant déjà à koudougou pour une manifestation qui se veut pacifique ? pour quoi faire dans une véritable démocratie où les citoyens ont leur liberté de manifestation ?
    Je pense que le gouvernement a intérêt à reformer des corps habillés pour ceux-ci ne soient pas des milices, ou des garde de corps d’une minorité de privilégiés burkinabè, la constitution prônant l’égalité de tous les burkinabè devant la loi.
    et dans toutes ces barbaries perpétrées à koudougou et Gaoua...,l’opposition burkinabè n’a pu émettre le moindre point de vue, n’en parlons pas d’organiser des marches de soutien à des revendications nobles de ce genre ? J’ai honte de vous qui marchez plutôt contre les injures proférées à son Excellence Blaise COMPAORE par Blé Goudé et sa suite en Cote d’Ivoire et j’aurai du mal à croire en une telle opposition.
    au peuple Burkina, nous sommes tous des moutons et des lâches, des gloutons et nous méritons ceux qui nous dirigent dans l’oppression et tous les maux qui nous tombent dessus.
    Ce qui arrive aux voisins, arrivera ici aussi et incessamment. Ouvrons donc l’œil et le bon, pendant qu’il est encore temps.
    A nos dirigeants, ne vous laissez pas berner par les faux sondages et les fausses impressions de ceux qui vous entourent mais recherchez les besoins et les aspirations réels de votre peuple et satisfassez les.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:55, par Math En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    il est bien mentionné ‘’traumatisme pour coups et blessures volontaires’’
    J’ai honte à la place des autorités qui tentent de couvrir ces policiers qui ne font pas honneur à ce pays.Il ya des contradictions certes, mais plein de témoins ont vu le regrété Zongo avec des blessures après chaque interpellation même le procureur le confirme.Par conjecture, un elève qui a été gifflé publiquement dans l’établissement au cours de son interpellation, combien de coups pourrait-il recevoir au commissariat ?Même si on est myope intellectellement, reconnaîssons que le jeune Zongo a succombé suite à ce traumatisme.
    A l’endroit du medecin, je lui rappelle qu’il a preté le serment de Socrate devant ses maîtres et non devant un politique.
    Que la vérité jaillisse !

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 18:42 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Oh Math !
      tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez
      et est aussi analphabète que la queue d’un âne pour ne pas reprendre le terme Kourouma. depuis quand un CSPS peut diagnostiquer des coups et blessures VOLONTAIRES. ce mot devais éveiller l’esprit critique que vous en avez malheureusement pas. bref !pour votre gouverne, les médecins ne prêtent pas un sermon de Socrate, mais d’Hippocrate. n’étalez pas au grand jour votre ignorance.......

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 11:59 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Toutes mes condoléances
    Je suis vraiment déçu de nos autorités, Pourquoi des policiers peuvent aller interpeller un élève à l’école ? Ces policiers n’ont pas un chef qui ordonne les interpellations ? Le chef n’était-il pas au courant ? Ne savent-ils pas que ce geste irresponsable peut avoir des répercutions sur le psychique de l’élève ? être interpellé dans un établissement devant tous ses camarades. Il faut être policier burkinabé pour ne pas le savoir. Pourquoi le proviseur peut permettre à des policiers d’entrer dans son établissement pour interpeller ? L’ont-ils présenté un document ? Il n’est pas tout de même un bandit de grand chemin. Je suis déçu de la police, du proviseur de l’établissement et du procureur en premier lieu. A écouter ce dernier, on s’aperçoit que leur intervention est purement et simplement montée pour expliquer la mort du pauvre élève. Il faut simplement enlever ce procureur, le DR de la police et juger les policiers directement impliqués. Dieu vous payera au centuple de votre...

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:16, par maaam En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances à la famille éplorée !Merci aux parents d’avoir acceptés de dire la vérité.Au Burkina Faso, il ya eu trop de bavures de la sorte, et je crois qu’il est temps qu’on se respecte dans ce pays est le notre à tous.Si c’est pas le régiment présidentiel ,c’est la gendarmerie ou la police.Ces bavures suscitent à mon niveau de nombreuses interrogations sur la formation de nos forces de l’ordre et au delà le recrutement qui se fait dans corps.Et le fameux corps médical dans toute cette affaire,jusqu’à quel niveau ils vont se faire citer ?
    Les autorités doivent savoir que tôt ou tard ,ca va cesser soit par la rue soit le dialogue.Faudrait pas seulement que loi ne s’appliquent seulement aux faibles.
    Maintenant ,a nous les burkinabé,notre problème n’est pas l’impunité du régime et la défaillance de la justice ; notre problème c’est le "c’est pas mon problème".Ces bavures sont nombreuses, se suivent et se ressemblent et vont surement continuer.Pour mémoire,le taximan mort dans les mains de garde présidentiel est un exemple.A chaque fois,la famille a été laissé à elle seule ,impuissante,sans aucune information, sans enquête et dans le désarroi,l’amertume totale.Si tous les burkinabé avaient demandé justice sur cette affaire,cet élève ne serait pas mort !Notre division et notre silence fait la force du camp d’en face car le peuple est plus fort que n’importe quel régime : la Tunisie,l’Égypte et bientôt la Libye nous servent d’exemple.Alors Koudougou,réclamez la justice jusqu’à votre dernière énergie. Norbert Zongo,Flavien Nébié,le taximan de la presidence,Justin Zongo reposeront en paix.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 18:50 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Je suis TOUT A FAIT D"ACCORD avec ce que vous avez ecrit !!!ca devient de la merde et de l’impunite caracterise...Ces gens tuent des personnes si froidement que je me demande sils ont recu une formation, cette mission republicaine qu’on valorse partout !!j’ai l’impression qu’on a affaire a des mercenaires dans nos differents corps qui voient les burkinabes comme des gens a abattre et non des freres... le SILENCE tuera les burkinabes..chacun cheche son"BENGA"(ration du jour), tant que le probleme ne s’abat pas sur lui..trop c’est trop , des corps habilles criminels et pourris de ce genre , des gouverneurs incapables, des medecins corrompus, on n’en veut pas dans notre pays !!!

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:18, par TORKABE En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances a tte la famille Que le procure rende sa démission Que le dr de la police aussi Que les les policiers qui ont commis ces crimes car ils n’ont pas leur sens d’exister Vraiment je déplore le comportement de ses autorités JE LANCE LA RÉVOLTE Vive la révolution LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    CE MÉDECIN QUI QU4IL DÉMISSIONNE
    CE MÉDECIN AFIN QU4IL PRENNE SOIN DE MON CHIEN CAR IL N4A PAS SA PLACE CHEZ LES HUMAINS

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:27, par PAUL En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    MOI JE CROIS QUE SI LA POLICE NATIONALE, DOIT ETRE TOUJOUR A ETAT DE REGLE DES BAGARE D’ELEVES, IL FAUL QU’ON ARRETE DE RECRUTER CAR IL ONT
    RIEN A FAIRE . ADMISTATE SCOLAIRE EST LA POUR CA, ET SI GRAVE
    ILS DOIVENT ETRE ACCOMPAGNER A LA POLICE PAR D’ADMISTRATION ET LEUR PARENTS .CA CE DE L’ABU DE POURVOIR QU’ON DOIT SANTIONER SEVEREMENT.LES AUTORITES ONT MAL GERE LA SITATION ,EN DONNANT
    SANS ENQUET LES CAUSES DU DECE,EN EMPECHANT LES ELEVES DE MANIFAITES , EN PARLANT DE RECUPERATION POLIQUE ET LE MAIRE QUI NA RIEN FAIT D’ABORT POUR KOUDOUGOU SI CE PAS NOMMER CES
    COMPINNES REGISSAIRES DE COMMENCE A DEPLORER CES DEGATS.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:30, par TORKABE En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances a tte la famille Que le procure rende sa démission Que le dr de la police aussi Que les les policiers qui ont commis ces crimes car ils n’ont pas leur sens d’exister Vraiment je déplore le comportement de ses autorités JE LANCE LA RÉVOLTE Vive la révolution LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    CE MÉDECIN QUI QU’IL DÉMISSIONNE
    CE MÉDECIN AFIN QU4IL PRENNE SOIN DE MON CHIEN CAR IL N’A PAS SA PLACE CHEZ LES HUMAINS

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:31 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Dans cette affaire, Chacun cherche à protéger ses acquis quit à mentir sur le defunt ZONGO, hors c’est en voulant les protéger coûte que coûte qu’ils les perdent ; Comment un procureur peut demander à quelqu’un qui vient d’être agressé d’aller se faire soigner sans même lui assurer la moindre garantie de protection ?
    Le simple fait de lui recommander d’aller se faire soigner de toute urgence signifie qu’il a constaté des blessûres sur le corps de ce dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:32, par Avatar En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Vous voyez, ce qui me desole c’est que ce sont nos propres frères policiers, ceux avec qui nous sommes tous les jours au quartier, qui se comportent ainsi. On se demande si on peut vraiment les qualifier de frères ?! Pour le même crime, on a plusieurs versions. Sachons raison garder, les populations sont sur les nerfs et la moindre bavure contre elles s’exprime de la sorte.Que Dieu apaise nos coeurs meurtris mais s’il faut passer par ces manifs pour exprimer notre mecontentement, notre courroux, notre désespoir à l’encontre de ce regime ça se passera ainsi !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:39, par Wend waoga En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mort par suite de méningite(ZONGO Justin) ; mort suite à un accident(Norbert ZONGO) ; mort naturelle(Thomas SANKARA). Merci,la parade est chaque fois trouvée. Je pense que le peuple n’est pas dupe jusqu’à ce point. Je pense qu’il est temps de mettre fin à tout ça.
    Si je pense que nos médecins, qui ont fait au moins 8 ans d’étude universitaire ce comportent de la sorte, ça m’écœure.
    Et les autorités politiques, à vouloir conserver leurs postes, banalisent la vie humaine.
    Je crois que c’est le déclin de la 4ème république.
    Justice doit être rendue et les coupables et ceux qui ont tenté de les couvrir sanctionnés.
    Mes trois frères,reposés en paix ; la justice de Dieu est imparable.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:40, par Math En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    il est bien mentionné ‘’traumatisme pour coups et blessures volontaires’’
    J’ai honte à la place de ces autorités qui tentent de couvrir ces policiers qui ont commis cet acte ignoble.Il ya contradiction certes, mais des témoins ont vu au moins le regrété Zongo avec des blessures après chaque interpellation, le procureur l’a confirmé.Par conjecture, l’elève a reçu publiquement une giffle d’un policier lors de son interpellation au sein de l’établissement, combien pourrait-il en recevoir au commissariat ? Même pour le myope intelectuel les faits sont clairs Zongo est décédé suite aux coups et blessures.
    Je rappelle le medecin qu’il a preté le serment de Socrate devant ses maîtres et non devant un politique.
    A tous les patriotes de ce pays suivons cette affaire de seconde en seconde.
    Famille du défunt, elèves et étudiants, tous les hommes assoiffés de justice vous soutiennent.
    Que la vérité jaillisse pour le repos de l’âme du jeune Zongo.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:40 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    La méningite : qu’est-ce que c’est ?
    haut

    La méningite est une inflammation des méninges : les enveloppes de la moelle épinière et du cerveau dans lesquelles circule le liquide céphalorachidien (voir schéma).

    Dans la plupart des cas, la méningite est causée par un virus (méningite virale). La méningite peut aussi être causée par une bactérie (méningite bactérienne). La méningite bactérienne est habituellement beaucoup plus grave que la méningite virale, et nécessite d’obtenir un traitement le plus rapidement possible.

    Dans de très rares cas, la maladie peut être causée par certains types de cancers, une maladie inflammatoire comme le lupus, une infection provenant d’un champignon ou une réaction allergique à un médicament, par exemple le Motrin®, l’Advil® ou l’antibiotique ciprofloxacine (Cipro®).
    Méningite d’origine virale

    Cette forme de méningite ressemble à une grippe et présente peu de risques. Généralement, les symptômes disparaissent d’eux-mêmes au bout de 2 semaines. La méningite virale touche plus communément les enfants et les jeunes adultes. Comme pour la plupart des maladies virales, cette méningite ne peut pas être soignée avec des antibiotiques. La présente fiche porte essentiellement sur la méningite bactérienne.
    Méningite d’origine bactérienne

    La méningite d’origine bactérienne est la plus grave des méningites. Elle peut évoluer extrêmement rapidement et parfois mener à la mort si elle n’est pas diagnostiquée et soignée à temps. Elle touche surtout les enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 12:48, par le bon citoyen En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Bonjour à tous,
    Cette histoire est décevante à plus d’un titre.

    Sont coupable dans cette histoire :

    Les parents de la victime : Je ne peux comprendre que ce petit soit convoqué plusieurs fois à la police et qu’aucun parent n’a daigné l’accompagné et surtout quand il est revenu dire qu’il a été bastonné. Les parents devraient se rendre au commissariat pour comprendre. Si dès la première convocation les parents avaient accompagné le petit, tout cela ne serait jamais arrivé. Ils ont abandonné leur enfant à la merci de ces criminelles de policiers qui lui ont ôté la vie.
    Alors qu’ils arrêtent de venir réclamer quoi que ce soit. Ils doivent avoir honte.

    Le DR de la police, le commissaire et les policiers incriminés : Comment comprendre cet acharnement contre un élève alors que les grands bandits courent les rues de nos villes.
    Comment les policiers se permettent ils d’aller arrêté un élève au sein d’un établissement scolaire ? À ma connaissance l’accès des établissements scolaires est interdite aux forces de l’ordre. Et si cette interdiction est levée par le gouvernement de Blaise Compaoré, qu’il assume ce qui est arrivé.
    Les policiers sont allée jusqu’à gifler le petit devant ses camarades. Heureusement que les autres n’ont pas réagit sur place.

    Le procureur : Il est le plus coupable de tous, comment comprendre que ce petit est venu vous voir pour maltraitance et vous lui dite d’aller se soigner et revenir. J’ai l’impression que dans ce pays chacun fait ce qu’il veut. Normalement son premier reflexe était d’amener le petit chez un médecin pour vérifier les faits. Surtout qu’il est revenu pour 2nd fois. Il a préféré tout simplement envoyé cet enfant à la mort certaine pour aller boire sa bière tranquillement. Puisqu’il a prêté serment en prenant fonction, il doit simplement répondre de ses actes.

    Le proviseur : Ce monsieur mérite tout simplement d’être démis de ces fonctions. Comment un proviseur peut il accepter que des forces de l’ordre viennent arrêter un élève dans un établissement. Même si cette histoire s’était bien passé comment pouvait il se présenter devant les élèves.

    Le dernier coupable est ceux qui ont géré la crise dès les premières heures.
    Pourquoi vouloir empêcher les gens de marcher. Nous sommes en démocratie et si cette marche avait été simplement observée sans intervention on n’en sera pas là.
    Pourquoi vouloir proférer des mensonges pour protéger des criminelles qui ont tué un enfant à cause d’une fille ?
    Il fallait procéder immédiatement aux policiers en cause et le faire savoir à la population et la situation allait se calmer.
    Par votre hypocrisie, voilà qu’il arrive des pertes en vie humaine encore.

    Je pense que le gouvernement prendra les sanctions qui siéent pour calmer la situation. Car la répression et le mensonge n’ont jamais résolues un problème.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:01, par TS En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances à la famille des victimes. Je souhaite que justice soit faite. Maintenant pour les excité qui souhaite que le pays s’embrase à partir de cette affaire, je dis que nous sommes tous là et personnes ne va echaper. croire que le pire ne peut qu’arriver aux autres c’est la pure bétise. Sile pays s’embrase on va tous se manger. Personne ne va échapper. Je dis bien peronne y compris ceux qui souhaite l’embrasement.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:17, par rosita En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    après avoir lu ce article y’a un sentiment de révolte qui n’ai en moi,car trop de question reste poser .on dit bien que la justice se fonde sur des fait et des preuve d’accord .ne penser vous pas que le parquet avais assez de preuve pour réagir .puisque feu zongo Justin a porter plainte une première fois et même qu’a sa deuxième plainte il était blesser pourquoi le parquet ne la pas amener lui même chez un expert afin de constater les faits et que le certificat médical soit établis.le rôle du parquet est t-il de donner tout simplement des conseil a des personnes pour qui une plainte a été déposer contre ou c’est de rechercher la vérité et rendre justice. la police est elle au dessus de la loi quant le procureur demande a toute personne ayant des preuves de bastonnade sur le défunt de l’apporter pour des enquêtes, ne pense t-il que la déclaration du parquet lui même qui reconnait avoir conseiller au défunt d’aller se soigner est plus que suffisante comme preuve ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:21, par Thalmas En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Toutes mes condoléances à la famille ZONGO !

    Le Procureur du Faso a dit : "...Justin Zongo est revenu à nouveau le 20 janvier 2011 pour une seconde plainte pour les mêmes faits. Je l’ai conseillé d’aller se faire soigner et revenir, et depuis lors nous ne l’avons plus revu"

    Cette déclaration m’inspire une question. Qu’est-ce qu’il a constaté sur le petit zongo au point de lui demander d’aller d’abord se faire soigner ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:29, par homdecourage En réponse à : Nous sommes découragés de nos dirigeants

    Toutes mes condoléances à la famille de Justin Zongo. Vraiment je ne comprend pas les autorités de ce pays, ils ont perdu tous la raison. Comment peut-on accepter de telles bavures policières. A cause de l’idiotie d’un flic le pays est à feu et à sang. Pourquoi toujours cacher la vérité au peuple ?
    J’interpelle le Président du Faso à faire du nettoyage dans son entourage sinon tôt ou tard il subira le sort que ces confrères du Maghreb.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:29 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    je suis en colère. pourquoi le gouvernement ne veut pas assumer. ça toujours été comme ça. Et si je pense que c’est la justice qui en est complice je me demande à quelle justice de mon pays croire. on leur verse des salaires et des indemnités exorbitants pour qu’elle ne soit pas corrompue mais à la moindre occasion elle tombe dans le panneau.
    Et pourtant si c’était un de leurs enfants(autorités locales et gouvernement bien sûr), y’a longtemps les policiers ou les soit-disant coupables étaient démasqués mieux encore avaient été punis. Mais il a fallu que ce soit notre fils, notre enfant. nous aussi, on dit non !
    il faut que la justice soit faite !
    Il faudrait revoir la formation des forces de l’ordre. au lieu de vous borner à travailler leur physique, cultiver leur intellect aussi car il est dit"un corps saint dans un esprit saint". on forme des brutes et on leur demande de protéger la population.
    La police, tu n’a pas honte ? ce sont les enfants des contribuables que tu tue, tu brutalise. alors que c’est l’argent de ces même contribuables qui te vêtit, te nourrit, te soigne. quelle façon de dire merci ! Mais trop c’est trop !
    Je réclame la lumière sur cette affaire et s’il reste un peu de dignité et d’humanisme aux autorités qui sont appliqué dans cette affaire, qu’ils démissionnent. Réfléchissons beaucoup, ce qui arrive à autrui peut nous arrivé aussi !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:31 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    je suis très touché d’entendre que le procureur Valeri Jean Prosper Sylga a invité toute personne pouvant apporter des preuves ou des témoignages sur les causes du décès de l’élève ou liés à une bastonnade de la police dont il aurait été victime, à passer à ses services car une enquête est ouverte à ce sujet. Or, en la matière, seul l’autopcie du corps peut donner les causes plus exactes du decès. Même l’agent médical qui parle d’une supposée méningite ne le dit pas clairement. Est-ce tout vomissement, fièvre est équivalent à une méningite ? Même si cette supposée miningite était réelles, l’élève a-t-il subi des sévices corporelles ou pas ? Le procureur n’a-t-il pas constaté les blessures sur l’élève, au moment de sa plainte ? Les autorités si elles recherchent la manifestation de la vérité pour ce decès doit procéder à l’autopcie du corps.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:35, par Fasobiiga En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    St Augustin disait qu’a une loi injustice nul n’est tenu de la respecte. Bravo à toute la population de Kdg pour cette révolte TROP C’EST TROP. Paix aux âmes des disparus.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:46, par L’Autre Africain En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    De qui se fout-on dans ce pays ?

    C’est dans quel pays sommes nous ? Un corps habillé, est-il au dessus de la loi au point qu’il peut se permettre de tuer ?
    Et ce qui énerve dans tout çà, c’est que le Conseil des Ministres le cautionne ?

    Merde, continuez à couvrir ces genres de crimes comme quoi la vie d’un homme n’est rien à vos yeux. Sachez que comme le sang d’Abel est remonté à Dieu, la moindre goutte de sang humain versée remontera à Dieu et vous verrez son courroux ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:46, par DIEU EST FORT En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Vive l’égalité, vive le peuple, vive la jeunesse.
    Un gouverneur, qlq1 qi représente le chef de l’Etat qui ment et se fout de ses sujets ( la mort d’un enfant est douloureuse, donc, nous allons dire la vérité avec des temoins).
    Ses temoins :
    - Un menteur et inconscient procureur qui, au lieu de prendre des dispositions pour que l’on ne batte plus l’enfant dit aux policiers "de ne plus se faire accuser pour rien" Il est devenu "conseiller culturel ou juge, donc diseur du droit et de la vérité", ce procureur "preneur de maquis avec des assassins’rappelez vous l"étudiant assassiné par son ami et co-godeur commerçant ? Question : le procureur a dit à l’enfant d’aller se faire soigner quoi ? Ses blessures ou sa méningite ? Si ce sont ses blessures, il savait donc qu’il était brutalisé et il savait par qui puisque l’enft lui a dit. Malgré tout, il lui dit, va mourir et laisse les gens boire leurs bières : c’est ça un jeune procureur talentueux ?
    - Une docteuresse"mal formée qui, au lieu de resté dans sa réserve médicale dit que c’est la méningite et qu’il" a fui une première fois tantot, tantot qu’il a fait une décharge" pour sortir. La méningite étant une maladie contagieuse, je pensais que les malades avaient un traitement très spécifique afin de limiter la contagion. Et on laisse ce jeune à son sort pour venir devant les gens raconter des "foutaises au peuple" !!!!!!!!!!!!!
    Et la violence continue malgré les mesures claires et courageuses du gouvernement"parce que le peuple est fatigué avec ses policiers mal formés, arrogants et criminels" Faites un tour à Poa chers journaliers, parait qu’il y a bavure aussi ce matin.
    Que Dieu protège le Burkina des gens qui organisent sa chute.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:50, par l’ARABE En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Toutes mes condoléances à tous ces gens qui avaient de l’avenir devant eux comme nous ; et qui avaient de rêves, des projets pour leur vie, leur famille et pour leur pays. Ça fait mal très mal. Mais il ne faut pas croire aveuglement ce que disent nos autorités, faites attention car sur l’acte de décès de Thomas Sankara on voit marqué : « Mort naturelle ».ceci pour vous dire que les autorités sont en complicité actuellement pour nous faire avaler ça. Mais ce qui me fait mal c’est le fait qu’on veut protéger chaque fois la police dans ces genres de situation.si les policiers n’ont pas fait leur boulot qu’ils répondent à leurs actes. Le DR de la police avait mentionné que la fille Ami Zongo avait un parent policier, cette information est capitale car ça veut tout dire.
    En plus, quelques choses que je ne comprends pas depuis ma naissance, l’ennemi n°1 de la police est la population ; arrêter quelqu’un ne veut pas dire frapper la personne.
    L’intégrité n’est plus dans nos sang, parfois il faut accepter de dire la vérité même quand ça te désavantage c’est la ça la base de ce qu’on appelle « LA MORALITÉ ».

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 13:56, par hamri En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    c’est pas deplorable pour ceux ki ne sont pas consernés quant’ils perdron les leurs il comprendrons mieux...aujordui c’es JUSTIN demain ce sera ki ?on voit la vérité et on veu l’ignorer:primo le procureur ds ses propos reconnait k Feu JUSTIN l’a adressé un premiere requete et une dexieme qu’a t’il fait ?secondo le DR de la police dit:j jure le bras sur le coeur qu’aucun de mes agents ne sort avec la fille dont on parle^¨POSEZ VS LA QUESTION EST CE QUE VOTRE DIRECTEUR PEU ETRE AU COURANT DE TOUTES DES FILLES K VS FREKANTE ?¨^.DE ces deux cas seuleuma pouver vous fair confiance a la justice ???
    Pour ma part j constate k le burkinabè aime s voir ds la lutte et apres fair ses propres éloges devant ses amis,et la c’es domage car pour moi kan on dit qu’on lutte pour une cause ki es juste dès kon sort de sa cours on doit pas etre sur de revenir on se donne a corps et ame quitte a perdre la vie au moins on est mort pour kelk chose.alors soit on lutte soit on ne lutte pas.
    L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa propre revolte ne mérite pas que l’on s’appitoie sur son sort,ce esclave repondra seul de son malheur.....arrete de dire k le burkina a assez vu le sang alors faut attendre la justice car la justice actuellement c’est vous et vous seul...
    PEUPLE CONSCIENT DU BURKINA COMMENT REPONDREZ VOUS A VOS PETITS ENFANTS KAN ILS SORONT K C’EST VOUS KI LES AVEZ LEGUER CETTE MISERE

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 14:03, par ZONGO En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    C’est bien très dommage que les autorités continuent à insulter l’intelligence du peuple burkinabè en avançant des arguments aussi bêtes pour justifier des crimes pareils. je crois que les colons respectaient nos grands parents plus qu’ils nous respects. ces gens doivent savoir qu’il y a des gens aussi bien instruits qu’eux et qui sont en mesure de bien réfléchir que eux. sinon c’est dans quel pays du monde qu’on laisse échapper de l’hôpital un malade souffrant d’une maladie aussi grave que la méningite qui est une maladie à déclaration obligatoire. Ils n’ont qu’à nous respecter. Et les autorités sanitaire acceptent d’assumer de façon naïve ces mensonges. Arrêter de protéger les gens de la tenue qui abusent du pouvoir que leur procure cette tenue pour violer le peuple. sinon ils assumerons les éventuelles conséquences ...

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 14:18, par Watchongo En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Toutes nos condoléances aux familles épleurées. Prompt rétablissement aux nombreux blessés.

    Il n’y a pas de soucis à se faire c’est tout cela "un Burkina émergeant". Les assassinats, les brutalités, des gens qui se pendent aux poignets des portes, quelqu’un qui tombé dans un ravin en fuyant la police à Gaoua, des crises de méningite..., que de mensonge !. Peu s’en est fallu que nos autorités disent que le petit est mort de "mort naturelle".

    Qui veut-on protéger dans cette affaire ? trop de contradictions. Hier à la télé , le procureur a fait savoir que lorsque Justin est revenu pour la deuxième fois le voir pour sa plainte , il l’a conseillé d’aller se soigner d’abord car c’était le plus urgent.Le procureur voyait-il des signes et symptomes de palu et de miningites certainement ! Les magistrats sont vraiment bien formés même en médecine !

    D’ou viennent le palu et la méningite ? Et ce qui est écrit dans le carnet de santé de Justin.

    Chères autorités nommées par le Président du Faso, vous ne lui faciliter pas la tâche et faites souvent honte au peuple. Avec ça on veut donner leçon à Bagbo et Blé Goudé !

    Le DR de la police fait comprendre qu’aucun de ses agents ne fait la cour à la fille d’où est parti le scandale ( Voir L’observateur Paalga du 24 février).Y a-t-il des demandes que les policiers addressent à leur supérieur hiérarchique avant de faire la cour aux femmes ou aux filles ? Je pensais que cette demande était faite lorsque le policier voulait faire son mariage, mais bon !excusez-moi je ne suis pas du corps et du milieu.

    Voici une liste des motifs des prochaines morts où les forces de l’ordre impliquées pas responsables : -mort en buvant son sachet d’eau, en saluant son père venu lui rendre visite à la police et à la gendarmerie, mort en se peignant, mort en souriant, mort de joie de voir la police venue lui donner son café, etc. Que de bétises !

    A qui le prochain tour ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 14:39 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Le gouvernement de Zongo Tertius doit prendre cette affaire de Koudougou au serieux si chaque responsable au niveau où il est aime ce pays et veut que la paix ou le calme apparent que nombre de nos voisins envient perdure. Pour ce faire, toute la vérité doit être d’abord faite sur la mort de ce jeune élève. Le peuple de plus en plus est instruit parfois son niveau d’instruction dépasse celui de certains décideurs (maires, gouverneurs,préfets...) ; par conséquence certains mensonges (comme ce communiqué précipité du MESS)loin de calmer les avertis révoltent davantage. Plus les jours passent et avec les explications du procureur du Faso on se fait une idée de ce qui a bien pu arriver au jeune Zongo Justin,les faits sont têtus. L’élève a bel et bien été brutalisé à la police.On n’irait pas jusqu’à lier ces sévices à la mort du jeune homme sans examen approfondi, mais occulter cette maltraitance c’est insulter l’intelligence des gens.
    Comme mesure d’apaisement en attendant de faire toute la lumière, comme le procureur du Faso a reconnu que des sévices ont été portés à cet enfant, le gouverneur, le directeur régional de police, les agents de police responsables de la brutalité... doivent avoir des sanctions conservatoires pour leur mauvaise gestion du problème.
    En 2011, les forces de sécurité doivent avoir des méthodes modernes d’intervention.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 14:43, par TORKABE En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances a toute la famille Que le procure rende sa démission Que le dr de la police aussi Que les les policiers qui ont commis ces crimes car ils n’ont pas leur sens d’exister Vraiment je déplore le comportement de ses autorités JE LANCE LA RÉVOLTE Vive la révolution LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    CE MÉDECIN QUI QU’IL DÉMISSIONNE
    CE MÉDECIN AFIN QU4IL PRENNE SOIN DE MON CHIEN CAR IL N’A PAS SA PLACE CHEZ LES HUMAINS

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 14:44 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Condoléances à la famille de Justin.
    Trop c’est trop, ces habitudes qu’on qualifie de bavure policière doivent s’arrêter. Dans un telle contexte comment devons nous faire confiance à l’appareil judiciaire ? On a besoin de lumière...

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 14:55, par Rain maker En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Ce qui est vraiment déplorable et même révoltant c’est quand cet atypique de médecin malgré son effort d’études effectuées puisse s’assoir et mentir sa conscience.
    Faut-il dire le vrai,négocier et punir les fautifs afin d’apaiser les tentions.
    Ce pain de Médecin bien malaxé a la farine des représentants qui d’ailleurs n’ont pas réfléchi au delà de leurs hypothalamus, a ose mentir aux élevés aux parents et a toute la nation qui a l’œil sur cette affaire croyant se faire comprendre. Nous demandons a ce médecin de faire pardon, par la grâce de Dieu, au nom de Jésus Christ, nous dire la juste vérité. Ça nous ferai moins souffrir. Sinon, on a tous le syndrome tunisien...

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 14:55, par Henri Sebgo En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Bonjour,JE ME DEMANDE DS KEL PAYS ON EST ?POURKOI ON AIME MENTIR MEME SUR DES CADAVRES DS CE PAYS ?JE DEMANDE PUREMENT ET SIMPLEMENT LA DEMISSION DU GOUVERNEUR,DU MAIRE,DU DR DE LA POLICE DU DG DE L HOPITAL ET DU PROCUREUR PASKE TOUS ONT FAILLI A LEUR MISSION SINON KON POUVAIT EVITER UNE TELLE TRAGEDIE.KE JUSTICE SOIT RENDU AU PAUVRE JUSTIN ZONGO POUR KIL REPOSE EN PAIX ETERNEL.....

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 15:22 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Paix à l’âme de JZ
    Vivement que la lumière soit faite sur ce decès afin d’apaiser les coeurs de ses parents et amis.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 15:25, par AROSS En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Monsieur le Procureur, vs mentez !Vs faites preuve de légèreté ds la démarche et la procédure !Vs péchez contre les règles élémentaires de la justice !Comment pouvez vs dire à un citoyen qui vient se plaindre de coups et blessures d’aller se soigner avant de revenir ?S’il se soignait, les preuves disparaitaient et sur quoi voudriez vs vs fonder plutard pr constater les faits. Pire, vs auriez dû requérir un diagnostic immédiatement. Vs avez péché et pour cette mort vs avez votre part de responsabilité car vs étouffer déliberrement la vérité.
    Et puis, les mentions du CSPS, ne sont-elles pas crédibles ?Si oui, cela veut dire quenos autorités elles-mêmes affirment que les infirmiers dans nos villages n’ont pas le niveau de formation requis, une formation au rabais donc !
    De plus, arrêtons d’avaler mécaniquement pr vérité tt ce qui sort de la bouche de nos autorités en pareille circonstance. Thomas SANKARA a été et est encore aujourd’hui déclaré mort de mort naturelle après constatation d’un médecin militaire.Vs y croyiez ? L’année dernière, le jeune Arnaud a été victime de trop d’une bavure policière et encore on ns a allégué des inepsies en guise de raison de cette mort. A Balpouré, trois citoyens en 2007 ont été froidment liquidés en une nuit de façon sommaire et extra judiciaire. Le rapport oficiel disait tout sauf ce qui était la réalité. Il a fallu le Journal L’Evènement pour qu’on puisse avoir connaissance de la réalité des faits !
    Le peuple en a marre. Alors, nous nourissons une défiance vis-à-vis de ces gourvernants là qui eux bénéficient de la protection, des jouissances de la loi. Nous disons NON !NON !NON !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 15:35 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Que Dieu sauve le Faso, quant c’est les en haut de en haut : il suffit d’avoir des remords et c’est fini. Et c’est ces mêmes toute honte bue qui réclament justice et vérité pour les autres. Oh quelle comédie ?
    Grand sachem, réveillez-vous DEH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 15:36, par ledak En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Chapeau à la presse et courage.

    "MORT DE MÉNINGITE" ET "MORT DES SUITES DE SÉVICES ET TRAUMATISME". QUELLE SERAIT LA VRAIE VERSION DES FAITS ?
    QU’A CELA NE TIENNE N’EXISTE T-IL PAS DE LIEN DE CONNEXITÉ ENTRE CETTE PROBABLE MÉNINGITE ET LES SÉVICES SUBIES PAR CE PAUVRE GARÇON QUI AURAIENT PU ENTRAINER SA MORT ?
    SEULE UNE JUSTICE INTÈGRE,RESPONSABLE ET INDÉPENDANTE SAURAIT NOUS EN DIRE PLUS.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:01, par la foudre En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    La réaction des autorités de ce pays me décoivent, au lieu de refléchir avant d’agir, ils ont rapidement lié la mort de Justin à la méningite sans aucune prudence.Nous ne savons meme pas à quel genre de procureur nous avons à faire, une bastonnade on fait un entretient verbal avec les coupables sans aucune sanction et c’est tout.Ce procureur mérite une poursuite et que tout les fautifs dans ce affaire soient punis. Le pauvre a toujours tort ;Paix à son ame

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:04, par patriote En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    trop c’est trop on en a mare de continuer à en registerer des morts parmis les enfants du pays à cause des imbeciles. que ça s’arrete toute mes condoliances à toute la famille zongo

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:10 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Il faut éviter de fâcher les gens surtout quand c’est un peuple qui subit au quotidien la loi du plus fort. Je pense qu’il faut revoir le mode recrutement de ces policiers, leur formation, etc... la police est là pour protéger la population mais pas pour commettre de tels actes qu’on ne peut justifier. Plus important, reconnaitre le tord qui est fait pour calmer les esprit. la nouvelle génération TIC veille donc où vous pensez que vous êtes cachés là, nous on dort la-bas. Paix au Burkina et Justin repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:16 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Il faut que nos autorités et apprennent à dire la vérité. La méningite n’est pas une maladie fortuite, elle a une cause. Ne profitons pas de l’ignorance de la population pour les asservir. La méningite est liée à l’inflation des méninges, donc si un simple rhume par complications peut entraîner la méningite, ce n’est pas un traumatisme causé à un individu au niveau de la tête qui ne le fera pas. En cette période d’harmattan redouté par tous les burkinabés parce que la poussière est toujours chargée de microbes, le traumatisme peut bien entraîner une infection qui va se compliquer par une inflammation des méninges d’où la méningite. Alors ne profitez de l’ignorance de la population pour les assouvir. Dites la vérité cela peut également vous éviter d’autres ennuis plus tard ou alors vous même vous êtes......

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:26 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    je pense que la justice doit faire son travail, si elle montre son incapacité à protéger la population face à ceux qui detiennent légalement les armes, alors la pulation se procurera illégalement des armes pour se protéger. évitons d’en arriver là.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:38 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Au total je vois :
    - une police incompétente, mal formée et inutile dans le contexte actuel du BF. Je propose de faire le bilan d’activités individuel de tous les policiers qui ont plus de 5 ans de service par un comité indépendant constitué de membres de la société civile et seulement 1/3 d’agent des forces de sécurité (gendarmes + armée) ; tous ceux qui auront une note <60% doivent être immédiatement radiés avec poursuite judiciaire pour réception non méritée de notre argent, càd celui su contribuable que vous et moi sommes. Bien entendu le comité d’évaluation fixera des critères pertinents, objectifs, mesurables et indépendants ;
    - un médecin dont la qualification comme telle est douteuse (je demande à voir son CV), incompétent donc et qui ne connait rien au secret médical lui qui vient déballer gaillardement de quoi un de ses prétendus patients est décédé sans qu’on le lui ai demandé ou adressé une réquisition ; nous n’avons aucune preuve qu’il a été le véritable médecin traitant du défunt Zongo et qu’il connait le dossier médical dont il est question ; je recommande urgemment au conseil national de l’ordre des médecins du Burkina de vérifier si le dénommé Berthé est listé sur le tableau 2010 de l’ordre des médecins et ensuite de l’entendre sur sa violation volontaire du secret médical et de la déontologie médicale. Il mérite si mes soupçons sont confirmés la radiation à vie de la profession pour incompétence, violation du secret médical et indignité vis-à-vis du corps médical ;
    - un procureur inexpérimenté, sans doute aussi incompétent que corrompu ; je soupçonne que lui même aie peur des agents de police qu’il tente de couvrir même quand ceux-ci ne lui demandent pas ; eut égard aux propos qu’il à lui même rapportés, je pense qu’il est plus qu’utile pour sa hiérarchie de le mettre en examen pour "homicide involontaire" puisqu’il me parait clair qu’il a contribué à la détérioration de l’état de santé du défunt Zongo en ne prenant pas de mesure appropriés pour auditionner ses tortionnaires et le faire examiner par un expert médical ; a l’issue de son procès qu’il aille en prison ou pas, il est évident qu’il faut le licencier !

    - Aux élèves et étudiants de Koudougou, j’adresse mon salut fraternel et mon admiration pour leur courage et lucidité afin de prévenir toutes ces dérives qui ne sont que le reflet de la république bananière que nous a fournie la IVème république et son "docteur es facilitation" ; en effet pour parler comme nos frères de la lagune ébrié, « policier c’est quoi même » et puis pour une banale histoire entre 2 camarades de classe tu vas jusqu’à tuer un ?
    - Au législateur encore scrupuleux : je recommande de changer la loi sur le port d’armes au BF ; je suggère dorénavant que tout citoyen de plus de 18 ans, jouissant de toutes ses facultés mentales et de ses droits civiques et de bonne moralité puisse porter une arme de calibre <=7.65 mm ; comme cela on verra si en dehors des militaires (dont la gendarmerie), les autres petits para-militaires vont narguer le peuple ;
    Le débat est lancé !

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2011 à 21:28, par Ouedraogo jean En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Salut.
      Je suis d accord avec toi pour le port de l arme, moi meme j ai achete un PA.
      je me suis demande kan j etais au Burkina, comment les parents des victimes pouvaient laisser le commissariat de WEMTENGA faire tant de veuves et d orphelins sans reagir.
      Sont-ils si resignes ou est-ce des trouillards.?
      Qu il touche a un membre de ma famille et je met une balle dans la tete de tous les agents et brule le commissariat.
      meme si la derniere balle est pour moi, c est pas grave.

      Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:45, par H Y I En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condolléances à la famille de mon frère disparu. Je suis HYI. Je ne sais quoi dire à ce sujet. Ce que je sais il faut que la justice fasse son travail, si la justice est là pour tous.
    Le grand fleuve est la fusion (ou croissement) des petits fleuves. La sécurité de notre pays ? C’est protéger tout le monde ou c’est protéger seulement les autorités. Mon père a dossier d’une affaire de terrain à la justice de Ouaga dépuis 2009 qui n’a pas de suite. Le préfet du département a fait venir la gendarmerie centrale de Ouaga sur le terrain pour clame ou éviter un affrontement. A ma surprise aux moments forts (frustation entre les 2 parties) de la situation la gendarmerie dit : après nous partons, vous pouvez vous hachez après nous et nous viendrons gerer maintenant. Justice du Burkina vous aimez trop attendre pour la suite. Ce qu’on dit générale le médécin après la mort. Trop dur de pouvant faire avancer ce pays sans la vérité, si les dossiers dorment à la justice. Resolvons les problèmes aux moment qu’ils se présentent. Si sur le terrain de la guerre on se tue c’est parce qu’on défendre quelque chose, ainsi aux moment des collères on ne contrôle rien. Nos responsables du pays ; la sécurité pour certains et la loi de punission pour les pauvres.......
    Je n’encorage pas les élèves, mais la solidarité doit être partager, je les demande de se clamer. Top ou tard Dieu jugerai. Pitié à nous les pauvres,

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 16:52, par harounby En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    c est desolant,c est lamantable, c est triste ; que nos autorité commance deja a eduqué la police ; elle a des actes exorbitant de la morale humaine, il faut qe justice soit fait

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 17:10 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Pourquoi n pa dire la verité ? je pense que cela est dû au fait q l’individualisme a pris le pas sur le socialisme. les interêt personnels d’abord, on s’en fou du peuple. chacun veut sauvé sa peau, personne ne veu se créer des problem en en disan la verité. soit disan créer des problem pr l’autre et recolter des po cassés. puisqu’on a peur de perdre son poste et on a soif d’accumuler, la folie des grandeurs. surtout cieux qui ont leur avenir derière eux. Et, de mensonge en mensonge, on ne di pas la verité aux superieurs jusqu’au Président de la republique. ainsi naissent les revoltes. que Blaise Compaoré pense à renouveller ses collaborateurs d’un certain âge. Sinon........ (ça ne sortira pas de ma bouche).

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 17:30, par yamâam En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Cette police à la mentalité et aux pratiques moyenâgeuses,indignes d’un état de droit,est bien celle par qui ce pays s’enflammera un jour : descentes musclées dans des quartiers pour venger un des leurs,"bousculade" ( c’est ce qu’ils disent maintenant quand ils battent à mort un interpellé)ayant conduit à la mort de personnes au commissariat de Wentenga,à gaoua, Koudougou et quoi d’autre encore que certaines victimes impuissantes ont dû "laisser à Dieu" ?
    C’est triste. Et la juste colère des populations est pour rappeler à l’État qu’il doit prendre ses responsabilités quand ses agents font mal leur travail et non laisser des guignols incultes,d’ignares qui s’ignorent( le gouverneur, et le DR de la Police) aller au-devant de la scène pour servir du maquillage et de la langue de bois, là où un peu de vérité,un peu de respect de l’intelligence et de la douleur des populations eurent évité le pire.
    JE SUIS EN COLERRRRRRRRRRRE !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 17:40, par awalo En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    on attent que le gouvernement relève de leur fonction le gouverneur, le procureur ,le DR de la police et le medecin

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 17:47, par Avatar3 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Toute cette histoire, c’est le vrai visage du pouvoir Compaoré, l’Etat de droit ou la Démocratie dans les mots mais en réalité un Etat d’exception, la force, l’arbitraire. La loi, le droit = foutaises !
    Une élève manque de respect à un professeur au point qu’il quitte la classe. Cet élève devrait au bas mot, si l’enseignant suivait la procédure, passer en conseil de discipline. Pour être aussi indisciplinée, elle a pu même être recrutée sans examen sérieux de son dossier scolaire, elle ne peut pas manquer d’antécédent. Que ces camarades de classe s’en plaignent quoi de plus légitime. Mais l’autorité pédagogique et même le bon sens ont foutu le camp dans ce pays. Si l’on peut se foutre du professeur, le directeur de l’établissement lui-même on s’en moque. Puisque dans cette affaire à aucun moment, le rôle du chef d’établissement dans ce conflit purement scolaire ( eleve_professeur & elève-elève) n’est mentionné. On s’en fout de lui, surtout que dans la logique du système actuel où l’inflation de l’orgueil et parfois inversement proportionnel à la parcel de pouvoir qu’on occupe, passer le droit est la règle. Et c’est le commissariat de la police nationale directement, il en existe une municpale aussi à Koudougou. Et avec la même logique qui découle de " Tu me connais ou tu sais qui mon papa ou mon oncle", voilà la police dont la formation est à mon sens loin d’être adaptée à la réalité actuelle du pays (j’ai l’impression qu’on continue de leur donner une formation de garde-cercle, de forces d’occupation dans des pays indépendants depuis plus d’un démi siècle, qui s’en va prelèver un élève dans un collège pour bagarre dont ils s’enquierent pas apparemment des circonstances. A vrai, un sondage dans cette classe, montrerait que plus d’un élève aurait été d’accord pour que cette élève qui a fait partir le prof, soit giflée. Et voilà, les voilà les protecteurs du peuple bousculant le bouc émissaire au nom de Dieu sait quel droit et le verbalisant. Je suppose que ce bonhomme n’est pas mineur. C’est là une omission ou une carence, je n’ai trouvé aucune information sur son age. S’il est mineure, c’est bien la confirmation que nos policier qui se cachent pour prendre à défaut les pauvres citoyens aux stop et feux tricolore ont abusé de leur pouvoir. Et dans tout cela, que viens faire un procureur, (pouvoir judiciaire) à coté d’un gouverneur et autre autorités de l’exécutif dans cette affaire. Son impartialité est compromise.
    Et si la méningite est la cause de la mort, le vaillant Bouda de la santé doit démissionné. Cet élève en principe a été vaciné ou bien le vaccin était un leurre. Les bailleurs de fonds attendent le bilan.Il y a eu officiellement un cas de méningite à Koudougou.
    Autre chose, il faut que nos forces de sécurité et leurs autorités sachent qu’ils ont des armes et autres attirail de maintien de l’ordre mais qu’ils ont à faire à des manifestants plus nombreux (l’effectif des CRS et autres à Koudougou par rapport aux élèves, étudiants et co) dont le niveau de conscience et de connaissances ne doit pas être sous-estimé. "Devant un lion, il n’ y a pas de honte à fuir" mais il faut savoir reconnaître qui est le lion ici.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 17:58, par Décard En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    BONJOUR,PAIX à L’AME DE MON FRERE Justin ZONGO. QUE LE SEIGNEUR TE PRENNE DANS CES BRAS.
    pourvu que tu ne ne sois pas mort pour rien, car dans ce pays, il nous faut une revolution pour remettre l’ordre. on ment là ou il n’y a pas de mensonge, car même si c’était le destin de Zongo, ce policier a été le boureau. quelqu’un parle d’autopsie, quelle autopsie, qui va le faire ? si le Médecin chef lui aussi à menti au peuple, si le procureur a reçu deux fois le jeune Zongo pour la même plainte, pourquoi n’a t il pas reagit ? ils ont tous trahi leur serment, que dira t il encore d’autre, bref j’espère qu’il reste toujours des hommes honnetes,. Monsieur le Premoer Ministre éteingner le feu vite, car ça n’arrive pas qu’aux autres....

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 18:09, par Lassa K En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Scandaleux !!!
    Je déplore dans cette situation l’attitude du procureur qui a foulé au pied les règles élémentaires de la procédure pénale. Puisqu’il ne nous dit pas quelle suite il va donné a la plainte du petit ou bien il enterré le dossier. Ce que lui même avance reste à vérifier. Il ma tout l’air qu’il a privilégié la version de la police.
    Deuxio je deplore l’attitude du DR de la police qui n’a pas su definir le discours sur la mort du petit. Cela ne nous etonne pas de la part d’un DR qui a deja laisser ses éléments aux d’un DG de société à DDG .
    Il faut que les autorités revoient leur plan de communication.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 18:35 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes sinceres condoléances a la famille éplorée. Je voudrais ici mentionner que les policiers au burkina faso ne sont pas assez encadrer ou intelligent pour venir a des solutions de traitements de dossiers.
    Je souhaite que lumiere soit faite pour que nous sachions reellement ce qui c’est passer.
    Mon frère a été meme victime de sévisse corporelles de la part des policiers. Il a été bastonner par la police suite a une plainte d’un individu qui a oser porter plaint sans preuve just pour escroquer des sous sous pretext que mon frère a de l’argent. Nous avons approcher le commissariat pour en savoir plus et tenez vous bien le commissaire lui meme nous a refouler d’aller voir ailleurs. trist mais reel.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 18:38 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    C’est vraiment triste q’apres tout ce que le pays a traverse, des crises de ce genre apparaissent encore ! c’est vrai qu’il peut y avoir des cas isole, mais franchement la police doit faire preuve de maturite...je vis aux USA et je suis de la generation "annee invalidee" apres la mort de Norbert Zongo. Je me disais que des lecons ont ete tirees du passe mais...les policiers qui ont commis ce forfait meritent d’etre punis a la hauteur de leur forfait.. Et s’il vous plait epargnez nous les mensonges..les vrais autorites ce sont ceux qui assument les actes et prennent des decisions idoines !! Les peuples partout aujourd’hui aspirent a des changements aux niveaux surtout des dirigeants de leurs pays... faites attention a toute etincelle !!
    Aussi nous devrions revoir nos maniere de manifester, cest vrai que sous le coup de la colere, il ya une petite place a la reflexion..mais casser ne nous ait pas favorable.la crise desamorcee, cest nous qui payons encore !!
    Que le corps de Justin et ses camarades reposent en paix et que justice soit faite !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 18:55, par koutou En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Il y a des zones d’ombre très graves dans cette histoire qui sèment le doute sur la bonne foi de certains acteurs et pas des moindres. En effet, si le Procureur « a indiqué avoir convoqué les policiers incriminés auxquels il a donné des conseils afin d’éviter que l’on vilipende la police » c’est qu’on connait bien les acteurs. Et si le Procureur a donné des conseils à ces policiers j’imagine que c’est parce qu’ils ont commis quelque chose de pas bien. A partir de ces éléments on voit que le Procureur a voulu trouvé une solution à l’amiable alors que l’élève est venu porter plainte à une justice en laquelle il avait cru. Voilà le résultat. S’en suit une série de témoignages non concordants entre les médecins et infirmiers traitants. Il y a des choses pas claires et M. le Maire se trompe lourdement en voyant de la manipulation partout. De toutes les façons la récréation semble terminée face aux agissements impunis. Je n’encourage pas la violence mais quand les populations ont les nerfs à fleur de peau face aux incertitudes de l’avenir, il faut éviter d’en rajouter.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 20:05, par AMP En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Signe d’une grogne sociale latente dans un contexte mondial grave, le pouvoir en place doit le prendre très très au sérieux sinon ...................................... ?????

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 20:33, par dfyphe En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    PAIX A L’AME DE JUSTIN ZONGO
    pour une affaire déroulée au sein d’un établissement entre les élèves,je pense bien que le conseil de discipline est mieux indiqué à gérer une affaire pareil.que ce commissaire arrête de se justifier,son commissariat devait renvoyer la fille vers les autorités de l’école et non convoqué l’élève.c’est bien des adolescents et les autorités de l’école trouveront mieux des moyens pour les ramener à l’ordre et les réconcilier.
    quel merde de police on a.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 21:00, par Bruno En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Franchement je réalise que nous avons encore un long chemin devant nous.
    Si le medecin devrait injecter du poison à un patient pour un pblème personnel, si le prof devrait donner des mauvaises notes a un élève par souci de vengeance, si l’agent d’élévage devrait décimer les bêtes de son enemi,si le technicien devrait saboter les installations de son rival......
    Chacun a une arme quelque soit sa profession mais il ya des voies légales pour l’utiliser.
    Des hommes de tenue ne sont ni des surhommes ni des Dieux ils n’ont pas le droit de faire usage leurs armes pour par pure arrogance, encore moins pour une paire de fesses.
    Il faut que cette fois une bonne leçon soit donnée pour que cessent les abus de certains hors la loi parmi nos force de sécurité

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 21:06, par nasser En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    il y a trot d’irresponsabilité dans notre pays ceux qui sont sensée de protéger la population en arrive la s’est très désolant non seulement la police à tué une personne qu’il était sensée de protéger mais il l’a fait pour majorer un crime comment un policer peut sortir avec une fille de la classe de 3e qui sensée d’avoir moins de 18ans.donc si on veux vérifier il se trouvera que le policier qui a fais ça est déjà un hors la loi et le gouverneur le maire de la ville le procureur le médecin se sont organiser pour mentir à la population. c’est très grave de la pare des autorité de haut niveau comme ce la

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 22:36, par juste la lumière En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    s’il vous plait ne mettez pas le feu au Burkina en voulais protégez certains vulgaire policier qui pense que le pouvoir appartient à leur père arrêtez ça dès maintenant pour ne pas voir le pays d’enflammé sanctionnez les vrais acteurs conformément à la loi .

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2011 à 23:58, par ibrahim kabore En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    si dans le carnet de santé de justin Zongo,il est marqué traumatisme pour coups et blessures, c’est decevant que l’administration publique cherche à masquer cela.il faut accorder de l’importance au respect des citoyens par les agents publiques.il ne faut pas proteger des policiers qui constituent une menace pour l’image de la police burkinabé.C’est tellement courant au Burkina Faso que les policiers se donnent le droit de bastonner les citoyens auteurs d’infractions ou autres comportements défaillants.Il est temps de sensibiliser même les agents de sécurités sur leurs devoirs vis à vis des citoyens. A quoi sert la justice si on veut continuer à bastonner des citoyens au point de mettre leurs vie en périle.Il faut une revolution citoyenne au Burkina Faso.Il faut que les droits des citoyens soient respectés.Il faut que nos dirigeants comprennent enfin que ce sont pour tous les Burkinabés qu’ils sont dirigeants et non pour une partie du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 00:02, par SIGUE En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Mes condoléances à la famille éplorée.
    Nous sommes en 2011, comment peut-on comprendre :
    1- Un policier sort avec une fille de 3º (mineure)
    22-Les compagnons de celui-ci le savent dont tout le comissariat, puisque ce sont eux qui convoquent le jeune homme et même donnent un ordre d’aller le chercher au collège oú il fréquente, ils le bastonnent à plusieurs reprises,il est allé à l’hôpital après chaque bastonnade.Il meurt et on parle de méningite ; c’est insultant ça.
    Il ne s’agit pas être procureur ou juge ou qui que ce soit pour savoir ce qui s’est passé.Le CSPS de Ralo, l’a bien mentionné "traumatisme pour coups et blessures volontaires".
    Tout le monde sait ce qui s’est passé sauf ceux qui doivent nous protéger et faire repecter les lois.
    À mr Le maire, je voudrais lui dire qu’il est plus urgent de faire le point sur la vérité de ce qui s’est passé que de faire le point de dégat matériel. Sincères condoléances à la famille.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 00:12, par Inch ALLAH En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Paix a l’ame du pauvre Justin.
    Beaucoup d’irresponsables dans cette affaire. Les policiers auteurs des bastonnades repetees, la directrice de la Police, Le gouverneur, le procureur, le maire, le medecin traitant... Et les ministres qui vienne s’y ajouter.
    Voila une preuve, encore une fois que le Burkina est loin d’etre une democratie.
    Certains policiers abusent de leur pouvoir sur les pauvre citoyens, Justin est mort (c’est la goute d’eau de trop) sinon chaque jours que Dieu fait, sans exagerer, des citoyens honnetes subissent ces abus du pouvoir ou de ses representants.
    Des policiers qui "tuent" sont proteges par leur superieur hierarchique.
    On imagine aisement ce qui se passait dans la tete de ces gens : "sapons la verite pour eviter tout debordement".
    Ils ont oublie que les burkinabes ne sont pas dupe et qu’ils suivent ce qui se passe ailleurs : personne ne veut subir encore sans broncher. C’est la Revolution, la vraie.
    Puisqu’il n’y a pas de democratie au Burkina, ce pauvre medecin (sans le defendre au grand jamais) pouvait-il refuser la mascarade commande par le gouverneur et tous les impliques ?
    Que justice soit ! Et la justice ne doit pas se limiter a la condamnation des policiers concernes, mais a la sanction de tous les acteurs ayant participer a inventer cet histoire de meningite. Et comme nous sommes dans un Etat ou les gens ne savent pas rendre leur demission, chassons les !
    Vive le mouvement des jeunes pour la verite !
    Vive le peuple libre !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 00:19, par Alima En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Il fo gifler ses eleves paraisseu la et les renvoyer a l ecole.
    On vous dit qu il est mort de meningite et vous voulez quoi encore., vous voulez chome o lieu de bosse, notre pays a besoin de bon citoyen pas de pagayeurs.
    Les autorites doivent envoye du renforts pour fesse ces enfants impolis la.

    Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 08:41, par lecteur En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      toi tu te tai si t’a rien a dir. ça ne te va pas non ?
      tu va souffrir dans ta vie si tu ne change.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 11:52 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      i’m sorry for u alima c pas ainsi que sa doit se résoudre ! la pagaille c pas ces élèves qui l’on créé ils ont été violés par l’acte d’un policier, nous voulons tous la paix il faut faire parlé la diplomatie et non la brutalité !

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 11:59, par CITOYEN En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      bonjour cher alima
      les enfants sont impolis tu dis c’est très bien.
      famille justin zongo ttes mes condoléances que l’ame de votre fils repose en paix prié pour lui. j’invites à toute personne de croyances diverses a prié pour ce pauvre enft que la terre lui soit légère.
      peuple bkbé vous n’est pas sans ignore qu’il ya ce qu’on appel abus de pouvoir ! croyez-vous que c’est le tout 1er acte criminel que les policiers ont connu detrompez vous alors j’invites toute la population (commerçcants, elèves etc.)sortée pour revendiquer vos droits que la justice soit faite pour quoi pas . ojd8 c’est son enfant et demain ?
      cher responsables si vraiement vous avez la crainte de Dieu dans vos coeurs si vous êtes des humains sensibles ditent pour la 1ère fois au moins pour la première fois la vérité Dieu aime la vérité.
      médecin traitant tu a à la place du coeur une pierre, tu as peur du licenciement, d’un hoe, de quoi as tu peur ? tu n’es peux donc pas démissionner de toi même ? je sais que pour trouver du Boulot au faso c’est difficil surtout si tu as eu un prob avec l’état mais fait l’exception tu n’es pas croyant ? ou n’es sais tu pas que la roue tourne ? ou ne sais tu pas qu’un grand nbre des Bkbé ont fait la classe de 3ème et savent lire les gens partent à l’école pour quoi mon cher ami.

      vous policiers ou tout corps habilé les ayants droits
      aucune personne n’a le droit de parler revendiquer, de peter quand même nous sommes tous des citoyens. si vous n’avez rien à faire (le travail qu’on vous a confié vous n’etes pas à la hauteur au lieu d’aller chercher les bandits des grands chemins,les attaques a mains armées, veiller les nuits protéger la population et autres similaires que vous donnent à faire vos supérieurs) c’est des pauvres élèves, vos frères vos amis que vous allez frapper vous faite honte.

      responsables, autorités, croyants, détenteurs de la lois connaisseurs de tous, vous que la population a placé à sa t^tête croyant qu’elle que vous être responsables négatif
      vous faite honte et vous ne mérité pas vos places.

      parent de l’enfant je suis vraiment désolé. mais désormains accompagner votre enfant et ne le laissé pas à la merci de ces inhumains.n’ayez pas peur de qui que se soit n’accepté aucunes intimidations de la part des ces soit disant autorités dite seulement les paroles que l’enfant a pu dire les blessures que vous avez vues sur lui s’il a pu dire le nbre de coups qu’il a reçus le nbre d’imbécille qui lui a frappé s’il a pu cité des noms dite tous le peuple est a votre écoute vous êtes les seuls personnes à qui nous pouvons croire
      chers élèves je vous prie ne faitent pas de dégats faite desormains des marches pacifiques.
      que ton ame repose en paix JUSTIN zongo

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 12:16 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Mes sincères condoléances à la famille ZONGO et toute la population de Koudougou. je suis très deçu de lire et d’écouter des versions différentes en ce qui concerne les causes de la mort de ce jeune élève. j’aurai souhaiter que les autorité se penche davantage sur ce problème, pour trouver des solutions idoines afin de calmer les esprits des uns et des autres. si le peuple burkinabé, après le drame de Sapouy, a accepté imploré le pardon, je pense que pour une fois de plus, il acceptera pardonner si les autorités disaient la vérité. peut-être que c’est véridique ce qu’ils avancent comme raisons, mais la diversité des versions sement des doutes dans l’esprits des gens. ça fait très mal de perdre un proche, de surcroît un élève dans des circonstance pareilles. le mieux serait pour nos autorités, comme l’a s bien souhaité le gouvernement, d’élucider l’affaire et de prendre des mesures penales qui s’imposent. ne soyez pas étonné de voir des situations pires (cas de la Libye, de la Tunisie, de l’Egypte...) au Burkina si des mesures urgentes ne sont pas prises. on souhaite pas le pire, que Dieu nous benisse et implore sa paix dans le coeur des uns et des autres. je vous remercie.
      mes condoleances.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 13:04, par NELO En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      Je suis désolé. C’est trop banal. Imagine que ce petit soit ton papa. Vas-tu tirer à chaud une conclusion ?
      Tu terni une fois de plus l’image de ces femmes qui se veulent intelligentes et prônent une émancipation vraie.
      La vraie femme émancipée c’est aussi celle intelligente.
      Tu n’as pas lu ce que les proches parents ont dit ou ce qui est écrit dans le carnet par le CSPS de Ralo ?
      Réveilles toi de ton sommeil de lâche !!!!

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2011 à 16:10, par hamri En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

      simplema j repond a alima ki dit : "kil faut giffler ses eleves paresseu la et les renvoyer a l’ecole" J4ESËRE QUE LE TOUT PUISSANT DAIGNERA TE DONNER UN ENFANT UN JOUR !!! tu comprendra .....

      Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 06:39 En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    eeeeeeeeee alima si tu na rien a dire il faut fermer ta sale boite.bitch que tu es

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 10:08, par Queen En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Alima arrete de divertir les Gens !!!!! qu’est ce que tu n’as pas compris....
    Relis l’article et tu verras qu’il ya mort d’homme et c’est grave, c’est pas parcque c’est pas ton parent que tu dois pparler ainsi....De quel sale méningite tu parles ?????
    IQuand il s’agit de libido on devient bete,mais putain dans quel monde vit’on ???? Allé jusqu’à tuer un pauvre innocent à cause de femme...QUe Lumière soit faite !!!! Et arrêté de prendre les gens pour des détraqués mentaux, qui ne réfléchissent pas.Qu’est ce que les parents du petits auront à mentir, quel intérêt ont ils ??? ses camarades de classe non plus...Encore un crime une fois de plus qui vient s’ajouter à des crimes non encore Elucidés..!!
    Ce qui est sur, Dieu nous voit tous, et tout, je dis tout se paie ici bas...! Que Dieu protège le Burkina....et qu’il le délivre de ces démons en forme humaine qui l’empeste...
    Mes condoléances à la famille éplorée....

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 12:31, par CITOYEN En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    rien n’est surprenant dans ce pays traumatisser un mineur une fois, aller jusqu’à son école une deuxième fois le gifle devant ses camarades (ou est donc le respect des droits humains) pour quelques raisons que ce soit ! lui dire de payer 4 000 pour je ne sais quoi et 5 000 pour verbalisation et sa mort tu paye combien ce poids ne quiterra jamains vos consciences( vous tous policiers).
    et toi médecin c’est ça vous avez appris à l’école et dans les centres de formations c’est ça la méningite ? bravo.
    le renard passe chacun a son tour chef le coiffeur.

    toi justin la mort ta pris en silence tu a du souffrir au fond de ton ame sans avoir de secours et tu as succombé paix a ton ame que la terre te soit légère
    parents ne nous laisser pas à la merci des ces inhumains

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2011 à 15:13, par Le grand Watt En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    C’est marrant de voir des responsables entrai de mentir pour couvrir un crime surtout si se sont les autorités.Un procureur,medecin qui mentent doivent etre sanctionner parceque ce sont des fonctions avant d’exercer il faut preter serment.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2011 à 01:35, par le philosophe En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Il est vraiment dommage dans un Etat de Droit d"assister a des comportements inhumains. Je penses sincerement que les auteurs de ces crimes de scolaires et etudiants ;puis de blesses plethoriques doivent etre traques ; juges et punis conformement aux textes en vigueur.
    Je salut par ailleurs la bonne volonte du Gouvernement a voulour que lumiere et justice soient faites..J"invite cependant les leaders politiques a prendre des mesures idoines
    afin d"eviter de tels drames a l"avenir.

    Dieu benisse le Burkina Faso ; Que les ames des camarades decedes reposent en paix. Je vous remercie.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2011 à 13:33, par Victor Kabré En réponse à : Causes du décès de Justin Zongo : Contradictions entre les autorités et la famille

    Au nom du Christ Zésus,que tous les pasteurs du Burkin-Faso continuent de priés pour notre Pays.C’est bien grâce à la prière que règne la paix au BURKIN-FASO.
    Que la puissance du SAINT ESPRIT soit avec nos PASTEURS,nos ABEE,tous les HOMMES et FEMMES qui prient pour le peuple du FASO.Que le prémier ministre pense à eux et leurs viennent en aide.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés