LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

PAROISSES DE KIEMBARA ET DE TOMA : Des foires humanitaires au profit des sinistrés

Publié le lundi 7 décembre 2009 à 01h40min

PARTAGER :                          

En réponse aux effets des inondations de septembre 2009 dans la région de la Boucle du Mouhoun, l’OCADES CARITAS Dédougou a organisé les 29 novembre et 1er décembre 2009 des foires humanitaires aux produits, vivres et non vivres en faveur des ménages sinistrés des paroisses de Kiembara et de Toma.

Chapelet à la main droite, un coupon de 25 000 F CFA à la main gauche, le sourire aux lèvres, Lazare Zerbo était visiblement heureux en cette matinée du 29 novembre 2009 à Kiembara. Agé de 75 ans, il a tout perdu lors des pluies diluviennes de septembre 2009. "J’ai vécu la plus grande catastrophe de ma vie. Le 9 septembre, mes deux maisons se sont effondrées. En dehors de ma bicyclette et de quelques ustensiles de cuisine, rien n’a pu être récupéré. Aujourd’hui, grâce à l’OCADES Dédougou, j’ai retrouvé le sourire. Je vais de ce pas m’acheter du matériel ménager, une porte et deux fenêtres pour ma maison », confie-t-il.

A l’image de ce septuagénaire, ce sont au total 388 sinistrés des paroisses de Kiembara et de Toma qui ont bénéficié du soutien de l’OCADES CARITAS Dédougou. Selon son secrétaire exécutif, l’abbé Constantin Séré, l’assistance par les foires a pour objectif d’aider les ménages sinistrés à faire leur choix en fonction de leurs besoins et sans aucune influence. Le principe consiste à remettre à chaque bénéficiaire des coupons d’une valeur de 25 000 F CFA. Celui-ci entre dans l’espace de la foire, échange avec les commerçants et paie tout ce qu’il veut sans aucune contrainte avec cependant l’obligation de dépenser la totalité des coupons sur place. Sur les aires des deux foires, ce sont environ 90 commerçants qui ont mis en vente, qui des produits alimentaires, qui du matériel de construction, qui du matériel ménager, qui du matériel de couchage.

Les articles sont proposés au prix du marché. Si à Kiembara la grande majorité des bénéficiaires a jeté son dévolu sur les produits alimentaires, à Toma c’est plutôt le matériel de construction qui en était la véritable préoccupation des sinistrés. La démarche de l’OCADES Dédougou a été positivement appréciée aussi bien par les bénéficiaires que par les commerçants et les autorités locales, car ce sont 10 millions 600 mille F CFA qui ont été injectés dans l’économie locale au terme des deux foires. En plus de l’aide par le biais des foires, l’OCADES a remis aux sinistrés des deux paroisses des vivres et des effets d’habillement dont la contre valeur est de 708 000 F CFA. Ce don est le fruit de la mobilisation locale entreprise par cette structure au lendemain des inondations.

Les élèves des parents sinistrés de ces deux paroisses recevront également de l’aide pour la scolarité dans les jours à venir. Aux dires du secrétaire exécutif, d’autres aides sous autres formes sont prévues dans les autres paroisses des provinces du Sourou et du Nayala. Le choix des deux provinces pour mener des actions d’aide en priorité se justifie par le fait que ce sont les zones les plus touchées par les inondations de septembre 2009 dans la région de la Boucle du Mouhoun. Si dans l’ensemble les deux foires se sont déroulées dans la charité et le partage, il faut cependant déplorer le comportement peu orthodoxe de certains commerçants qui ont réclamé leurs créances antérieures à des bénéficiaires.

Par Serge COULIBALY

Le Pays

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Inondations au Burkina : le bilan s’alourdit