LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Contribution aux sinistrés du 1er Septembre 2009 : La communauté Burkinabé des Etats-Unis d’Amérique donne sa part

Publié le lundi 23 novembre 2009 à 03h57min

PARTAGER :                          

L’Ambassadeur du Burkina Faso auprès des Etats-Unis d’Amérique, Son Excellence Paramanga Ernest Yonli avait invité ses compatriotes résidant dans les quatre coins des USA à réagir à l’appel lancé par le Président du Faso pour une contribution nationale et internationale afin de faire face aux dégats causés par les inondations du 1er Septembre 2009 dans la ville de Ouagadougou et dans les autres régions du Burkina Faso.

Individuellement ou en groupes, la communauté vient de contribuer pour la somme de 12,295.00 dollars . Ces contributions viennent de :
 Personnel de l’Ambassade ;
 Association des Burkinabé de la Région Washington, DC. (ABURWA) ;
 Association des Burkinabé de New York (ABNY) ;
 Communauté des Burkinabé de l’Etat de Wisconsin ;
 Communauté des Burkinabé de l’Etat de Pennsylvanie ;
 Communauté des Burkinabé de l’Etat de Californie ;
 Communauté des Burkinabé de l’Etat du Nebraska ;
 Armand et Rodolphe Ky ;
 Claudine Bourrel de la Banque Mondiale .
De son côté, l’Association des Burkinabè de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International a également mobilisé la somme de 10,717.00dollars qui sera directement transmise à la Croix Rouge Burkinabé.

Ambassade du Burkina Faso à Washington DC

PARTAGER :                              

Messages

  • The last but not the least...

  • Cette contribution, certes n’est pas tardive puisqu’un adage dit, il vaut mieux tard que jamais. Si celle qui sera transmise directement à la croix rouge pourrait servir tôt ou tard, l’autre contribution est peu probable d’être au profit, ni des sinistrés (puisqu’on dit arrêter le soutien), ni même à la population burkinabè dans les mains des mantors. On pourrait dire qu’elle fait partie des profits divers des ministres et autres bien placés du pouvoir pour avancer un temps soit peu, leur investissements à Ouaga 2000.

  • Je suis de nouveau touché par ce qui est arrivé à nos frères et sœur en septembre 2009. Je remercie toux ceux qui ont apporté leur soutien au sinistrés.
    Mais le vrai problème est celui de la gestion de l’aide obtenue ! Le gouvernement ne fait pas bien sont travail. On place des gens aau devant des choses et ils ne pensent qu’à ce remplir seulement les poches. C’est décevant.
    bien de choses au lecteur et malheur au gouvernement !!!

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Inondations au Burkina : le bilan s’alourdit