Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Dialogue : Tous au rassemblement !

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • vendredi 18 novembre 2005 à 00h00min

Les urnes n’ont pas encore, officiellement, livré leur secret, ce qui n’empêche pas les uns et les autres de rêver ; du moins ceux qui ont pris part au marathon politique doté du trophée le plus célèbre dans ce cas, le lourd fauteuil rêvé.

Des rêves dans tous les sens, dira-t-on, mais surtout celui de savoir comment traiter une victoire. Le tout est de savoir comment conduire et faire aboutir les promesses faites avec passion dans le feu de la course. Sans doute pour certains partis existe-il ou existait-il déjà des ’’gouvernements fantômes’’ comme cela se voit sous d’autres cieux ! Une solution qui évite la longueur des tractations aux lendemains d’élections.

Pour le candidat sortant cependant, le problème paraît plus ardu. Comment faire avec une équipe déjà en place, des partis amis aux aguets et des amis tout court qui font le pied de grue dans l’antichambre de la CENI, attendant fiévreusement le résultat final ? Un véritable casse-tête burkinabè qui aimerait entendre l’équipe et voir ce qui pourrait être fait, si jamais...

Blaise : D’abord merci pour vos différentes actions. C’est pas un Conseil des ministres, mais j’aimerais entendre chacun sur ce qui a été fait depuis... Alors, Paramanga ?

Paramanga : Vous avez dû vous rendre compte que le sable du Gulmu n’est pas mouvant !

Blaise : Ah, ah ! Mais c’est pas fini Youssouf !

Youssouf : Je ne connais pas de diplomate étranger qui soit parti du Burkina sans vraiment le regretter...

Blaise : Oui, mais tes gens là-bas...

Youssouf : Vous savez, comme disent les Japonais, la diplomatie c’est comme un cygne sur l’eau ! En bas, ça grouille...

Blaise : Les Japonais aiment l’ordre et la discipline, n’est-ce pas Salfo ? Excuse pour avoir écorché le nom de famille à Ouahigouya ! C’était simplement très très fort... Alors ?

Salif : Ah... moi, je ne sais pas ! Tout le monde dit qu’avec vous c’est comme disent les Congolais !

Blaise : Et qu’est-ce qu’ils disent, ces gens-là ?

Salif : Y a une chanson qui dit... ’’Ton-pied-mon-pied’’

Blaise : Ah, ah, ah ! Au suivant !

Djibril : Nous visons actuellement la tolérance zéro en matière de banditisme.

Blaise : En tout cas on vous en a donné les moyens !

Djibril : Oui, pour le moment nous nous occupons des coupeurs de voix.

Fofana : Je voudrais simplement dire que dans tout groupe il faut un ’’kôrô’’, qui sache bien parler et parfois amortir les chocs !

Boly : Calme partout, la troupe se porte bien...

Blaise : C’est sûr ?

Boly : Affirmatif !

Blaise : Je vois qu’ils ont fini par t’assimiler ! Ah, ah...

Palm : Tour du Faso impeccable, le vôtre aussi ! Pas de nuages à l’horizon.

Badini : Hormis quelques dossiers pendants...

Blaise : Pendant combien de temps encore seront-ils pendants ?

Badini : Monsieur le...

Blaise : Suivant !

Laya : On est en passe de réussir notre opération, ’’campus calmes 2006’’.

Blaise : Pourquoi pas jusqu’en 2010 ?

Laya : Vous savez, les jeunes sont ce qu’ils sont...

Blaise : D’accord... ’’Odili’’...

Odile : Ça ira, c’est en forgeant, dit-on, qu’on devient forgeron...

Monique : Nous ne nous lassons jamais de nous répéter.

Gisèle : On ne dira pas, cette fois, que les femmes n’ont pas massivement voté !

Blaise : Reste à savoir pour qui ? Suivant !

Mariam : C’est la solidarité qui fait défaut...

Blaise : Mais l’excision recule ! Suivant... ah, la culture...

Mahamoudou : Les Burkinabè n’ont plus honte de se regarder dans un miroir...

Blaise : Et le ’’coupé-décalé ?’’

Mahamoudou : Le ’’taki-borossé’’ gagne du terrain...

Kahoun : De mieux en mieux, c’est le constat qu’on fait...

Yoda : Le choléra est bien loin derrière nous...

Blaise : Mais l’harmattan précoce pourrait surprendre avec d’autres maux !

Yoda : Notre système de prédisposition de médicaments est au point et je contrôle tout...

Blaise : Très bien ! Et le nerf de la guerre ?

J.B. Compaoré : La douane fait du beau boulot, mais y a des gars qui comprennent difficilement...

Blaise : Mais... enlevez les couvertures !

Bouda : Dieu merci, nous n’avons aucun arriéré de salaire, vive le Burkina !

Blaise : Croisons les doigts afin que cela continue !

Lingani : Les routes sont bonnes et les grands chantiers se poursuivent...

Blaise : J’espère que l’histoire du fameux tronçon t’aura servi de leçon ! Suivant !

Kader : Le Burkina n’est pas encore le Pérou ni le Mali, mais... y a de l’or, beaucoup...

Blaise : Hé, hé... faut pas crier à la ruée vers l’or ! Il faudra gérer ça avec prudence.

Sedgo : Merci, il faudra encore mieux se préoccuper pour l’environnement et j’ai une idée...

Fabéré : Je me perds toujours dans la multitude des partis, associations et ONG...

Blaise : Alors, tu sais ce qu’il faut faire !

Fabéré : Hein ?

Blaise : N’accepter que des structures capables d’apporter un plus au Faso, sinon...

Thiombiano : A moins de vouloir nous-même fabriquer notre satellite, y a rien à dire, le Burkina est au top des nouvelles techniques...

Blaise : On a le Net à Falangoutou ?

Lassané : L’Etat va bien, il va falloir réformer les mentalités...

Somda : Tout le monde souhaite coopérer avec le Burkina...

Blaise : J’en connais pourtant qui ne sont pas chauds !

Somda : Oh... ils n’en ont plus pour longtemps...

Blaise : Je vous remercie et souhaite prompt rétablissement au ministre de l’Emploi. J’espère avoir l’occasion de vous revoir...

Propos démocratiquement recueillis par JJ

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés