Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On veut toujours que l’imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté dе défοrmеr lеs imаgеs fοurniеs раr lа реrсерtiοn, еllе еst surtοut lа fасulté dе nοus libérеr dеs imаgеs рremières, de changer les images. » Gaston Bachelard

Kaya : des électeurs désorientés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • lundi 14 novembre 2005 à 08h26min

Le dimanche 13 novembre 2005, la ville de Kaya a vécu sa journée électorale. C’était dans une ambiance calme et sans passion.

La commune de Kaya compte 29 bureaux de vote pour 7 secteurs. Les membres des bureaux de vote dans lesquels nous nous sommes rendu déclarent les avoir ouverts à 6h du matin, comme prévu. La plupart des délégués des candidats à la présidentielle l’ont confirmé. Le constat qu’ils ont fait est que des électeurs étaient sur les lieux avant l’ouverture des bureaux de vote.

En majorité de religion musulmane, ils ont préféré, après la première prière du matin à la mosquée, accomplir leur devoir de citoyen, avant de vaquer à d’autres occupations. Il y avait de l’ affluence dans la matinée. Mais entre 12h et 14h, les bureaux de vote étaient pratiquement déserts, du fait de la canicule. Certains électeurs ont choisi d’attendre après 15h ou 16h.

Difficultés avec les personnes âgées

Dans l’ensemble, et ce jusqu’en milieu d’après-midi, les opérations de vote se sont bien déroulées. Mais les membres des bureaux de vote avaient quelques difficultés avec les personnes âgées, auxquelles il fallait expliquer les procédures. Dans l’un des bureaux de vote, le délégué d’un candidat s’est levé pour indiquer l’isoloir à une personne âgée mais il a été très vite rappelé à l’ordre par le président du bureau de vote. A la garderie populaire du secteur 4 où il y a deux bureaux de vote (4 et 6), des électeurs qui s’y étaient inscrits pour le bureau n°5 ont dû déchanter le jour du scrutin.

Le bureau de vote en question a été déplacé dans une école à 2 km de la garderie sans qu’ils ne le sachent. On pouvait noter la présence dans tous les bureaux de vote des délégués du candidat du CDP (ils se sont relayés). Ceux des candidats du PDP/PS, du PDS/CDS et de l’UNIR/MS étaient aussi présents. Les autres étaient introuvables. Ils ont tous affirmé n’avoir pas constaté d’irrégularité.

Au local (ancien bureau des PTT) qui abrite les commissions électorales communale, départementale et provinciale indépendantes, des citoyens sont à la recherche de leur carte d’électeur. Ils étaient nombreux à n’avoir pas trouvé satisfaction, tout comme les quelques fonctionnaires affectés à Kaya il y a un ou deux mois.

Deux d’entre eux nous ont indiqué qu’ils se sont inscrits à Dori où ils exerçaient et après avoir rejoint leur nouveau poste, ils ont demandé un transfert auprès de la Commission électorale communale indépendante (CECI). Ce fut peine perdue, dans la mesure où cela n’a pas été résolu. Ce que confirme Moïse Evariste Sawadogo de la CECI. Il reconnaît avoir effectué toutes les démarches et s’être même rendu au siège de la CECI à Ouagadougou, mais peine perdue. Lesdits fonctionnairs, très déçus, sont repartis en déclarant : "Ainsi, on ne pourra pas voter notre candidat".

La première responsable du Centre-Nord, le gouverneur Fatimata Legma qui s’était inscrite à Boromo a voté au bureau de vote n°6 à l’école centre A. Son nom ne figurant sur ladite liste électorale, Fatimata Legma, a dû patienter pour que les membres du bureau de vote aient des explications claires, avant qu’elle ne puisse accomplir son devoir de citoyenne.

Au détour de quelques bureaux de citoyenne, nous avons aperçu quelques observateurs nationaux (LIDEJEL) et internationaux (trois de la CEDEAO). "Nous observons et après, nous feront des commentaires", ont-ils déclaré.

Par Antoine BATTIONO (Envoyé spécial à Kaya)
Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés