Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Diabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccination

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • dimanche 12 septembre 2021 à 21h59min
Diabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccination

Les patients atteints de diabète font partie de ceux ayant un risque plus élevé de faire la forme grave du Covid-19. Si certains diabétiques n’ont pas hésité à se faire vacciner pour se prémunir, d’autres par contre n’y ont jamais pensé. Insouciance, ignorance ou peur du vaccin ?

Georges Zanga, professeur de langues, vit avec le diabète depuis 25 ans. A l’annonce de la maladie, il a pu compter sur le soutien de son épouse à qui les médecins ont expliqué les implications de sa maladie, notamment sur le plan alimentaire. « A l’annonce des résultats, on m’a demandé de venir avec mon épouse parce que le régime alimentaire allait beaucoup changer. Et on m’a recommandé de ne plus avoir une vie sédentaire, il faut que je bouge beaucoup. Et en plus de cela, il faut que je prenne mes médicaments chaque matin, chaque midi et chaque soir. Je ne peux pas prendre plus de huit cuillerées de riz ou huit bouchées de tô par jour et au petit-déjeuner, je ne dois manger qu’un quart de pain », confie M. Zanga.

Pendant toutes ces années, l’enseignant a pu tenir tant bien que mal, en prenant ses médicaments et en suivant un régime alimentaire strict. Ce qui lui a permis d’éviter les complications du diabète. « Il faut de la discipline pour vivre avec le diabète », comme il le laisse entendre. En plus de prendre ses médicaments, chaque trimestre, il passe une série d’examens médicaux pour s’assurer que tout va bien. Avec le soutien de sa famille, Georges Zanga assure vivre quasi normalement, même si cela coute cher de vivre avec le diabète. Il estime en moyenne à 40 000 FCFA par mois, les dépenses liées à sa maladie.

Georges Zanga, professeur de langue et diabétique s’est fait vacciner contre le Covid-19

Tout allait bien jusqu’à ce que Georges Zanga soit atteint du covid-19, contaminé par son épouse, technicienne biomédicale, qui a elle-même été contaminée par une collègue. « En décembre 2020, j’ai fait la maladie. J’ai beaucoup souffert, parce qu’étant diabétique, mon système immunitaire était déjà faible. Dieu faisant bien les choses, je m’en suis sorti », laisse-t-il entendre.

Il fait en effet partie des personnes ayant une comorbidité et encourt de ce fait, un risque plus accru de faire une forme grave du covid-19 comme l’explique Dr Marie-Madeleine Rouamba, médecin interniste au CHU de Bogodogo et présidente de l’association Ambassadeur des couches défavorisées du Burkina (ACDB/Tiimbo). « Les diabétiques sont plus prompts à développer la Covid-19. Ces malades sont un terrain immunodéprimé à l’instar des personnes souffrant d’autres maladies comme le cancer, la malnutrition et l’hypertension artérielle. Le diabète est une maladie immuno-déprimante, c’est-à-dire qu’il affaiblit votre système immunitaire et il vous prédispose à faire des formes graves de petites maladies qui auraient pu passer inaperçues chez les personnes immunocompétentes. »

Dr Marie-Madeleine Rouamba, médecin interniste exhorte les diabétiques à se faire vacciner contre le Covid-19

Une fois guéri, M. Zanga ne se fait pas prier et se fait vacciner contre le covid-19. « J’ai suivi le traitement du covid-19 et j’ai été guéri. Après guérison, quand j’ai entendu parler du vaccin, je n’ai pas demandé l’avis de qui que ce soit, j’ai jugé bon de faire le vaccin le 3 août dernier et il me reste à prendre la deuxième dose le 3 septembre prochain. Je suis conscient que le covid-19 a un impact lorsque vous êtes en situation de comorbidité », confie-t-il.

Si Georges Zanga n’a pas hésité à se faire vacciner, il n’en est pas de même pour la plupart des diabétiques rencontrés à l’association Ambassadeur des couches défavorisées du Burkina, sis au quartier Sinyiri, dans l’arrondissement 11 de Ouagadougou. Salif Séré, Djouma Minoungou, Irène Zida sont tous les trois diabétiques depuis plusieurs années. Ils sont conscients de leur état de vulnérabilité face au covid-19. Pourtant, ils ne se sont pas encore résolus à passer le cap de la vaccination. « Je sais que le covid-19 est dangereux pour nous les diabétiques, mais je ne me suis pas encore vacciné. J’essaie de me protéger contre cette maladie grave en portant un cache-nez et je prie que Dieu nous éloigne de cette maladie », laisse entendre Salif Séré. Djouma Minoungou, elle avoue n’avoir même pas pensé à se faire vacciner et cela ne lui a pas non plus été proposé.

Ces malades ne sont pas vaccinés contre le covid-19, ce n’est pourtant pas faute d’avoir des informations sur les risques qu’ils encourent. A l’association, Dr Rouamba avoue conseiller la vaccination à ses patients. « Quand on sait que les diabétiques sont plus prompts à développer le covid-19, on les invite au respect des mesures barrières (…) En plus du respect des gestes barrières, le vaccin est conseillé pour ces personnes vulnérables pour se protéger. Les patients appellent pour s’informer. Même ce matin, il y a un malade qui m’a appelé pour savoir s’il pouvait se faire vacciner en raison de sa vulnérabilité ».

Salif Séré, malade du diabète avoue ne s’être pas encore fait vacciner contre le covid-19

Les malades rencontrés à l’association se disent prêts à se faire vacciner, si cela leur était proposé. Faut-il donc que les médecins s’occupant de patients diabétiques aient à leur disposition des doses de vaccins contre le covid-19 ? La question de la logistique ne milite certainement pas en faveur de cette solution. Il faudrait peut-être alors accentuer la sensibilisation à l’endroit de ces personnes particulièrement vulnérables pour qu’elles se fassent vacciner.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 septembre à 06:33, par Dommage…. En réponse à : Diabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccination

    Toi tu prie Dieu de t’épargnerons de la maladie alors que le tout puissant a permi que tu aies le vaccin gratuit et disponible….mais tu n’en veux pas ! Est-ce que le bon Dieu peut t’aider plus que ça ?? Toi même tu est au courant de ta vulnérabilité face à la maladie, c’est vraiment difficile….

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 09:07, par TANGA En réponse à : Diabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccination

    Vous vous organisez seulement pour gaspiller le peu d’argent du pays pendant que de déplacés souffrent.
    Vous devez savoir que même le pays qui vous a montré le pass a des problèmes à cause de ce fichu document. Oui, en France les politiques se rentre dedans, les populations attaquent les forces de l’ordre et des populations se rentre dedans aussi même ce samedi 11 septembre.
    Alors, vous voyez que l’on n’en est pas là, donc gardez votre machin avec vous pour ceux qui voudraient voyager pour aller là où il y a pass. Si non, vous cassez les couilles à la population. Oui.
    Un peuple en prise avec le palu, le terrorisme, la malnutrition qui a chacun seul fait des morts comme pas permis et vous venez s’embrouiller avec vos machins de covid et de pass.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 09:13, par YAWOTO En réponse à : Diabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccination

    Source : Le Parisien avec AFP : Plusieurs gorilles du zoo de la ville d’Atlanta en Géorgie (Sud des Etats-Unis) ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé Zoo Atlanta.
    Le zoo estime que les gorilles ont été contaminés par un soignant asymptomatique, même s’il avait été pleinement vacciné et portait un équipement de protection. Les visiteurs ne posent par contre aucun danger en raison de la distance entre eux et l’habitat des primates, souligne le zoo. A quoi servirait alors un vaccin dans ces conditions ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 07:02, par Dommage…. En réponse à : Diabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccination

    C’est vraiment triste quand on vois la réaction d’intellectuels de ce pays, TANGA et YAWOTO, avec tout le respect que je vous dois, vous pensez vraiment que le vieux diabétique qui a été interviewé a cherché à se faire vacciner pour voyager ?? Allez dans les centres de vaccination, vous verrez que même s’ils ne sont pas remplis ( a cause d’esprits tels que vous…) ils sont en majorité fréquentés par des personnes âgées et des patients vivant avec des comorbidités qui connaissent les risques des formes graves ou qui ont vu leur ami ou leur compagnon de vie mourir du Covid… vous vous êtes simplement égoïstes . Pour YAWOTO, se faire vacciner n’a jamais empêché de tomber malade ou de contaminer, par contre ça réduit ces risques et de faire les formes graves. TANGA, ce n’est pas parce que le Covid fait moins de morts que le palu ou la malnutrition qu’il ne faut rien faire… 200 morts ce n’est pas rien. Il nous faut sur ce continent apprendre le caractère sacré de la vie ! Sans rancune….

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 396 cas positifs et 16 décès enregistrés entre le 1er et le 14 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 17 nouveaux cas à la date du 13 octobre 2021
Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la Santé reçoit du matériel médical de la part du HCR
Impact du covid-19 au Burkina : Les établissements de crédit plaident pour une prorogation des mesures de soutien de la BCEAO
Covid-19 au Burkina : 54 nouveaux cas à la date du 12 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 40 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 21 nouveaux cas à la date du 9 octobre 2021
Covid-19 : Les effets sur le commerce burkinabè et les perspectives de relance économique au cœur d’une rencontre
Covid-19 au Burkina : Quinze nouveaux cas enregistrés à la date du 5 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 15 nouveaux cas, 6 guérisons et 4 décès enregistrés à la date du 3 octobre 2021
Lutte contre le Covid-19 : Les membres du réseau des tradipraticiens de santé du centre se font vacciner
Covid-19 au Burkina : Six nouveaux cas enrégistrés à la date du 02 octobre 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés