Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Prenez la décision aujourd’hui de faire quelque chose de merveilleux avec votre vie» Brian Tracy

Collectif "Devenons citoyens" : Prévenir les conflits post électoraux

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • mardi 11 octobre 2005 à 07h26min

Un atelier-symposium a réuni les membres de la société civile, la classe politique et le monde institutionnel, samedi 8 octobre 2005 au RAN Hôtel Somkeita. Cette rencontre initiée par le Collectif "Devenons citoyens" (CEDEC) a permis à ces acteurs, de réfléchir sur leur contribution à la réussite du processus électoral au Burkina Faso.

Le Collectif "Devenons citoyen" (CEDEC) a réuni dans la journée du samedi 8 octobre 2005, des hommes politiques, des acteurs civils et institutionnels pour discuter et partager les expériences afin de jouer pleinement leur rôle dans le processus électoral au Burkina.

Cette initiative devra permettre à chaque acteur de pouvoir prévenir les contentieux et infractions électoraux.Pour planter le décor et mener à bien les débats, le CEDEC a eu recours à (3) trois professeurs d’université.
Il s’agit de deux (2) juristes : les professeurs Augustin Loada et Marius Luc Ibriga et le littéraire Albert Ouédraogo, président du Tocsin.

Ces trois (3) conférenciers ont su de manière didactique, aborder les différents thèmes qui leur étaient proposés. Des travaux en atelier ont permis aux participants d’approfondir ces thèmes.

L’élection présidentielle avance à grands pas. Aucun boycott actif ou passif n’a été enregistré chez les acteurs de la scène politique. Le 13 novembre prochain, 13 candidats s’affrontent dans un combat électoral légal pour s’adjuger le fauteuil présidentiel. Les périodes électorales en Afrique sont souvent des moments de tensions sociales et politiques pouvant conduire à des guerres. C’est pour éviter cette situation fâcheuse et désastreuse au Burkina que le CEDEC a organisé cette rencontre. Vaut mieux prévenir que guérir, dit-on.

Romaric DOULKOM (romarikom@yahoo.fr)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés