Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Journée mondiale du pharmacien : Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 26 septembre 2020 à 04h06min
Journée mondiale du pharmacien :  Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé

Le Président du syndicat des pharmaciens du Burkina et secrétaire général de l’intersyndical des pharmaciens d’Afrique, Dr Aymar Tiendrébéogo, a ouvert, ce vendredi 25 septembre 2020 à Ouagadougou, les activités commémoratives de la Journée mondiale du pharmacien, qui est célébrée chaque année à cette date. Cette cérémonie a planté le décor du panel sur le secteur pharmaceutique.

« Le pharmacien, un praticien au cœur du système de santé ». C’est sous ce thème que les pharmaciens burkinabè ont célébré, ce vendredi 25 septembre 2020, la Journée mondiale qui leur est dédiée. La commémoration a été marquée par plusieurs activités, notamment un panel sur le secteur pharmaceutique, un don de sang ainsi qu’un don de produits de santé et de vivres à l’orphelinat Home-Kisito.
Populaire chez les pharmaciens anglo-saxons, la Journée mondiale du pharmacien a été introduite au Burkina Faso lors du forum pharmaceutique international tenu en 2018 à Ouagadougou, a rappelé le President du syndicat des pharmaciens du Burkina, Dr Aymar Tiendrébéogo.

Dr Aymar Tiendrébéogo, Président du syndicat des pharmaciens du Burkina et secrétaire général de l’intersyndical des pharmaciens d’Afrique

Depuis lors, précise-t-il, elle est célébrée dans le but de promouvoir l’importance du rôle des pharmaciens dans le système de santé auprès du grand public et des patients. Car, selon le secrétaire général de l’Intersyndicale des pharmaciens d’Afrique, le pharmacien est un acteur de santé, scientifique, polyvalent et la plupart du temps le premier contact avec la population. Mais il semble être méconnu. C’est pourquoi, souligne-t-il, il faut travailler de telle sorte que le métier du pharmacien puisse être reconnu dans tout le système de santé.

Les pharmaciens du Burkina commémorent la journée mondiale du pharmacien

Le président de l’Ordre national des pharmaciens du Burkina, Dr Alfred Sandouidi, a réagi dans le même sens. Pour lui, la célébration de cette journée est le moment privilégié pour les pharmaciens de faire le point sur leur place dans le système de santé, « c’est-à-dire faire connaître [leur] métier auprès des populations. Car le pharmacien ne se limite pas seulement dans les dépôts pharmaceutiques ; il y a plusieurs autres métiers à l’intérieur, à savoir les pharmaciens grossistes, les pharmaciens hospitaliers, les pharmaciens industriels, dans les laboratoires, etc. C’est tout un vaste domaine et il faut échanger afin de voir quelle est [leur] place et dégager des perspectives ».

Le Dr Alfred Sandouidi, président national de l’ordre des pharmaciens du Burkina

Dr Sandouidi pousse encore plus loin la réflexion, car dit-il : « Nous devons être à même de produire des médicaments de base, c’est-à-dire le générique, pour pouvoir prendre en compte les pathologies les plus courantes. Nous sommes en train de discuter pour mettre en place cela, parce qu’il y a déjà des capacités pour le faire, mais il faut une volonté politique pour pouvoir booster le secteur de l’industrie pharmaceutique ».

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 septembre à 20:03, par Cheikh En réponse à : Journée mondiale du pharmacien : Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé

    En tout cas, si vous ne produisez pas encore de génériques, çà veut dire que vous êtes très en retard, Il ne fallait même pas le signaler, car le commun des burkinabè ne le savait pas

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 20:15, par Yadega En réponse à : Journée mondiale du pharmacien : Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé

    Se voir et faire le point c’est déjà bien. Mais j’aimerais attirer votre attention sur la gestion des pharmacies en général. Il n’y a pas de suivi, ni contrôle de prix. Ce qui fait que nous nous retrouvons fréquemment avec des différences de prix pour le même produit. Ce n’est pas normal. Il y a beaucoup de pharmacies qui ne répondent pas aux normes d’hygiène (saletés, chaleur...). Les produits sont mal conservés un peu partout avec tous les risques que nous connaissons. Mon intervention est valable pour toutes les pharmacies du Burkina. Pour ceux qui sont dans les provinces autres que Kadiogo sauront de quoi je parle. Je m’arrête là pour aujourd’hui. Conclusion, vous devrez disposer d’une brigade de contrôle sérieuse des pharmacies et celles qui ne répondent pas aux normes se verront refuser le droit de distribuer. Il n’y a pas de demi mesure en ce qui concerne les médicaments. Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré a perdu son père
Cohésion sociale au Burkina : Des leaders religieux outillés sur les concepts de liberté religieuse, discours religieux et le dispositif législatif
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso : Fin de formation pour 304 étudiants
Tribunal administratif de Bobo : Un colloque scientifique pour analyser la nouvelle réforme de la justice administrative au Burkina
Centre-Est : L’ONG Trias lance un projet pour favoriser la résilience économique des femmes et des jeunes
Semaine scolaire d’éducation à la citoyenneté : Les élèves des Cascades s’engagent à promouvoir les bonnes pratiques en milieu scolaire
Campagne "rentrée scolaire en toute sécurité routière" : Focus sur les jeunes et le risque routier
Bazoulé, commune rurale de Tanguin Dassouri : Les élèves auront un jardin pédagogique
Décès du père du président Roch Kaboré : Le message de compassion du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)
Agriculture : Des réformes opérées pour booster les affaires dans le domaine agricole
Ecole nationale des douanes : Une promotion toute fraiche de 90 membres, prête à servir
Personnes vivant avec un handicap : Le cadre de réflexion a débouché sur des recommandations pour une meilleure inclusion de cette cible
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés