Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Découplage des élections de 2020 : L’UNIR-PS rejette la tentative de proroger le mandat législatif

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 9 juillet 2020 à 23h00min
Découplage des élections de 2020 : L’UNIR-PS rejette la tentative de proroger le mandat législatif

Dans une déclaration du 9 juillet 2020, le parti de l’œuf, Union pour le renaissance/ parti sankariste, juge la recommandation de l’Assemblée nationale tendant à proroger le mandat des députés d’un an d’irrecevable. Selon ce parti, la résolution d’aller aux élections couplées, présidentielle et législatives du 22 novembre 2020, a déjà été prise.

L’Union pour la Renaissance Parti Sankariste (UNIR/PS) membre de l’APMP et du dialogue politique est très préoccupée par la proposition faite par l’Assemblée nationale en sa séance plénière du lundi 6 juillet 2020.

En effet, le 02 juillet 2020 s’est tenue une réunion des députés de la majorité parlementaire où nous avons exprimé notre point de vue à savoir soutenir l’engagement fait par le Chef de l’Etat de concrétiser les recommandations issues du dialogue politique créé par arrêté N°2019-0002/Pres du 15 juillet 2019 du Président du Faso.

C’est d’ailleurs dans ce sens que le gouvernement a fait convoquer une session extraordinaire pour la modification du code électoral pour tenir compte des contingences sécuritaires et sanitaires ;

De même, le Premier Ministre a rencontré le 1er juillet le comité de suivi du dialogue politique auquel nous prenons part pour faire en présence de la CENI et des FDS l’état de la situation de l’enrôlement biométrique et en dégager les perspectives.
A ce jour, aucun rapport officiel ni de la CENI ni du gouvernement ne fait cas de force majeure ou de nécessité relativement à une éventuelle impossibilité de tenir les élections couplées le 22 novembre 2020.

Ainsi, la recommandation de l’Assemblée nationale tendant à proroger le mandat des députés d’un an sur la base de l’article 81 de la constitution ne peut valablement se justifier.

En outre, le vote d’une résolution en dehors de l’ordre de jour de la session extraordinaire ne saurait engager l’UNIR/PS dont le congrès extraordinaire des 30 et 31 mai 2020 a déjà pris la résolution d’aller aux élections couplées, présidentielle et législatives du 22 novembre 2020.
En revanche, le parti enjoint à ses députés de se démarquer d’une telle démarche inopportune et de cette proposition indécente au regard de la situation nationale de notre pays.

L’UNIR/PS, parti avant gardiste qui s’est battu contre la modification de l’article 37 de notre constitution et pour une alternance démocratique ne peut en aucun cas être partisan du « lengha »ou de la courte échelle.
Pour l’UNIR/PS, les élections du 22 novembre 2020 constituent aussi la bonne preuve de l’existence de la république et de l’exercice de la souveraineté de notre peuple qui s’est toujours battu pour la démocratie, la liberté et le progrès lesquels passent nécessairement par la paix et la sécurité.

Enfin, au regard de la légalité constitutionnelle et des instruments internationaux auxquels le Burkina Faso a souscrit, il serait suicidaire de créer un vide constitutionnel dans le contexte actuel de la situation nationale qui est la nôtre.
C’est pourquoi, l’UNIR/PS invite la représentation nationale à abandonner toute idée de proroger le mandat des députés ; invite le Chef de l’Etat à respecter ses engagements pris devant le dialogue politique qu’il a lui-même initié et présidé à savoir notamment faire tenir les élections à bonne date c’est-à-dire le 22 novembre 2020 date à laquelle le corps électoral est convoqué à accomplir son devoir citoyen.

Fait à Ouagadougou, le 8 juillet 2020

Le Président

Maître Bénéwendé S.SANKARA

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés