Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Covid-19 : L’Organisation Ouest-africaine de la Santé offre 24 000 comprimés de chloroquine au CORUS

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mercredi 8 avril 2020 à 22h05min
Covid-19 : L’Organisation Ouest-africaine de la Santé offre 24 000 comprimés de chloroquine au CORUS

La CEDEAO, à travers son institution spécialisée qu’est l’Organisation Ouest-africaine de la Santé (OOAS), a procédé, ce 8 avril 2020, à la remise d’un don au ministère de la santé du Burkina Faso. Ce don est composé de 24 000 comprimés de Chloroquine, de 80 000 gélules d’Azithromycine et de 400 équipements de protection individuelle (EPI).

La cérémonie de remise de don s’est déroulée dans les locaux du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS) en présence du point focal OOAS, Dr Isaïe Medah, du chargé de mission du ministre de la Santé, Dr Narcisse Naré, du Représentant Résident de la CEDEAO au Burkina Faso, M. Tièna Coulibaly, du directeur général de l’Accès aux Produits de Santé (DGAP), Dr Evance Brice Zoungrana, de la directrice générale de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique (ANRP), Dr. Aminata Nacoulma et du Directeur du CORUS, Dr. Robert Sawadogo.

Ce nouveau don de la CEDEAO s’inscrit dans la série des actions qu’elle a entreprise au profit de ses pays membres pour lutter contre le Covid-19. Elle devra se poursuivre au fur et à mesure des acquisitions prévues dans son plan d’actions.

En rappel, l’Organisation Ouest-africaine de la Santé (OOAS) dont le siège se trouve à Bobo-Dioulasso a pour objectif « d’offrir le niveau le plus élevé en matière de prestations de soins de santé aux populations de la sous-région sur la base de l’harmonisation des politiques des Etats membres, de la mise en commun des ressources et de la coopération entre les Etats membres et les pays tiers en vue de trouver collectivement et stratégiquement des solutions aux problèmes de santé de la sous-région ».

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 avril 2020 à 19:25, par triste En réponse à : Covid-19 : L’Organisation Ouest-africaine de la Santé offre 24 000 comprimés de chloroquine au CORUS

    C’est triste car personne ne connait cette organisation. Pire, un tel don est RIDICULE. Je pèse bien mon mot. C’est RIDICULE. Pour une telle organisation Ouest africaine, on se permet de faire un don de quelques comprimés et quelques boites de ceci ou cela et on médiatise (pour un peu, le coût de cette médiatisation va dépasser la valeur du don) ! Si le ridicule pouvait tuer ! Au delà, que fait cette organisation ? Quel appui elle donne à notre gouvernement qui se perd lui-même dans ses propres contradictions et avec tous ses PTF qui proposent n’importe quoi dans le plus grand désordre (pourquoi pas une cérémonie collective au CORUS pour les dons de tout le monde. Là, on distrait les 1ers responsables pour gérer cette pagaille voulue par les PTF alors qu’ils doivent être au charbon pour lutter contre le COVID ? Bref, je ne vois nulle part la plus value de cette OOAS ici et dans les autres pays ouest africains. Nous avons déjà la représentation de l’OMS qui est dépassé par les évènements, l’UNICEF et autres organisations des Nations Unis qui travaillent en ordre dispersé. Bref, j’espère que l’après COVID 19 aura pour effet de balayer toutes ses institutions régionales, africaines et Onusiennes inutiles et budgétivores !

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2020 à 07:36, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Covid-19 : L’Organisation Ouest-africaine de la Santé offre 24 000 comprimés de chloroquine au CORUS

      @Monsieur triste : A chenal donné, on ne regarde pas la dentition.
      Autrement dit, si on vous donne 1000F pendant que vous avez 200.000F en poche, cela n’est rien. Mais le même don quand il vous reste 50F, c’est une joie indicible.

      La chloroquine manque dans le monde entier. L’Inde, principal producteur mondial, avait arrêté d’en exporter car elle même en manque de matière première en provenance de Chine. Malgré leurs tissus industriels denses, les USA et la France en manquent. En reprenant ses exportations, l’Inde doit satisfaire tout ce monde et nous ne sommes pas les mieux placés en force diplomatique ou financière pour en obtenir vite. Dernièrement, l’état a réquisitionné toute la chloroquine présente au Burkina mais on suppose que cela ne doit pas représenter grand chose.

      Alors que les soins à la chloroquine se généralisent dans le monde et que le Burkina l’autorise depuis le 6 Avril, cette molécule manque donc. Le "show" de nos autorités pour montrer une unité de formulation (sans matière première !) n’y change rien.

      Dans ce contexte, un don de 24.000 comprimé, qui représente les soins complets pour 800 malades, est une bénédiction. Rappelons que nous avons actuellement 257 malades "actifs" et plus de 1800 cas-contacts. Que l’OOAS soit un sigle peu connu est secondaire et nous devons leur dire merci.

      Donc, OOAS, Baarka !

      Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2020 à 07:46, par caca En réponse à : Covid-19 : L’Organisation Ouest-africaine de la Santé offre 24 000 comprimés de chloroquine au CORUS

    Quand les docteurs de la santé ne respectent pas les mesures édictées comment le citoyen affamé le fera ? Pour une foto on se mettent ensemble comme le virus corona sait faire la distinction.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2020 à 13:21, par Kankelen En réponse à : Covid-19 : L’Organisation Ouest-africaine de la Santé offre 24 000 comprimés de chloroquine au CORUS

    M. Triste, votre triste constat m’attriste beaucoup. En ces temps qui courent, je pense qu’un tel don est le meilleur qui soit. Je m’explique. Tous les pays producteurs de médicaments notamment ceux asiatiques : Inde, Chine... ont bloqué la vente de ces deux (02) produits cités haut. Et pour cause. Leurs propres productions ne suffisent pas à couvrir leurs besoins. Même s’ils devraient en produire plus, c’est aux pays Occidentaux qu’ils vendraient en premier avant nous. C’est triste M. Triste, mais c’est la triste réalité. En d’autres termes, vous pouvez avoir de l’argent et ne pas pouvoir se procurer ces médicaments. Je suis même très agréablement surpris que l’OOAS ait pu en disposer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 8 Juin 2021
Covid-19 au Burkina : Aucun cas confirmé à la date du 6 juin 2021
Covid-19 au Burkina : Un détenu testé positif à la MACO, les visites suspendues temporairement
Covid-19 au Burkina : 5 nouveaux cas à la date du 1er Juin 2021
Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose
Covid-19 au Burkina Faso : Les directives pour l’administration du vaccin ASTRAZENECA
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : La région des Hauts-Bassins reçoit ses doses de vaccins AstraZeneca
Covid-19 au Burkina : 1 nouveau cas à la date du 31 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina Faso reçoit son premier lot de vaccins
Lutte contre le COVID-19 : La vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021
Covid-19 au Burkina : 6 nouveaux cas à la date du 28 mai 2021
Covid-19 : Trois nouveaux cas et cinq guérisons enregistrés à la date du 27 mai 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés