Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 19 mars 2019 à 13h54min
Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé, le 16 mars 2019 dans la capitale de la région du Sahel, une formation au profit des formateurs religieux, en l’occurrence les catéchistes et ceux qui expérimentent l’éducation religieuse jumelée à l’apprentissage professionnel. La formation a porté sur les droits de l’enfant.

L’installation progressive des mouvements terroristes avec des ramifications nationales et internationales a créé une grande tension sécuritaire au Burkina Faso, en particulier dans la région du Sahel. Ces mouvements terroristes ont fragilisé les conditions d’existence des populations.

Conséquence, des mouvements internes et des déplacements de populations sont constatés. Ces déplacements de populations ont des impacts sur le cursus scolaire des enfants. A côté du système dit classique, l’enseignement religieux occupe une place importante dans le système éducatif au Burkina et en particulier dans la région du Sahel. Ce système d’enseignement est parfois confronté à des difficultés qui rendent les conditions d’apprentissage difficiles pour les apprenants.

Par exemple, des parents confient leurs enfants au maître coranique sans le moindre soutien. C’est ainsi que ces élèves (coraniques) se livrent, pour la plupart, à la mendicité.

Cet atelier régional des formateurs religieux a ainsi pour objectif d’aider la population du Sahel à faire face à ce problème. Les participants (maîtres coraniques, catéchistes et formateurs professionnels) venus des quatre provinces de la région, ont eu droit à une communication sur les droits des enfants et le rôle du formateur religieux dans la protection de ces droits dans un contexte d’insécurité au Sahel.

Pour le représentant du coordonnateur de l’UFC-Dori, Rella Bonégo, l’atelier entre en droite ligne des objectifs du projet dénommé « Agir ensemble pour une coexistence pacifique dans un environnement mieux sécurisé au Sahel. » Et par cette rencontre, l’UFC-Dori, avec l’appui de ses partenaires, entend contribuer à la construction d’une paix durable par la promotion des valeurs essentielles au vivre-ensemble et à l’amélioration de la sécurité. Rella Bonégo a par ailleurs indiqué qu’une vingtaine d’enfants ont été mis en apprentissage par l’UFC-Dori dans les métiers de la mécanique, de l’électricité, de la couture et de la soudure, à Sebba, Gorom Gorom, Djibo et Dori.

Pour le communicateur Kasoum Sakandé, par ailleurs directeur provincial en charge de l’Action sociale du Sahel, l’initiative de l’UFC-Dori est salutaire car beaucoup d’enfants issus des écoles religieuses se livrent à la mendicité. Au vu du contexte d’insécurité qui prévaut, il a demandé aux formateurs religieux d’avoir un regard plus accru sur les actions des élèves et de les encadrer ; toute chose qui pourrait permettre d’éviter les dérives.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Technologies : « De nos jours, le drone est un allié incontournable pour les forces armées », dixit Apollinaire Agnan Konkobo, directeur de LDS
Journée nationale du paysan 2019 : C’est parti pour les travaux
Programme PAC-MODHEM : Les acteurs satisfaits du bilan
Secteur des transports : Les acteurs s’arment contre l’inscurité
Mouvement d’humeur des greffiers : Les deux syndicats du corps trouvent légitime la lutte
Rupture de la conduite de l’ONEA alimentant les châteaux d’eau de Pissy, Ouaga 2000 et Rimkièta ce jeudi 25 avril 2019 : Baisse de pression voire coupure d’eau
Enseignement secondaire : Les examens blancs en voie de suppression
Commune d’Arbollé : « Il n’y a pas de crise d’eau », se défend le maire Boureima Ouédraogo
Assemblée nationale : Le HCRUN plaide pour la réconciliation nationale
Lutte contre le paludisme : « Maïa », la pommade anti-moustiques made in Burkina
Couverture sanitaire universelle : L’Union européenne apporte son appui
Collectivités territoriales : La commune de Diabo s’inspire de l’expérience béninoise
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés