Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les fous ouvrent des voies qu’empruntent ensuite les sages.» Carlo Dossi

FESPACO 2019 : « La cérémonie d’ouverture sera un beau kaléidoscope qu’il ne faut pas manquer », selon Ildevert Méda

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo (Stagiaire) • jeudi 21 février 2019 à 18h42min
FESPACO 2019 : « La cérémonie d’ouverture sera un beau kaléidoscope qu’il ne faut pas manquer », selon Ildevert Méda

Le stade municipal Issouf Joseph Konombo sera le lieu de convergence à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), prévue ce samedi le 23 février 2019. Au cours d’une visite sur les lieux, nous avons pu constater les préparatifs et recevoir des impressions de certains acteurs qui rassurent de la qualité du spectacle.

Il était environ 17h 50, lorsque nous faisions notre entrée dans la cuvette du stade municipal Issouf Joseph Konombo de Ouagadougou, ce mercredi 20 février 2019. Nous sommes a trois jours du début des festivités du festival. Sur les lieux, on peut apercevoir d’un côté de la pelouse, les amazones en entrainement avec leurs chevaux. De l’autre, ce sont des hôtesses en préparation de leurs prochaines mises en scène.

Le plateau

Bref, le constat donne un comité d’organisation en train de mettre les bouchées doubles pour que ces 50 ans du cinéma africain retentissent fort pour tous les festivaliers qui seront là, aussi bien pour les professionnels que pour ceux qui viennent soutenir le cinéma africain, nous confie Ildevert Méda, metteur en scène.
A la question de savoir qu’est-ce qui sera offert au public, il s’exprime sans langue de bois : « Ce sera un beau kaléidoscope qu’il ne faut pas manquer. Ça va être du feu ».

Une vue des techniciens s’affairant à la mise en place du plateau

Sans pouvoir baptiser le concept qui sera présenté à l’ouverture, il précise que c’est un concept musical sous la direction artistique de Bil Aka Kora, sur proposition du président du comité d’organisation, Yacouba Traoré. « On ne va pas le raconter ; il faut le voir, ce sera contemplant », a-t-il conclu.
Tout compte fait, il rassure que les choses sont préparées pour permettre à tous les participants de tirer leur compte de la cérémonie.

Mariam Ouédraogo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Femmes artistes musiciennes : Maï Lingani prend la tête de l’ABFAM
Prestations d’artistes lors des cérémonies : Et si on faisait appel à des porteurs de messages ?
1e édition du BIFA : 26 acteurs de la mode et du textile distingués
Musique : Salif Widiga, la coqueluche des commerçantes
Culture, sports et loisirs : Le cadre sectoriel fait son introspection
Cinéma : La salle de Pissy rebaptisée « Canal Olympia Idrissa Ouédraogo »
Langues maternelles : « On ne peut rien construire de durable en empruntant l’outil langagier à une autre culture », Pr Albert Ouédraogo
Religion et culture : L’archidiocèse de Ouagadougou va se doter d’un musée
FESTICO 2019 à Bobo-Dioulasso : Pari gagné pour les organisateurs
Burkina : L’Union européenne et l’Agence française de développement au secours de l’industrie culturelle
« Un avenir au pays des falaises » : Un programme de développement touristique dans les Hauts-Bassins et les Cascades
Culture : « Ouaga émoi » pour décrire le quotidien de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés