Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vraie noblesse s’acquiert en vivant, et non раs еn nаissаnt.» Guillaume Bouchet

G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • mardi 5 février 2019 à 23h47min
G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent  la création d’une compagnie aérienne commune

Les pays membres du G5 Sahel devront disposer dans les prochains mois d’une compagnie aérienne commune. C’est l’une des grandes conclusions de la rencontre des Chefs d’Etat qui s’est tenue ce mardi 5 février 2019 à Ouagadougou. La situation sécuritaire et ses corolaires dans les pays a également été abordée. Nous vous proposons les conclusions du Sommet des Chefs d’Etats du G5 Sahel.

1. La 5ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel s’est tenue le 5 février 2019 à Ouagadougou, au Burkina Faso, sous la présidence de S.E.M. Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger, Président en exercice sortant du G5 Sahel.

2. Etaient présents à cette Conférence les Chefs d’Etat ci-après :

-  S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso ;

-  S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali ;

-  S.E.M. Mohamed OULD ABDEL AZIZ, Président de la République Islamique de Mauritanie ;

-  S.E.M. Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger ;

-  S.E.M. Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad.

3. La Conférence a enregistré la participation des Institutions et Organisations , sous régionales, régionales et internationales suivantes : l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), l’Autorité de Développement intégré des Etats du Liptako - Gourma (ALG), le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Commission de l’Union Africaine (UA), l’Union Européenne (UE), l’Organisation des Nations Unies (ONU) et l’Alliance Sahel.

4. Les Chefs d’Etat, après avoir examiné la situation dans l’espace G5 Sahel, expriment leur profonde préoccupation face à la menace persistante du terrorisme et d’autres formes de criminalité dans la région.

5. Les Chefs d’Etat condamnent fermement tous les attentats terroristes et en particulier ceux survenus récemment au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Tchad et expriment leur solidarité avec les peuples de ces pays.

6. Face à la recrudescence des conflits inter communautaires dans certains pays du G5 Sahel, les Chefs d’Etat appellent les populations à cultiver la tolérance pour une meilleure cohésion sociale et les exhortent à collaborer étroitement avec les Forces de Défense et de Sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

7. Les Chefs d’Etat sont préoccupés par la perturbation des activités socio-éducatives conduisant à la fermeture d’écoles dans certains pays du G5 Sahel. Ils ont relevé la nécessité de la prise de mesures fortes pour la reprise des activités scolaires.

8. Relevant le caractère sensible des risques permanents de tension sociale, les Chefs d’Etat appellent les médias à un traitement responsable des informations concernant les attaques terroristes et les conflits inter communautaires

9. Les Chefs d’Etat félicitent les Forces de Défense et de Sécurité pour les efforts et sacrifices consentis et s’inclinent devant la mémoire de ceux d’entre eux tombés au champ d’honneur notamment celle des 11 soldats tchadiens lors de l’attaque terroriste de la base de la MINUSMA d’Aguel Hoc et des soldats burkinabè. Ils présentent leurs condoléances aux familles endeuillées et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.

10. Les Chefs d’Etat réitèrent leur appel à la communauté internationale pour une juste appréciation de l’ampleur régionale et internationale de la crise libyenne et pour une harmonisation des efforts de tous les pays concernés dans la perspective de la réconciliation nationale et de la stabilisation de la Libye.

11. Les Chefs d’Etat lancent un appel à la communauté internationale pour soutenir les efforts du G5 Sahel dans le combat pour la sécurisation et le développement de son espace.

12. Tout en se félicitant du succès de la Conférence sur le Sahel tenue le 23 février 2018 à Bruxelles, les Chefs d’Etat exhortent tous les donateurs à respecter leurs engagements.

13. Les Chefs d’Etat réitèrent leur appel au Conseil de Sécurité des Nations Unies à examiner favorablement leur requête de placer la Force conjointe du G5 Sahel sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies. Ils plaident en faveur d’une coopération plus étroite entre le G5 Sahel et les Nations Unies et saluent, à cet égard, l’engagement et le soutien constants du Secrétaire Général de l’ONU aux efforts du G5 Sahel.

14. Les Chefs d’Etat se félicitent de la réussite de la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 sahel pour le financement du Programme d’investissements prioritaires (PIP) première phase 2019-2021, tenue le 06 décembre 2018 à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie. Ils remercient tous les partenaires pour les intentions de financement exprimées et les exhortent à concrétiser leurs engagements.

15. Les Chefs d’Etat se félicitent également de la synergie qui se met en place à tous les niveaux entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel permettant d’assurer la mise en cohérence des projets de l’Alliance avec ceux du Programme d’Investissements Prioritaires.

16. Les Chefs d’Etat saluent l’engagement de l’Union Européenne et de l’Alliance Sahel pour le financement du Programme de développement d’urgence (PDU) et les encouragent à accélérer la mise à disposition des fonds annoncés.

17. Les Chefs d’Etat se félicitent des progrès dans l’opérationnalisation de la Force conjointe et s’engagent à la rendre pleinement opérationnelle dans les meilleurs délais. Ils réaffirment leur volonté de mobiliser davantage de ressources internes à son profit.

18. Après avoir pris connaissance du relevé de conclusions de la 5ème session ordinaire du Conseil des Ministres, tenue à Ouagadougou le 03 février 2019, les Chefs d’Etat :

-  Décident de l’implantation du Centre Sahélien d’Analyse des Menaces et d’Alertes Précoces (CSAMAP) à Ouagadougou, à l’image du Collège de Défense à Nouakchott, du Centre Sahélien de Sécurité à Bamako, de l’Académie Régionale à Koundoul, du Centre de Fusion des Renseignements à Niamey.

19. Instruisent :

- le Conseil des Ministres, les Ministres en charge des transports et le Secrétariat Permanent de prendre les dispositions pour la création de la compagnie aérienne sous le format de l’option 5 adopté par les Ministres en charge des transports les 27 et 28 septembre 2018 à N’Djamena, tout en s’assurant de la réalisation d’un audit financier, d’un audit technique et opérationnel et d’un audit des capacités humaines des compagnies existantes ;

- le Conseil des Ministres et le Secrétariat Permanent à prendre toutes les dispositions nécessaires pour opérationnaliser le dispositif de suivi des annonces de la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 sahel pour le financement du Programme d’investissements prioritaires (PIP) ;
- le Conseil des Ministres et le Secrétariat Permanent de prendre les mesures idoines pour l’accélération de la mise en place de l’Académie Régionale de Police à Koundoul au Tchad ;

- le Conseil des Ministres et le Secrétariat Permanent à œuvrer au renforcement des autres instruments du dispositif de défense et de sécurité, notamment le Collège de Défense, le Collège Sahélien de Sécurité et la Plateforme de Coopération en matière de Sécurité ;
- le Conseil des Ministres et le Secrétariat Permanent de réaliser l’étude de faisabilité du projet de Chemin de fer à partir de ressources propres.

20. Les Chefs d’Etat remercient leur frère Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger, Président en Exercice sortant, pour son engagement constant à la cause du G5 Sahel et pour les avancées remarquables réalisées au cours de son mandat.

21. Les Chefs d’Etat expriment leur profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso, au Gouvernement et au peuple burkinabè, pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité dont ils ont bénéficié durant leur séjour.

22. Les Chefs d’Etat ont décidé que la Présidence en exercice du G5 Sahel sera assurée par Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso, pour l’année 2019.

23. Les Chefs d’Etat ont par ailleurs décidé de tenir leur prochain Sommet ordinaire en février 2020, à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie.

Fait à Ouagadougou, le 5 Février 2019

Pour la Conférence

S.E.M. Issoufou MAHAMADOU
Président de la République du Niger
Président en Exercice

Vos commentaires

  • Le 6 février à 08:54, par Hussein En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    Quittez en bloc l’UEMOA, dites bon débarras au FCFA et restez ferme sur la création de la monnaie unique commune indépendente de la CEDEAO ! La part de 440 milliards déversés par an au trésor publique francais par les 14 pays de la zone FCFA suffit bien pour impulser le développement, vaincre la misère et créer des richesse en Afrique. Après on supprimera les frontières coloniales. Peuples d’Afrique, le monde a changé, il se payera de bien risquer le combat.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 09:29, par Peuple Insurgé En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    C’est un paradoxe. Vous mendiez pour votre défense et vous voulez en même temps créer une compagnie aérienne commune. Pendant que vos peuples vivent sous la menace terroriste et la misère. PAYS DE MERDE ! Ayez un peu un sens des priorités !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 09:53, par Kôrô Yamyélé En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    - Chers messieurs les Chefs d’États, on vous demande juste de ramener la paix dans vos pays avant de penser à autre chose comme créer une compagnie aérienne commune. Ne passez pas du coq à l’âne. Il y a des priorités que vous êtes incapables de résoudre d’abord dans vos pays : insécurité et pauvreté !

    Et puis il y avait la Compagnie Air Afrique qui concurrençait même très fort Air France ! Mais ce sont vos prédécesseurs et leurs familles qui ont tué cette compagnie avec la mauvaise gouvernance ! Les enfants de certains ministres partaient à Paris les week-ends juste pour se coiffer et acheter dans les magasins. Pour votre honneur, vous devrez demander à vos devanciers de rendre compte de tout ça aujourd’hui. Mais vous êtes des poltrons et des complices car plusieurs enfants de ces détourneurs sont aujourd’hui vos ministres, voire vos complices. Et ce sont les mêmes avec les mêmes pratiques mafieuses qui ont aussi tué la RAN (Régie du chemin de fer Abidjan Niger).

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 12:51, par Amadoum En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    Hors sujet !
    La presente conference, si je ne me trompe, devait parler de la securite dans la sous region. Qui a eu la PRESENCE D’ESPRIT d’injectr l’idee d’une compagnie aerienne ? Un tel comportement etale le manque de serieux de la part de nos dirigeants. Soit, une compagnie aerienne, savez-vous pourquoi Air Afrique n’existe plus ?
    Tant qu’une autopsie serieuse du cas d’Air Afrique ne sera pas faite, je pense qu’une compagnie aerienne sous regionale ne serait rien d’autre qu’une mesaventure colossale.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 17:29, par BEN En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    Ne liquidé pas seulement notre AIR BURKINA qui fait notre fierté

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 18:57, par mninda En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    Voilà encore une preuve flagrante de l’irresponsabilité de nos chefs d’Etat africains en général et ceux du G 5 Sahel en particulier . Pendant que des populations et les citoyens de leurs propres pays ne peuvent même pas voyager tranquillement à l’intérieur de leur patrie pour cause de terrorisme ,ces messieurs n’ont pas trouvé mieux que de se pencher sur la création d’une compagnie aérienne. vraiment écœurant. Et pour permettre à qui de voyager par les airs messieurs les présidents ? Naturellement les nantis, car ne voyagent pas en avion qui veut, mais qui peut .Franchement, comment ils réfléchissent donc nos chers présidents ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 11:22, par papa En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    Et voilä ce que ces gros BB du G5 nous reservent comme surprise , creer une compagnie commune . Franchement est-ce-que ces chef d´etats ont quelque chose dans la tete ? Comment voulez-vous que les bailleurs de fonds pour le G5 vous prennent au serieux en prenant le risque de financer votre machin du G5 . Finalement ces presidents ignorent reellement l´objet de leur reunion . On vous demande de trouver une solution a la securite´ et vous nous parlez de voyager en avion. Je comprends pourquoi les occidentaux refusent de financer le G5.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 21:31, par Cequejenpense En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    Conclusion : ils ne savent pas ce qu’ils font. Vous manquez de financement pour rendre operationnel votre "armee G5" et vous voulez creer une compagnie aerienne ?
    Je me serais rejouit si vous aviez propose de mettre en commun des ressources pour acheter les avions de combat dont les interventions seront facturees a chaque pays membre qui les sollicite (histoire de generer des ressources pour garantir leurs entretiens et leurs renouvellement) au lieu de demander toujours a l’armee francaise d’intervenir comme ce fut le cas au Tchad il y a quelques jours, comme c’est le cas depuis bientot 3 ans au Burkina, et depuis plusieurs annees au Mali.
    Une compagnie aerienne dans d’autres contextes oui, mais pas dans le G5 actuel. Ce sera un mort-ne.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 23:54, par Dibi En réponse à : G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune

    Irresponsabilité et débilité politique quand tu nous tiens !
    Néocolonialisme mortifère, irresponsable et sans solution pour nos peuples ; et antithèse de notre avenir et de notre souveraineté !
    Au lieu de se concentrer sur les vraies questions et problèmes pour trouver des solutions aux menaces terroristes islamiques qui pèsent sur nos vies, nos institutions et services d’Etat, ces responsables se réunissent pour divaguer sur la création d’une compagnie aérienne sous-régionale !
    Est-ce vraiment le moment pour de tels projets ?
    En vérité, vu la composition des organismes participants ((l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA-Franc CFA), l’Autorité de Développement intégré des Etats du Liptako - Gourma (ALG), le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO-Franc CFA), la Commission de l’Union Africaine (UA - Une anguille molle et sans utilité pour l’indépendance africaine), l’Union Européenne (UE pour la prédation et la recolonisation), l’Organisation des Nations Unies (ONU- de tous les chaos internationaux) et l’Alliance Sahel)) tous ici dédiés ici à l’approfondissement du néocolonialisme et à l’intégration néolibérale de la sous-région au grand capital, on ne pouvait s’attendre qu’à de telles platitudes politiques de soumission aux intérêts occidentaux qu’égrainent les conclusions dites du sommet que défendent ces hommes politiques d’un autre âge et sans réelles ambitions pour leurs peuples. Tous des bancocrates hormis Idriss Deby et le mauritanien esclavagiste chez lui à Nouakchott.
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019
Bobo-Dioulasso : Le ministre Paul Robert Tiendrébéogo rencontre les communautés africaines
Union européenne- Burkina : Deux conventions pour renforcer la coopération et le climat des affaires
Communautés vivant au Burkina : Bientôt la 3e édition du Forum national de l’intégration
Assemble nationale : Vers un renforcement de la coopération avec le sénat français
Maladies parasitaires et pharmacopée traditionnelle : Des idées de collaboration entre l’IRSS et des instituts chinois
Société Générale Burkina Faso : le pont entre la Chine et le Burkina Faso
USAID-Burkina : La deuxième phase du programme « Résilience accrue au Sahel » lancée
Coopération parlementaire : L’UPA et le Conseil d’Alshura s’engagent
Accroissement de l’offre énergétique : Le Burkina signe six conventions avec la CEDEAO
Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique (SEERA) : Le Burkina veut mieux amorcer la transition énergétique
Suède-UNICEF : Environ 10 milliards de F CFA pour améliorer le bien-être des enfants burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés