Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Coopération sino-burkinabè : Des journalistes à l’école du géant d’Asie

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mercredi 28 novembre 2018 à 23h20min
Coopération sino-burkinabè : Des journalistes à l’école du géant d’Asie

L’axe Ouagadougou-Pékin n’est pas qu’économique. Il est aussi médiatique. Depuis le rétablissement des relations en mai dernier, plusieurs délégations burkinabè se sont succédé au cœur de l’Empire du Milieu. La famille de la presse aussi. Après les patrons de presse, c’est au tour d’une délégation de journalistes du public, du privé, et de fonctionnaires de la Communication et des relations avec le parlement, de découvrir la société chinoise sous plusieurs facettes, à travers un séminaire de formation organisé par l’Institut de recherches et de formations de l’Administration d’Etat de la radio et de la télévision, du 27 novembre au 16 décembre 2018.

M. SONG Mingchang, ancien ministre du Commerce

La Chine, ce géant d’Asie, veut s’ouvrir et se faire connaître aux hommes et femmes intègres à travers des informations justes de la presse. Une opération de charme. L’ouverture ! N’est-ce pas Deng Xiaoping, le principal architecte de la réforme et de l’ouverture de la Chine aux marchés mondiaux en 1978 ? 40 ans après la mise en route de cette politique, le pays a fait de grands bonds dans le classement des puissances mondiales et occupe aujourd’hui la 2e place, avec un taux moyen de croissance économique de 9,6% et un PIB par habitant de 8 836 dollars américains en 2017, contre 200 dollars en 1978. La Chine, c’est aussi 135 millions d’emplois créés en 2017, 617 millions de tonnes de céréales produits sur la même période, plus de 8 millions de travailleurs dans le domaine de la santé, sept ports maritimes parmi le top 10 mondial, etc.

Adama Coulibaly, chef de la délégation burkinabè


Vers le grand renouveau

Voilà un bref aperçu du territoire des grandeurs (9,6 millions de km2 et 20 000 Km de frontière terrestre) fait par Song Mingchang, ancien ministre du Commerce, à la délégation burkinabè conduite par le directeur de cabinet du ministre de la Communication, Adama Coulibaly. C’était au cours de la conférence inaugurale, tenue mercredi 28 novembre 2018, à Pékin.

Dans son exposé, M. Song a relevé que le 19e Congrès national du parti communiste tenu en octobre 2017 a reconnu que le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère, où « la principale contradiction s’est transformée en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine ».

Une vue de quelques participants

Pour le maintien et le développement du socialisme à la chinoise, les dirigeants veulent entre autres assurer le statut du peuple en tant que maître du pays, adopter un concept global de sécurité nationale, améliorer le bien-être social à travers le développement, continuer à faire régner la discipline dans les rangs du parti, etc. Ces résolutions devraient permettre à la République populaire de Chine de réaliser le grand renouveau national et d’être « un pays socialiste moderne, prospère, fort, culturellement développé et harmonieux », a renchéri le conférencier.

« N’ayez pas peur »

A la suite de M. Song, le professeur Li Tiebing s’est entretenu avec les journalistes sur le développement des nouveaux médias en Chine. D’entame de jeu, il a indiqué que l’explosion des nouveaux médias a influencé le mode de production, de diffusion et de consommation de l’information.
Ces médias, qui se distinguent par leur innovation, leur interactivité, car utilisant des terminaux intelligents (smartphone, tablette, ordinateur, etc.) via internet, sont beaucoup utilisés par la presse chinoise, notamment pour les directs. Mais le conférencier a précisé que les contenus des reportages en direct sont toujours contrôlés avant leur diffusion. En cas de dérapage, le signal est tout simplement coupé.

Les médias sociaux les plus usités en Chine sont WeChat (équivalent de Facebook), Youkou (comme YouTube), Weibo (mélange de Facebook et Twitter). Face au développement vertigineux des médias sociaux dans le monde, le professeur Li Tiebing a tenu à rassurer les journalistes, notamment des médias dits traditionnels : « N’ayez pas peur de l’arrivée des nouveaux médias car ils ne remplaceront pas vos médias. Ces derniers connaitront juste une profonde mutation. Les deux évolueront ensemble ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Parcs W-Arly-Pendjari : Le Burkina Faso et le Niger signent un accord de cogestion
Air France : « Je pars triste mais confiant », Philippe Maciocia, ex-représentant au Burkina
Organisation ouest-africaine de la santé : Vers la mise en place d’un observatoire régional sur la résistance antimicrobienne
Rétablissement des relations sino-burkinabè : Un séminaire pour dresser le bilan du premier anniversaire
CIP-G5 Sahel : Alassane Bala Sakandé tient le bâton de commandement
Coopération : Roch Kaboré reçoit des messagers du président béninois
Lutte antiterroriste : Le Qatar offre des blindés à l’armée burkinabè
Coopération parlementaire : Le Burkina Faso et l’Arabie Saoudite s’y emploient
Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »
Lutte anti-terroriste : L’Allemagne annonce une aide de 46 millions d’euros
Luc Hallade, futur ambassadeur de France au Burkina Faso : Un diplomate qui conseille aux politiques de « savoir quitter le pouvoir »
Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés