Accès à l’eau potable et assainissement : Le conseil municipal veut faire de Banfora une référence

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • lundi 8 octobre 2018 à 01h10min

Le conseil municipal de Banfora a officiellement lancé, le vendredi 05 octobre 2018, son plan stratégique communal des services publics d’eau potable et d’assainissement 2018-2030. Son objectif est de faire de Banfora, une référence en matière d’accès à des services durables d’eau potable et d’assainissement partout, pour tous et à tout moment. La cérémonie officielle de lancement a été présidée par le ministre d’État auprès de la présidence du Faso, Simon Compaoré.

Accès à l’eau potable et assainissement : Le conseil municipal veut faire de Banfora une référence

L’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement demeure un défi majeur pour les autorités publiques burkinabè. L’accès universel, équitable et durable clairement formulé dans les politiques sectorielles manque encore de stratégie et de solutions appropriées. C’est pourquoi, le gouvernement du Burkina Faso, à travers ses programmes nationaux d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement des eaux usées et excrétas 2016-2030, s’est engagé dans les objectifs du développement durable qui visent entre autres, l’universalisation de l’accès aux services d’eau potable et d’assainissement à l’horizon 2030.

Les participants a la cérémonie de lancement du plan stratégique

Le plan stratégique communal des services publics d’eau potable et d’assainissement 2018-2030 de Banfora (PSC-SPEA), inscrit la commune dans cette dynamique nationale. Son objectif est de faire de Banfora une référence en matière d’accès à des services durables d’eau potable et d’assainissement partout, pour tous et à tout moment. En effet, la commune de Banfora est convaincue que le développement de ses services publics d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement, améliorera considérablement la vie de ses concitoyens.

Le maire de la Banfora Aboubakar Hema

C’est pourquoi, garantir l’accès de tous, à des services d’approvisionnement en eau et assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau pour l’ensemble de la population d’ici l’horizon 2030, a été élevé au rang de priorité communale. Selon le maire de la commune de Banfora, Aboubakar Hema, ce plan a été élaboré de manière participative grâce à l’engagement et à la disponibilité de tous les acteurs communaux. Il estime que ce plan doit demeurer le parchemin qui mène à l’atteinte des ambitions de la commune en matière d’eau potable et d’assainissement à l’horizon 2030 et au-delà.

Ainsi, après avoir présenté ce plan stratégique communal aux forces vives de la localité, le 7 juillet dernier, le maire Aboubakar Hema et son conseil municipal, ont procédé au lancement dudit plan, en présence du ministre d’État auprès de la présidence du Faso, Simon Compaoré et certaines autorités de la région des Cascades. La cérémonie de lancement avait pour thème : « engageons-nous pour l’eau au bout d’un robinet et un cadre de vie sain pour tous, partout et à tout moment d’ici 2030 ».

La mise en œuvre de ce plan permettra sans doute à terme, d’atteindre l’objectif « zéro corvée d’eau » ; de permettre l’accès des populations à des services d’eau potable améliorés et de mettre fin à la défécation à l’air libre. Elle va également permettre l’accès des populations à des services d’assainissement adéquats et équitables mais aussi de réduire les risques de pollution de l’environnement.

Cependant, la mise en œuvre de ce plan constitue un défi énorme pour le conseil municipal. C’est pourquoi, le maire de la commune mise sur l’adhésion de l’ensemble des forces vives afin de mettre en œuvre ce plan que la commune s’est dotée. En effet, 17 milliards de francs CFA sont attendus pour la mise en œuvre de ce plan d’ici à 2030. « Le plan stratégique constitue un volume très important d’investissements dans l’histoire de la commune. Car il nous faudrait mobiliser au moins 17 milliards, repartis sur les trois phases de mise en œuvre. D’ici à 2020, huit milliards, de 2021-2025, cinq milliards et de 2026-2030, 4 milliards », a indiqué le bourgmestre.

Ainsi, cette cérémonie se voulait un cadre de plaidoyer en vue de sensibiliser, d’informer, d’échanger, de susciter l’adhésion des partenaires techniques et financiers afin d’obtenir leurs engagements pour la mise en œuvre du plan. La commune à travers tous les acteurs, a convenu que ce plan transcende la durée des mandats des conseils municipaux et doit rester le parchemin pour réaliser les ambitions de la commune en matière d’eau potable et d’assainissement à l’horizon 2030. La pertinence de ce plan reste cependant largement tributaire de la capacité de la commune à en assurer la mise en œuvre concrète.

C’est pourquoi, le conseil municipal s’est engagé dans la mise en œuvre de ce plan à travers un plan d’action 2018-2020 couvrant sa mandature. Au delà de cet engagement du conseil municipal, la commune envisage l’implication, la contribution et l’engagement de toutes les forces vives résidentes et non-résidentes de Banfora, les autorités nationales du Burkina Faso, tous les partenaires publics et privés nationaux et internationaux, pour soutenir la mairie de Banfora pour la mise en œuvre de son plan stratégique.

Le ministre d’Etat Simon Compaoré salue l’initiative de la commune de Banfora

Selon Simon Compaoré, l’un des principaux défis que doit relever notre pays est sans doute l’accès à l’eau potable. C’est pourquoi, il a salué cette initiative de la commune de Banfora. « En tant qu’ancien maire de Ouagadougou, j’ai été émerveillé par la capacité et la volonté qui a animé le maire et tous les conseillers municipaux de la ville de Banfora pour aller vers la création d’un instrument efficace qui est le Plan stratégique dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, pour conduire leur actions jusqu’en 2030.

C’est un travail propre qui leur permettre de mobiliser des ressources aussi bien auprès de l’état que d’autres partenaires techniques et financiers pour impacter positivement la qualité des vies des populations de Banfora dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement car, ces deux domaines sont extrêmement importants », a-t-il laissé entendre.

Photo de familles des autorités

Ainsi, il a invité toutes les communes à agir comme Banfora pour le développement du Burkina Faso.

L’élaboration de ce document a été rendue possible grâce au soutien des partenaires techniques et financiers que sont les structures déconcentrées de l’État, les associations locales et les ONG. C’est pourquoi, le maire a saisi l’occasion pour réitérer sa gratitude à la Fondation CONARD N. Hilton, à l’IRC et à WaterAid pour leurs appuis spécifiques à la réalisation de ce plan stratégique.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés