France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

jeudi 27 septembre 2018 à 22h00min

Selon le journal français « La Nouvelle Tribune », dans sa parution du 27 septembre 2018, le président français, Emmanuel Macron, vient de lever le verrou sur « une partie des archives (…) produits par des administrations françaises pendant le régime de Sankara et après son assassinat (…) couvertes par le secret national ».

France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

Ces documents « déclassifiés mais non encore transmis à la justice burkinabè » seront dans les prochains jours, transmis « au juge qui instruit le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara », assassiné le 15 octobre 1987 dans des circonstances n’ont encore établies.

Avec cette « déclassification partielle, il ne fait aucun doute que l’enquête sur la mort tragique du Président Sankara va connaitre certainement une avancée.

Pour mémoire, c’est lors de son passage à Ouagadougou en fin novembre 2017 que le Président français avait fait la promesse « de déclassifier certains documents du dossier ». Promesse tenue ?

Lire l’article dans : https://lanouvelletribune.info/2018/09/france-macron-declassifie-une-partie-du-dossier-sankara/amp/

LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 20:55, par Coulibaly En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Pourquoi seulement une partie ?
    Que cherche à cacher Mr Macron ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 21:08, par LAGUI ADAMA En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Allah à béni et élevé son Excellence Blaise Compaoré au rang des ses bien-aimés et tous ceux qui ont trahi ou qui trahiront son Excellence Blaise Compaoré Qu’Allah le bénisse et le protège auront toujours une fin catastrophique Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 23:22, par Maria de Ziniaré En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Sacré Burkinabè ! Sankara et ses camarades ont été canardés comme du gibier ( mes excuses si les mots heurtent des sensibilités) en plein ZUHR ou ASR le 15 octobre 1987 par ses propres compatriotes au Conseil de l’Entente tenu et gardé exclusivement par des Burkinabé, un rescapé de ce massacre ( Alouna TRAORĖ si je ne m’abuse ) est toujours vivant et on insinue que les circonstances de sa mort n’ont pas encore été établies et que c’est la declassification partielle des archives françaises qui fera avancer les enquetes sur les morts du 15 octobre. Nous sommes vraiment une curiosité : nous avons déchiré et jeté notre constitution à la poubelle lors de la transition et sommes allés la récupérer ensuite, maintenant c’est notre vécu et mémoire durant l’exercice de notre pleine souveraineté qu’on refoule au profit des archives française. Avec autant de naïveté quand est ce que nous trouverons la porte ou la fenêtre de l’histoire pour y entrer ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 05:54, par Anso En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      Je crois que l’auteur de l’article fait allusion à d’autres types de complicité, pas l’accomplissement du crime qui ne fait plus l’objet de débats.

      Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 09:21, par AMKOULEL En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      @Maria de Ziniaré : Merci cher compatriote pour cette brillante analyse. Vous faites honneur aux dignes fils et filles de ce pays et ce continent. La classe intellectuelle de ce pays et de l’Afrique, est une plus qu’une curiosité, ça dépasse tout bon sens, ça dépasse tout entendement...

      Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 10:16, par Kladjou En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      Maria de Ziniaré, S’il y a quelqu’un qui a bien vendu ce pays à l’étranger pour ses intérêts personnels et qui a été instrumentalisé pour tuer son frère d’arme (Sankara) et ses compagnons c’est bien votre mentor et vous ses soutiens sont mal placés pour nous donner des leçons de patriotisme ici.
      Vous voulez savoir pourquoi il est important de déclassifier les dossiers en France ? Et bien c’est pour permettre à la justice du Burkina de savoir s’il y a eu des complices en un mot connaitre la tête qui a pensé et instrumentaliser votre champion, Blaise Compaoré le donneur d’ordre. En effet les commando lui avaient posé la question suivante lorsqu’il "dormais le 15 octobre" : "Et s’il résiste, ? R : Blaise Compaoré ; neutraliser le !"
      Les Burkinabè et la justice connaissent depuis 1987 ceux qui ont tiré sur Sankara et ses compagnons et celui qui a donné l’ordre. d’ailleurs le chef du commando paradait dans les rues de Ouaga et dans les bars à l’époque avec le PA de Sankara comme trophée de Guerre. Pas étonnant qu’il ait fuit lui-aussi le jour de la fin du règne de votre prince. Restez tranquille, la justice est en marche ! Vous n’avez sans doute pas compté avec de "telles méandres de l’histoire" (pour paraphraser votre déclaration de coup d’état au soir du 15 octobre) qui feront changer les choses et rattrapé. Tout se paie hélas tôt ou tard sur terre ici.

      Répondre à ce message

      • Le 28 septembre à 11:05, par Wako En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

        M. Kladjou, vous êtes très naïf. Comme vous le dites, nous connaissons les assassins, les donneurs d’ordre burkinabé, ils sont vivants. Pourquoi on ne les jugent pas ? On attend que la France vienne nous livrer des papiers sur lesquels, il est écrit que c’est François MITTERRAND, ancien Président de France, qui a instruit ses services secrets pour qu’ils s’appuient sur des burkinabé pour tuer le Président Thomas SANKARA, avant de commencer un quelconque procès. Quelle naïveté ?
        1) Si cela était vrai, les français épureront les archives avant de les transmettre au juge burkinabé. Ils ne ont pas fous.
        2) N’allons pas chercher ailleurs, le blocage du dossier SANKARA se trouve au Burkina. Ce sont nous burkinabé qui bloquons le dossier, qui ne cherchons pas à juger l’affaire. Le procès du putsch manqué du 15 septembre 2015 se tient bien non ? Pourtant tous les témoins et acteurs ne sont pas présents.

        Répondre à ce message

        • Le 28 septembre à 12:43, par Bantchandi En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

          Wako, selon toute vraisemblance ce n’est pas François Mitterrand qui est l’instigateur ou le commanditaire mais plutôt Jacques Chirac et son l’aile radicale gaulliste ie la droite française. Et si c’est si dure à déclassifier, c’est parce que certains acteurs et non des moindres toujours tapis dans l’ombre bloquent les choses au niveau de la France. La justice française n’est pas si indépendante qu’on le croit, elle est souvent sous l’emprise du politique français qui l’instrumentalise surtout quand il s’agit de l’Afrique.
          Il est clair comme l’a si bien dit Maria de Ziniaré, si ce n’est pas de l’irresponsabilité comment peut-on attendre que les choses viennent de l’hexagone alors que nous connaissons les principaux acteurs et même le commando qui opéré l’assassinat. C’est ce que j’appelle moi de l’hypocrisie à la burkinabè et permettez moi alors ce néologisme "la burkinabèserie".

          Répondre à ce message

          • Le 28 septembre à 16:43, par SOME En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

            oui ce n’est pas Mitterand masi il ne pouvait pas l’ignorer : il a laissé faire quand on connait les relations France Afrique. C’est vrai que le sort de sankara a ete definitivement scellé avec la cohabitation en 1986. Les valets locaux qui n’avaient reussi a avoir la peau de sankara avec Mitterand avait l’occasion revée avec le retour de Jacques Foccart.
            SOME

            Répondre à ce message

        • Le 28 septembre à 18:33, par Kladjou En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

          Mon cher ami, je suis peut être naïf mais sachez que comparaison n’est pas raison, ; ne confondez pas précipitation et vitesse. N’avez vous pas remarqué que le dossier du putch manqué du 15 septembre est mal ficeler si vous êtes honnête ? Parce que simplement pour plaire à la population on a décider d’aller vite . bien que n’ayant pas assez de matière pour confondre les uns et les autres. Ne soyez pas étonné que la plupart des cadres du RSP soit libérés parce que le parquet n’aurait pas été en mesure de convaincre les juges qui prendrons de toute façon leurs décisions par intime conviction. Sur ce plan au moins il y a une indépendance aujourd’hui !

          Mon cher ami comment pensez vous faire juger l’affaire Thomas Sankara lorsqu’on sait que toutes les preuves ont été soigneusement effacées pendant les 27 ans de règne de Compaoré au Burkina ici ? Même les restes des victimes ont disparu, la preuve la preuve de la réalité de la tombe de Tom Sank n’a pas encore été formellement établi par l’ADN Or c’est au parquet d’apporter la preuve de la culpabilité des prévenus sinon la présomption d’innocence prévaut. Nous savons par ailleurs que ce coup d’Etat a été supervisée par une chancellerie ici même et la plupart des communications par talki walki des acteurs de l’époque enregistrées par les grands oreilles de ces mêmes chancelleries et classées secret défense.
          Et puis entre nous, en quoi chercher d’avantage d’informations aujourd’hui pour confondre ces criminelles nuirait à la qualité du dossier si l’on ne veut pas faire une justice de vainqueur ?. Et ce sont des gens comme vous qui vont encore nous pomper l’air s’il y a non lieu pour certains pour dire que la justice n’ a pas fait son travail. Laissez la justice conduire son travail sereinement.

          Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 10:40, par Kaka En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      Vraiment, vraiment, mille fois dommage. Comme quoi on dit que la vie est un théâtre, chacun sort, joue sa part de comédie et disparaît. Et on dit aussi que l’artiste meurt, mais son oeuvre reste éternellement....Merci Maria de Ziniaré. Pauvres africains.....

      Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 15:38, par vérité no1 En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      Arrête de nous tourner en rond, tu connais au moins qui a tué Sankara !
      Pour ta gouverne, c’est blaise le commanditaire, kaf l’exécuteur et la france, le bénéficiaire !
      Maintenant, le droit qui est une affaire de "blancs" veut comprendre qui a réellement fait quoi et pourquoi !
      Et même si le "droit" rate votre blaise, le peuple ne le ratera pas car on est très adroit !
      Et vous comprenez pourquoi il lui serait difficile de mettre pied ici !!!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 23:47, par Arch En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Moi je matendais à des scenarios pareils. Meme entre nous noirs on se brime pourquoi voulez vous que la peau blanche ne fasse pas autant sur nous nègre. Il faut etre idiot pour penser que l esclave sera libéré par son maitre. Cest de bonne guerre de toujours maintenir le plus faible exploité nous lavons fait a lecole primaire quand on avait un voisin faible, on le maltraite tous les jours et on mange son repas de midi. C’est comme cela quele blanc nous a traité et continuera de nous traiter jusqua la fin des temps.Macron nous tellement pris pour idiot qu’il est venu au Burkina nous dire d’oublier que ce sont ces grands parents qui ont été responsable de l’esclavage et de la colonisation pas lui tout en sachant que lui meme va continuer avec la meme procedure. Mais j’accuse Roch d’avoir brisé l’elan de la revoluton parce qu’il sait ne pas etre capable mais a usurpé du pouvoir.il a continué avec le meme systéme de blaise,
    la culture de la médiocrité.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 00:32, par Massaî En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Lagui bama vous êtes un malade mental.
    Je me demande si vous êtes un burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 03:10, par Oumcé En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Soit on declassifie ou on declassifie pas.
    C est quoi une declassification partielle ?( DU N’IMPORTE QUOI)
    Comprenons que la France a une part de responsabilité sinon pourquoi une moitié
    C est quoi qui empêche ce qui est classifié d etre declassifié comme l autre moitié.
    JE M’EN PREND A NOS LEADERS INCONSCIENTE, NON PATRIOTS MONTÉS PAR L’ OCCIDENT CONTRE LEURS FRERES.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 04:21, par Yako En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    @Massai,selon toi est Burkinabé seulement cette fraction violente et totalement irresponsable qui a livré notre notre pays aux jihadistes à partir des 30 et 31 octobre 2014 ? Ma conviction est que ajouter de la confusion à la confusion on ne rend pas service au pays.Dès lors que le pays a accepté Mr Kafando (arrangement entre copains de la bonne société Ougalaise )comme président toutes ses prise de positions n’engagent que l’ecurie ouagalaise inutile de s’attendre à un résultat intéressant y compris dans le dossier Thomas Sankara.Il faut te ressaisir.Cordialement Yako

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 06:16, par TOMO En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    La France va garder la partie qui l’incrimine ! Elle essaiera toujours de cacher la vérité. Ce qu’elle vient de faire n’est que de la poudre aux yeux !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 07:32, par le pionnier de la revolution En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Notre cher président a été assassiné le 15 octobre 1987 par un commando de l’armée burkinabè. Mieux, il y a un survivant qui a tout vécu de bout en bout, preuve que l’histoire même du Burkina veut que ce crime ne reste pas impuni mais que toute la lumière soit afin que le peuple burkinabè sache qui est celui ou ceux qui ont assassiné son espoir, l’espoir de tout un continent. La justice militaire devrait commencer par arrêter les éléments du commando du 15 octobre 1987 pour ensuite remonter aux commendataires locaux et étrangers par la suite. On a pas pas besoin de la déclassification des archives françaises pour que l’enquête aboutisse au niveau interne. C’est pas un commando français qui a assassinée le capitaine mais bien un commando burkinabè. Ou bien vous voulez que ce soit la justice française qui vienne élucider l’assassinat de Thomas Sankara ? Vous aussi(la justice militaire), un peu de dignité nationale, montrez que vous êtes capables d’élucider l’assassinat d’un de vos frères d’arme, de montrer que vous êtes capables de retrouver les assassins du président de tout un peuple, le peuple du Burkina Faso, qui est aussi le votre vu que le militaire s’engage à défendre l’honneur et la patrie du pays au péril même de sa vie. Et l’assassinat de Thomas Sankara est une atteinte à la dignité du Burkina Faso.
    Avec tout ce que le président Sankara a fait pour le Burkina Faso, et voir que la justice militaire de son propre pays, pays pour lequel il a consenti le sacrifice suprême est incapable d’élucider son assassinat après 31 ans, est plus que .......
    le premier hommage que le peuple burkinabè doit rendre à Thomas Sankara, est d’élucider son assassinat.
    Et j’invite la justice militaire a méditer sur cette devise des pionniers de la révolution je cite : "Osez lutter, savoir vaincre" comme quoi vous devez osez, et savoir élucider ce assassinat
    la patrie ou la mort, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 07:56, par la loupe En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Bjr. Moi, personnellement je n’attends pas grand chose de la consultation de ces documents déclassifiés. Nous avons ici un rescapé « Alouna TRAORÉ » qui est témoin vivant. Pourquoi miser sur des documents français ? Pourquoi une moitié ? Ça veut dire que les documents impliquant la France ne pourraient pas être consulter. Bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 08:02, par Laoudi En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Mon oeil oui,une partie et pourquoi pas tout ?certains diront que c’est la procedure, ha ha haaa. La FRANCE dans cette affaire ne se devoilera jamais la face pour l’AFRIQUE particulièrement pour le pays des hommes intègres. Elle déclassifie la partie qui n’y va pas en son encontre. Que ce sont des preuves que la justice cherche,après l’hotopcie du corps du capitaine on a tous bien vu que les balles étaient rentré par les côtes, le Capi a été raphalé de face, raphalé par une unité que l’on connait tous aussi, et cette unité étais dirrigée par qui ?on connait les coupables et il y’a assez de preuves que la justice peut s’en servir alors si c’est sur les dossiers incarnés dans les tiroirs français que nous attendons, je pense que c’est mieux de continuer à chercher des solutions idoines pour les terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 08:25, par TANGA En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    La France tripatouille les choses et nous fait voir une partie.
    Pourquoi ne pas envoyer tout si elle n’a rien à se reprocher ?
    La vérité c’est que c’est un commando français qui a tué Sankara ; voilà pourquoi la France a peur de donner tout le document.
    Pourquoi quelqu’un aura t il peur de dire son nom si elle sait que son nom ne le condamne pas ? C’est clair les français ont fait Sankara. Mais les forces de la nature ne dorment pas.
    Espérons qu’il y aura un différent entre Macro n et le Gal Poutine pour que les Russes affligent de gros dommages à la France vengeant ainsi nous autres Africain. Amen !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 08:40, par PRINCE En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Massaî ne perd pas ton temps avec celui-là car il ne vaut pas ça !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 08:42, par le pionnier de la revolution En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Je voudrais ajouter à ce que j’ai déjà écrit que le pire n’est pas l’assassinat de Thomas Sankara mais l’incapacité de la justice à élucider l’assassinat de tout un président du Burkina Faso, qui pourtant à tant fait pour son pays.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 09:11, par Ka En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Il est temps que la justice Burkinabé cesse de jouer l’enfantin avec la France. Car aucun Français n’était devant le pavillon du conseil de l’Entente le 15 Octobre 1987 à 16 heures. Messieurs les juges, soyez matures et condamner les deux criminels en puissance a perpétuité, et classer le dossier.

    Aujourd’hui les deux assassins récoltent ce qu’ils ont semé. Quant au visionnaire et idéologue Thomas Sankara, aujourd’hui plus qu’hier, le mythe est plus vivant que jamais. Il a défié le temps à tel point que le fils de toute l’Afrique paraît aujourd’hui comme le chemin, pour beaucoup de Burkinabè et de jeunes Africains. Ce qui est dommage, ’’’on constate seulement que ses idées sont toujours célébrées, mais l’idéologue n’a apparemment pas encore eu d’héritier politique à sa taille, capable de reprendre ses idées et se hisser à la hauteur des espoirs qu’il avait suscités. Mais j’en sure qu’avec les gestations de le faire revivre par SOME et autres, l’œuvre de Thomas Sankara ira plus loin qu’on croit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 10:22, par Achille De TAPSOBA En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    C’est une bonne nouvelle. Nous attendons que justice soit rendue au GRAND et BRAVE THOM SANK. Blaise Kouassi Compaoré, valet de la France qui a cru en l’assassinant sommairement n’a pas pu effacer la Mémoire du panafricaniste SANK. Le flambeau de THOM SANK ne sera jamais éteint. Pour la jeunesse africaine, il reste un GRAND MONUMENT INALIÉNABLE qui a su fermement défendre les causes africaines devant les grandes nations(Confère son grand discours à Addis-Abeba devant les présidents africains).

    A bas les valets locaux
    Vive Thomas SANKARA

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 11:22, par Rigide En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Oumce, ne t’en prends pas aux leaders africains même leurs grands parents ont vendu leur propre frère pour pouvoir régner dans l’opulence , c’est la continuité, on ne sera jamais rien avec ces peuples vauriens, jaloux, paresseux et malhonnêtes, vraiment désolé d’être africain

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 11:31, par Louis En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Prince, tu as dit vrai, Lagui Adama , Tanga ne méritent pas de réponse, ils ne valent pas ça

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 11:33, par Pierre Claver Ouédraogo En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    AFRIQUE TRIBUNES

    FRANCE-BURKINA : UNE PARTIE DU DOSSIER SANKARA ENFIN DÉCLASSIFIÉE…

    Sacrée France : quelle "superpuissance inouïe" sur les anciennes colonies !

    L’Hexagone est toujours si puissant qu’il n’a déclassifié qu’une partie du dossier Thomas Sankara ! Tranquillos en plus !

    Sacrée France des Frances à la sauce FrançAfrique ?

    Mais bon. On dit tout de même que ’Tiens UN vaut mieux que DEUX tu l’auras" !

    Avant et après tout, il aura fallu l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée et de Rock Marc Christian Kaboré à Kosyam pour que les choses commencent à s’éclaircir sous le ciel très ombrageux voire opaque de la FrançAfrique. Que dire, sinon que l’espoir reste permis ?

    En effet, si Nicolas Sarkozy et Blaise Compaoré étaient toujours aux commandes de leurs pays respectifs (la France et le Burkina Faso), le dossier Thomas Sankara aurait déjà été complètement étouffé.

    Si, par extraordinaire, un de leurs amis parvenait à se hisser au sommet d’un des deux Etats, ledit dossier Sankara courra une nouvelle fois le risque d’être classé sans suite. Une bonne fois pour toutes !
    Evidemment, le monde entier continuera d’en parler. Les juges en charge de l’affaire feront du mieux qu’ils peuvent. Mais au grand jamais, les politiques anti-Sankara ne favoriseront l’élucidation de l’assassinat du chef de la révolution d’août 83.

    Or, de nos jours, la famille du jeune mousquetaire de la RDP (Révolution démocratique et populaire) attendent de connaître les auteurs, les commanditaires du crime savamment organisé, planifié et exécuté pour réserver au capitaine-peuple une sépulture digne du combat qu’il a mené sur la terre de ses ancêtres du 21 décembre 1949 au 15 octobre 197.

    D’ailleurs, au Burkina Faso comme partout ailleurs dans le monde, beaucoup d’observateurs de la scène politique soutiennent mordicus que de l’élucidation des innombrables crimes de sang dépendra pour une large par la rapide réconciliation des cœurs et des esprits dans ce petit pays d’Afrique de l’ouest de 274.200 Km2.

    Alors, le temps n’est-il pas enfin venu, aussi bien pour les amis que pour les ennemis irréductibles des burkinabè froidement assassinés, d’aider la justice burkinabé à connaître de ces sales affaires qui polluent la vie au Burkina ?

    Indubitablement ! Alors, jouons tous balle à terre. En mettant tout en œuvre pour éviter le retour des vieux démons dans ce beau pays terriblement secoué par un autre fléau des plus lâches : le terrorisme.

    Pour y arriver, toute la classe politique doit parler un seul langage : celui du jugement équitable des crimes commis dans le pays. Avec ou sans la complicité de l’un quelconque des Burkinabè. Les criminels étant jusqu’ici de braves inconnus qui se sont évanouis dans Dame-nature !

    Des tueurs à gage superbement protégés par on ne sait qui et on ne sait à quelles fins ! A cela près que la vérité finira par rejaillir un de ces quatre ! Tôt ou tard ! Et toutes les compromissions seront chèrement payées !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 12:03, par Bayala Vincent Esgard En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    qui tue par l’épée périra par l’épée,que ce soit Blaise ou une quelconque personne paie pour ce qu’il a fait que DIEU protège le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 12:13, par TANGA En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Et si on commençait à boycotter la France ?
    Les français et leurs larbins burkinabè arrêteront un peu prendre les Africains pour des imbéciles.

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 20:07, par L indulgent En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      Toi tanga ! y a longtemps que je t entends déblatérer tes conneries sur la france ! Je l ai déjà dit et je confirme , c est a cause des sales types dans ton genre que le Burkina est dans cette situation . .les terroristes l ont bien compris , cette haine anti occidentale , les conforte dans l idée que le terreau est fertile au Burkina pour imposer leur folie , tanga tu es un traître à ta propre nation et pour ta gouverne les russes ne feront rien contre la france , l Europe est la plus puissante cohalition militaire mondiale, afin d éviter une 3eme guerre mondiale !,

      Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 13:22, par la patrie ou la mort nous vaincrons En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    ou est passé cet assassin de yachinth kafando il parait qu il a fuit es ce que ces autorité actuelle le recherche peut etre que ce sont eux qui le cache

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 14:30, par War En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Attention car les vrais details de la liquidation de sankara et ses fideles ne sont pas connus en dehors du scenario hollywoodien servi.Qui est le traitre qui donnait les infos pour permettre au commando d’intervenir.Le role reel du pretendu rescape doit etre bien examine et cerne car ce qui est sure il n’etait pas dans la salle quand les assassins ont ouvert le feu.les mauvaises langues disent qu’il est alle au wc exterieur pour ne pas etre touche et est revenu se coucher tranquilos.ce n’est ni le wack ni les ancetres mais simplement une complicite.bref tout se saura tot ou tard.Apres avoir simulle la folie bien qu’on buvait ensemble la biere a tanguin l’interesse a decroche un doctorat avec mention honorable dans sa folie.salue l’artiste le peuple d’idiots vous salue.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 15:55, par vérité no1 En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    L’impérialisme, à bas !
    Le néocolonialisme, à bas !
    Les réactionnaires au gros ventre, à bas !
    Les ministres paresseux, à bas !
    La France, merde !
    Les ex présidents en cachette chez le voisin, basta au carré !
    kaf, à bas !
    Les juristes réactionnaires, à bas !
    Les juristes sans vergogne, à bas !
    Les tanties populistes, carton jaune !
    Pouvoir, au peuple !
    Tout le pouvoir, au peuple !
    Dignité, au peuple !
    Courage, au peuple !
    Le Burkina Faso, en avant !
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !
    Celui qui n’aime pas Sankara et ses idées, eh bien qu’il cogne l’arbre le plus proche de sa maison, point barre !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:03, par SOME En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    A ceux qui s’indignent que l’on s’adresse aux archives françaises, je leur rappelle a leur mémoire bien sélective quand ca les arrange, que ce que l’on appelle mal francafrique ils savent ce que c’est ? Evidemment ils répondront non ! Ils savent qui est Blaise leur héros dans cette affaire-là. Déclassifier ce n’est pas du tout heureux pour eux, même si on sait que Macron aura pris les dispositions nécessaires pour rien ne sorte de là. Voyez ce que l’analyse d’ADN a donné… Que voulez vous attendre de ca ? Le fait même de le faire partiellement est un aveu. Qu’est ce que la France aurait à cacher ?!

    Alors quelles sont les complicités de nos responsables africains avec la France ? Pourquoi même avons-nous besoin d’aller en France pour faire faire ces analyses et pourquoi les avocats ont accepté ca ? Mais sachez que le droit se fonde sur la procédure, c’est très important. Tous on connait les acteurs présents sur les lieux de l’assassinat et ils n’ont jamais été inquiétés, bien au contraire ; c’est qu’il y a autre chose. Il faut entrer autrement !

    Ce problème de blocage de l’affaire thomas sankara n’est pas exclusivement du fait de la France. Macron le sait et se dédouane en embarrassant les vieilleries de la francafrique pour les intérêts supérieures de la France. Jusqu’à un certain niveau, c’est les intérêts de la France qui le motivent dans ce monde tres mutable. Or la France est dans une tres mauvaise posture à tous les niveaux. Alors Macron tente par tous les moyens de sauver l’essentiel dans une Afrique qui l’avenir du monde. Mais bien sur la vraie vérité sera expurgée et on n’en saura pas vraiment le fond. Il appartient aux avocats et aux vrais sankaristes et panafricanistes de montrer leur vraie perspicacité.

    Le vrai problème de ce dossier se trouve dans ceux qui nous gouvernent et en Afrique : n’allez pas plus loin ! Macron a trahi ses "potes compères" en libérant cela. Les Roch, Salif, Djendjere etc. et bien bien bien d’autres que vous ne pouvez soupçonner, ont du souci à se faire.

    Restons vigilants car tout reste à faire. Ca ne fait que commencer. On attend ce que feront ces gens du gouvernement et aussi ces soi disants sankaristes. On comprend que le MPP ait tout fait pour les faire tremper dans la soupe car ils savent. Alors que peut-il en sortir de bon de ce sankaristes lorsqu’on a l’estomac plein jusqu’au gosier : peut–on vraiment parler même on n’est plus entièrement aveugle ?
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 19:15, par Razambia En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      Mr Some j ai du mal a te reconnaitre.Plus on est bref mieux on se fait comprendre.Que des certitudes.Bref en ce qui concerne Aliouna Traore tu serras surpris quand tu vas le rencontrer.Je te le dis tres sincerement.Si tu tiens a le rencontrer je peux te le faire rencontrer. .Mais si tu crois qu il va piper mot sur l affaire Thom Sank tu serras decu.

      Répondre à ce message

      • Le 29 septembre à 07:48, par SOME En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

        on frere Razambia, je pense que tu ne m’as pas compris. J’ai l’impression que nous disons la meme chose a proposde alouna traore (sauf si je ne t’ai pas compris) ; Je n’attends rien de ce monsieur et je n’ai jamais cru un seul instant ces niaiseries qu’il raconte. Il ne pipera jamais un mot car il est une piece cle qui a conduit Thomas sankara a sa mort. Le rencontrer ne m’apporteras rien personnellement, sinon encore plus de frustrations. Je n’argumenterai pas car je serai (encore !) long, trop long.

        Justement a propos de la longueur de mes interventions j’en suis conscient. Je sais que certains ne les liront pas jusqu’au bout (s’ils les lisent), mais je n’intervient pas juste pour appuyer d’autres personnes ou balancer des idees toutes faites. J’avance mes idees sur la base d’une argumentation et en les placant dans un environnement global en lien avec d’autres qui lui sont antecedents car nous avons la memoire courte et cela nous amene a traiter chaque evenement de facon isolée, or tout evenement et comportement possede une cause et produira un effet. Ce qu’on appelle la causalité historique. Cette facon de reflechir permet de nous manipuler tout le temps. Mais evenement produisant un effet, nous devons tenter d’en savoir les consequences possibles. Globalement on dit que dans un evenement il faut chercher a savoir les tenants et les aboutissants.

        Tu comprends alors que necessairement dans une affaire complexe (et meme dans les plus simples d’apparence), il faille integrer beaucoup de donnees multiformes pour la cerner en profondeur. Donc on est necessairement long. Mais pour pas pour celui qui a envie de s’informer et se former reellement et non venir exposer son nombrilisme sur le forum comme on le voit si souvent.
        Deja j’ai ete long. J’arrete en esperant que l’on se comprend.
        SOME

        Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 10:29, par Ka En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

      Merci mon ami SOME pour ta critique fondée qui n’est pas compréhensible a certaine personne qui n’aime pas lire. La révolution du 4 Août 1983 dérangeait nous disait l’idéologue et visionnaire Thomas Sankara. L’appréhension que le pouvoir révolutionnaire inachevée du capitaine Thomas Sankara a suscité, aussi bien en Europe surtout en France que dans les Etats voisins du Burkina était la peur : Peur de la part des valets de l’impérialisme de perdre leur pouvoir absolu auprès de leur peuple mouton qui risque d’ouvrir les yeux sur leurs incompétences de gouverner.

      Thomas Sankara et son équipe en lançant les bases d’un développement pour la majorité de la population qui est paysanne, la révolution et ses alliés qui étaient la force de gauche du Burkina ont pris le contre-pied des erreurs qui ont été, ou risquent d’être fatale a d’autres expériences révolutionnaires du continent, a l’exemple du Congo Brazzaville. Malgré cela, la révolution du 4 Août 1983 qui n’était pas à l’abri des menaces extérieurs comme la France de Mitterrand, ou mêmes ses erreurs internes, elle a continué avec des acquis solides et un prestige internationale affirmé par les discours convaincantes de son capitaine à travers les organismes internationaux comme à l’OUA, l’ONU. Les différents périples du capitaine de la révolution Burkinabé dans une dizaine de capitales Africaines de l’époque, avait confirmé la popularité de notre révolution inachevée, et qui a fait inquiéter la France pour son avenir et ses intérêts dans un continent qu’il ne contrôlera plus, si les capitaines comme Thomas Sankara se multipliaient. Et pour stopper cela, il fallait trouver une solution sans se salir les mains : ‘’’’utilisé ses valets comme Houphouët et Blaise Compaoré, et le tour est joué.’’’’ Mais le coupable reste Blaise Compaoré, et il est conscient de ça, sa seule protection dans cette affaire reste la Cote d’Ivoire et la famille et amis du père de la nation Ivoirienne. Heureux de te lire mon ami SOME.

      Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 11:47, par L’ enfant du Nahouri En réponse à : France : Macron vient de déclassifier une partie du dossier Sankara

    Pourquoi une declassification partielle du dossier ?Cela paraît simple à expliquer car M.MACRON veut protéger l’honneur de la France dans cette histoire où sont mentor
    MITTERRANDD y est de près ou de loin impliqué mais le peuple Burkinabè n’a rien à faire de l’honneur de la France.Fallait y penser. Quelle bévue !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés