Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous voulez aller quelque part, il est bien de trouver quelqu’un qui est déjà allé. Robert Kiyosaki» 

Coopération Burkina - Egypte : Le Burkina rend hommage à « un grand ami »

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • l • jeudi 20 septembre 2018 à 18h55min
Coopération Burkina - Egypte : Le Burkina rend hommage à « un grand ami »

L’ambassadeur d’Égypte au Burkina, Hisham Mohamed Nagi, est en fin de mission. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a organisé un dîner d’au revoir à l’intention du diplomate égyptien, le 19 septembre 2018, à Ouagadougou. Ce fut l’occasion de saluer la qualité de la coopération entre les deux pays. En reconnaissance de ses efforts pour le renforcement des relations entre les deux pays, Hisham Mohamed Nagi a été élevé au rang d’officier de l’Ordre national.

« Un modèle de coopération sud-sud très appréciable ». C’est ainsi que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, qualifie les relations entre le Burkina et l’Égypte. C’était à l’occasion de la cérémonie d’au revoir organisée à l’intention de l’ambassadeur Hisham Mohamed Nagi, en fin de mission après quatre ans de bons et loyaux services au pays des Hommes intègres. « Les séparations sont toujours des moments très forts d’émotion, surtout lorsqu’il s’agit d’un grand ami et au regard du bilan très positif que nous tirons de sa contribution au renforcement de la coopération entre le Burkina et la République Arabe d’Égypte, et particulièrement les relations étroites qu’il a su tisser avec chacun d’entre nous », a déclaré Alpha Barry. Avant d’ajouter que « l’excellence des liens d’amitié et de coopération qui unissent l’Égypte et le Burkina n’est plus à démontrer ».

Les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1977 et des commissions mixtes de coopération à partir de 2004. Depuis lors, les liens d’amitié n’ont cessé de se renforcer et de se diversifier. Aujourd’hui, cette coopération couvre plusieurs secteurs clés du développement.
Elle s’est renforcée davantage ces dernières années, sous l’impulsion de l’ambassadeur Hisham Mohamed Nagi. En effet, le Burkina est bénéficiaire de stages de formation offerts par l’Égypte dans les domaines militaire, académique, diplomatique, du génie civil. Aussi la coopération s’étend aux domaines de la santé, de l’agriculture, de la formation professionnelle, de la culture…

Pour magnifier davantage ces relations, le président du Faso, Roch Kaboré, a effectué une visite d’amitié et de travail en Égypte, du 7 au 10 juin 2017, sur invitation de son homologue Abdel Fata Al-Sissi. « Ladite visite a été très fructueuse sur plusieurs points au nombre desquels l’enclenchement du processus de signature d’une coopération militaire. Je voudrais aussi saluer la promesse faite par l’Égypte de créer au Burkina un centre d’enseignement de la langue arabe ainsi qu’une offre de formation des imams dans le but de lutter contre l’extrémisme religieux.

Il a été également décidé de la tenue de la commission mixte de coopération entre nos deux pays suivie du forum d’affaires en vue de dynamiser les échanges commerciaux entre les deux pays », a confié le ministre Barry. Il n’a pas manqué de saluer le séjour d’une caravane médico-chirurgicale égyptienne au Centre hospitalier régional de Koudougou, en février 2018, et qui a permis d’apporter gratuitement des soins à des milliers de Burkinabè. Et d’autres caravanes sont en préparation.

Et les perspectives s’annoncent bien plus intéressantes. Le diplomate égyptien en fin de mission a annoncé que son pays a un projet de construction d’une usine de produits pharmaceutiques au Burkina. Toujours dans le domaine de la santé, l’Égypte compte construire un centre de dialyse et de transplantation d’organes dans notre pays.

Dans le domaine de l’agriculture, l’Égypte est en train de travailler sur un projet de création d’une ferme commune entre les deux pays.

Avant son départ donc, un hommage a été rendu diplomate égyptien. En reconnaissance des efforts qu’il n’a cessé de déployer pour renforcer les relations entre l’Égypte et le Burkina, une distinction honorifique lui a été décernée. Hisham Mohamed Nagi a reçu les insignes d’officier de l’Ordre national du Burkina Faso et bien d’autres cadeaux.

« Je suis heureux de contribuer au renforcement de la coopération entre les deux pays. La réussite de ma mission ne pouvait bien se passer sans le soutien sans faille du gouvernement burkinabè. J’espère que les relations vont se renforcer davantage dans les prochains jours, surtout que l’Égypte va briguer prochainement la présidence de l’Union africaine », a soutenu Hisham Mohamed Nagi.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Processus de Rabat : Le Plan d’action de Marrakech 2018-2020 lancé à Ouagadougou
Sambo Sidikou, Secrétaire permanent du G5 Sahel : « La responsabilité première de tout Etat, c’est la sécurisation de sa population »
Sommet de l’UA : La question sécuritaire au cœur des échanges entre l’Union européenne, les Nations unies et le Président du Faso
Approvisionnement en eau potable : Le Japon vole au secours de quatre villages de la commune de Silly
Coopération sino-burkinabè : Six voitures 4x4 remises au ministre de la Sécurité
G5 Sahel : Le président Roch Kaboré échange avec le secrétaire permanent sur la feuille de route
Libéria : L’ambassadeur Mahamadou Zongo a présenté ses lettres de créance au président Georges Weah
G5 Sahel : Les chefs d’Etats encouragent la création d’une compagnie aérienne commune
Coopération : Les chefs d’Etats du Niger, du Mali et de la Mauritanie présents à Ouagadougou pour le Ve Sommet du G5 Sahel
Espace G5 Sahel : L’Union des Chambres de commerce et d’industrie chez Roch Kaboré
Dr Justine Couldiati, Plateforme des Femmes G5 Sahel : « Une chose est de contrer l’extrémisme violent avec la force de feu, une autre est d’assurer la paix et la sécurité dans la durée »
Millennium challenge corporation : Une formation pour faciliter la production d’énergie par le secteur privé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés