Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Contrôle citoyen dans le Nord : L’Atelier-théâtre du Loroum mobilise ses troupes pour une expérience innovante

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Yann Nikièma • mercredi 8 août 2018 à 00h04min
Contrôle citoyen dans le Nord : L’Atelier-théâtre du Loroum mobilise ses troupes pour une expérience innovante

L’Atelier-théâtre du Loroum (ATL) a lancé officiellement ses activités entrant dans le cadre du « Projet d’appui au contrôle et à la redevabilité citoyenne ». C’était ce jeudi 2 août 2018 à Titao, province du Lorum, en présence de Aïssata Angelina Traoré, haut-commissaire de la province, et de plusieurs acteurs de mise en œuvre du projet.

L’ATL, à travers ce projet, voudrait assoir des bases solides d’une culture de la redevabilité citoyenne entre les acteurs de la santé et de l’éducation. Inscrit sur une durée de 36 mois, l’objectif de cette initiative citoyenne est de mieux contribuer à améliorer la qualité des services de santé et d’éducation par un contrôle citoyen et une redevabilité des prestataires des services publics. L’atelier d’information et de sensibilisation qui a été organisé a connu la présence des autorités administratives du Loroum, des organisations de la société civile et bien d’autres acteurs intervenant dans le domaine de la gouvernance.

Il s’est agi d’expliquer le bien-fondé du projet, la stratégie de mise en œuvre, l’approche et les résultats attendus. In fine il a été question de contribuer au renforcement de la confiance entre populations et gouvernants et les amener par la même occasion tous les acteurs à une implication citoyenne pour le développement.

Une stratégie innovante de promotion de la redevabilité et du contrôle citoyen

Bertin Bakolo, représentant du Fonds d’intervention rapide du Projet de gouvernance économique et de participation citoyenne (PGEPC), qui a financé l’initiative, a soutenu que ce projet est l’un des meilleurs en matière de promotion d’une bonne gouvernance économique. Il a laissé entendre que sur 35 dossiers enregistrés, cinq ont été sélectionnés dont deux (ATL et l’AMR) dans la région de la Nord. « Je félicite l’équipe de l’ATL pour cet engagement tout en demandant aux autorités et aux populations de s’impliquer dans la mise en œuvre des activités.

Par rapport à la stratégie et l’approche, l’ATL compte renforcer les capacités des acteurs intervenant dans le projet, instaurer un cadre d’échanges entre fournisseurs de services d’offres et les bénéficiaires. En outre, il est prévu une participation aux différents cadres de concertation au niveau provincial, l’initiation d’espaces de redevabilité médias, une plateforme médias d’échanges et un cadre d’émulation citoyenne.

Au regard de la pertinence du projet, le 2e adjoint au maire de Titao, Issoufou Tao, tout comme le haut-commissaire de la province du Loroum, Aissata Angelina Traoré, a félicité les promoteurs de cette « cette école de redevabilité » dans les secteurs de l’éducation et la santé. Ils ont ensuite invité les services concernés et les populations à s’investir car la redevabilité est l’un des besoins du citoyen actuel.

Le combat d’une OSC leader dans le Loroum

Reconnu officiellement en 2002, L’ATL intervient dans les secteurs de la santé, l’éducation, l’environnement, la gouvernance locale dans la province du Loroum. Témoin des multiples crises de confiance entre acteurs des services publics ou entre ces acteurs et les populations, l’ATL a voulu jouer sa partition avec le présent projet. À en croire Abdoul Salam Ouarma, coordonnateur du projet, les crises de confiance entre acteurs de développement bloquent les efforts de développement, ce qui est du reste préjudiciable aux prestations de qualité en matière de service public. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Avis : Agnès, jeune ivoirienne, recherche son père burkinabè
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11 Décembre à Tenkodogo : Des investissements d’au moins 30 milliards de FCFA attendus
Sabou : L’école de Zamsin a tourné la page des classes sous paillotes
Réconciliation nationale : Le HCRUN et le gouvernement accordent leurs violons
1ère édition de la Semaine de l’entrepreneuriat Une plateforme pour se former, s’informer et se motiver à entreprendre
Concours de « promotion de la langue française et des langues nationales » : Les lauréats de la 20e édition reçoivent leurs prix
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
Education : La CNSE exige une mise en œuvre « appropriée » des engagements
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur tient son premier CASEM de 2019
Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés