Campagne de reboisement : L’association REGI-Naturaviim veut planter utile

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • jeudi 2 août 2018 à 16h00min

L’Association REGI-Naturaviim a lancé la 2e édition de sa campagne de reboisement dans le village de Pounkouyan, commune de Pô (province du Nahouri, région du Centre-Sud) le samedi 28 juillet 2018. Cette année, l’association compte mettre en terre plus de 300 plants et en offrir plus de 2 000 aux différents villages de la localité, pour préserver la nature.

Campagne de reboisement : L’association REGI-Naturaviim veut planter utile

« Reboiser utilement et durablement pour préserver l’environnement et pourvoir des emplois verts ». C’est sous ce thème que la campagne de reboisement « Pounkouyan 2018 » a été lancée en présence des premières autorités régionales, provinciales et communales. Pour le président de l’association REGI-Naturaviim, le pasteur Laurent Bello, cette 2e édition de reboisement est concomitante au lancement d’un projet de cinq ans pour reverdir toute la région du Centre-Sud. De 2018 à 2022, il y aura des bosquets un peu partout qui seront des « puits de carbone », à en croire l’homme de Dieu.

Le moringa, le baobab, le néré, le tamarin, le balanitès, la mangue sauvage sont des espèces pourvoyeuses de fruits, de médicaments et d’emplois pour la population. Raison pour laquelle l’accent est mis sur ces espèces.

« Cette année, nous avons décidé de limiter les plants parce que nous voulons planter utile. Les années passées, dans tout le Burkina Faso, nous avons planté des milliers d’arbres et on n’en a pas pris soin », a indiqué le pasteur Bello. Vu ce précédent, il a souhaité planter ce qu’il peut entretenir, en mettant en terre 375 plants sur le site de son association.
Les 25 villages de la commune de Pô en plus de la commune de Tiébélé dans cette campagne de reboisement recevront dans le cadre de cette campagne plus de 2 000 plants pour contribuer à reverdir la nature.

Au nom du ministre en charge de l’Environnement, la directrice régionale de l’Environnement et de l’Économie verte du Centre-Sud, Géneviève Tioyé, a félicité l’association REGI-Naturaviim pour sa contribution à sauvegarder la nature. Et de promouvoir du même coup les Produits forestiers non-ligneux (PFNL) sur ce site-école et dans la région du Centre- Sud.
« Ce jardin servira d’école pour l’éducation des scolaires et des adultes aussi, parce que les espèces locales sont en voie de disparition et nous voulons reconstruire le couvert végétal à partir de ces espèces », a-t-elle indiqué. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés