Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant.» Martin Heidegger

Eau et assainissement au Nord : 75% d’accès à l’eau potable par les populations

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Yann Nikièma • lundi 9 juillet 2018 à 14h05min
Eau et assainissement au Nord : 75% d’accès à l’eau potable par les populations

Les membres statutaires du comité régional de pilotage de la politique nationale de l’eau (CRP-PNE) ont tenu leur 3ème session à Ouahigouya dans la salle de réunion de la direction Régionale Nord de l’eau et de l’assainissement (DREA). En fin de travaux, les rapports bilan et de programmation révisée au 30 juin 2018 de la PNE au niveau adduction eau potable et assainissement des eaux usées et excrétas ont été adoptés à l’unanimité des membres.

Dans le cadre des Objectifs du développement durable (ODD), le Burkina Faso a révisé sa politique en matière d’eau. La vision est qu’en 2030, notre pays dispose d’un secteur de l’eau efficace et performant capable de répondre aux besoins de son développement durable. L’opérationnalisation de cette politique à travers cinq programmes, est assurée au niveau régional en ses volets adduction d’eau potable (AEP) et assainissement des eaux usées et excrétas (AEUE) par la DREA-Nord et l’ONEA.

Zéro corvée d’eau d’ici 2020

Cette troisième session du comité de pilotage a été présidée par Justine Sangaré qui représentait la Secrétaire générale de la région du Nord. Il s’est agi de présenter aux membres du comité le bilan à mi-parcours des programmations 2018 des acteurs intervenant dans le domaine de l’eau dans la région du Nord. A l’ouverture des travaux, Madame Sangaré a rappelé que la mise en œuvre des programmes contribue à l’atteinte des objectifs du deuxième axe du PNDES à savoir développer le capital humain. « Par cet axe stratégique du PNDES, le gouvernement entend réaliser zéro corvée d’eau d’ici 2020 » a soutenu la présidente de séance.

Elle a recommandé au regard de l’importance des sujets à aborder, une pleine participation des 22 membres du comité afin qu’au terme des travaux le rapport bilan et la programmation révisée 2018 à mi-parcours soient consolidés.

Un bilan jugé satisfaisant

En termes de bilan physique au 30 juin 2018 les membres ont été informés de la réalisation de forages neufs et la réhabilitation d’autres en ce qui concerne l’adduction en eau potable. Au niveau assainissement, des latrines familiales et des blocs de latrine sont construits. Dans le cadre de la programmation physique révisée il ressort 76 forages neufs, 135 réhabilitations, 31 puits modernes, 1834 latrines familiales et 40 blocs de latrines scolaires, santé, publiques d’un cout financier de plus d’un milliard de nos francs.

De ce bilan, Toé/Sow Ruth directrice régionale Nord de l’eau et de l’assainissement exprimera sa satisfaction et son optimisme et espère atteindre les objectifs du gouvernement si les conditions sont réunies. « Au Nord, certes nous avons 75% de la population qui a accès à l’eau potable, mais nous avons aussi 32 villages qui ne disposent pas encore d’un point d’eau potable. Nous travaillons à ce que l’eau soit disponible à travers des systèmes d’adduction d’eau multi-villages en attendant de trouver des points d’eau pour les approvisionner d’ici 2020 ».

La première responsable de l’eau du Nord a lancé un appel aux communes à qui l’Etat transfère des fonds pour la réalisation des ouvrages pour qu’elles mettent tout en œuvre pour exécuter les financements afin d’améliorer les indicateurs qui permettront d’atteindre les objectifs. Elle ne manquera pas d’interpeller les communes et les prestataires à s’engager dans la gestion des ouvrages et à fournir des infrastructures de qualité afin que les populations aient continuellement de l’eau potable pour la consommation.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann Nikièma
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
34e session du Conseil national de l’eau : Pour une gestion rationnelle des ressources en eau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés