Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle.» Proverbes zoulou

Organisation mondiale de la douane : Une formation pour mieux protéger la flore et la faune

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Milaine Tiendrebeogo • mardi 12 juin 2018 à 21h41min
Organisation mondiale de la douane : Une formation pour mieux protéger la flore et la faune

Ce mardi 12 juin 2018, le Centre régional de formation de l’Organisation mondiale de la douane, à Ouagadougou, a abrité le troisième atelier de formation des formateurs et d’accréditation sur le trafic illicite d’espèces sauvages protégées, organisé par l’Organisation mondiale de la douane. L’objectif de cette formation, selon la directrice adjointe de la douane, est de renforcer la capacité soutenable au sein de la région mais aussi accréditer les experts avec lesquels il est fructueux de travailler pour un meilleur rendement dans le futur.

Accréditer des experts dans la protection des espèces de la faune et de la flore pour le compte de l’Organisation mondiale de la douane (OMD), c’est l’objectif de la tenue de l’atelier de formation des formateurs et d’accréditation sur le trafic illicite d’espèces sauvages protégées dans le cadre du projet INAMA. Le projet INAMA de l’OMD vise en effet les capacités de lutte contre la fraude d’administrations douanières ciblées en Afrique subsaharienne et en Asie, tout en se concentrant sur le trafic illicite d’espèces sauvages.

Vu d’ensemble de quelques participants à la formation

Cette formation, qui se tient du 12 au 22 juin, selon Micheline Diallo Ilboudo, directrice adjointe de la douane, vise à accréditer les experts pour de meilleurs résultats dans le futur. Cette formation permettra aux participants d’acquérir des connaissances nécessaires dans la lutte contre le trafic illicite d’espèces sauvages. Micheline Diallo Ilboudo a laissé entendre qu’au Burkina, l’ivoire d’éléphant et les peaux de serpents font l’objet de trafics illicites.

Photo de famille

La formation va porter sur plusieurs thématiques, selon le chef de programme de l’OMD. Il s’agit tout d’abord de la Convention des espèces sauvages en voie d’extinction. Ensuite, les participants auront à appréhender des connaissances sur les risques opérationnelles dans le contrôle de ces espèces concernées. Enfin, les participants présenteront une proposition pour les administrations douanières pour l’inclusion dans le cadre du programme national de formation. Il a également laissé entendre que la semaine à venir sera essentiellement consacrée à la formation au niveau pédagogique des participants.

Milaine Tiendrebeogo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés