Crise alimentaire en Afrique de l’Ouest : La CEDEAO réfléchit à la mise en œuvre d’une réserve régionale de sécurité alimentaire

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • lundi 4 juin 2018 à 19h31min

Une rencontre de haut niveau de 48 heures sur la mise en œuvre de la Réserve régionale et de sécurité alimentaire dans un contexte de la crise alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest, s’est ouverte le lundi 4 juin 2018 à Ouagadougou. Des experts de l’agriculture de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) et des partenaires techniques et financiers prennent part à cette réunion préparatoire de celle du Comité technique ministériel spécialisé agriculture, environnement et ressources en eau, fixée au 6 juin prochain.

Crise alimentaire en Afrique de l’Ouest : La CEDEAO réfléchit à la mise en œuvre d’une réserve régionale de sécurité alimentaire

C’est au regard de la crise alimentaire en cours et de l’importance de la mise en œuvre de la Réserve régionale et de sécurité alimentaire (RRSA) que la Commission de la CEDEAO a jugé nécessaire de réunir les expertsautour d’une table. L’objectif,selon Sékou Sangaré, commissaire chargé de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau de la CEDEAO, « c’est d’arriver avec les Etats membres à définir un consensus pour que la RRSA puisse disposer d’un mécanisme institutionnel avec des procédures de fonctionnement assez claires. Nous voulons également amener les pays à être solidaires, pilier important de la CEDEAO, en affectant un stock physique de 25 000 tonnes d’ici fin juin 2018 aux pays qui sont affectés aujourd’hui par la crise ; et définir le stock financier de la RRSA en réponse à la crise alimentaire (…) ».

En effet, la région Afrique de l’Ouest et du Sahel a connu une campagne agricole 2017-2018 assez difficile, caractérisée par un arrêt précoce des pluies.Il en a résulté une production céréalière totale évaluée à 67,7 millions de tonnes. Ceci correspond à des hausses de 2,5% et 11,7% comparées respectivement à celles de la campagne 2016-2017.

Pour M. Sangaré, cette croissance est nettement inférieure à la croissance de la population de la régionqui est de 2 235 868personnes et tend ainsi à renforcer la dépendance de la région des importations alimentaires.
Dans cette même veine, une étude réalisée sur la situation alimentaire et nutritionnelle par le Réseau de prévention et de gestion des crises alimentaires révèle qu’environ 7,1 millions de personnes étaient pendant la période de pré-soudure, de mars à mai 2018, déjà en phase 3 sur l’échelle de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.
Des ménages de pasteurs et agropasteurs, en particulier des femmes et des enfants, sont les personnes les plus affectées. Dans le bassin du lac Tchad, la boucle du Liptako-Gourma et dans le centre du Mali et au Cap Vert, la situationestaussi préoccupante. Puis, M. Sangaré a exprimé des inquiétudes si des dispositions ne sont pas prises. « Ce chiffre pourrait être porté à 10,6 millions de personnes pendant la période de juin-juillet-août dans l’espace CEDEAO-UEMOA-CILSS dont 9,1 millions dans le seul espace de la CEDEAO », a-t-il prévenu.

« La direction de la RRSA doit avoir une vraie autonomie… »

La rencontre de Ouagadougou donne également l’occasion àchaque point focal de l’ECOWAP 2025 de faire l’état d’avancement de la préparation de sonProgramme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire. C’est aussi le lieu pour faire un briefing des dispositions envisagées pour la tenue de son business meeting.La consolidation de ces avancéesoffrira sans nul doute une bonne base pour démarrer le processus de préparation de la tenue du « business meeting régional » dans les meilleurs délais possibles.
Ce qui permettra « de mobiliser de nouvelles ressources pour finaliser les nouveaux programmes et projets pour le développement de l’agriculture dans l’espace CEDEAO, favoriser l’atteinte de la sécurité alimentaire, éliminer la faim et créer davantage d’emplois rémunérateurs pour nos populations notamment les jeunes et les femmes », des dires de M. Sangaré.

Plan de réponses à la crise alimentaire au Burkina Faso

Pour Pierre Emmanuel Ouédraogo, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, le gouvernement a été prévoyant dès l’annonce des résultats définitifs de la campagne agricole 2017-2018. « Il a mis en place un plan de riposte, qui a été adopté en Conseil des ministres ». Pour l’instant, les Partenaires techniques et financiers (PTF)et l’État sont en train de disponibiliser au niveau de la SONAGESS des vivres à vendre à coûts sociaux au profit des personnes vulnérables. Outre cela, des vivres sont généreusement offerts à des populations par des PTF.

À l’issue des discussions, il est attendu que les ministres en charge de l’Agriculture des États membres de la CEDEAO valident les dispositions règlementaires relatives à l’opérationnalisation de la RRSA et adoptent des orientations relatives aux mesures d’urgence en réponse à la crise alimentaire et nutritionnelle actuelle que traversent certains Etats membres.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Messages

  • Ça fait plusieurs années que l’on parle de cette réserve régionale qui n’est toujours pas opérationnelle. De rencontre en rencontre seulement… rien de tangible à part les perdiems empochés. Le mal de cette institution régionale à l’instar des administrations publiques de ses pays membres est qu’il n’y a aucune obligation de résultats pour ceux qui y travaillent.

  • Ce dispositif institutionnel est louable mais il serait mieux qu’il soit accompagné de plans d’approvisionnement et de distribution internes (nationaux) assez efficaces pour "valoriser" les productions locales, ce qui suppose une amélioration des plateformes et services logistiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés