Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • jeudi 3 mai 2018 à 23h30min
Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

La première session ordinaire de l’année du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du Ministère de l’économie, des finances et du développement s’est déroulée, le 30 avril 2018, à Kaya. Ce fut l’occasion pour les 270 administrateurs d’échanger sur le thème : « innovation et productivité : quelles mesures pour accroitre les performances du ministère de l’économie, des finances et du développement ? ». Aussi, compte tenu du climat délétère sur le front social, la ministre Rosine Coulibaly/Sori n’a pas manqué d’appeler l’ensemble des acteurs au dialogue et à dépasser les éléments subjectifs pour aller à l’essentiel afin de construire le pays. L’essentiel pour elle, ce sont les réformes.

La tenue des CASEM dans les régions était une demande des administrateurs lors de la dernière session du CASEM du Ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID). C’est donc Kaya, la capitale de la région du Centre-Nord qui a accueilli le premier CASEM de l’année.

« Nous avons ouvert la première session du CASEM, ce matin à Kaya. C’était une demande de nos collaborateurs des régions qui ont demandé que ce soit l’occasion aussi pour venir chez eux », a rappelé la ministre de l’économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly/Sori.

Certes, depuis quelques temps, dans le cadre de la rationalisation des dépenses, l’organisation des ateliers déconcentrés et autres formations ont été réduits au maximum. « Mais, s’il faut deux fois par an, se retrouver ensemble avec nos collègues et nos collaborateurs qui sont en région, je pense que l’investissement en vaut la peine », a-t-elle ajouté. Mieux, avant l’entame des travaux de ce premier CASEM de l’année, Rosine Coulibaly dit avoir rencontré les différents directeurs régionaux pour faire le point des difficultés rencontrées sur le terrain.

Le thème de ce CASEM porte sur l’innovation comme outil d’amélioration de la productivité et de la performance. Le ministre Coulibaly/Sori estime qu’en ce 21e siècle, « nous pensons que nous sommes capables de faire les choses autrement pour avancer rapidement ».

C’est pourquoi, en 2018, un certain nombre de chantiers phares ont été lancés par le MINEFID. Après le lancement du e-syntax (la télédéclaration des impôts en ligne), Rosine Coulibaly/Sori et ses collaborateurs préparent le lancement du télépaiement pour début juillet.

La dématérialisation au niveau des marchés publics est également un chantier en cours. A ces quelques exemples, s’ajoutent bien d’autres réformes majeures dans les tuyaux du MINEFID. Mais, leur mise en œuvre nécessite l’implication de l’ensemble des acteurs, à commencer par les agents du ministère. Ce qui est loin d’être gagné.

Elle semble souvent incomprise par les syndicats de son ministère. « Il y a toujours des résistances au changement, c’est ça la vérité. Nous sommes dans un contexte dans lequel nous sommes obligés de prendre un certain nombre de décisions fortes et courageuses, mais il y a cette résistance au changement », confie-t-elle.

Tout de même, reconnait-elle, « c’est normal que les travailleurs aient des appréhensions. Au niveau de toute réforme, on se dit qu’est-ce qu’on sera, est-ce qu’on ne va pas perdre un certain nombre d’avantages… ». C’est pourquoi, elle a lancé un message à l’endroit des partenaires sociaux et de l’ensemble de ses collaborateurs au dialogue, à l’écoute des préoccupations des uns et des autres. Car l’amélioration des performances permettra sans doute d’encourager davantage le personnel.

Tout en demandant que le dialogue puisse être renforcé, Rosine Coulibaly/Sori a marqué sa disponibilité pour pouvoir avancer ensemble car, « le MINEFID porte des priorités d’un gouvernement. Donc, ce n’est pas ma personne ou parce que je suis à la tête de ce département qu’il y a cela, mais c’est parce qu’il y a un engagement du gouvernement pour lequel je suis obligé, en tant que responsable, de jouer ma partition et que tout le monde puisse aussi jouer la sienne », a-t-elle précisé.

Mais, sa personne pose-t-elle un problème aux agents, notamment les syndicalistes ?

A cette question, elle dit ne pas accorder de l’importance à des éléments subjectifs. « Moi, je n’ai aucun souci par rapport à ça. Ça c’est des éléments subjectifs et nous travaillons pour construire, c’est le message le plus important. Et c’est un appel à travailler ensemble », a-t-elle martelé. Avant de confier : « je ne suis pas un jusqu’au-boutiste », lorsqu’on lui demande si malgré les résistances, elle ira au bout des réformes en cours ou futures.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 mai à 09:22, par Mafoi En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mme Rosine Coulibaly/Sori est incontestablement l’une des rares excellents ministres de ce gouvernement mouta mouta.Je lui souhaite beaucoup de courage pour secouer ce mammouth qu’est ce ministère qui est plein de charognards

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 09:55, par la patrie ou la mort nous vaincrons En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    elle a maigri oh c est la grève de ses agents qui l on fait fondre comme cela ou bien ? mais du courage madame

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 10:02, par couz En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mme le ministre, continuez avec vos reformes, le peuple vous soutient. Il faut vaincre cette injustice entre les fonctionnaires. Il faut supprimer le fonds commun et le remplacer par une indemnité acceptable. Cela ne va pas plaire à ceux qui bénéficient de cette injustice, mais ils sont minoritaires face aux autres fonctionnaires qui attendent l’application de leurs protocole d’accord, protocoles où on n’aura peut être même pas plus de 15 000F sur nos salaires, mais ces protocoles dorment dans les tiroirs pendant que d’autres se partagent 55 milliards.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 10:23, par lepatriote En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Madame le Ministre n’hésitez pas d’aller jusqu’au bout pour nous démanteler les fonds communs. vous avez le soutien du peuple burkinabé. C’est un cri de coeur dans ce contexte actuel où notre beau pays vit au rythme d’attaques terroristes à répétition. Avec ces 55 milliards on pourra doter nos FDS de drones afin de mieux surveiller les zones à risque pour une meilleure prévention des attaques.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 11:13, par Bakus En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mme le ministre vous avez le soutien de votre peuple, Ceux qui sont animés d’intérêts égoïstes et qui sont réfractaires au changement n ont qu’a trainer les pas, Ce gouvernement a un contrat avec son peuple pour son développement et qu’il en soit ainsi. Comment voulez vous qu’ au 21eme siècle des services soient là toujours a recevoir l’argent du contribuables sur des quittancer appuyés par l’effacil, Vous aussi, acceptez qu’on évolue ;
    Pour ceux qui ergote autours du salaire de Mme, elle n’a pas de " J’ai l honneur" pour venir au gouvernement, elle a été appelée au regard de sa compétence, de son patriotisme et de sa capacité a relever les multiples défis. Souvenez vous qu’elle a été déclarée par un magazine continental qui la classait comme meilleurs ministre des finances en 2017
    D’ailleurs pourquoi ne pas utiliser les 55 Milliards de fonds Communs pour armer nos FDS. Si l’ on a céder 10% des parts de l’état au Maroc avec la téléphonie mobile TELMOB pour régler le problème des producteurs du coton je pense que le FC pourrait résoudre un temps soit peut a l’équipement des FDS

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 11:16, par Bravo Mme, la ministre ! En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mme la ministre, je vous tire mon chapeau.
    J’en profite pour vous demander de transmettre ceci à vos collègues de la securité ou de la defense. Il y a des blocs de béton à Koulouba (ancienne ambassade des USA), le long de l’Avenue Kennedy. Ces blocs de béton ne sont plus utiles là-bas depuis le demenagement de l’ambassade. Il suffit d’aller parler avec les nouveaux propriétaires de ces blocs de béton, qui sans doute vont accepter les remettre pour usage très utile ailleurs comme la protection des edifices sensibles comme Kossyam, des ministères ou directions. Pourquoi pas des avenues ou rues très frequentées. Vous n’êtes pas sans ignorer qu’une des methodes des terroristes maintenant, c’est de foncer à vive allure sur des piétons sur les voies les plus fréquentées. C’est juste ma contribution dans la securité de mon Faso natal lorsqu’en passant j’ai vu ces blocs de bétons qui ne servent plus là-bas.
    Pour terminer, un mot au directeur chargé de la securité routière : feux tricolores face à l’Ex CMA du 30, des petits nids de poules de 40, 50 voire 60 cm de diametre pour le moment, on peut bien les boucher facilement sans grandes depenses mais d’ici peu avec les pluies ils deviendront des nids d’elephants de 1, 2 voire 3 mètres de diamètres qui vont necessiter plus de moyens pour la reparation. Il faut savoir anticiper. C’est cela gouverner aussi. Merci
    Signé : L’Etalon Enragé

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 11:18, par SIDNABA En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mon soutien indéfectible à l’excellente Ministre des Finances Mme Coulibaly/Sori. Je suis fier de vous voir à l’oeuvre dans les reformes indispensables que vous conduisez sur nos finances publiques gangrenées par des vautours appelés syndicats qui se partage 55 milliards FCFA tandis que la survie de toute la nation est menacée. La majorité des Burkinabè vous soutien et prie pour que vous conduisez à bien ces reformes. Courage et que Dieu vous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 11:26, par Bakus En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mme le ministre vous avez le soutien de votre peuple, Ceux qui sont animés d’intérêts égoïstes et qui sont réfractaires au changement n ont qu’a trainer les pas, Ce gouvernement a un contrat avec son peuple pour son développement et qu’il en soit ainsi. Comment voulez vous qu’ au 21eme siècle des services soient là toujours a recevoir l’argent du contribuables sur des quittancer appuyés par l’effacil, Vous aussi, acceptez qu’on évolue ;
    Pour ceux qui ergote autours du salaire de Mme, elle n’a pas de " J’ai l honneur" pour venir au gouvernement, elle a été appelée au regard de sa compétence, de son patriotisme et de sa capacité a relever les multiples défis. Souvenez vous qu’elle a été déclarée par un magazine continental qui la classait comme meilleurs ministre des finances en 2017
    D’ailleurs pourquoi ne pas utiliser les 55 Milliards de fonds Communs pour armer nos FDS. Si l’ on a céder 10% des parts de l’état au Maroc avec la téléphonie mobile TELMOB pour régler le problème des producteurs du coton je pense que le FC pourrait résoudre un temps soit peut a l’équipement des FDS

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 11:32, par Babemba En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Madame vous êtes la ministre la plus estimée du Faso et dont tout le monde encore la parle. Nous sommes fiers de vous. Faites disparaître les fonds communs et autres pillages. Ne craignez rien.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 11:49, par burkibila En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    le peuple burkinabe dit non au fonds communs. 55 milliards en 2017 plus que sa en 2018 peut recruter combien de jeunes pour lutter contre le chomage bref disons non au pillage du peuple. le peuple demande la suppression pure et simple du fond commun.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 11:53, par dignité En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Madame le ministre a dit qu’elle n’est pas un jusqu’au-boutiste. haa la c’est grave. ce qui veut dire que nous avons criez et apprécier pour rien. car celle ne l’est pas ces reformes pertinent ne verront pas le jour.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 12:10, par Vro yaga-yaga En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    De grâce Madame le Ministre aidez nous à nous débarrasser des Fonds Communs qui crèvent notre budget, y en a marre de cette distribution de sous sans foi ni loi.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 12:37, par Chef Massoud En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Courage Mme la ministre, il faut démanteler le FC et aussi, prochainement, veillez faire votre CASEM à Ouaga sinon, c’est encore des frais de mission que ces gens vont éclater.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 12:58, par l’homme En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Merci pour votre courage madame.que DIEU vous accompagne dans vos taches aussi gigantesques que nobles.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 13:04, par la patrie En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Qui vivra verra allons seulement 2020 c est pour demain

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 13:05, par Damis En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Bon courage à cette excellente Ministre qui se bat chaque jour pour que le Burkina ne croule pas. Pour dire vrai, même si cette dame avait un salaire de 10millions/mois, elle mérite plus que cela. Toutes mes félicitations à elle. Vous avez le soutien des honnêtes citoyens, n’en déplaise aux négatifs comme Korô Yamyellé-là et compagnies. Le peuple vous soutient.
    A bas la négation.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso, AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 13:07, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Vous les syndics syndiqués et autre Kôro Yamyellé qui marchez yada yada là ! laissez la brave Rosine anti mouta mouta faire son job de salut public pour un BF juste et équilibré. Elle au moins mérite plus de 10 millions par mois. Dailleurs pourquoi devrait-on lui priver du minimum qu’elle touchait en institution ? Kôrô ! quitte dans ça. Au prochain congès ordinaire des forumistes tu risques de ne pas intégrer le bureau.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 13:53, par Akhenaton En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Une grande dame pour mettre en place des institutions fortes. Si Roch lui même pouvait commencer à être cet grand homme qui va imposer et impulser un rythme de vie réel à tous le gouvernement et partant de la à tout le peuple. Hélas. Il nous faut un kagame ou un Kim jun unn. Sinon le reste ne sera que leurre. Ici au Faso, personne n’a fait voeu de pauvreté.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 14:14, par Kladjou En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Ceux qui pensent que 10 millions de salaire par mois c’est choquant n’ont qu’à aller regarder la paie du personnel Senior du système des nations d’où elle vient avec rang de représentant(e) résidant(e) ! A cela s’ajoutent les avantages multi formes ! Non arrêter de chercher des poux sur une crâne rasée. Mme la Ministre toucherait 15 Millions surtout dans son pays (parce qu’elle vit la pression de la famille) elle serait dans son plein droit. C’est ça l’expertise. Il faut plutôt juger son action et là il n’y a rien à dire Félicitation Madame la Ministre. Il faut éviter de trop dialoguer avec eux , ils n’ont qu’à aller dialoguer avec le Premier Ministre. Tenez bon c’est à ce prix que ce pays pourra assainir sa gestion et compter sur ses ressources propres pour son développement. Toute la bande qui crie sur les ondes et sur les toits à longueur de journée pour vous insulter ne mérite même pas qu’on s’y attarde ; vous êtes une professionnelle ! Laisser les dans leur contradiction. Ils sont prêts à dénoncer l’injustice et la mauvaise gestion tant que ce n’est pas eux, mais se partager 55 milliards par an entre eux 8 000 agents quand les autres 172 000 environ fonctionnaires utiles aussi à la nation n’est pas injuste parce que "se sont des acquis" Honte à vous !

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 16:28, par Le Vigilent En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

      Mon cher Kladjou,

      Mme Risine Sory Coulibaly, n’etait pas que représentant(e) résidant(e) d’une des institution des Nations Unies. Elle etait Coordinatrice residente de l’ensembles des institutions des Nayions Unies representaees dans les pays ou elle a servi (Togo, Benin, etc.). Laissez les gens sans aucune reference serieusedire tout ce qu’ils veulent sur la dame. Cela la laisse de marbre, car elle en a rencontres de plus minables et de plus mechants...

      Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 14:59, par Dani dani En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Je suis au garde à vous et je vous salut avec le plus grand respect madame la ministre.Que toutes mes pensées positives vous accompagnent pour une réussite éclatante de votre tâche.vous êtes sans doute la réponse à la pensée de Norbert ZONGO "le pire ce n’est pas la méchanceté des hommes mauvais mais le silence des hommes bien". bonne continuation ! que le Dieu tout puissant te protège !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 15:54, par Samuel En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mme la ministre est une dame qui a compris le cris du peuple et la volonté de son président à développer le peuple. Si elle a donné autant de résultats à son poste, c’est parce Que son environnement est favorable notamment le premier ministre et le président. Persévèrer ainsi Mme et Dieu vous récompensera.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 16:03, par tiibo En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Huumm kan il sagit du MINEFID sur le net on entend tout, personne ne parle pourtant de ce ki se passe ailleurs. Mes amis chacun porte sa croix, celui ki veux koi k ce soit kil gêre ca avec son ministere point......au lieu d’etre la cest fc cest je ne sais koi.....ke des jaloux et de la racaille.....

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 16:42, par Le Vigilent En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

      Mon cher Tiibo,

      Les MINEFID gere des ressources qui nous appartiennent a tous. Il n’est donc pas question que des gens, tout simplement parce qu’ils relevant de ce ministere, veuillent faire main basse sur ces ressources communes et refusent que le contribuable aie son mot a dire. Nous sommes dans un Etat et les regles de gestion doivent etre celles en vigueur dans un Etat et non pas celles qui regissent les tontines et autres systemes informels. Cessez de raisonner comme un inconscient.

      Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 17:10, par Sidbéwendé Zoungrana En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Sans toutefois nous imixer dans cette Action somme toute technique et relevant d’un Département aussi Responsable que le MINEFID, nous ne saurons passer sous silence les aveux de cette Dame qui, en toute bonne foi fait son travail, mais qui y rencontre d’énormes difficultés des faits d’actions, de comportements et d’instrumentalisations extérieurs du Département dont elle a la charge. En effet, toute personne sensée sait qu’en sa qualité de « Ministre », elle est tenue d’actions « relevant de directives d’un Gouvernement » et ce, pour permettre à celui d’atteindre des objectifs, ses objectifs. Elle ne saurait pour ce faire s’en départir et agir dans l’intérêt d’une personne ou d’un groupe de personnes qui voient ou verraient mal le bon fonctionnement des choses. Mme la Ministre ! Pour le cas précis des « réclamations » et des « grèves » des éléments sous votre Responsabilité, à ce jour, vous n’aviez aucune raison de vous en en faire. En effet, du/des Fonds Communs, particulièrement à la base dans actions de rejets des Fonctionnaires des Finances, ils ont été institués à « tort » ou à « raison » à une époque où vous n’étiez ni là, ni aux Commandes du Ministère. Mieux ! Si décisions il doit y avoir sur le sujet, ce ne sera pas de vous qu’elles proviendraient, mais tiendraient de vos « Supérieurs ». Et si des compréhensions vous sont manifestées par vos « Collègues/Agents », ce n’est que de la mauvaise foi de leur part. Ils (les réclamants) savent et sont conscients de ce que vous défendez qui en fait, n’est que de leur « Avenir », de l’Avenir des plus jeunes qui viendront et surtout du pays qui, comme tout le monde le sait, n’a et n’aura d’autres formules pour son Développement que « NOTRE BONNE ORGANISATION, LE BON MANAGEMENT DE NOS FAIBLES RESSOURCES et bien entendu, LA BONNE SANTE DE NOS FAIBLES RESSOURCES ». Aussi, nous vous invitons Mme la Ministre, toujours dans la sérénité et avec les compétences qui vous sont reconnues, d’avancer et d’apporter à votre manière les concours nécessaires pour aider le pays à avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 18:27, par le sage En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    chers internautes,
    cette dame fonce droit au mur.je vous le dit et je vous repète, RSC fonce droit au mur.comme on aime le dire le linge sale se lave en famille.vous ne pouvez pas etre avec vos agents et etre contre contre leurs intérets, c’est ça aussi la verité. le temps nous dira

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 18:27, par opération 2020 En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    vivement votre candidature à la présidentielle de 2020 car tous ces hommes qui nous gouvernent sont des couilles molles . Il faut maintenant une femme comme Mme COULIBALY pour mettre de l’ordre, l’équité et développer ce pays . L’almamy SAMORY disait à ses hommes ceci : "si tu ne peux dire la vérité en tous temps et tous lieux ,donne ton sabre aux femmes qui te montreront le chemin de l’honneur " . Peuple du BURKINA FASO, donne le sabre à Mme Coulibaly Rosine pour qu’elle montre le chemin de l’honneur à tous ces faux hommes qui ne le sont seulement que par leur organes masculins .

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 19:58, par Deuxieme Yamyélé En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Dans ce pays, les gens aiment pousser les autres et s’il y a un probleme vous ne voyez plus personne pour vous soutenir. Je crois qu’il faut mener un combat dont on sait qu’on a une probabilité de gagner. C’est le premier bras de fer que Rosine a mené qui a fait augmenté le montant du fonds commun. Ses propres statistiques montrent que c’est sous elle que le montant du fonds commun a augmenté de facon exponentielle. D’ailleurs, qui signe l’arreté de repartition du fonds commun ? C’est bien Rosine. Je crois qu’elle fait des gesticulations qui ne portent pas de résultats. Chers certains internautes, au moment ou Rosine commence à prendre conscience en reculant progressivement car elle affirme maintenant qu’elle n’est pas jusqu’au boutiste, certains la poussent à un bras de fer qu’elle prend conscience maintenant qu’elle va perdre. Sachez qu’un bon resultat ne peut etre engrangé que quand l’environnement de travail est serein. Elle semble commencer à le comprendre et tant mieux pour elle qui etait loin du gwan gwan au moment où les insurgiés faisaient le boulot

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 21:22, par RV En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Rosine est sincères mais manipulée.
    Kaba va dire que ce sont les agents de son ministère qui ont fait échouer le PNDES.
    Et Roch dire qu’elle manque de leadership car son rôle premier est de mobiliser ses agents à atteindre l’objet du PNDES.
    Conclusion : elle se tire une balle dans la tête et sera enterrée au prochain remaniement.
    Enfin, n’oublions pas que les agents du ministère sont plus au courant des deals au sommet de l’Etat que les magistrats. Conséquence, peur des magistrats égale plus peur des agents du ministère.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 01:06, par beinjermann En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Acharner vous sur les financiers alors que vos gouvernants se sucrent. vous ne voyer pas cela.les magistrats ont combien par rapport au fc.les institutions ont combien ?l’assemblée nationale a combien. la sonabel a combien. il n’y a pas coupure par exemple tous les jours tandis que les agents ont des kilowattheures gratiut ? D’une manière ou d’une autre chacun a son fc en sa manière. y en a qui ont des missions maintes fois par an. ce qu’ils engrangent c’est phénoménal . Ablasse a vraiment vu juste dans son analyse comme très souvent il dit haut ce que les gens pensent bas. au lieu de chercher pour vous, vous acharner sur les financiers comme s’ils sont la cause du sous développement du Faso. comme si le FC est une trouvaille du BF.renseignez vous bien dans les pays y en a et encore mieux servi qu’ici. vous avez vu combien de fois dans les autres pays un ministère des finances va en grève. si ce n’est ici.parce qu’ à ailleurs on les est mis à l’aise.et y a pas de discussion. C’est un jeu très dangereux que de vouloir scier la branche sur laquelle nous tous assis y compris le gouvernement. s’il ya réforme cela ne doit pas etre dans un seul sens sinon les financiers ne vont jamais accepter.eux au moins récoltent nos salaires par rapport à d’autres qui dépensent sans produirent. Au contraire encourager les à produire plus et oeuvrer à améliorer la stuation de chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 08:31, par HUG En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Mais dans ces pays comment vit la population, elle a le minimum vital non. on ne peut pas comprendre que dans un pays qui fait partie des derniers au monde en terme de développement quelques 8300 agents vivent à l’aise tandis les plus de 16 millions de personnes vivotent. Comment un agent de la catégorie E peut avoir plus de 4 millions l’an (fonds communs) sans compter son salaire. Mais le faute ne vous revient pas, la faute c’est ceux qui signé ces papiers. Un penseur disait que quand l’Etat est fort, il nous écrase et quand il est faible nous périssons. Malheureusement le pouvoir du MPP tremble souvent devant certains syndicats.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 08:49, par VERITE En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Bravo a madame la ministre.
    1-IL faut rapidement passer au payement electronique des impôt et faire en sorte que les agents soient le moins possible en contact avec le contribuable pour eviter les pots de vins.
    2- Les controleurs financiers doivent etre controler a leur tour de sorte qu’ils fassent leur boulots correctement sinon la grogne des petites et moyennes entreprises ne s’arretera pas.
    Il y’a des controleur pour signer ou valider un contrat ou decompte imposent au petites entreprises de donner l’argent sans quoi pas de signature.
    Cette corruption ralenti énormément le développement local car les fournisseurs ne sont pas payer a temps.
    Il doit etre imposer aux contrôleurs un delai d’une semaine pour la signature du contrat ou de decompte des collectivités locales. Passé ce delai le controleur doit se justifier devant la hierarchie.
    Le contrôleur doit accompagner les collectivités pour le développement et non etre un prédateur financier. Il faut que la ministre assainisse ce milieu. Car le contrôleur joue avec les délais de payement pour s’enrichir.D’autre disent aux entreprises de donner une certaine sommes avant même la signature du contrat.
    Un contrôleur qui se permet d’imposer même des entreprises aux collectivités locals sans que sa hierarchie se sans rende compte.
    le programme d’une collectivité est gérer par la collectivité local et non par un contrôleur corrompu.
    A quand le transfert des competences du ministere des finances aux collectivités locales directement ?
    il le faut sinon les controleurs financiers des provinces pour la plus parts sont des predateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 09:15, par HAMA En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Les agents du MINEFID vous ont fait quoi ? Pourquoi vous êtes rempli de jalousie comme ça ? Motiver les agents qui font marcher tout le pays (ce n’est seulement le Burkina), cela vous pose problème mais rénumérer un ministre à tant de millions par mois, ça c’est juste selon vous (les aigris et jaloux). Vraiment la jalousie va vous tuer. d’aucuns diront que les enseignants et les agents de la santé sont aussi importants que ceux du MINEFID. Je n’en disconviens pas mais sachez que ceux cités précédemment ont l’avantage plus que les agents du ministère des finances. Parce qu’ils ont le droit d’enseigner dans plusieurs établissements et d’en créer, ils peuvent également donner des cours à domicile et ceux de la santé ont des cliniques un peu partout, donnent des soins privés également. Tout cela, personne n’en parle parce que tout simplement la jalousie vous ronge le cœur en voyant un agent du ministère des finances évolué. Et puis il y a 21 ministères qui bénéficient de ces fonds de motivation que vous aimez tant parler comme-ci c’était la fin du monde.
    Chaque emploi a ses avantages et ne parlez pas de ce que vous ignorez.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 13:03, par Kouda En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

      Hama, quand je vais dans une clinique privée me faire consulter par un médecin, je le paie pour le service réel qu’il m’a rendu. Quand un enseignant se rend dans un établissement autre que celui dans lequel il est "affecté", il rend un service réel sous forme d’heures d’enseignement. Ces services réels que j’ai cités viennent s’ajouter au service/travail obligatoire pour lequel l’Etat paie l’agent (médecin, enseignant...) en question et pour lequel l’agent ne saurait demander un paiement ou une motivation supplémentaire.
      Dite moi, quand je me déplace pour aller payer mes impôts auprès des services compétents, quels services réels additionnels l’agent des impôts qui me reçoit me rend t-il ? L’agent des impôts qui me reçoit, il est payé par l’Etat (donc le contribuable et tous les Burkinabè) pour faire quoi ? Quel travail ?
      Un agent du Trésor est payé pour faire quel travail ?
      Arrêtez votre raisonnement bancal. Si un agent du MINEFID créé sa ferme qu’il gère en dehors de son temps de travail, personne ne trouvera à redire.
      Nous sommes pour la motivation des agents du MINEFID sur la base des résultats de leurs efforts dans la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales mais nous sommes contre la prédation des ressources communes par une minorité cruelle et égoïste.
      A bon entendeur...

      Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 09:16, par SIDBALA En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    la position de certains sur les fonds communs caractérisent l’esprit du burkinabè. Au lieu de se battre pour en bénéficier, ils souhaitent qu’on enlève à ceux qui en ont. L’esprit burkinabè , niveler par le bas. Ramener tout le monde à l’âge de la pierre taillée parce que soi même, on a tout raté. Hum pauvres de nous

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 11:13, par Kabarébé En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

      Tout le monde n’est fonctionnaire pour en bénéficier !!!

      Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 11:27, par Le Faso d’abord En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

      On ne doit pas se battre pour tarir l’eau du puits. Le printemps des grèves des différents syndicats ont donné quoi ? Même ceux qui ont abouti à des signatures de protocoles d’accords ne sont pas exécutés. On comprend qu’il faut travailler à mobiliser plus de ressources mais surtout rationaliser l’utilisation de celles qu’on a. Il faut alors supprimer le FC. Parce que quand on en bénéficie, le cerveau est formaté, on oublie la souffrance de son propre passé récent, on perçoit mal les réalités du pays, on pense que ceux qui sont pauvres sont des vauriens. Au passage dites moi honnêtement si vous en bénéficiez pas directement ou indirectement, sériez-vous d’accord avec cela ? Le FC est sans raison valable dans notre pays je vous assure cher(e) ami(e). En plus vous demandez à chaque travailleur d’en réclamer, croyez-vous que l’Etat peut offrir en moyenne 4 millions de FCA à chaque travailleur actuellement. J’en doute fort. Par contre l’Etat peut, dans un élan d’équité supprimer les FC et augmenter un peu tous les salaires.

      Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 10:11, par VERITE En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Bravo a madame la ministre.
    1-IL faut rapidement passer au payement electronique des impôt et faire en sorte que les agents soient le moins possible en contact avec le contribuable pour eviter les pots de vins.
    2- Les controleurs financiers doivent etre controler a leur tour de sorte qu’ils fassent leur boulots correctement sinon la grogne des petites et moyennes entreprises ne s’arretera pas.
    Il y’a des controleur pour signer ou valider un contrat ou decompte imposent au petites entreprises de donner l’argent sans quoi pas de signature.
    Cette corruption ralenti énormément le développement local car les fournisseurs ne sont pas payer a temps.
    Il doit etre imposer aux contrôleurs un delai d’une semaine pour la signature du contrat ou de decompte des collectivités locales. Passé ce delai le controleur doit se justifier devant la hierarchie.
    Le contrôleur doit accompagner les collectivités pour le développement et non etre un prédateur financier. Il faut que la ministre assainisse ce milieu. Car le contrôleur joue avec les délais de payement pour s’enrichir.D’autre disent aux entreprises de donner une certaine sommes avant même la signature du contrat.
    Un contrôleur qui se permet d’imposer même des entreprises aux collectivités locals sans que sa hierarchie se sans rende compte.
    le programme d’une collectivité est gérer par la collectivité local et non par un contrôleur corrompu.
    A quand le transfert des competences du ministere des finances aux collectivités locales directement ?
    il le faut sinon les controleurs financiers des provinces pour la plus parts sont des predateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 11:36, par la patrie ou la mort nous vaincrons En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    madame le saches que ses derniers temps cette masse qui sont entrain de dire que vous êtes le ministre le plus honnête du gouvernement vous êtes le garçon du gouvernement ne peuvent en aucun cas vous sauver si tes propres collaborateurs sont mécontent de vous .aucun citoyen en dehors de vos agents ne peuvent relever le défit des finances publique a l instant T ,donc si vous écoutez ses ignorants le MPP vas vous chasser dans six mois et un autre ministre des finances viendra et continuera a travailler avec les agents .

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 15:51, par VERITE En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Kabarébé c’est vous qui est malade. Avec ton ignorance tu penses etre eveillée.
    Sinon ce qui est dit concerne tous burkinabé intelligent et une reforme ne se fait pas en considerant rien que les agents.
    Le peuple reconnaitra et dira toujours de cette valeure femme du faso qu’elle est competent plus que d’autre ministre.
    Si pour cela on l’enlève parce qu’elle ne fait pas l’affaire de ces agents tanpis pour les ignorants.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 13:14, par tiibo En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Huummm hé seigneur, pitié a ce monsieur le faso d’abord .savez vous k la notion meme de l’etat est intimema lié au finances et a l’economie au moins. Pas de finance, pa d’administration encore moins d’etat mes amis. Si des secteurs dix fois moins importants k les finances ont droit a des avantages faramineux et pas les financiers pour ne pa faire bouger un seul dossier et k l’avantage des financiers ki vou derrange alors mettez vou tous debout coe un seul hoe et faisons disparaitre l’etat du burkina faso car c’est ce ki va arriver. Et le financier sera de loin un perdant. Il y’aura bientot une loi ki fixera clairema les droits des financiers a l’assemblée votée par les representants du peuple. Gardez d’etre jaloux dans votre vie mes amis ca vous evitera eventuelema des AVC et des attaques cardiaques et vous pouvez esperez vivre longtps pour voir grandir vos rejetons. Pourkoi fo til supprimé le droit de klkun tou simplema parck son voisin est meconten ? J vou le di en verité mm l premier citoyen de ce pays ne s’amusera pas avec son ministere de l’economie dc gardez vo points pour vou puiskil n serviro t a rien de toute facon. Rosine est juste de passage au ministere car cest pa son domicile.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 13:46, par tiibo En réponse à : Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie : « Je ne suis pas un jusqu’au-boutiste »

    Je vou invite a parcourir les autres articles sur la toile, a peine klk commentaire mais regardez le présent article toutes les rappaches se font invitées pour manger les "financiers" dans leur sauce .. Ke de la merde et encore de la merde, kan est ce ke la jalousie a deja arranger klkun.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chambre consulaire : Un Conseil des sages pour prévenir les bisbilles entre gens d’affaires
Commercialisation du sésame au Burkina Faso : Producteurs et acheteurs se concertent à Bobo-Dioulasso
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés