Energies durables : Plus de 4 milliards de FCFA pour la promotion des femmes

LEFASO.NET | Yvette Zongo • vendredi 9 mars 2018 à 23h48min

Augmenter les emplois et revenus des femmes dans le secteur de l’énergie durable (ED), promouvoir l’égalité liée au genre, améliorer les conditions de travail, de vie et le bien-être des femmes, renforcer le statut social de celles-ci. Ce sont entre autres, les objectifs généraux du projet de promotion de l’entreprenariat des femmes dans le secteur des énergies durables dont le lancement a eu lieu ce jeudi 08 mars 2018 à l’hôtel Royal Beach à Ouagadougou, en présence du ministre de l’énergie, M. Bachir Ismaël Ouédraogo.

Energies durables : Plus de 4 milliards de FCFA pour la promotion des femmes

La cérémonie du lancement officiel du projet de promotion de l’entreprenariat des femmes dans le secteur des énergies durables s’est tenue dans la soirée de la journée internationale des femmes, ce jeudi 08 mars 2018 à Ouagadougou. Les objectifs de ce projet sont entre autres, augmenter les emplois et revenus des femmes dans le secteur de l’énergie durable (ED), promouvoir l’égalité liée au genre, améliorer les conditions de travail et de vie et le bien-être des femmes en leur facilitant l’accès aux technologies et renforcer leur statut social. Et plus spécifiquement, il vise à promouvoir un environnement social et institutionnel favorable à l’entreprenariat des femmes dans ledit secteur. Mis en place par l’ONG Christian aid, le projet intervient au Burkina Faso, au Malawi, au Honduras et en Ethiopie. Et au niveau du Burkina Faso, il sera mis en œuvre dans la province du Soum au profit de 1230 femmes.

Mme Aline Ouédraogo, directrice pays de Christian aid

La directrice pays de Christian aid, Mme Aline Ouédraogo lors de son allocution à cette cérémonie de lancement a indiqué que le projet est mené dans quatre pays géographiquement distants mais qui ont les mêmes problématiques. Selon elle, la pauvreté y est forte et a un visage féminin et les désastres climatiques ont des effets dramatiques sur les populations et les économies nationales. Et dans le cadre du Burkina Faso, Christian aid entend « construire la résilience des populations, améliorer l’accès des communautés vulnérables aux énergies renouvelables, contribuer à réduire des émissions des gaz à effet de serre à travers le développement et la dissémination des technologies énergétiques efficaces », a-t-elle noté. Aline Ouédraogo a également laissé entendre que le projet va toucher plus de 1200 femmes, regroupées en association afin de leur faciliter l’accès aux énergies renouvelables et à l’électricité. En clair, elle a estimé qu’« il s’agira d’installer les plaques solaires dans les villages les plus reculés pour les femmes ».

Les conséquences du projet

Une vue de quelques participants à la cérémonie de lancement du projet femme et énergie

Pour la directrice pays, les conséquences directes de ce projet vont toucher plusieurs domaines, la santé, l’éducation, l’élevage, l’agriculture, etc. Et d’ajouter que le projet permettra aussi aux femmes de s’épanouir et d’améliorer leur business plan.
Et au ministre de l’énergie, M. Bachir I. Ouédraogo, président de ladite cérémonie, d’expliquer que « l’énergie ne sert pas seulement à électrifier les villages mais il suffit de voir les villages déjà électrifiés après deux ans pour savoir que l’impact de cette énergie sur ces villages est positif ». C’est donc en cela qu’investir dans l’énergie, permet aux braves paysans et aux populations en milieu rural d’améliorer leur vie de façon qualitative, a-t-il confié.

Tout en remerciant Christian aid pour la mise en œuvre du projet, le ministre de l’énergie a souligné que son ministère s’engage résolument à faciliter l’accès aux finances pour l’investissement dans ledit domaine.

Plus de 4 milliards de FCFA

Le budget de l’action du projet est de 6.173.615 Euros, soit plus de 4 milliards de FCFA. C’est un projet financé par l’Union européenne (UE) à 80% et 20% par Christian aid. Par ailleurs, il est mis en place pour une durée de trois ans, c’est-à-dire de 2018 à 2021 et bénéficiera à plus de 3.000 femmes de façon directe et indirectement à plus de 3 millions de personnes.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés