Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Vie politique nationale : L’AJIR veut se positionner comme une force alternative

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par • dimanche 25 février 2018 à 23h30min
Vie politique nationale : L’AJIR veut se positionner comme une force alternative

« AJIR face aux défis de la co-gestion du pouvoir d’Etat ». C’est autour de ce thème que l’alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR) a organisé son premier congrès ordinaire les 23 et 24 février 2018 à Ouagadougou. Pour l’occasion, les responsables ont relu les textes fondamentaux du parti, procédé au renouvellement des organes du parti et pris des résolutions. Le congrès a aussi reconduit le président sortant, Adama Kanazoé, actuel Conseiller spécial du président du Faso pour le secteur prive et Objectifs pour le développement durable.

A en croire les responsables du parti, ce fut un moment d’introspection qui a permis d’analyser de façon objective, les forces et faiblesses du parti aux fins de réorienter l’action politique pour permettre au parti de se positionner comme une force alternative.

A l’issue de la cérémonie de clôture dans la soirée de samedi, 24 février 2018, les responsables du parti ont animé un point de presse sur les conclusions de la rencontre qui a réuni des représentants de structures du parti au plan national et international.

Ainsi, au titre des amendements portés aux textes du parti, il a été créé un Haut Conseil avec pour mission de veiller au respect de la conformité des actes des organes de direction avec les textes fondamentaux et les orientations du parti, contrôler la gestion financière du parti, contrôler l’exécution des décisions du congrès et des autres instances du parti. Le Haut Conseil a également compétence pour connaître des litiges et conflits au parti. Organe consultatif, le Haut conseil est composé de « personnes-ressources » dotées d’un bagage politique important à même d’éclairer les jeunes.

Sur le plan de l’organisation géographique du parti, le premier responsable provincial de l’AJIR se désigne désormais par « coordonnateur », « correspondant » pour la commune ou l’arrondissement et le « point focal » à l’échelle du village ou du secteur. « Vous aviez un parti, jeune, à la conquête d’un électorat, qui a une structuration qui est un peu semblable à celle d’un parti-Etat, avec des postes qui, dans la réalité, ne signifient pas grand-chose pour ceux qui occupent ce poste-là. Pour nous, il était donc important de recadrer les choses, recentrer sur l’essentiel et faire en sorte que nous ayons un bureau opérationnel et non cette espèce de mastodonte où finalement il n’y a aucune efficacité », a justifié le président du parti, Adama Kanazoé.

Le bureau politique national a également été revu. Désormais, cette instance est composée des membres du bureau exécutif national, des membres du Haut conseil, des correspondants communaux ou d’arrondissements, des militants membres du gouvernement, des élus nationaux et des maires.

Au terme des travaux, les congressistes ont reconduit « par acclamation », le président sortant, Adama Kanazoé, pour un mandat de quatre ans.
Le congrès s’est refermé par des résolutions prises par les participants. Parmi ces actes majeurs, on note celui portant instructions au bureau exécutif national de travailler à traduire en action concrète, les idéaux de solidarité et d’épanouissement de la jeunesse qui a sous-tendu la création du parti.

O.L.O
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés