Le Président du Faso à Monrovia pour l’investiture de George WEAH

lundi 22 janvier 2018 à 01h07min

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE va participer le lundi 22 janvier 2018 à Monrovia, à la cérémonie d’investiture du nouveau Président du Libéria, Monsieur George WEAH.

Le Président   du   Faso   à   Monrovia   pour l’investiture de George WEAH

Élu le 26 décembre 2017, Monsieur George WEAH va prêter serment comme 25è Président du pays avec la vice-présidente élue, Madame Jewel Howard TAYLOR. Sont attendus à cette cérémonie d’investiture, plusieurs chefs d’État et d’autres invités de marque.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 22 janvier à 14:30, par Kpièrou En réponse à : Le Président du Faso à Monrovia pour l’investiture de George WEAH

    L’erreur est humaine mais pour des spécialistes ce n’est pas acceptable en leur domaine !
    Cette communication ne donne ni la date de l’investiture, ni qui est en route pour l’invitation mais redit des choses connues déjà. Quelle est sa valeur ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 17:54, par Guirma, Joseph Léonard-Jerry En réponse à : Le Président du Faso à Monrovia pour l’investiture de George WEAH

    "Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE va participer le lundi 22 janvier 2018 à Monrovia, à la cérémonie d’investiture du nouveau Président du Libéria, Monsieur George WEAH"

    Confirmons avec certitude, que le Premier Faso ne serait point anonyme à Monrovia sur la base d’une époque: :

    En 1998, le Liberia était à genoux dans la destruction sauvage de sept années de guerre civile. Toutes les infrastructures de la Nation étaient, soit délabrées ou anéanties. Les Nations Unies, (au PNUD, où siégeait une autorité Burkinabé), initiaient un Programme de "Reconstruction, de Réhabilitation et de Resettlement jugé nécessaire pour permettre la relève de la Nation Libérienne et en vue d’ élections démocratiques anticipées.. Ainsi, les Nations Unies (devaient investir à l’époque, une somme phénoménale de $10.711 millions de Dollars,(7 Milliards) , investissement unique en son genre dans la sous région africaine, été surtout dans un Pays d’ après Guerre. (L’USAID était le plus gros investisseur, suivi de la Nation Néerlandaise, compte tenu qu’après tout, le Libéria reste leur seule ex-colonie en Afrique)

    Après quelques deux an, Le PNUD, l’ État Libérien et les Bailleurs de fonds internationaux totalement désillusionnés, arrivaient à la conclusion que le Projet, du nom de " LIR/92/002 aurait été trop ambitieux , trop complexe et trop osé dans sa conception. A l’ unanimité la Tripartite décidait de terminer purement et simplement le Projet, qui presque deux années après son implémentation n’ avait point dépassé plus de 12% de rendement.

    Trop ambitieux ? le Projet réunissait un personnel quoi que peu hétéroclite : d’ abord une administration étoffée, un département de Procurement (Achat Internationaux), des Ingénieurs de Bâtiments des Agronomes, un département d’action sociale, une formidable armada de véhicules poids lourd, et de transport tout azimut, une quinzaine de Chauffeurs, et pour assaisonner le tout, une dizaine de Stations de Communication Radio éparpillées dans tout le Territoire Libérien. Ainsi, la décision de la Tripartite était sans appel.

    L’autorité Burkinabé au PNUD aurait-il influencer la suite ? Toujours est-il qu’un certain Burkinabé fut délégué pour six mois au Liberia pour fermer le Projet moribond. A la fin de son mandat, la même Tripartite révisait sa position, revenait sur sa décision de fermeture, et même avec un refus catégorique du Gouvernement Libérien de fermer le Projet, qui en six mois avait exhiber un rendement trois fois supérieur aux deux années antérieures. Constatant que l’ ambition , l’audace et la complexité du projet avaient été vaincues la Tripartite prolongeait le Projet pour deux années supplémentaires.

    A la conclusion du même Projet et du mandat du Burkinabé, l’ équipe d’évaluation de Projet des Nations Unies, (Review Team) composée entre autre deCllr, Elizabeth Boryennoh, Dr. Benjamin Temple, Mr. Kwekwe Washington du NPEA et Mr. Ramses Kumbuyah du PNUD, en Juin 2001,confirmait dans leur Rapport, un succès total du Projet évalué à 121% (estimatif). Les Bailleurs de fond à l’unanimité applaudissaient la performance Du "Chief Technical Adviser), Chef de Projet, tout en mentionnant la "Tolérance Zéro" qu’il avait imposé dans les activités et le modus operandi du Projet. Le Gouvernement Libérien confirmait dans son évaluation (Ministre du Plan), que sans la compétence du Burkinabé le Liberia n’aurait point bénéficié d’un tel succès, dépassant largement les objectifs prévus et affectant tout le Territoire Libérien. L’autorité Burkinabé au PNUD visitant le Liberia pendant ces temps fut reçu comme un Héro.

    A ce jour, si la mémoire nous est restée fidèle, il semblerait que le succès du Projet LIR’96/002 aurait été un reflet du plus grand accomplissement sous-régional d’après Guerre du Secrétaire Général des Nations Unies et du PNUD.

    Ainsi le Président du Faso devrait se sentir plus à l’aise ayant contribué, lui et ses compatriotes et immensément à la Reconstruction, la Réhabilitation et le Ressettlement du Pays de son Homologue Libérien.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 20:08, par en verité je vous le dis En réponse à : Le Président du Faso à Monrovia pour l’investiture de George WEAH

    C’est qui un certain burkinabè.si tu as pu nommé certaines personnes c’est quoi le mystère sur le nom du génie burkinabè.Lâche le nom car beaucoup d’entre nous n’était pas encore venu au monde.

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier à 19:50, par Guirma, Joseph Léonard-Jerry En réponse à : Le Président du Faso à Monrovia pour l’investiture de George WEAH

      i tu as pu nommé certaines personnes c’est quoi le mystère sur le nom du génie burkinabè..

      Cher neveux.

      Vous nous aviez mal appréhendés. En effet vous auriez remarqué que seul, l’Expertise d’Évaluation Internationale aurait été identifiée (pour preuve d’authentification et de confirmation, permettant à tout un chacun, d’ entreprendre son enquête et ses vérifications). Nous évitons, par principes, les confirmations gratuites.

      Bien que nous nous rappelions de 2 Burkinabés, l’intention de notre historique, n’ avait pour seul but, que de confirmer, que le Faso et les Burkinabés, partout -ailleurs , et nous soulignons, "Partout- Ailleurs", (si même discrètement), contribuent efficacement au bien- être de leurs frères de la sous-région de par leur valeurs professionnelles et morales.

      Vous aviez mentionné " Génie" ? Il est vrai que dans les annales des succès exceptionnelles du Secrétaire Général des Nations Unies dans des Projets d’ envergures pour un Pays d’après guerre civile dans la sous région, à ce jour, et nous vous le confirmons cher neveu, ce succès en question reste phénoménal à l’ honneur du Secrétaire Général des Nations Unie et tout autant du Burkina Faso et des Burkinabés, peu importe leur identité

      Quand , le Faso et les Burkinabés sont à tord ou à raison, indexés d’immixtions criminelles de part et d’autres, dans les atrocités de Nations- Sœurs, Rwanda, Angola, Sierra Leone, Liberia.( à propos, nous avons servi dans toutes ces Nations), nous aurions légitimement supposé qu’ il conviendrait de savoir, que mêmement, de part et d’autres, ces mêmes Burkinabés, preuves à l’appuie ont été "salutaires" dans la "Réhabilitation de ces mêmes Nations- Sœurs. Il serait dit et cela serait écrit, que dans la Reconstruction et la Réhabilitation de la Nation- Sœur Libérienne, le Faso et les Burkinabés (non des individus et des personnes), y ont pris part.

      L’identité des uns et des autres, sont sans conséquence. La "Réalité" que la Nation Burkinabè et "deux" Burkinabés" se soient confirmés à l’honneur de tous les Burkinabés, là est l’objectif de notre contribution.

      Toute fois cher neveu, nous vous saurons gré de ne pas nous en vouloir si nous avions manqué d’ étancher votre curiosité.

      Si, selon vous, ce fut du génie, cher neveux, tant mieux. et qu’il soit reconnu que le Faso a des Génies, et sans le savoir, vous êtes peut- être "un" dans l’ attente de vous confirmer. Donnez- vous du temps.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés