Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Santé : THEA, une application de télémédecine pour les patients

Accueil > Actualités > Multimédia • • dimanche 7 janvier 2018 à 19h29min
Santé : THEA, une application de télémédecine pour les patients

Mise en place par le médecin camerounais Eloi Hermann Monkam, l’application de télémédecine dénommée « THEA » a pour but de combler le déficit de médecins en Afrique. THAT HEALTH AGAIN en abrégé THEA est une application qui rend gratuit l’accès à un médecin en Afrique pour n’importe quel patient.

Avec l’avènement de la 3G, de la montée en puissance d’internet et de l’augmentation du nombre de Smartphones vendus en Afrique, le médecin camerounais Eloi Hermann Monkam propose de pratiquer une consultation en ligne (téléconsultation) entièrement gratuite pour des patients où qu’ils soient, par des médecins via un simple smartphone. Cette invention dudit médecin nommée THAT HEALTH AGAIN en abrégé « THEA », est une plateforme de télémédecine disponible sur le Plat Store sous le même nom et sur PC via le site www.thea.goodbarber.com.

C’est une application qui a été conçue pour améliorer l’accès aux soins de santé à travers le numérique. L’idée de l’application selon les promoteurs, est de permettre à toute personne de discuter gratuitement et en temps réel avec un médecin sans avoir à se déplacer, et ce, quel que soit le lieu où l’on se trouve. A travers ladite application, les promoteurs ont signifié que l’on a 18 médecins et 2 pharmaciens sur la plateforme pour répondre aux besoins des patients. Et pour cela, toutes les personnes d’Afrique qui n’ont pas accès à des médecins à cause de la distance, du manque de moyens financiers, ou simplement du temps, mais qui ont des Smartphones ou ordinateurs connectés à internet, pourront désormais avoir un médecin à leur chevet, grâce à l’application.

C’est donc fini la période de rang à l’hôpital, pas de déplacements ni de coût pour voir un médecin mais une possibilité de discussion immédiate avec un médecin. Ceci implique l’abolition de l’automédication et du retard de prise en charge des patients car ils ont désormais un médecin à leur chevet qui répond en temps réel, ont précisé les promoteurs.

A les en croire, l’application est utilisée par plus de 3500 utilisateurs en 3 mois d’existence grâce à la gratuité du service. Et à cet effet, ils comptent maintenir la gratuité jusqu’à 20 000 utilisateurs réguliers mais dans l’avenir, elle sera payante à un faible coût, soit 1euro (650 FCFA) la semaine.

Pour ajouter à cela, ils ont souligné qu’hors mis cette application, aucune autre application n’existe sur le continent qui fasse de la téléconsultation sous cette forme.

Source : - www.jewanda-magazine.com
-  https://startup.info
-  Crédit image : http://www.zeblogsante.com

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Golden Blog Awards : Idrissa Yabré sur la plus haute marche du podium
Réseaux informatiques : L’ARCEP forme les acteurs à la transition vers IPv6
TIC : « Il ne faut pas que nous soyons seulement de simples consommateurs » (ministre Hadja Fatimata Ouattara)
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés