Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

DECLARATION • jeudi 28 décembre 2017 à 23h28min

Notre système éducatif est en souffrance ! Il a non seulement des insuffisances qui compromettent l’avenir de la jeunesse, et donc de la société, mais il est surtout marqué aujourd’hui par une grave crise de confiance entre les autorités en charge de l’éducation (l’Etat) et les organisations des travailleurs de l’éducation. Régulièrement les difficultés énormes sur les conditions d’apprentissage des jeunes et de dispense des cours ont été portées à la connaissance des décideurs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

C’est pourquoi, L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), conformément à sa vision progressiste pour une éducation et une formation de qualité et accessible à tous, interpelle instamment l’Etat.

Les problèmes et les maux qui minent l’éducation nationale ont toujours fait l’objet d’interpellations diverses par les élèves, les parents d’élèves, les enseignants et la communauté. La majorité des enfants burkinabè les subissent parce que leurs parents n’ont pas les moyens de les envoyer étudier à l’étranger (sic !). Mais ici, l’UPC affirme que c’est le devoir et la responsabilité de l’Etat de garantir à tous les enfants burkinabè, sans discrimination, un accès équitable à une éducation et à une formation de qualité !

Aucun sacrifice et effort n’est superflu quand il s’agit d’instaurer les conditions pour une éducation et une formation adaptées et performantes au profit des enfants et des jeunes. La société burkinabè dans son ensemble attend toujours les « solutions » aux problèmes et aux maux qui minent le système éducatif.

C’est pourquoi il est extrêmement urgent que les différentes hiérarchies en charge de l’éducation engagent maintenant et sans délai un dialogue franc, constructif et objectif sur les points essentiels minima définis par les travailleurs de l’éducation pour une sortie express de la présente crise.

Que le pouvoir actuel assume ses responsabilités en apportant des réponses justes, appropriées et adaptées aux points portés à sa connaissance par les travailleurs de l’éducation.

Le but ultime de ce dialogue franc, constructif et objectif est de permettre aux enfants, aux jeunes et à leurs éducateurs de travailler dans un climat serein et apaisé pour l’édification d’un Burkina nouveau.

Ouagadougou, le 28 décembre 2017
Ont signé, pour le Bureau politique national de l’UPC :
- Le Secrétaire national chargé de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies,
Mahama OUEDRAOGO ;
- Le Secrétaire national chargé de l’éducation et de l’alphabétisation,
Ollo Ferdinand SOME

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2017 à 15:47, par raogo
    En réponse à : Burkina Faso : Le "système éducatif est en souffrance !" selon l’UPC

    Bosoir Messsieurs de l UPC ! Quesque vous proposer dans tout sa ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 16:41, par moro
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Il me semble que tout le monde a des difficultés pour faire des propositions de sortie de crise que connaît le système éducatif. L’opinion veut savoir combien l’adoption du nouveau statut des enseignants va coûter à l’Etat. Aussi, pour permettre aux uns et aux autres d’apprécier l’effort fait par l’Etat et les partenaires sociaux, si des journalistes pouvaient nous faire ressortir l’évolution des salaires (brut) par catégorie d’agent public de ces 6 ou 5 dernières années et cela pour les 5 secteurs les plus importants en terme d’effectifs.

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2017 à 21:13, par SOUL
      En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

      Monsieur moro, je suppose que vous êtes du MPP ! Si votre parti ou le gouvernement est honnête qu’on nous dise combien on a ajouté aux agents des finances, aux magistrats, aux professeurs d’université et tout le monde va se rendre compte que vous êtes en train d’organiser une mafia. Pour diriger un pays il faut être juste, pour être juste il faut être courageux et pour être courageux il ne faut rien se reprocher. Nous n’allons par arrêté cette grève et vous avez pourquoi ? Elle a permis de connaitre le dégré de malhonnêteté de ce pays mais pire encore le dégré d’analphabétisme. Ce que le MENA a dit à la télé il n’y a que dans un pays au taux d’analphabétisme très élevé qu’on peut dire cela et pire encore devant les parents d’élèves. Un bon conseil si vous êtes intelligents : ne vous amusez pas avec cette grève ; pcq les enseignants ne sont pas les pauvres paysans que vous flattez pour vous faire élire.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 16:42, par s
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Nous demandons aux enseignants de mettre un peu d’eau dans leur vin pour ne pas compromettre l’avenir des enfants. Comme ce ne sont pas des arriérés, ils peuvent continuer à enseigner tout en négociant avec le gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 17:15, par RAOGO
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Nous sommes déjà en retard et si vous voulez mettre encore votre pays en retard allez s’y.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 17:35, par OUEDRAOGO Issa
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Tout parent d’élève pour peu qu’il soit consciencieux est vraiment anxieux à l’heure là. Que faire ?
    Je propose que le statut particulier soit proposé aux personnels de l’éducation à l’instar des autres corporations telles la santé, la magistrature, la police, les agents du Trésor pour permettre de sauver l’année en cours, même si on va percevoir des impôts sur les indemnités des agents de la fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 18:35, par Gomera
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Raogo,UPC propose un dialogue franc. Les protagonistes doivent s’asseoir, discuter et trouver des solutions durables. "Engager maintenant et sans délai un dialogue franc, constructif et objectif sur les points essentiels minima définis par les travailleurs de l’éducation pour une sortie express de la présente crise"

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 19:33, par Saksida
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Ce n’est pas le dialogue qui a manqué !
    Les enseignants demandent davantage de "gombo",
    le gouvernement n’en a pas pour eux pour le moment.
    Alors, ils ont décidé de prendre l’avenir des enfants en otage, oubliant que ceux qui les ont enseignés n’étaient pas mieux traités que l’enseignant d’aujourd’hui !...
    Qu’ils continuent de grever si cela peut faire leur bonheur.
    Quant à ces responsables de l’UPC, c’est une sortie opportuniste, inoportune et hypocrite.
    Qu’ils proposent mieux si tant est qu’ils sont soucieux de l’avenir de nos enfants !

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2017 à 11:39, par SAVADOGO
      En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

      Mon ami Saksida,
      Si l’UPC ne réagissait pas à cette situation, c’est vous qui serez les premiers à dénoncer le mutisme d’une parti comme l’UPC. C’est vous qui seriez les premiers à dire que l’UPC était où quand les choses se gâtaient. C’est bel et bien normal d’attirer l’attention de l’Etat sur cette crise aussi sérieuse. Même si l’UPC propose mieux alors qu’elle n’est pas aux affaires, ce n’est pas sûr que l’Etat mette en pratique les propositions en question. Dans tous les cas l’UPC a appelé à un dialogue franc entre les acteurs pour une sortie de crise. C’est déjà une proposition si vous ne le saviez pas.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 21:45, par Le COMBATTANT
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    C’est maintenant que voyez qu’il un problème c’est bien dommage pour un parti qui se dit au près du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2017 à 21:46, par soucieux pour mon pays
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Je me demande si le problème n’est pas le ministre de l’éducation. En tant que parent d’élève j’étais ulcéré d’entendre de la part de ce ministre que "LES ELEVES PEUVENT S’ORGANISER EN GROUPES ET TRAVAILLER SANS LES ENSEIGNANTS" ; QU’ "ON PEUT EVALUER A N’IMPORTE MOMENT". Un tel ministre doit démissionner ou dans le cas contraire, ceux qui l’ont nommé doivent le chasser du gouvernement. Sinon c’est nous les parents qui allons le faire partir. On n’a pas le choix car l’avenir de nos enfants n’est pas un SOUS-AVENIR. Que Dieu nous sauve, amen

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 09:02, par guebara
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Je pense que les enseignants sont dans leur droit.ils vivent dans des conditions de travail déplorables.allez y constater dans les villages : problème de logement, de route, d’eau surpeuplement des classes et j’en passe. au pire je connais des jeunes professeurs recrutés sous le projet PEJN version 2016 qui ont mis trois jours de retard pour aller toucher leur allocation (100 000fcfa) à ziniaré sont allés trouver qu’ils ont rapatrié leur argent au trésor public à ouagadougou alors que leur dossier du même cas de 2016 traine toujours à la DSERFIG. est ce un réseau de mafia qui détourne l’argent des enfants ? peut être que le ministre n’est même pas au courant de ces pratiques. comment pouvez vous informer des gens sur la base des sms connaissant la qualité des réseaux mobiles surtout en milieu rural sur la disponibilité des allocations. conséquence beaucoup sont démotivés et le bilan sera catastrophique au bout des trois années de contrat car il ne va même pas rester plus du 1/3. webmaster laisser passer

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 09:27, par Sage
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Vu que l’UPC connaît les problèmes posés par les enseignants, que propose-t-elle concrètement pour une sortie de crise ? En effet, chacun peut avoir une interprétation de "dialogue franc". Je crois qu’il faut proposer concrètement quitte à ce que les gens soient d’accord ou pas avec vous ; plutôt que d’attendre de voir ce que les uns et les autres font pour critiquer après.

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2017 à 12:01, par SAVADOGO
      En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

      Monsieur SAGE,
      Vous savez que c’est tout un budget qu’il faut mettre en place pour répondre favorablement à ces doléances. L’UPC n’étant pas aux affaires, vous pensez que si ce parti propose de débloquer d’énormes sommes d’argent pour résoudre le problème, l’Etat va effectivement le faire ? . Comprenez que c’est difficile de faire des propositions sans parler du "gombo" alors que c’est là le vrai problème

      Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 10:07, par Champi mérite
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Je crois la solution oui c’est de dialoguer certes,mais upc parmis eux y a de nombreux cadres

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 10:42, par l’homme
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    je conseille au ministre de l’éducation de revoir son programme PEJN ( programme insertion des jeune diplômés dans le corps des professeurs des collèges. quelqu’un qui enseigne durant tout le mois et qui reçoit l’sms trois jours après. il se rend à ziniaré pour toucher son allocation (100 000f) et on lui dit que c’est reparti au trésor a ouaga. après rien. beaucoup on leur argent au MENA et ceux qui sont entrain de voler l’argent de ses jeunes ça va fini par les rattraper. il faudra organiser une session de rattrapage de payement même pour les arriérés de 2016.
    sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 13:48, par ILboudo
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Ils


    ont raision ces enseignants.ce sont eux qui ont forme’les magistrats,les policiers,les infirmiers,les financiers qui ont tous eu de bonnes reponses et qui pie’tinent maintenant le pere commun qui est l’enseignant.
    Constatons:l’enseignement est devenu un dernier recour au jeunes pretendants de travail ;c’est quant on sait plus ou` aller qu’on rtombe Dan’s l’enseignement.tout cela parce que les educateur sont delaisses par nos decideurs.donc le gouvernement devrait avant tout motiver les enseignants pour que desormais l’enseignement devient le corps le plus envie’.pays de reference:Allemagne.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 14:47, par Kpièrou
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Dans toute cette affaire, rira bien qui rira le dernier. Toute cette situation me rappelle ce que dénonçait le secrétaire de l’Union Africaine face aux situations de misères et des tragédies qui se vivent dans les pays africains alors que les dirigeants africains ne disent mot et ne font rien avec leurs fortunes dans les banques étrangères alors que ce sont d’autres responsables hors d’Afrique qui viennent au secours.
    Dans le cas présent, aucun des gouvernants (à part le récent cas du président de l’Assemblée Nationale), ne propose une partie de sa fortune pour venir en aide même si c’est pour pour quelques temps. Si le traitement des gouvernants est le même que celui des précédents , il y a un réel problème et le gouvernement ne donne pas des signes visibles de résolution du problème.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 14:51, par Gomera
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Chers amis certains d’entre vous raisonnent comme si l’UPC est au pouvoir. Quand ce Parti se tait vous dites c’est vous les mêmes qui dites qu’il ne fait rien quand il parle vous dites encore qu’il est "opportuniste, hypocrite etc..."
    Nos amis du MPP vous êtes bien allergiques aux critiques de l’UPC comme l’était déjà le CDP encore que là il n’a même pas critiqué il dit seulement "asseyez vous et discuter". De gré ou de force vous finirez par discuter avec les syndicats

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 15:18, par Hayi
    En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

    Dans tout ça je ne vois aucune proposition concrète pour la resolution de cette crise. J’ai eu l’occasion de parcourir la plate-forme revendicative. Aucun gouvernement burkinabé ne peut satisfaire une telle plateforme pour la simple raison qu’elle est imprécise et surtout non chiffrée. J’invite tous ceux qui se sentent concernés par la question à lire attentivement la plateforme revendicative en question avantage de spéculer sur les solutions éventuelles. Les partenaires sociaux doivent à mon avis, mieux travailler leurs plateformes et faire des propositions chiffrées, réalistes et réalisables connaissant les moyens de l’Etat dont, du reste, ils sont partie intégrante. Quand on revendique quelque chose on doit en toute responsabilité en connaître le coût estimatif et dans l’esprit d’une dialogue social disposer d’un plan concret de solutionnement. La grève n’est pas une solution.

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2017 à 21:49, par SOUL
      En réponse à : Crise du système éducatif : L’UPC appelle à un dialogue franc

      Vous n’étiez pas dans ce pays ou quoi ? Quand les finances, la magistrature, la santé ont fait grève, aviez vous vu une plateforme chiffrée. C’est vos amis du gouvernement qui sont irresponsables. Demandez leur combien ils ont ajouté à ces corps et quand vous aurez ces chiffres, vous les publiez et nous pourrons discuter ; pcq vous n’êtes pas du tout conséquent envers vous-même. Il a fallu combien de grèves avant que vous sortiez vos théories marquées par la partialité. Ce que vous dites doit être valable pour tout le monde, mais vos amis du gouvernement même n’ont pas été responsables pour comprendre cela. Même si c’est l’UPC qui a écrit l’article sachez que le problème dépasse le cadre de partis politiques, donc faite attention à vos arguments et surtout à vos mots qui se retournent contre vous.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés