Ciné droit Libre 2017 : L’indépendant rend hommage à Norbert et Augustine Zongo

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • mardi 12 décembre 2017 à 20h04min

Trois jours après son ouverture officielle, la 13ème édition du festival Ciné droit libre qui refermera ses portes le 16 décembre prochain, semble déjà tenir ses promesses. Ce mardi 12 décembre 2017, le comité d’organisation a marqué un arrêt pour faire le point des activités et dérouler le reste du programme.

Ciné droit Libre 2017 : L’indépendant rend hommage à Norbert et Augustine Zongo

Pour cette 13ème édition de Ciné droit libre, Abdoulaye Diallo, le coordonnateur du festival confie : « Ce sont les trois premiers jours qui nous inquiétaient le plus ». En effet, avec une cérémonie d’ouverture marquée par la commémoration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Burkina, il y avait de quoi s’interroger sur l’engouement du public. Mais finalement, dit –il : « Ce fut une satisfaction. Ce fut un carton plein pour les trois premiers jours de Ciné droit libre. Toutes ces activités pour lesquelles on avait de l’appréhension, ont finalement eu une adhésion ».

Ainsi, de ces trois premières journées, on retiendra que les activités, notamment la célébration de la journée internationale des droits de l’homme le 10 décembre dernier, les projections de films à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) et dans les zones non loties, ou encore le spectacle de KPG à l’université de Ouagadougou, ont été un succès « Le public était présent et nous sommes très contents » a-t-il signifié.

Un numéro spécial pour célébrer Norbert Zongo et sa mère

Dix-neuf ans après l’assassinat du journaliste d’investigation, la 13ème édition de Ciné droit libre veut commémorer cette journée du 13 décembre de façon particulière. Selon Abdoulaye Diallo, après l’opération « coup de moins » de l’année dernière, le comité d’organisation a voulu développer d’autres moyens de lutte. C’est ainsi que cette journée sera célébrée sous la symbolique de l’œuvre journalistique. A cet effet, un numéro spécial de l’indépendant a été mis à la disposition du public, au prix symbolique de 200 francs CFA. Composé du tout premier (1993) et du dernier article d’Henri Sebgo, ce numéro est ponctué par une série de témoignages d’amis et de cette nouvelle génération de journalistes qui ont hérité de la plume Norbert Zongo.

« C’est aussi l’occasion pour nous de collecter quelques ressources pour les funérailles de la mère de Norbert Zongo » a indiqué Luc Damiba, membre du comité d’organisation. Et Abdoulaye Diallo d’ajouter : ‘’On se dit peut être que notre action va pousser des gens à se dire, pourquoi ne pas relancer L’indépendant. On espère … ».
Toujours au programme de cette journée du 13 décembre, une projection du film Borry Bana, suivie d’une émission spéciale, une reprise des grandes caricatures de Nobert Zongo et une soirée reggae avec le groupe R-light au village du festival.

Une hymne sur la migration

L’une des innovations de cette 13ème édition du festival est la production d’une chanson, pour rendre hommage aux migrants et surtout, pour dénoncer les violations des droits de ces derniers. Placée sous la conduite du rappeur sénégalais, Didier Awadi, par ailleurs coordonnateur de Ciné droit libre Dakar, cette hymne sera réalisée avec le concours d’artistes de la sous-région. « La chanson vise à donner notre point de vue en tant qu’africains vivant dans des zones avec un fort taux de départs vers l’occident » a-t-il noté.

Puis de renchérir : ‘’ On a le devoir de prendre la parole et donner notre vision de la chose. Il s’agit de ne pas rester dans l’émotion ou dans le déni ‘’. Et le rappeur sénégalais de soutenir au sujet de la migration africaine, qu’il ne s’agit pas de déconseiller aux jeunes de tenter l’aventure. ‘’ Je ne dirai jamais à un jeune de ne pas partir, je lui dirai de partir de la meilleure manière, puisque j’ai eu la chance de voyager et de m’enrichir intellectuellement. (…) Les causes sont plus profondes. S’attaquer à ces causes qui sont de l’ordre de la mal gouvernance est beaucoup plus important’’.

Au programme de ce 13ème cadre d’échanges : des expositions, des projections de films, des masters class dans les écoles professionnelles animés par le cinéaste malien Souleymane Cissé, double lauréat de l’Etalon de Yennenga, le traditionnel concours 10 mn pour convaincre. Notons que l’invité spécial de Ciné droit libre 2017 est le footballeur international, Lilian Thuram, auteur de l’ouvrage « Mes étoiles noirs : de Lucy à Barack Obama ». En rappel, Ciné droit libre 2017 est placé sous le thème : « Migrations, loin de chez moi ? ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés