Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

DCPM/MCRP • vendredi 8 décembre 2017 à 00h12min

L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce jeudi 7 décembre 2017. Du compte-rendu du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, on retiendra que :

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

Au ministère en charge de l’Economie, le Conseil a examiné les résultats de l’enquête nationale sur le secteur de l’orpaillage au Burkina Faso. Réalisée au premier trimestre de cette année, cette enquête fait état de plus de 400 sites fonctionnels d’exploitation artisanale ou semi-artisanal de l’or au Burkina.

Et si la production est estimée à 9,5 tonnes, le ministre Dandjinou a indiqué que seulement 2,7 tonnes sont effectivement achetés via les comptoirs officiels. Pour ce faire, le gouvernement a pris des mesures afin de faire face à l’exportation frauduleuse du métal jaune.

Aussi, le Conseil a également ratifié un accord de financement conclu le 14 octobre 2017, entre le Burkina Faso et la Banque islamique du développement(BID) au profit du projet de construction de la centrale électrique de 50 mégawatts à Kossodo à Ouagadougou. La mise en œuvre de laquelle centrale sera effective, rapporte le porte-parole du gouvernement, en décembre 2019.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement est revenu sur les manifestations des élèves qui obstruent le passage sur certains axes routiers. Si le gouvernement reconnait le droit de grève au Burkina Faso, note Rémis Dandjinou, le gouvernement invite les élèves à la retenue et exhorte les acteurs de l’éducation à redoubler d’efforts afin de faire des élèves, des leaders de demain.

Sur la question des échauffourées qui ont eu lieu à l’université de Ouagadougou, son collègue en charge de l’Enseignement supérieur a regretté ce « spectacle désolant » et indiqué que des mesures ont été prises pour que les cours se poursuivent convenablement.

Le premier responsable en charge du département en charge de l’Enseignement supérieur a aussi ajouté que les universités vont activer les conseils de discipline pour statuer sur cet incident.

DCPM/MCRP

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 décembre à 20:16, par free
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

    "50 mégawatts à Kossodo à Ouagadougou" pourquoi pas du solaire, on sais tous que c’est pendant la journée que la demande est forte. cette centrale thermique ne vas apporter que des dépenses supplémentaire.
    je prefère 25 Megawatts d’energie sous centrale système solaire que 50Megawatts sous centrale thermique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 20:55, par Salif
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

    Vous avez raison. Si vous connaissiez l’ANEB avant d’être ministres vous n’aliez pas tenir des propos hasardeux comme sa !
    Ou bien c’est le pouvoir qui vous rend aveugle. En 2008 sa été le cas et on a envoyé la sécurité sur le campus . vous vous étés renseigné comment cette sécurité a quitté le campus ?

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre à 08:52, par Omer
      En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

      L’ANEB n’est pas plus grand que l’État. Je sais pas comment la sécurité a quitté le campus en 2008 mais je me rappelle de 2000 où le gouvernement a décrété une année blanche, fermé l’université, les cités et les RU. J’ai vu alors des étudiants qui faisaient le malin sur la qualité de la nourriture acheté a 100f avec dessert, des chambre payé a 4000f avec électricité et eau incluses devenir des sdf et se nourrissant avec benga vendu dans la rue a 100f avec une qualité douteuse. Certains étaient meme devenus des mendiants. Tant que les étudiants continueront à ne pas payer des frais de scolarités, les politiciens et syndicalistes cachés continueront de les manipuler allègrement. Le parti au pouvoir d’un coté, l’opposition et le syndicat de l’autre sont tous coupables.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre à 10:54, par YONLI Aminata
      En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

      bonjour attention ne me langer pas les choix.le cas de 2008 est très différent de ce cas. Leurs comportements montrent traduisent tout. ANEB est la pour défendre les intérêts de tous les étudiants mais pas des militants seulement. Nul n’est au déçu de la loi. le campus est un lieu par excellence d’acquisition de savoir et c’est ce campus que j’ai connu. Arrêtez de nous mettre la honte

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre à 01:53, par Wai
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

    Il faut bien mettre l’accent sur l’éducation, et le reste je pense que ça va se construire.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre à 07:52, par guenani mazou
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

    il faut une refondation de notre Etat.la jeunesse manque de repère et d’ identité.avant de se prononcer sur le comportement des élèves ;chacun doit se poser la question de savoir ce qui il est ;qu’est ce qu’il représente dans la société ;quel deal il défend ;quelle valeur
    il incarne

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre à 08:01, par martial HLPGD
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

    Ce à quoi j’ai assisté hier en direct dans l’enceinte du LTP/AD non loin de Savane FM est inimaginable.
    Une meute de motos (une bonne cinquantaine) sur lesquels des jeunes (tous élèves ?) sont juchés entre en trombe dans l’enceinte de l’établissement. Ils se livrent, dans une épaisse nuée de poussière, à un rodéo qui ne dit pas son nom. Certains d’entre eux tenaient des bâtons, des cordelettes à fouetter, des barres de fer. Ces détraqués fonçaient à près de 80km/h, rasant dangereusement les groupes d’élèves qui étaient là pour les cours. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont pénétré dans une salle de classe et l’ont vidée violemment de ses occupants. Des téléphones portables ont été dérobés/confisqués par la même occasion.
    séance tenante j’ai émis un appel à la gendarmerie pour alerter sans que personne ne décroche.
    Je pense que c’est trop. Cette manifestation sauvage devient un problème de sécurité publique. Je pense que les forces de l’ordre doivent agir avec la plus grande fermeté et trouver la stratégie, comme elles en ont le secret, de prendre ces voyous en tenailles et leur infliger une correction qu’ils n’oublieront pas de toute leur vie.
    Ces comportements ne sont pas ceux d’élèves soucieux de leur avenir, mais de délinquants impénitents. Il faut les traiter comme tel.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre à 08:36, par Le bon
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

    Mr Salif, Mr Maiga n’a jamais été secrétaire général du club de sociologie, et ne connaît rien de l’ANEB qu’il n’a jamais côtoyée comme militant. Il n’a eu aucune vie de militant au campus. Vous vous savez tout et êtes aux premières loges de la lutte estudiantine.
    Vous, vous trouvez normal, que des étudiants en viennent aux mains, au gourdin et à la machette, en lieu et place du débat d’idées. L’agora se serait-il transformé en coliseum ?
    S’il vous plaît, arrêter d’inciter à la violence et allons vers la recherche de solutions pour l’avenir de nos enfants et petits frères.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre à 18:22, par Observateur de la vie socio-politique nationale
    En réponse à : Conseil des ministres : Le gouvernement invite les élèves à la retenue

    Quelles que soient les explications que donne l’ANEB, je ne peux pas supporter de voir des responsables, de cette organisation, poursuivre d’autres étudiants avec des gourdins sur le campus. C’est la délinquance pure, qui ne sied pas du tout au statut d’étudiant. L’ANEB est vraiment tombée. Il fut un moment où un simple militant de l’ANEB forçait l’admiration des autres étudiants par la force de ses idées et sa culture politique et générale. L’ANEB d’aujourd’hui est bien triste et c’est fort dommage....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés