Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

Déclaration de l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC sur visite du Président Français Emmanuel macron à l’université Joseph KI-ZERBO le 28 novembre 2017 • vendredi 1er décembre 2017 à 20h42min

Du 27 au 29 novembre 2017, le président français Emmanuel MACRON a effectué une visite officielle au Burkina Faso au cours de laquelle il s’est adressé à la jeunesse africaine à travers un discours prononcé à l’Université Joseph KI-ZERBO, le mardi 28 novembre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

Il convient de rappeler que le choix du Burkina Faso par le Président français pour donner sa vision des nouvelles relations entre l’Afrique et la France n’est pas le fruit du hasard. Ce choix a été inspiré par la conscience politique hautement élevée dont la jeunesse burkinabè a fait preuve lors de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué de septembre 2015. Le Burina Faso a été choisi car sa jeunesse, qui est perçue comme un exemple de détermination et de combativité, jouit d’une bonne réputation auprès de l’opinion internationale.

Le discours du Président MACRON à l’université Joseph KI-ZERBO, le temple du savoir, devait déboucher sur des échanges fructueux et constructifs entre le Président français et les étudiants burkinabè. Les étudiants burkinabè, dans leurs interventions, devaient faire montre d’une maîtrise des questions abordées, et faire ressortir les attentes de la jeunesse burkinabè et celle africaine vis-à-vis de la France.

Cette occasion qui devait servir à rehausser davantage l’image de la jeunesse burkinabè a donné lieu à un spectacle très pitoyable. En effet, il nous a été donné de constater que la quasi-totalité des jeunes qui occupaient l’amphi n’étaient pas des étudiants. L’amphi était peuplé de maçons, de commerçants et d’autres particuliers militants du MPP envoyés sur place pour applaudir au moindre mot, rire au moindre geste et relayer des selfies sur facebook. C’est le résultat catastrophique d’une misérable opération de récupération politique.

La jeunesse de l’Union Nationale pour le Progrès et le Changement (UPC) tient le gouvernement et le parti au pouvoir (MPP) pour responsable de ce que nous pouvons qualifier de « débâcle de l’amphi libyen ». Notre gouvernement, par crainte d’un mouvement d’humeur des associations estudiantines et autres organisations de la société civile pendant la visite d’Emmanuel MACRON, a sélectionné des jeunes dociles pour s’adresser au Président français.Ce groupe de militants et autres béni-oui-oui du MPP a tout simplement terni l’image de notre pays.La démarche du gouvernement visant à occulter son impopularité auprès des étudiants a produit l’effet inverse en mettant à nue le tâtonnement du régime. Ce, sous les yeux du chef de l’Etat, Roch Marc Christian KABORE, qui n’a pu s’empêcher de s’éclipser un instant pour essuyer la sueur de honte.

C’est ici lieu de pointer la responsabilité personnelle du chef de l’Etat dans ce qui s’est passé, car personne ne peut croire que cette opération du MPP se soit déroulée à son insu. De fait, elle a été préparée et exécutée par son entourage immédiat en liaison avec la direction politique du MPP. D’ailleurs tout le monde aura noté que notre Président s’est impliqué très personnellement dans la préparation de cette visite, y compris en vérifiant par lui-même certains détails pratiques, comme l’état de l’amphi quelques jours avant la visite. Au passage, cette séquence a laissé les burkinabè pantois : est-ce vraiment le rôle d’un chef d’Etat que de s’occuper de ce genre de choses ? A quoi servent les collaborateurs ? Soit il ne leur fait plus confiance, soit il est gagné par l’oisiveté !

L’Union nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) tient à attirer l’attention de l’opinion nationale sur le fait que les étudiants burkinabè ne doivent pas être tenus pour responsables de ce de qui s’est passé à l’amphi libyen. Les universités du Burkina Faso font partie des meilleures dans la sous-région, malgré les conditions drastiques dans lesquelles travaillent les étudiants et les enseignants. Au Burkina, il existe bel et bien des étudiants doués et cultivés, capables de tenir tête à n’importe quel président au cours d’un débat. Le niveau intellectuel de ceux qui ont adressé des questions au Président français ne sauraient refléter celui de la majorité des étudiants burkinabè.

De par sa proximité avec le monde estudiantin, l’UNJ/UPC sait que les étudiants burkinabè en grande majorité sont méritants. Elle dénonce le mépris du MPP envers le monde de l’éducation. Alassane Bala SAKANDE, Président de l’Assemblée nationale, est la parfaite illustration de ce mépris, lui qui affirme fièrement avoir ses enfants dans des universités à l’extérieur, loin de la misère des enfants du peuple.
L’UNJ/UPC réaffirme sa solidarité à l’endroit des étudiants, de leurs enseignants tout à fait dévoués, ainsi qu’à l’administration scolaire, dans tous leurs combats visant de meilleures conditions d’études et de travail.

Ouagadougou, le 1er décembre 2017
Pour l’Union nationale des Jeunes de l’UPC,
Le secrétaire chargé de couches sociales professionnelles
Eric Stéphane Palingwendé ZONGO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er décembre à 21:13, par Anonymous
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    UPC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!. Quittez dans la critique négative de tout. Je ne sais pas combien de maçons et commerçants il y’avait dans la salle mais à l’évidence la jeune étudiante en droit venue de bobo sur laquelle la RTB a refait un élément ce 01 décembre ne l’était pas. Avec UPC tout est négatif au Burkina. A ce rythme le pays lui-même deviendra négatif avec vous. un peu de quand même à la fin. Et puis être jeune maçon ne veut pas dire être ignare.

    Répondre à ce message

    • Le 2 décembre à 15:07, par Jean Jacques
      En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

      Monsieur de l’UPC,

      Il ne faut pas tomber dans la démagogie. Une bonne critique voudrait que :
      - Les organisateurs de cette rencontre aient pris le soin de choisir des étudiants qui devaient poser les questions soient éloquents et intelligents (comme la jeune fille venue de bobo) et que les thématiques soient bien choisis et étudiés.
      - De faire une analyse profonde de l’enseignement dans nos écoles car le niveau est trop bas. Des promoteurs qui créent des Universités et Écoles supérieures en dessus des maquis et boutiques, cela doit cesser et l’État doit avoir un regard là dessus.
      - D’inculquer à notre jeunesse, le sens du travail bien fait que de les politiser. Une partie de notre jeunesse actuelle est dans les revendications, les grèves qui ne finissent pas, les achats des notes à l’école, certaines filles qui se donnent aux professeurs pour avoir des meilleures notes !! Voilà en quoi nous assistons avec impuissance.
      Les critiques constructives devraient plutot s’orienter vers là bas.

      A quelque chose malheur est bon. Je pensais être le seul à avoir mal dormi, le jour du passage de Macron à l’Université et après discussions avec les uns et les autres, je ne suis pas le seul ! Donc il faut un sursaut national pour corriger tout ce qui ne va pas dans nos écoles.

      Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 21:29, par Abcd
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    lol. Les comédiens de UPC comme d’habitude.. Un parti qui s’oppose à tout . Vraiment hein .

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 21:39, par Verité
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    La figure de personne n’a été versée par terre ! Le passage du Président MACRON a surtout été bénéfique à tous. Soyez positif et voyez les choses en face !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 21:48, par ridiculos !
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    L’UPC parle d’étudiants MPP ou autres. Mais, vous êtes ridicules. Le niveau des étudiants est très bas et ce n’est pas affaire de parti. Et, je refuse que vous osiez dire que la majorité des étudiants sont méritants ! Non, les chiffres sont têtus mais disent le contraire car le taux de réussite au BAC est de combien ? Combien d’employeurs sont dégoutés par le niveau des Bac + 5 de cette université car ne savent rien faire ? Maintenant, que les étudiants souffrent pour étudier correctement, je suis d’accord. Maintenant, votre déclaration est aussi ridicule que les questions des étudiants devant Macron par manque d’analyse et hauteur de vue.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 21:57, par Africa
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Mmes et Mrs de l’Union des jeunes UPC, soyez sérieux. Ce n’est pas au moment où le pays est sous le choc de la débâcle infligée par la non maîtrise des sujets par une frange de sa jeunesse universitaire, que vous allez étaler d’autres inepties tout aussi humiliantes pour vous mêmes dans un jeu de politique politicienne alors qu’il faut plutôt mener la réflexion pour changer la donne. Ce n’est pas responsable.
    Pensez-vous que les maçons, commerçants et autres sont si méprisables et si analphabètes pour mériter d’accéder à un amphithéâtre ? Alors que le signataire de votre déclaration se prétend être celui-là même chargé des couches sociales professionnelles de votre parti, vous osez aller si loin dans les préjugés ? C’est tout simplement minable.
    Les étudiants qui ont pris la parole se sont tous présentés en indiquant leur centre de formation universitaire. Ils se sont assumés. Selon vous, y avait-il des maçons ou commerçants déguisés parmi eux ? Sinon, pourquoi attribuer les faiblesses constatées à ce valeureux corps de métier ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 22:03, par idi
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Mon cher ami, opposition rime avec gros mensonge ? je pense que ça ne devait pas faire de débat de politiciens, à moins que vous n’ayez autre chose à faire.
    Tout le monde sait que c’est l’ONG Diaokonia qui est active dans la société civile qui a géré cette question, c’est clair ! fallait s’inscrire en ligne. C’est vrai que si Diakonia allait recommencer elle allait corriger les ratés. Pour la sortie de Rock, ça aussi c’est clair, il est allé aux toilettes, ce qui est bien naturel !
    En fait je crois qu’ils avaient peur que l’ANEB et autres qui voulaient manifester ne perturbent les rencontres, c’est compréhensible. Laissons ça et passons à autre chose SVP !
    Sinon, les français sont mieux placés pour savoir que nos étudiants sont des bosseurs(anecdote : Un de nos prof au Campus nous disaient qu’il fût une année où ils ont envoyé leurs étudiants en France pour le cycle d’ingénieur dans une grande école avec plusieurs autres nationalités, et qu’à la fin de l’année, parmi les 5 envoyés, les 3 premiers étaient BURKINABE ! L’école les a écrit pour les féliciter ! ).Ces cas sont nombreux.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 22:07, par Amigos
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Continuez seulement à avancer tête baissée en défendant l’indéfendable et en politisant ce qui vous honore pas, jeunes de l’UPC .

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 01:02, par Romuald
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Vous du MPP, continuez à défendre l’indéfendable, votre réveil sera douloureux à moins que feigniez ne dormir que d’un seul oeil. C’est vous qui étiez hier au CDP que vous avez défendu becs et ongles et lorsque le bateau a commencé à prendre l’eau, vous êtes partis créer le MPP. Continuez seulement.

    Comment peut-on constater la situation socio-politique catastrophique actuelle de notre pays, situation sur laquelle tous les observateurs de la vie politique sont d’accord (y compris vous mêmes quand on vous prend en privé), et continuer à nier l’évidence :
    - pays mal géré
    - corruption inégalée
    - chômage accru des jeunes
    - chefs mouta-mouta
    - affaire Simon COMPAORE
    - etc

    Quand on écoute les gens parler (toute catégorie confondue), on entend souvent dire que nul ne sait où va le pays, pas même les chefs suprêmes du MPP.

    Rock KABORE est le piètre président que le pays ait connu depuis l’indépendance, de Maurice YAMEOGO à Blaise COMPAORE.

    Par la faute de Rock KABORE, la France a pu prendre sa revanche sur le Burkina Faso après l’humiliation que Thomas Sankara a fait subir à François MITTERRAND le 17 novembre 1986 à Ouagadougou. Après les propos mal placés de MACRON, un autre Président aurait pris la parole pour recadrer la situation et réorienter les débats. Mais hélas !!! Pour ceux qui n’ont pas encore compris, MACRON est venu dans l’intention de venger François MITTERRAND.

    Notre face a été versée par terre. Nous avons eu honte de notre Président. Il faut le dire clairement n’en déplaise aux défenseurs aveugles du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 01:32, par hoba
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Ils ont raisons les jeunes de l’upc. Quand Macron a demandé s’il y’avait des economistes dans la salle, il a été surprs de voir qu’il y’en avait pas. Les commercant avaient les badges pour acceder a la salle.
    Quel dehonneur.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 06:46, par remalia
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Voici un parti qui n’aura jamais le pouvoir au Burkina ,à cause de sa négativité . c’est pourquoi vos députés vous lâchent . l’honnêteté Intellectuelle veut qu’on reconnaisse l’effort de son adversaire . même si on n’aime pas le lièvre , il faut reconnaitre qu’il court plus vite .

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 07:41, par Ka
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Avec un bon discours de Macron pour une réconciliation totale avec son pays et le continent Africain, ‘’’ jeunesse Burkinabé en particulier les jeunes de l’UPC, ‘’’’’ je crois qu’il est temps de passer à autre chose ! Oublions les questions élémentaires comme l’électricité, ou le bafoue ment d’un étudiant qui a oublier sa question, et le mouta- mouta et touma touma de la mademoiselle Traoré. Cette rencontre avec le jeune président Macron était très enrichissante avec l’éclaircissement du dossier Thomas Sankara, l’extradition de François Compaoré, et le Franc CFA ou chaque pays peut se retirer de cette monnaie sans que la France ne fasse aucune pression.

    Avec les sorties comme la jeunesse de l’UPC dont je vois une manipulation derrière, je dis que notre pays avec son histoire de fatalisme gratuite et imaginaire est la cause de tous nos conflits. A moindre d’une petite chose, chacun sort de son petit coin, et met tout sur le compte du fatalisme qui est une doctrine qui exploite l’ignorance des gens et leurs manque de connaissance. Ce manque de connaissance développe le fatalisme hasardeuse dans notre pays comme des sorties sans importances de ces jeunes manipulés, ou des intellectuels donneurs de leçons sur une visite d’un jeune président venu dire aux jeunes Africains de sa génération, ‘’’’que le système impérialiste qu’appliquait la France est bien aboli :’’’’
    Mais voilà que quelques questions élémentaires mal placées de quelques étudiantes et étudiants, le manque de connaissance scientifique en particulier de ceux qui veulent toujours mettre le feu au pays, commencent et se mettent tous dans un fatalisme totale ou un sort prédestiné à faire tomber le Burkina dans une fosse a lion.
    Il est temps que nous pensons a combattre le fatalisme et cultiver le réalisme pour un Burkina qui veut bien avancer, sans s’attarder inutilement sur une visite d’amitié avec deux présidents qui se connaissent en pimentant l’humour dans leur relation cordiale.

    Répondre à ce message

    • Le 2 décembre à 17:39, par thinkagain
      En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

      Macron va finir ses 2 mandats présidentielle et toi ta situation et celle de ton pays seront toujours pareille ou pire. Jr prends le paris. Tu a interret a chercher des solutions endogènes plutot que de compter naïvement sur une l’ extérieure (oligarchie)

      Répondre à ce message

    • Le 4 décembre à 14:30, par Adama TRAORE
      En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

      "... Mais voilà que quelques questions élémentaires mal placées de quelques étudiantes et étudiants, le manque de connaissance scientifique en particulier de ceux qui veulent toujours mettre le feu au pays, commencent et se mettent tous dans un fatalisme totale ou un sort prédestiné à faire tomber le Burkina dans une fosse a lion..."

      Pourquoi c’est tant difficile de comprendre et d’accepter que cette visite dites "d’amitié avec deux présidents qui se connaissent en pimentant l’humour dans leur relation cordiale", a été mal organisé pour ce qui est du passage et de l’adresse à la jeunesse à l’université de Ouagadougou, et par conséquent, a été simplement un échec pour le Burkina faso ? Donc une honte pour nous les Burkinabè, parce que nous avons échoués à ce niveau. Soyons humble et acceptons-le ainsi.

      Les questions destinées à être posées à la suite d’une communication n’ont-ils pas pour objet de permettre de façon générale, une meilleure compréhension de la communication et spécifiquement, de permettre un développement de certains points ou autrement des éclaircissement là ou il est resté des zone d’ombres à mon sens. Si vous êtes d’avis avec cela, vous devez comprendre, que les questions dans leur teneurs devraient être arrêtées pendant le discours et non avant. C’est de là que la chute est venue. Nos autorités avaient une peur bleu d’un fiasco éventuel, et ils ont voulu extirper et écarter la mauvaise graine que pouvais être l’ANEB. Et le résultat est là.

      Quelque soit l’accomplissement des questions de nos 4 pauvres étudiants, elles paraîtraient être de faible niveau. Puisse que la communication du président Macron, avait déjà donné toutes les réponses aux questions pré-arrêtées et même celles prises à la fin dans le public. Par ailleurs, les organisateurs Burkinabè de cette visite, n’ont peut-être pas pris en compte la capacité de la France à suivre et à obtenir des informations sur ce qu’ils mijotaient pour le Président français. Et les français ont certainement pu capter toutes les questions poser sur la plateforme ouvert aux étudiants à cette occasion. Chose, qui à peut-être mieux orienter le discours de leur président.

      Pour évoquer l’objectif de la venue de Macron au Burkina Faso, je reste convaincu que ce n’est absolument pas par amour pour nous. Parce que visiblement, il nous a rien laisser de son passage qui vaille ce déplacement. Seulement, une et une chose rechercher par lui et qu’il ne pouvais obtenir autrement qu’en se déplaçant, et entrer en jonction avec. C’est le niveau d’éveille de conscience de la jeunesse africaine qu’il est venu mesurer à ces deux pôles supérieur (universitaire) et inférieur (primaire) afin de constater ce qu’elle aujourd’hui et ce qu’elle serait dans 15 ans ou 20 ans à venir. C’est là un élément d’appréciation important pour orienter la nouvelle politique africaine de la France. Et pour cela, oui, il a atteint son objectif. J’en suis sûr, il a tout saisis. Ce qui a marché et ce qui n’a pas marché, oui il a compris. Le fait d’insister malgré les circonstances pour prendre des questions supplémentaires à la fin n’est pas vide de sens.

      On me dira ok mais pourquoi le choix du Faso ? Le Faso, parce que tout simplement après le printemps arabe, seule la jeunesse burkinabè en Afrique noir, francophone de surcroît a su mener une révolution du genre printemps de façon inattendu, et jamais orchestrer par l’extérieur. Mieux encore, elle a réussi à faire reculer la main extérieur. Un tel exploit, ne peut arriver, sans faire trembler l’impérialisme et l’amener à bouger de position. C’est vrai, le président Macron à bien voulu convaincre qu’il n’est pas un impérialiste. Mais c’est ainsi depuis les années 60. Forcement cela prendrais fin un jour. Mais aujourd’hui n’est pas l’heure pour ça.

      Merci à tous, comprendra qui veut comprendre !

      Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 08:22, par Idriss
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Il faut arrêter de divertir les gens. Pouvoir et opposition sont dans la même dynamique. Le mouta-mouta. Les questions posées à Macron ont été formulées par les communicateurs de l’ONG Diaokonia. Ce ne sont donc pas des questions des étudiants. Eux, ils devaient tout simplement lire. C’est facile de dire qu’ils sont nuls. Tous ceux qui incriminent les étudiants ne pourront même pas prononcer une phrase devant le Président du Faso seul, à plus forte raison devant deux présidents. Les étudiants n’y sont pour rien, au contraire ils nous ont sauvé la mise car il fallait voir ce qui était effectivement écrit sur les feuilles : la ponctuation faisait défaut.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 08:37, par TUSRI
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    C’est l’écrit d’un groupe de maçons désœuvrés et de commerçants contrebandiers ou quoi ça ? Qu’on ne nous fasse pas croire qu’on compte parmi eux des personnes qui ont un statut d’étudiant !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 09:06, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    - Vous tous qui vous attaquez à la jeunesse UPC, vous êtes de ridicules incultes instrumentalisés par le MPP. Ce sont justement des ignares comme vous qui ont été sélectionnés pour aller honnir le Burkina Faso tout entier dans l’ampli lybien tout en offrant notre président RMCK aux railleries d’un petit président gaulois de Macron. Bande de désoeuvrés ! Vous n’aurez jamais votre compte dans cette vie si à la moindre occasion vous allez baisser vos culottes devant les bonzes du MPP pour une pièce de 500 fcfa. Rien que de bons à rien et de filous toujours saoûls de tchrrr-tchrrr  ! Je ne suis pas UPC ni d’aucun parti d’ailleurs, mais la jeunesse UPC a dit la vérité absolue et on a tous suivi la médiocrité qui nous a été offerte à l’U.O. 1 ce jour par une bande de voleurs transformés en étudiants pour la circonstance ! On a vu la différence entre la vraie étudiante venue de Bobo et cet autre groupuscule de fainéants instrumentalisés pour l’occasion. Je dirai que c’est très bien fait pour le président RMCK, le ministre Alpha Barry et le MPP car en voulant se croire malins, ils ont tout gâté ! C’est bien fait pour eux et je sais qu’à Abidjan le lendemain, ils avaient les têtes basses devant leurs pairs là-bas ! Ces vieilles méthodes du CDP-ancien ne prospèrent plus de nos jours, et justement c’est quand on manque d’inspirations, d’idées et d’initiatives, qu’on fait recours à ce genre de méthodes de filous !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 09:15, par FAB
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Mes chers de l’UPC, soyez constructifs. Ce sont nos enfants qui se sont exprimés et non le MPP. Vous êtes aussi comptables que tout le monde si vous pensez que cet entretien a été un échec.Zeph, ressaisis toi pendant qu’il est temps.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 09:43, par Insurescroquerie
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Diakonia a toujours travaillé pour l’avènement du MPP. Le présimètre n’est qu’un instrument de propagande pour montrer aux yeux du monde qu’il y a la démocratie au BF. Qui sont les animateurs de Diakonia ? Ce sont les mêmes qui ont créé la CODEL pour nous faire avaler l’imposture du MPP en novembre 2017 et ce, en se servant de la notoriété (laissez-moi rire) de certains nécrophages patentés. Ne vous étonnez donc pas des agissements de cette organisation. D’ailleurs d’où viennent les milliards que brasse cette organisation.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 10:03, par LUI
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Qu’est ce que l’UPC veut en fin de compte dans ce pays.D’abord, les étudiants ont refusé l’organisation à l’administration de l’université d’où le recourt à une société privé comme DIAOKONIA .Ensuite ceux qui ont été sélectionnés à leur tour ont refusé d’être encadré par diaokonia.Enfin vos militants étudiants se sont d’emblée opposés à la venue du président français et étaient dehors le jour " j" entrain d’insulter,de brûler les pneus sur le goudron,les drapeau et les tshir shot à l’éfigit des deux présidents.Votre objectif étaient de ternir limage du pays car si cette visite réussi,ha là, ceux sont vos mensonges et calomnies qui tombent dans l’eau.Donc il faut user des méthodes les plus abjects pour contre carrer cette visite.Vous avez manœuvrer dans ce sens et vous avez échoué lamentablement.Et pour cacher votre honte vous pondez des communiqués pour défendre l’indéfendable.Honte à vous ; vous resterez à jamais les damnés de cette république.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 11:06, par Aemed
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    C’est plutôt vous les étudiants qui ont versé la honte sur notre pays parceque nous avions constaté que vous n’êtes pas préparés pour une relève. Manque de préparation. Le seul qui vous importe est de sortir dans les rues et comme conséquence la casse

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 14:30, par Dedegueba Sanon
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Le passage du "jeune" Macron, chez nous n’a certainement pas été "TOUT NÉGATIF ", convenons- en. Ouaga fut à l’occasion la capitale de toute la franconie.
    Bien sûr, les étudiants, où l’échantillon d’étudiants, peut-être non représentatif ( et encore ?) du campus de Ouaga, a raté une tribune francophone africaine(voir mondiale) en or, en étant plus que médiocre.
    Comme l’avait dit Melegué, c’était juste une "opération de communication" du président français. Il est toujours en campagne le français. On se sent d’autant plus humilié qu’on avait accordé une trop grande importance à ce discours.Moi je ne me sens aucunement outré, ni par la nullité endemique des étudiants, ni par l’insolance du petit.
    Quel politicien, ici comme ailleurs ne fait pas " hoba hoba " ?
    Maintenant que l’UPC, bondisse sur l’occasion pour "allumer" le MPP, est de bonne guerre(politique). Mais c’est entre partis politiques, car ils sont tous issus de la même matrice.
    MPP, CDP(du temps de Koro, et CDP actuel ) NAFA, ADF RDA, UPC etc...je ne vois pas qui parmi ces partis ne doivent pas à Blaise. Cessez donc de nous entuber.
    Moi je rêve d’un Macron made in Burkina", c’est à dire un homme politique jeune et non compromis par une quelconque affaire de crime de sang ou économique.
    Car nos dirigeants politiques actuels ??? Hum ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 16:23, par Alexio
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Des vauriens politiques qui passsent tout leur dans la critique qui nous progresse a rien. Ta dignite pour l acquerir det ton patron dans une entreprise, s est de lui prouver ta capacite , ta competance qui ne pourra jamais advenir aux reves de ton patron de te licencier. Parce que tu ou vous etes lelement naturel de son futur. La meme Equation dans le Foot. Le pilleir de l equipe ne peut pas etre substituer au jour voulu duchef de l entreperise sans tenir en compte les deboires qui y sont assujettis. C est le cas de la France d aujourhui avec l Afrique. Ils savent destin est commun par langue, cette jeunesse francaise qui abriser les chaines de la colonisation pour faire face ala fair-play cooperationel. En rejetant tout comlexe d inferiorite du passe. d une relation d egale a egale pour les senses de notre histoire avec la France vise versa.

    NOus crions toujours au loup par le biais de la manipulation politicienne de certains de nos politicards sans vision pour notre pays.

    En nous drenant toujours les energies negatives de leur pensee absolete sur le moderne de notre vie. Le Burkina Faso malgre sa pauvret a etonner et se fait adminer non pas seulement les f\Francais mais toute l Europe progressiste et defenseuuse des droit humains. Sans que nous nous somme alienes. Car nous le savons entre nous notre collectif destin. Malgre nos bas et nos hauts. Voila pourquoi le Burkina Faso est un cas exceptionnel.

    Cessons nos mauvaise habitutes politiciennes, et mettons nous devant nos Challenges acourt ,a moyen et a long-terme pour une socviet meilleur pour tous. Ou le pauvre est valorise par son courage du quotidien. Ou le riche egalement ne s est pas dormi pour le devenir. Car c est une histoire de choix. Sinon OUmarou Kanazoe dans ses reves Sucres ne pouvait penser qu un jour , il pouvait emboucher des Blancs comme des noirs sans discriminations d aucune sorte. C est cela l integrite burkinabe.

    TOURNONS LA PAGE MAINTENANT, ET SUIVEZ L ESPRIT DE THOMAS SANKARA . a LA LETTRE. TOUT RENTRERA EN ODRE. LIBEREZ VOUS DE VOS PETITESSES CAR LA VIE DE CHANCUN DE NOUS EST LIMITEE POUR FAIRE BIEN ANOTRE BIEN CHERE PATRIE. J AI HONTE DE MA PERSONNE, CAR JE SUIS UN EGOISTE QUI PENSE SEULEMENT A PERSONNE. ALORS AUX CONFIN DU BURKINA FASO NOS ENFANT VONT AL ECOLE SOUS PAILLOTE SANS QUE JE N AI MOYEN D ERADIQUER CE MANQUEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 19:26, par Marc
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    J’approuve cette déclaration même si j’admet que c’est de la récupération. Je crois qu’on aurait pu trouvé des étudiants qui maîtrisent ces questions. Et en terme de légitimité et de représentativité on devait donner la parole aux associations estudiantines telles que l’ANEB

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 20:39, par MAXWELL
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    J’invite les jeunes de l’UPC à se prononcer sur le contenu du discours de Macron et critiquer les aspects de la visite du Président français qui leur semblent négatifs pour notre pays. Ce qui permettrait pour d’autres visites de rectifier le tir.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 22:53, par wend yacida
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Salut à tous.ici on a besoin de prendre parti ou pas car rien ne va dans ce beau pays de
    Thom Sank.et comme le dit un adage :"il ne faut chercher des poux sur une tête rasée" donc il y’a problème,ensemble cherchons des solutions en lieu et place de se jetter des flèches...
    Asseyons nous,refléchissons et discutons et ça finira par aller.
    Que le bon Dieu bénisse l’Afrique et plus le Burkina Faso...
    . La Patrie ou La Mort nous Vaincrons...
    . Vive le Burkina,vive ses filles et fils...

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre à 15:59, par Théodore
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Éternels plaignants de l’UPC, vous qui passez le temps à voir la paille dans les yeux d’autrui et non la poudre dans les vôtres ! Vous n’avez pas assez de preuves établies que les gaffes estudiantines constatées lors du discours du président MACRON sont le fait du MPP. On a vu l’hostilité de mouvements estudiantins dont, l’ANEB, l’UGEB, proches du MBDHP et de l’opposition, ont fait acte dans la perspective de la visite du président français au Burkina. Reconnaissez que l’UPC a viré des voies républicaines, pour inscrire ses actions politiques dans la délation, l’intolérance depuis les menaces verbales et physiques menées par des responsables et militants de l’UPC contre leurs députés frondeurs. Ces comportements, s’ils perdurent, vont contribuer à annihiler la crédibilité de l’UPC. Revenez vite dans la république.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre à 00:20, par Venezuela : Maduro lance une monnaie virtuelle contre le « blocus » américain
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Venezuela : Maduro lance une monnaie virtuelle contre le « blocus » américain
    Par RFI Publié le 04-12-2017 Modifié le 04-12-2017 à 00:07
    media
    Le président vénézuélien Nicolas Maduro, lors de son émission radio et TV hebdomadaire du dimanche, le 3 décembre 2017.
    Miraflores Palace/Handout via REUTERS

    Le président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé ce dimanche 3 décembre la création du « Petro ». Cette monnaie virtuelle sera basée sur les réserves de pétrole du pays, pour lutter contre le « blocus financier » des Etats-Unis.

    Dans son émission télévisée et radiophonique hebdomadaire, Nicolas Maduro a annoncé la mise en place d’un « nouveau système de cryptomonnaie basé sur ses réserves pétrolières ». Son nom : le « Petro ». Une mesure qui permettrait au Venezuela, selon le chef d’Etat, de « progresser en matière de souveraineté monétaire pour procéder à ses transactions financières malgré le blocus financier ».

    Outre le pétrole – dont le Venezuela détient les réserves les plus importantes de la planète – cette nouvelle monnaie virtuelle sera basée sur le gaz, les stocks d’or et de diamants, a indiqué le président. « Cela nous permettra d’avancer vers de nouvelles formes de financement international pour le développement économique et social du pays », a déclaré le président vénézuélien.

    Dettes et pénuries

    Mis en difficulté par la chute des cours du pétrole, dont il tire 96% de ses devises, sanctionné par les agences de notation, le pays est acculé à restructurer une dette extérieure estimée à environ 150 milliards de dollars par certains experts, alors que sa population souffre déjà de graves pénuries d’aliments et de médicaments, faute d’argent pour les importer.

    Le Venezuela et la compagnie pétrolière d’Etat PDVSA sont déjà considérés comme étant en défaut de paiement partiel par plusieurs agences de notation. Face à cela, Caracas accuse Washington de « persécution financière », après les nouvelles sanctions économiques imposées fin août par Donald Trump.

    (Avec AFP)

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre à 16:20, par Levéridique
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Vs de l’UPC vous n’avez jamais rien à proposer, vous n’avez pas d’inspiration si c’est pas profiter des occasions pour prendre chaque fois les mauvais côtés pour chanter le mauvais nom du parti au pouvoir. Ca c’est une affaire national. MACRON n’est pas venu pour le MPP. S’il y a un bénéfice de sa visite, c’est le Burkina qui gagne. De toutes les façons passez votre temps à saboter seulement, eux ils ont pu grimper et atteindre le sommet. Vous aussi, faites un effort pour gouverner un jour et les battre et vous faire applaudir. Mais quelqu’un qui est conscient ne vous applaudira jamais. Tout le monde sait que c’est la rivalité qui vous rend fou. Vous pouvez dire que parmi les étudiant il n’y a pas vos enfants dedans. Cessez votre enfantillage et soyez sages.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre à 22:26, par ZAMPALIGRE
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Le pouvoir MPP est composé de trois composantes dont la partie politique, la partie militaire et la partie civile. Le DIAKONIA qui était chargé de l’organisation du《débâcle de l’amphi lybien n’est rien d’autre que l’aile civile du MPP. Le travail effectué par le DIAKONIA était tout simplement un échec. Pourquoi pour un événement d’une telle envergure on se permet de faire les choses à la va t’assoir comme ils l’ont fait. Sur quel critère le choix des étudiants devant posé des questions à été fait ? Reconnaissent tout simplement que le choix a été politique. Il existe pljsieurs associations des etudiants sue le campus et aucune n’a ete associé à cette bisite du president français. C’est à dire qu’on a décidé de sélectionner des étudiants lèche-botes aux détriments des vrais pour n’est pas indisposer le président MACARON. Comme ce le ne suffisait pas, ce sont des maçons que DIAKONIA fait passer pour des étudiants. Quand un pays est dirigé par des amateurs, va ne fait que donner cette honte que nous avons subi.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre à 09:11, par Maçon
    En réponse à : Macron face aux étudiants : « Le MPP a versé la figure du Burkina par terre » selon l’Union Nationale des Jeunes de l’UPC

    Zampaligré, tu ne vaut pas un maçon. Ne déverse pas ton aigreur sur une certaine couche

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés