Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mercredi 29 novembre 2017 à 01h28min

Arrivé hier, lundi, à Ouagadougou, le président français Emmanuel Macron s’est rendu ce mardi 28 novembre au Palais de Kosyam où il a été reçu en audience par son homologue, Roch Marc Christian Kaboré. A l’issue d’un tête-à-tête, les deux chefs d’Etats se sont prêtés aux questions des journalistes : affaire Thomas Sankara, extradition de François Compaoré, opérationnalisation du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme, colonisation et esclavage en Libye. La presse n’a rien laissé de côté.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

Avant de mettre le cap sur l’université Pr Joseph Ki-Zerbo où il est attendu pour prononcer son discours sur l’ambition de la France avec l’Afrique, le président Emmanuel Macron s’est rendu chez le président Roch Kaboré où il s’est entretenu avec lui plusieurs sujets d’actualité. A l’issue de leurs audiences, une soixantaine de journalistes attendaient impatients d’aborder des questions qui revenaient depuis peu dans le milieu de la presse.

Première question des documents couverts par le secret-défense nationale dans l’affaire d’assassinat de Thomas Sankara et 11 de ses camarades. « J’ai pris un engagement clair, je peux le rendre public aujourd’hui : ces documents seront déclassifiés pour la justice burkinabè, tous. La justice burkinabè aura accès à tous les documents qui concernent l’affaire de l’assassinat de Thomas Sankara », a annoncé Emmanuel Macron.

L’engagement de Macron

Pour ce qui est l’affaire de l’affaire François Compaoré, interpellé en France le 29 octobre dans le cadre du dossier d’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de trois de ses camarades, le président Macron a rappelé que cette interpellation est le fruit d’une coopération entre la justice française et celle burkinabè, lesquelles sont indépendantes. La justice burkinabè a demandé l’extradition du frère de l’ex-président Blaise Compaoré mis sous contrôle judiciaire et bien qu’il appartienne à la justice française de rendre sa décision, Emmanuel Macron a assuré qu’il fera « tout pour faciliter cette décision ».

« Je ne suis ni dans le déni ni dans la repentance »

« C’est notre histoire commune. Elle a des plis et des replis. Je l’ai toujours assumé. Ce n’est ni la colonisation ni le discours contre la colonisation qui donnera une éducation, un travail à manger, un avenir et de l’espoir à la jeunesse du Burkina Faso comme à celle du reste de l’Afrique », a déclaré Emmanuel Macron. Même si la colonisation est l’une des plus sombres pages de l’histoire de la France, le président français a demandé aux peuples africains de sortir de ce traumatisme du passé et à avoir une relation décomplexée et d’avenir. « Je ne suis ni dans le déni ni dans la repentance. Je suis frappé de voir que ceux qui sont dans la repentance entretiennent le déni des autres. Nous sommes dans un pays où la jeunesse qui est forte n’a jamais connu la colonisation et il faut qu’elle sorte des représentations des ainés qui ne veulent pas sortir de la colonisation. Ceux sont les mêmes qui se tournent vers la France dès qu’il y a un problème, en disant : venez nous sécuriser ici ; ce sont les mêmes, journalistes et politiques, qui disent dès qu’il y a un problème en Afrique : que pensez-vous de ceci ou de cela ; comme si nous étions une puissance coloniale, et puis le jour d’après qui se retournent vers la France en lui disant : que faites-vous ici ? »

Pour ce qui est de l’opérationnalisation du G5, Emmanuel Macron estime qu’elle n’avance pas assez vite. « Il faut que nous passons à la vitesse supérieure (…) quand on fait la guerre il faut des victoires. C’est essentiel et il est indispensable que nous arrivions à gagner cette guerre le plus rapidement possible », a insisté le président français tout en rappelant que l’objectif de cette force est de permettre aux armées africaines d’être maîtres de la région du Sahel afin d’y maintenir une sécurité collective.

L’esclavage et les remèdes français

Pour ce qui est de l’esclavage des migrants africains en Lybie, mis à nue par la chaine américaine CNN, Emmanuel Macron a confié que les choix faits sur la Lybie n’étaient pas forcément les bons. Il a réaffirmé sa volonté d’œuvrer à la stabilisation politique de ce pays en crise depuis la chute et l’assassinat du guide Libyen, Muhamar Kadhafi. « J’ai comme vous été choqué par les images atroces que nous avons vu. La France condamne avec la plus grande force ce qui est un crime contre l’humanité », a laissé entendre le président français. Et de donner les pistes de solutions pour résoudre de manière efficace ce fléau qui passe d’abord par la stabilisation politique du pays.

Tout d’abord, le président français dit avoir pris la décision fin août dernier d’apporter la protection du droit d’asile à tous les ressortissants africains et de travailler en particulier avec le Niger et le Tchad « pour éviter que des hommes et des femmes qui ont droit à l’asile ne courent des risquent à aller passer des mois dans les camps en Lybie ou ne prennent des risques dans la méditerranée ».

Ensuite, l’hôte du président Kaboré a noté l’importance de travailler avec l’Organisation mondiale des migrations (OIM), le Haut-Commissariat des réfugiés et Tripoli pour favoriser le retour dans les pays d’origine des migrants.
Enfin, Emmanuel Macron estime que les réseaux de trafiquants doivent être démantelés de manière résolue. Et il a annoncé que lors du sommet Union africaine/Union européenne à Abidjan, il plaidera pour que les deux institutions s’y attèlent plus efficacement.

« C’est naturel »

La France, à travers la visite d’Emanuel Macron, est-elle la bienvenue en Afrique, au regard des mouvements estudiantins et de l’explosion d’une grenade la nuit dernière à Ouagadougou ? La réponse est affirmative pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui note que l’Afrique est traversée par un certain nombre de pensées politiques. « Cela, je pense n’est pas une nouveauté et cela ne pose pas des raisons de penser qu’il y a des risques particuliers au Burkina vis-à-vis des relations entre la France et le Burkina Faso », a-t-il rassuré.

Pour sa part, Emmanuel Macron a indiqué que la France est en Afrique lorsque celle-ci est menacée dans son intégrité ou sa stabilité tout comme l’Afrique a été du côté de la France quand elle a été attaquée. « C’est naturel », s’est-il exprimé avant de rendre hommage aux soldats français et à ceux africains. Pour lui, les victimes de l’explosion de cette grenade ne sont pas celles d’une réaction à la venue du président français. « Ce sont les victimes du terrorisme et d’un terrorisme mortifère, obscurantiste », a-t-il déclaré. Enfin pour ce qui est des réactions discordantes, il a souligné qu’il s’agit d’une expression plurielle d’une vie démocratique riche »

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 novembre à 16:22, par Amadoum
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Le president Macron a tout dit : on ne peut pas avoir une chose et son contraire !

    Que voulons-nous, l’independance ou la dependance ?
    A travers les debats que nous tenons depuis nos independances nominales, nous Africains n’avons jamais pu trancher sur le choix a faire. Et comme je disais dans un ecrit precendant, l’independance est comme une grossesse ; on est en grossesse ou on n’st pas en grossesse.
    Depuis l’accession du Ghana a l’independance en 1957 des actes ont ete poses et des paroles dites par des leaders Africains dans l’expression de notre independance, mais jusqu’a present, nous sommes toujours a la case depart. En tout cas la confusion est totale !

    Nous semblons reclamer quelque chose dont la definition n’est pas claire, encore moins consensuelle..

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 16:24, par sidpawetta
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Chapeau bas pour Macron. Le niveau intellectuel des poseurs de questions frôle le ridicule. Et ils se sont faits ridiculiser par le petit blanc. En quoi toutes ces questions abordent le discours du blanc ou le présent et l’avenir de l’étudiant.

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 19:36, par Dignitél
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Ça vous apprendra à écarter les braves "petits gars" de l’ANEB, nettement mieux aguerris pour ce genre d’exercice. Dommage !

      Répondre à ce message

      • Le 29 novembre à 09:20, par SAA
        En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

        Tant qu’ils ne comprendront pas qu’ils peuvent aussi revendiquer dans la discipline et la courtoisie, ils seront toujours écarté des grands débat. c’est dommage, mais aux yeux du monde, ce sont des étudiants minables qui étaient face à MACRON. point barrrrrrrrrrrrr.

        Répondre à ce message

      • Le 29 novembre à 13:28, par force de frappe
        En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

        vos "braves petit gas de l’aneb" se sont écarté eux meme. je comprend pas les etudiants : Vous voulez vous exprimez ? ça tombe bien Macron est là pour échanger avec vous. Et lieu de vous preparer (pour l’affronter avec des questions pertinentes) vous preferez inviter les etudiant a une meeting le meme jour comme qoui vous etes parmis les officiels. Ceux qui ont suivi la séance des questions ont vu que visiblement macron etait tres ouvert. Ils n’yavait pas de questions tabou. Alors pourqpui avoir refuser detre en salle ???????? A ce ryhtme personne ne vous suivra dans votre logique qui semble etre la recherche de confrontation. On peut s’exprimer, manifester mais dans la discipline. On le voit dans les pays développés, il ya parfois des manifestation hostile a la venue d’un président. mais cela se fait dans la discipline.

        Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 16:25, par RV
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Si la colonisation a créé du travail et donner à manger aux français. La décolonisation totale et vraie peut donner du travail et à manger aux africains.
    Si les dirigeants africains viennent quémander que la France ne donne rien. L’Afrique vivait avant l’arrivée des esclavagistes et autres colons. La majorité des burkinabé vivent sans l’aide aux développement qui est un circuit d’enrichissement illicite entre donateurs et receveurs sur le dos des peuples.
    Pourquoi ne pas réparer les effets de l’esclavage comme on a réparé les effets de la Soha !?
    Le reste est de la poudre aux yeux puisque les dossiers déclassés peuvent être faux. On vu comme la justice française a démonté Fillon (qui n’aurait pas fait mieux pour l’Afrique) pour faire gagner Macron.
    Macron doit nous respecter et ne pas nous donner des leçons. Tout son argumentaire est faux et une injure pour le Burkina Faso avec la caution de Roch. UDP

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 10:57, par Pascal
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      RV, il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Comment peux tu dire que tout l’argumentaire de Macron est faux ? Par exemple, la déclaration suivante est elle fausse ? " Je ne suis ni dans le déni ni dans la repentance. Je suis frappé de voir que ceux qui sont dans la repentance entretiennent le déni des autres. Nous sommes dans un pays où la jeunesse qui est forte n’a jamais connu la colonisation et il faut qu’elle sorte des représentations des ainés qui ne veulent pas sortir de la colonisation. Ceux sont les mêmes qui se tournent vers la France dès qu’il y a un problème, en disant : venez nous sécuriser ici ; ce sont les mêmes, journalistes et politiques, qui disent dès qu’il y a un problème en Afrique : que pensez-vous de ceci ou de cela ; comme si nous étions une puissance coloniale, et puis le jour d’après qui se retournent vers la France en lui disant : que faites-vous ici ? »". Cette déclaration est elle fausse ? Si non, alors tu ne peux pas dire que TOUT est faux.

      De deux choses, l’une, ou tu nages dans les eaux boueuses de la malhonnêteté intellectuelle, ou tu ne connais pas la signification des mots que tu utilises. Je parle ici, de ce TOUT, que tu as utilisé dans ta conclusion qui le laisse voir.

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 16:25, par sidpawetta
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Chapeau bas pour Macron. Le niveau intellectuel des poseurs de questions frôle le ridicule. Et ils se sont faits ridiculiser par le petit blanc. En quoi toutes ces questions abordent le discours ou le présent et l’avenir de l’étudiant.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 16:55, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Merci au président Macro pour sa visite dans notre chère nation. Naturellement cela nous va tout droit au cœur que le secret défense sur l’affaire Thomas Sankara soit levé une des attentes de la jeunesse Burkinabé.Nous attendons que cela se matérialise sur le terrain.
    Dans le même registre, nous attendons l’extradition de François Compaoré,eux,qui ont cru qu’ils étaient au dessus de la loi et que la justice s’applique aux plus faibles et aux plus pauvres. il nous faut tourner cette page de l’impunité par des procès équitables.Saint Blaise, Saint François, Saint Gilbert, Ange "Djibril,furent-ils puissants,ne peuvent pas indéfiniment se soustraire de la justice. Cette jeunesse africaine ne veut pas de SUPER HOMME ou d’ HOMME INDISPENSABLE(Saint Blaise). En trois ans ; 3 dictateurs du continent se sont noyés à cause de leurs boulimie de pouvoir. Blaise, dans sa chute, a donné le témoin à Yaya Djammeh qui,à son tour, l’a passé à Robert Mugabe.

    Le Brave Peuple veut un homme qui écoute la jeunesse, qui se bat contre le chômage des jeunes. En somme, un homme qui crée de la richesse(développement) pour notre Brave Peuple c’est celui-là dont on a besoin.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 00:13, par SOGOSSIRA de Tuiré
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Sieur Achille de TAPSOBA, vous ressemblez étrangement aux étudiants qui ont versé la figure des universités Burkinabè devant MACRON : à par notre soeur de l’université de Koudougou qui a articulé des mots cohérents et réfléchis, tout le reste n’était que de la médiocrité même un élève de troisième aurait mieux fait. Rien que des slogans toujours des slogans comme au temps des communistes de la pensée unique. Aucune réflexion construite avec un argumentaire.TAPSOBA 90% de vos postes sont les mêmes slogans depuis que vous êtes visibles sur les forums, osez inventer autre chose pour enrichir le forum au lieu de débiter les mêmes mots comme un robot programmé. Vous abrutissez les jeunes qui fréquentent le forum en quête d’enrichissement intellectuel. C’est juste un conseil fraternel.

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 08:47, par SOME
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Mon frère Achille je suis totalement d z ccird il faut surtout rester vigilant il ne suffit de faire des annonces parce qu on savait que l on attendait de pied ferme mais aussi il faut que nos avocats soient perspicaces
      Par contre je ne suis pas d accord quand tu tiens mugabe pour un ditacteur. Ce qui s est passé au Zimbabwe n est qu une lutte entre factions autour de mugabe. La faction ou les compagnons de la lutte de libération ont anticipé sur une faction opportuniste qui allait préparer la route au vendu de sang irai que les occidentaux veulent mettre au pouvoir et redonner les terres aux blancs. Mugabe reste le dernier combattant africains te avec bgagbo. Comprenons ce qui passe pour ne pas nous laisser berner encore
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 13:56, par LeJuré
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Voici quelqu’un qui risque d’être désagréablement surpris du contenu de ces archives.
      Un conseil. N’y comptez pas trop pour dégoupiller quoi que ce soit. On n’en sauras pas plus que ce que nous savons déjà. En tout cas, moi je n’en espère pas. C’est d’ailleurs mieux comme cela car le mythe thomas sankara perdurera à jamais.

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 17:00, par Grace
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    J’aime bien ce petit blanc ! Les réponses sont vraiment censées et franches. C’est nous aujourd’hui qui faisons des pieds et mains pour que la France nous couvre d’une façon ou d’une autre...et c’est nous qui la dénonçons demain. Il faut juste rester conséquent : soit on lui tourne dos et s’assume jusqu’au bout, même dans nos difficultés, ou on accepte son concours aujourd’hui et on arrête de chialer demain quant à une souveraineté quelconque perdue. Avant de se retrouver en France, François COMPAORE était au Burkina, juste à coté de l’UO. Pourquoi ne l’a-t-on jamais inquiété ? Avant d’être en France, François COMPAORE était au BENIN ; a-t-on exercé une quelconque pression sur le président Béninois pour qu’on nous le rende ! Un étudiant, répondant à un journaliste, disait qu’il attendait de Macron qu’il leur donne leur monnaie à eux, pas le CFA. Je l’ai écouté et j’ai failli pleurer. Qu’un ignorant parle ainsi, à la limite...pas un étudiant tout de même ! Si nos chefs d’états Africain ne peuvent pas s’entendre et tourner dos au F CFA, n’emmerdez pas Macron ? Ce n’est pas Macron qui invite nos présidents pilleurs de ressources à ouvrir des comptes bancaires en France ! Faisons le choix de régler nos problèmes déjà entre nous et arrêtons de toujours culpabiliser les autres. "La France accueille 500 étudiants "Burkinabès par an ; combien de militaires Français on a au Burkina ?"... Je comprends maintenant pourquoi la France a choisi ce gars !

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 09:16, par SAA
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      tout simplement merci à toi. Quant c’est claire, c’est claire.

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 10:57, par DAO
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Mon ami tu as tout dit ! mais malheureusement les gens n’aiment pas la vérité ! ce qu’ils aiment c’est de toujours leur donner raison quand ils accusent l’extérieur de tous les maux !
      regardez le niveau politique et intellectuel honteusement bas de la plupart des étudiants qui sont intervenus ! comment peut-on poser nos problème d’électrification à la France ? le FCFA : la France n’est est dans la zone euro ! depuis longtemps Macron a dit que celui qui ne veut pas du FCFA le quitte ! on veut quoi encore ??
      A l’Ecole primaire visitée c’était encore la honte ; ces jeunes sont à l’image de leurs ainés : les enfants demandent à la France des salles de classes ; des tables ; une bibliothèque ; une sale d’informatique.... vraiment... pourquoi pas le petit déjeûner pendant qu’ils y sont !
      Bref Nos jeunes ont donné à Macron le baton pour "nous battre" et il s’en est bien servi

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 13:49, par A qui la faute ?
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Commentaire lucide et objectif.
      1)Aujourd’hui c’est la Chine et les USA qui sont à la mode dans le cœur des burkinabé mais demain on les accusera de tous les maux. Vous verrez qu’ils sont même pires. Personne ne viendra ouvrir des filières professionnelles, construire des centrales, etc. On a de l’argent à faire des fonctionnaires milliardaires alors assumons. En réalité nous préférons mendier et être sous tutelle.
      2)C’est incroyable le niveau intellectuel des étudiants, le niveau de culture, de discipline. C’est honteux ; tous mes amis sénégalais, et autres m’appellent pour me chambrer et ils ont raison.

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 14:08, par LeJuré
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Oui Grace. Notre vrai problème c’est l’ignorance des soit disant plus éclairés que nous.

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 17:19, par Nansamda
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Aider quelqu’un, c’est l’aider à ne plus avoir besoin de vous. Si non c’est de l’assujettissement. L’aide apaise la conscience les donateurs et soulage momentanément les bénéficiaires. Mais elle ne garantit pas l’autonomie à personne.
    La France doit nous aider comme si on était dans la maison du papa et dire que c’est le voisin qui doit nous nourrir.
    Nous passons le temps à crier "quelqu’un a brulé ma maison". Voilà pourquoi nous dormons toujours à la belle étoile. Parce que trois siècles de reproche à l’Europe n’apportent pas de solution à l’Afrique.
    Le bon partenariat Europe-Afrique passera par une révolution des mentalités.
    - On ne tutoies pas celui à qui on demande la charité
    - On ne peut pas imoser des règles celui à qui vous demandez la charité.
    - On baisse la tête devant celui à qui vous demandez la charité.
    Quand les européens viennent faire des affaires en Afrique, ils viennent nous aider.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 18:16, par Alexio
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    La France Macron ne peut pas etre comparer avec l insolence par excellence de celle MRSakorsy le petit Hongrois devenu gaulois par la force des circonstances. Il a mis aux placards l anciene garde malhonnete de la politique francaise en Afrique.

    Quelle honte pour une France qui se vante ala longueur de la journee comme pays des droits de l homme s etait embourber dans politique exploiteuse des peuples demunis pour assurer sa propre croissance, sans assurer et offrir le meme standard aux exploites par le biais de nos dirigeants peureux et vereux, qui fuyaient leurs responsabilites.

    Accuser la France, alors nos Presidents africains sont tous des Francs-Macon au service des interets francais pour preserver leur peau. Cette bande luciferienne de nos elites africaines qui devraient etre mises a\devant les faits accomplis. Et non un President d un autre pays qui aette elu pour servir son peuple. Apres avoir prete serment Emmanuel ne peut pas tromper son peuple come on a l habitude chez en Afrique.

    L evasion fiscale est punie en France par qui que ce soit ton carnet d adresse. Mais en Afrique et plus particuleierement un Direteur de douane qui a pris la main dans le sac veut
    amener l Etat burkinabe en justice. Quel signal ce monsieur veut donner a l opinion publique ? A notre jeunesse ? Bien sur au Burkina Faso avec une bonne adresse et un grand titre en carapasse de tortue vous etes intouchable pour vos malversations financieres.

    Des dirigeants mafiosistes qui connaissent les regles du jeux. Et qui en sait les couloirs de la justice et sa corruption pour les plus forts de la cite.

    Comme le francais l adit tournons la page coloniale vers une Cooperation de gagnant.gagnant. Nous sommes plus francais que les francais par la langue. C est du concret. Des burkinabe maries a des francaises. Vise versa. Notre destin scelle par notre rencontre coloniale. Aujourdhui les temps sont revolus. Le concret sur le terrain nous le dirons dans l avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 18:18, par FGH
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Tant pis pour ceux qui s’excitent toujours contre le colonialisme et le néocolonialisme, dépassés qu’ils sont dans un discours qui n’accroche plus la jeunesse burkinabè. Déclassifier les dossiers touchant à la mort de Sankara, voilà qui ferme le clapet à ces "Rouges" désormais ans repères.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 18:35, par papa
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Feu vert de Macron sur les document classifies´du president Thomas Sankara. Tres bonne nouvelle pourvu que ce ne soit pas des declarations politiciennes pour plaire : Attendons de voir la suite de l´episode .

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 09:26, par Le réaliste
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Avons nous besoin vraiment d’une déclassification de documents en France pour entamer le jugement de ce dossier ? J’estime qu’il faut etre tout simplement REALISTE car ce n’est pas un français qui a tiré ou ordonné le 15 octobre 1987 sur le terrain d’abattre le Président SANKARA. Ces individus sont des burkinabé et connus. Le jugement peut commencer par eux d’abord pour aboutir aux implications éventuelles extérieures. Seul le REALISME nous permettra de rendre justice et ensuite nous pardonner pour un nouveau DEPART pour un BURKINA de demain au lieu de demeurer dans cette incertitude total pour notre cher pays. Merci à tous.

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 18:57, par VIENNE&15
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Sans l’ action, le verbiage n’est rien d’autre que pour faire endormire les consciences... le temps nous en dit tellement sure l’ importance de l’ acte par rapport au vert.
    les actes qui puissent convaincre :
    - Reconaitre officiellement ce que vous(Arabe-Europe-Asie) avez fait de la population noire comme "crime contre l’ humanite". Vous avez reussi et dedomagez le peuple Juif de quelque sorte que ca soit... Je n’ ai rien contre un Juif au contraire, mais juste un example pour dire que nous avons assez...
    Nous en avons assez comme un certain Mr. Barry qui en a assez...
    - d’ un Gouvernement "sans audace" et peut etre meme sans perspective pour une jeunesse consciente qui veut son avenir dans ses propres mains...
    - Assez des soit disants presi qui mettent la "queue entre les jambes" quand les descendants des ex-colons se presentent pour marquer et reafirmer l’ histoire colonial "mais on s’ en fou, point barre !" ... c’ etait un autre monde et le temps a tout effacer... comme dirai l’ autre.
    - 

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:12, par des mots rien ques des mots
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Les français écrivent toujours une nouvelle histoire avec les africains quand ces derniers découvrent le pot aux rose. Alors il en écrivent une nouvelle pour mieux nous entuber de plus belle. Des mots rien que des mots et toujours des mots. Nous ne voulons plus d’histoires mais des actes concrets et plus de paroles.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 20:07, par Kalonji rock
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Les documents que vous allez declassifier seront faux, mais faites les cas même et ont verra la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 20:16, par Sawadogo
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Bonjour mes frère du faso.je suis déçus pour les questions, sauf la demoiselle en burka. Les autres poses des questions comme si ils font de la récitation. Poutant il sont à l’université. Je suis déçus au questionnaire. Ils sont pas à la hauteur. Foutaise

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 22:34, par cedeao
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Etant membre d’un pays de la cedeao et ayant regardé le débat. Je suis atteré par le niveau intellectuel de ces étudiants. C’est pareil dans mon pays. C’est grave. Mais qu’est ce qu’on leur enseigne à l’école pendant une décennie.

      Répondre à ce message

      • Le 29 novembre à 14:44, par LeJuré
        En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

        Vous voulez vraiment savoir ce que l’on a enseigné à nos étudiants durant la dernière décennie ?

        - Cours magistral de contestations ridicules accompagnés de grèves intempestives et technique de piquet de grève motorisé.
        - TD (travaux dirigés) de manifestation dans de rue
        - TP (travaux pratiques) d’incinération de pneus sur le bitume et de courses poursuite avec les unités anti-émeute

        Voilà ce qu’ils ont appris et assimilés ces 10 dernières années.Pendant ce temps, les genre Macron là bossaient monnaie et crédit. Et ce n’est pas étonnant qu’ils maitrisent mieux le FCFA que nous.

        Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 08:03, par Le roi rouge
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Sawadogo, c’est facile de jeter l’opprobe. A lire tes quelques lignes truffées de fautes de grammaire et de conjugaison, je me rends à l’évidence que nous avons encore du chemin et que les causes sont plutôt à rechercher dans notre système éducatif déglingolant. Pourquoi nos écoles rendent t’elles "bête" aujourd’hui pour prêter les mots de l’autre ?

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 22:18, par Le convaincu
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    C’est bien dommage pour le Faso, nous avons étalés nos insuffisantes et nos lacunes aux yeux du monde.
    Nos enseignants doivent faire leur métier d’enseignants et d’éducateurs que de passer tout le temps à bourrer la tête des enfants sur des sujets qui sont loin de la réalité du pays.
    Mort de SANKARA, de Norbert ZONGO, extradition de François, en quoi ces aspects ont à voir avec le bien être du vrai Burkinabè, l’enseignement a perdu son sens, beaucoup d’étudiants de nos jours sont plutôt idéalismes, si bien qu’ils sont coupés de leurs réalités.
    C’est au bout de l’effort collectifs qu’il y a des succès, laissez les morts dormir tranquille et battez vous pour vous affirmer, même si bon Dieu ressuscitait ces hommes qui incarnent vos âmes, c’est sur que c’est vous encore qui allez les tuer une deuxième fois.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 23:16, par oude_17@hotmail.com
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    C’est la faute des organissateurs de la rencontre(entourage de Rock). Ca na pa ete bien organizer et canaliser et on donne la parole aux etudiants nulls , on ne donne pas la parole au president Rock et Macron profite pour faire son show.Rock est entore de gens incompetents:Cest tout !!

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 16:21, par DAO
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      franchement cette visite à l’université, a été très mal préparée ! je suis trop deçu
      ce n’est pas cette jeunesse là en tout cas qui sera la relève ! elle est inculte !
      à l’école primaire visitée les organisateurs pouvaient se contenter de chants ; ballets avec les belles tenues danfani ; c’est tout !
      ils ont tout gâté avec ce message de doléances qui frise la mendicité ! le tout devant notre PF !
      la honte seulement !!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 23:30, par Belem
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Je ne comprends pas ceux qui attendent quelque chose des déclassifications, c’est comme si vous comptiez sur votre propre voleur pour vous éclairer. La France a déclassifié pour le Rwanda, qu’est-ce qu’on a trouvé ? Non seulement c’est pas tous les documents, mais encore certains étaient des falsifications avec pleins de ratures pour les altérer. Et ce n’est pas une pratique propre à la France ni même dans les relations extérieures. Même aux USA, la déclassification annoncée du reste des documents dans l’assassinat du president Kenedy a laissé songeur, parce que Trump a dit que certains étaient trop sensibles, et que donc on ne pouvait pas les rendre publics. Alors même qu’il s’agissait d’informer les Américains, pas un pays étranger. Donc imaginez maintenant quand c’est avec un pays étranger. C’est prendre les gens pour bêtes que de croire qu’on doit compter sur des soi-disant documents français pour savoir ce que la France elle-même a fait ou pas, quand bien même de toute façon beaucoup de choses ne sont pas écrites.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 23:50, par Sidzabda
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Il parait qu’il y a des gens qui se sentent humiliés par les questions des étudiants à Macron. Rien qu’hier il y a eu le débat sur les "docteurs locaux" qui seraient mieux formés que ceux expatriés. Vous voyez, certains de ceux qui sont à l’étranger ont étudié dans les mêmes écoles que Macron, appris la même chose que lui, parfois mieux. Vous dites que vous n’en avez pas besoin. Le problème avec l’intellect c’est que tout le monde se croit compétent même le moins compétent de tous. Allons seulement...

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 06:22, par YIRMOAGA
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Je me demande quelle tête va faire les sieurs journalistes Lingani et Ali Compaoré, défensuers de la famille Compaoré lors du debat de presse de dimanche de 11h à 12h sur BF1 ? Avec cette ouverture, des langues vont............sauf si le pouvoir MPP avec sa justice aux ordres optent pour le Mouta Mouta au lieu Touma Touma comme l’a dit l’autre ? A dimanche pour voir Lingani ou Ali dans leur numéro d’insulte encore et le zèl de Loukman ou de Konsèibo ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 08:42, par ya maam
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Les étudiants recalcitrant qui manifestaient n’allaient pas faire mieux que ceux qui ont posé des questions..Ils avaient tous dans la tête le FCFA, affaire Thomas Sankara, extradition de Francois Compaoré..

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 10:28, par rapou
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Ecoutez bien Macron !!
    Il n’a jamais dit qu’il va "declassifier" ce qu’on appelle "le dossier Thomas Sankara".
    Il a simplement dit qu’il va donner acces aux dossiers non classes "secret defense" ! Si c’est dans ces dossiers "secret defense" qu’il y a ce que vous cherchez, donc vous n’aurez rien !

    Rapou

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 10:50, par ODANO
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    MÊME PAS UNE GERBE DE FLEURS À LA MÉMOIRE DES MARTYRS D’OCTOBRE ET DE SEPTEMBRE 2014. JE SUIS PROFONDÉMENT DÉÇU !

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 10:56, par Ziri-Saya
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Encore une façon de gruger le peuple.
    Arrêtons cette histoire de documents et regardons l’avenir, notre avenir.Osons construire notre avenir, pour notre jeunesse et nous aussi. Aucun document classifié, déclassifié, déterré ou dépoussiéré ne pourra sortir notre jeunesse de la misère noire qu’elle vit au quotidien. Une misère rampante, envahissante, déshumanisante.

    Arrêtons cette facilité de jeter tous nos problèmes sur le dos de la France. Ce pays ami a ses problème à lui. Ceux qu’il faut marquer sérieusement et en continue à la culotte, ce sont nos chefs d’Etats qui manquent de vision, de rigueur dans la gestion des deniers publics. Des fonds engrangés dans la cadre de l’aide au développement disparaissent. Le vol et la gabegie sont aujourd’hui élevés aux premiers rangs de la vertu et la morale.

    Ces présidents, à l’image du nôtre, sont en panne d’initiatives et de courage. Ca se lit souvent sur le visage. Pour un oui ou un non, on demande à la France de nous aider, de voler à notre secours, de faire des choses à notre place. Et nos présidents ? Que font-ils. Ils nous font honte. C’est à ceux-là qu’il faut demander des comptes.

    Des déclarations, des déclarations et rien que des déclarations pendant que chaque jour, des citoyens sont abattus comme des lapins dans une grande partie du pays. Des enseignants, braves serviteurs du pays comme dernièrement à Kaïn dans la Yatenga. Que fait Rock et ses ministres de la défense et celui de la sécurité pour contenir ce phénomène ? J’espère qu’on ne parlera pas encore de forum et séminaire pour ça. Il est temps de revoir la copie, président du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 11:13, par TOURÉ Seydou
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Chapeau a Macron "l"africain" pour louverture des dossiers. Qu’en est il de l’extradition de Francois ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 11:18, par Scofield
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Ok a dit MACRON pour la déclassification des documents sur le dossier Thomas SANKARA.
    J’espère seulement que la justice Burkinabè connait la liste desdits qu’elle réclame. Pour la séance des questions réponses avec les étudiants, je pense que les organisateurs ont vraiment échoué. Je ne sais comment le filtrage a été fait mais il aurait fallu impliquer les associations d’étudiants et j’en suis sûr ; les vraies questions certainement seraient posées. Je pense surtout aux questions liées aux conditions d’études sur le campus. Tout le monde se réclame de SANKARA et agit à l’opposé de ce qu’il fût. Tout le monde tombe ; mais, tout le monde ne reste pas là où il est tombé. Tant que nous allons rendre responsables les autres de nos problèmes, nous allons toujours reculer au lieu d’avancer. SVP, recherchons des solutions et arrêtons de apitoyer sur nos problèmes. Mon frère, ma soeur ; si tu ne veux pas que même ta famille biologique t’oublie tout de suite après ta mort, je pense que tu sais ce que tu dois faire aujourd’hui. Demeurez bénis !

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 12:11, par yerbanga henri joel
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Honte a nos étudiants et hier on à vus que des déchets dans la salle. Ceux qui étaient que l’on pense qu’ils détiennent un peu de matière sont tous les mèmes que leurs collègues dans la salle. Arrêter de nous divertir à travers des siting et autres inutiles puisque nous savions maintenant ce n’est des étudiants facebookers

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 12:20, par Karfolo
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Je demande à notre jeunesse de ne pas rêver car Macron n’est pas venue nous offrir une deuxième indépendance. L’économie française est en perte de vitesse . Avec La nouvelle route de La soie des chinois, Macron doit courir derrière la jeunesse Africaine. Mais ce que ce jeune President Frontal et démagogue n’a pas dit :
    - Les entreprises françaises telles AREVA , BOUYGUES, ORANGE, BOLLORE .... qui continuent de nous piller en achetant 100 fois moins Cher nos matières premières. Cest ce qui explique le contrôle de notre monnaie par le ministère des finances Français via Le trésor de ce pays. Ils veulent contrôler nos routes, nos aéroports, nos ports, nos gares...... c’est pire que l’ancienne formule de La colonisation.
    - Les visas : ce sont des milliards que Les Africains payent à la France pour obtenir le visa . Cest cela qu’on appelle sucer Le sang des pauvres. Si nous devons lever les barrières pour le commerce international ( OMC) , lever les barrières pour avoir le même niveau de démocratie qu’eux ... alors pourquoi nous empêcher de venir librement chez eux ???
    - Le conseil Présidentiel quil a créé, n’est ni plus ni moins nos propres frères qu’ils utilisent contre nos intérêts. Cest toujours La nouvelle formule de La cellule Africaine de l’Elysée.
    - La gestion du franc CFA par la France n’est pas une gestion Technique mais une gestion politique. Si notre monnaie était gérée par la Banque centrale de France peut-être il y aurait moins de frustration. Mais celle ci est gérée par le Ministre Français de l’économie. Cest ça Le hic....... Jeunesse d’Afrique même si La France lève le secret Défense sur le dossier de Thomas Sankara, peut elle dédommager le BURKINA Faso , de ce que nous avons perdu depuis trente ans ?? La France n’est plus un modèle de réussite pour les jeunes Africains. Je vous demande d’ouvrir vos yeux et aller chercher votre avenir ailleurs que La France.

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 15:05, par LeJuré
      En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

      Bien dit. Mais Macron ne fait rien avec ça. Il faut plaider auprès de RMCK, ADO et autres. C’est eux qui lui donne cette opportunité.

      C’est comme l’histoire de l’esclavage des migrants en Lybie ou je donne parfaitement raison à Macron. J’ai lu avec tristesse les témoignages de certains d’entre eux de retour chez eux . Mais on ne verra dans aucun témoignage la dénonciation de l’arrangeur ou du passeur qui n’est peut-être personne d’autre que le Kôro du quartier ou le cousin de l’ami .... Ces gens restent là a mener leurs activités hautement lucratives aux yeux et à la barbe de tous, pendant que nous, nous gaspillons notre salive à interpeller Macron.

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 15:34, par kyadi
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Quand on veut se faire entendre et être pris au sérieux on le fait dans la discipline, et bien nos étudiants ont du chemin et un très très long chemin surtout si vous voulez aller étudier en France il y a du boulot !!! ce qui s’est passé ça va vous rester. Je pense qu’il fallait vous faire coacher par vos profs pour les questionnaires.
    Pour les dossiers qui vont être déclassifiés ne rêvons pas ça sera truffé de feutre noir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 15:40, par L’africain
    En réponse à : Affaire Thomas Sankara : Le feu vert de Macron sur les documents classifiés

    Mais on est ou la ? Les enfants du primaire ont été formidable ; les gd frères étudient mais c est quoi ses questions commes si c était des revendications et cela a été bien claire ce n est au président français de résoudre les problèmes d un état. Ceux qui se disent les panafricain vivent en Europe ils ont la nationalité française ;J ai peur de pr mn pays car bgabgo a fabriqué des jeunes en leur disant que sans la côte d ivoire la France tombera. Ce sont des connerie la seule( RATP ) métro parisien a 1 budget pas possible ; réveiller vs Chers frère osez et vs verrez tout est possible quand on a la volonté. Ne perdez pas nos temps à écouter les gens qui se disent panafricain ; eux ils peuvent voyager car ils ont 1 salaire (rsa). Je vs prie bosser dure à l’école oublier ces paresseux . Je vs aime

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés