Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

jeudi 16 novembre 2017 à 00h04min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation porte à la connaissance des nouveaux bacheliers attributaires de la bourse nationale au titre de l’année universitaire 2017-2018 qu’ils sont autorisés à s’inscrire dans des institutions privées conventionnées d’enseignement supérieur s’ils s’engagent à respecter les conditions suivantes :

-  prendre en charge les frais de formation y afférents ;

-  ne pas s’inscrire à la fois au privé et au public ;

-  déposer une fiche d’engagement légalisée au CIOSPB.

Les inscriptions dans les établissements privés non conventionnés ne seront pas prises en compte.

NB : Les étudiants boursiers affectés par l’Etat dans les institutions privées conventionnées d’enseignement supérieur ne sont pas concernés par les dispositions du présent communiqué.

Pr Alkassoum MAIGA
Chevalier de l’Ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 novembre à 06:57, par Waii
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Depuis que vos enfants ne veulent la bourse sans passer par les universités publiques….

    Où est la justice sociale dans çà ? Les mieux aisés vont fréquenter les meilleurs lycées, avoir les livres, avoir des répetiteurs à la maison pour compétir avec l’enfant du paysan qui n’a pas d’électricité, travaille aux champs et pas assez à manger. Aprés le BAC, l’aisé prend l’argent de l’état mais ne veut pas des universités publiques que ses parents contribuent à ghettoriser et/où travaillent. Pendant ce temps, le cycle de souffrance recommance pour l’enfant du paysan, qui verra ses rêves de médecins, ingenieurs, chercheurs stoppés par les grèves à répetitions ou dans le meilleur des cas un concours de bas-niveau dans la fonction publique.
    Voulez vous dire que tous les pauvres ont maintenant la bourse au Burkina Faso ?
    On sait que c’est juste une légalisation de ce qui ce faisait avant. Preuve que, bien que les choses ont changé, mais aussi que la vigilance a baissé, car cette mesure est profondement injuste et inacceptable dans une république. L’état peut affecter dans les universités privées mais non soutenir les riches à y aller avec la même somme qu’il donne aux pauvres. Çà dénontre de la voracité et la laxité des dirigants pour les ressources publiques.

    Quelle est la prochaine étape dans cette vision : donnez des bourses de l’état à ceux qui envoient leurs enfants à l’exterieur (Canada,USA, France…), pour qu’ils payent au moins leur électricité avec… ? Trop révoltant et triste. #légalisons le mouta mouta

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 07:28, par INSURGES
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Nous comprenons maintenant à juste titre pourquoi les établissements privés d’enseignement supérieur ont été classés par le Ministère. " Faire de la clientèle : envoyer les étudiants dans les établissements ciblés d’avance " et le ministère devient un agent commercial pour certains établissement privés, à quel prix ?
    SAUVEGARDONS NOTRE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 08:39, par k
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Ce communiqué devait être fait en septembre. il y a des institutions d’enseignement supérieur qui ont commencé depuis septembre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:26, par ISMO
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Il fallait simplement y ajouter la liste des établissments conventionner. On aurait gagné en tempas.
    Maintenant il faut que je quitte mon village pour venir me renseigner ....

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:32, par elyse,
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    il me semble que le communiqué se contredit ou...je dirai confus.

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 15:04, par moi
      En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

      Non Elyse le communiqué ne se contredit pas. Il y a des élèves qui, après le bac et suivant leurs moyennes, sont affectés par l’Etat dans des établissements conventionnés après une sélection. La conséquence, c’est qu’il ne payent pas de scolarité et perçoivent un pécule qui est du même taux que celui que les étudiants du public perçoivent.

      Ce communiqué s’adresse à autres étudiants qui ont la bourse nationale ordinaire, et qui donc devrait aller dans une université publique. D’après ce que je lis, on leur donne la possibilité eux aussi de demander une inscription au privé mais vous voyez bien que c’est eux mêmes qui paient leur scolarité par exemple. C’est différent. Le NB dit donc que le communiqué ne s’adresse pas aux étudiants du premier cas.

      Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 11:29, par BARA Dominique
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    L’étudiants qui a le merite d’être un boursier de l’Etat est une chose. Si les parents de cet étudiant sont à mesure de lui payer sa formation au privé c’est une autre chose. A mon avis ca pourra décanter les universités publiques et donc contribué à resoudre les plétores et la même occasion les retards et chevauchements des années académiques. Prenons souvent la peine d’analyser certaines décisions. Si on est pas à mesure de le faire cherchons à comprendre en posant des questions, ou en nous approchant des services compétants.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 11:59, par Luona
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Ce communiqué est très très confus et véhicule des informations contradictoires !!!

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 15:16, par éclairage
      En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

      Non Luona, en fait il y a deux situations à envisager. Comme le communiqué n détaille pas l’autre situation, c’est pourquoi il semble qu’il y a des contradictions.
      1ère situation : il y a des élèves qui après le bac et avec une bonne moyenne peuvent obtenir ce qu’on appelle une bourse nationale d’excellence. La procédure est qu’une fois le bac obtenu, et après sélection par la commission des bourses, ils sont affectés par l’Etat dans les établissements privés conventionnés. La conséquence est qu’il ne paient pas la scolarité - c’est l’Etat qui paye - et ils reçoivent un pécule qui est du même taux que celui perçu pour les étudiants du public. La bourse est renouvelée annuellement dans les mêmes conditions que pour les étudiants du publics. Le NB dit que le communiqué ne s’applique pas aux étudiants qui sont dans ce cas.

      2e situation : C’est cette nouvelle situation que le communiqué vise : des élèves qui ont une bourse nationale ordinaire, donc doivent être affectés dans une université publique (en principe la bourse nationale, c’est pour étudier dans une université publique) peuvent demander leur affectation dans une université privée conventionnée en respectant les conditions qui ont été citées. La conséquence n’est pas la même. Ici, ils vont avoir leur pécule, mais c’est eux mêmes qui paient leur scolarité.

      Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 13:11, par AZ
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Bjr svp je voulais la liste des établissements concernés !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 13:43, par dambol
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Chez nous les rapports entre les fondateurs de ces établissements privés et nos autorités sont de plus en plus flous. On durcit les conditions de création pour laisser libre cours à leurs ambitions. Que le REN-LAC et l’ASCE ouvrent les yeux pour suivre les conditions d’affectation des élèves aussi bien dans les établissements d’enseignement secondaire privés et maintenant dans les Instituts. La dette de l’Etat augmente chaque année envers ces soit disant privés. Pas de suivi presque.Des élèves déscolarisés sont toujours comptés parmi les effectifs juste pour être payé par l’Etat. Ouvrons les yeux : plus de place pour construire des établissements publics, mais les privés conventionnés se taillent chaque année des milliards pour un enseignement qui reste à désirer. Pas normal ! Que deviendront nos enfants le jour où le bras de fer sera tendu entre les deux !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 17:57, par Gaoula
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Je suis un enseignant dans le domaine technique. Ce qui se passe n’est pas du tout intéressant. Les parents pauvres paient la scolarité de leurs enfants jusqu’en terminale l’enfant gagne son bac et reste à la maison parce que le nombre de place à l’universite surtout technique est très limite .il faut d’abord réussir le test avant de pouvoir s’inscrire. Avec le coût des universités privés tu gagne une bourse mais tu prends en charge la scolarité c’est insultant. Vous mettez hors jeux les enfants des pauvres. L’état devrait revoir sa façon de faire.les affectés dans les établissements conventionnes sont là plus part des bacs série D. Il y a lieu de revoir les choses si non c’est la meilleure façon de décourager les gens vers l’enseignement technique.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 21:38, par Waii
    En réponse à : Enseignement supérieur : Les boursiers sont autorisés à s’inscrire dans les instituts privés

    Pensez vous que ceux qui n’inscrivent pas leurs progénitures au privé aiment moins leurs enfants ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés