Clôture du Cadre de concertation des acteurs de la microfinance : Des recommandations fortes pour une meilleure digitalisation de la finance au Burkina Faso

lundi 30 octobre 2017 à 00h10min

Ce vendredi 27 octobre 2017 a eu lieu la cérémonie de clôture de la 9e édition du cadre national de concertation des acteurs de la microfinance (CNCAM). A l’issue des travaux, des recommandations ont été faites et des résolutions prises pour le développement de la finance digitale et une meilleure inclusion financière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Clôture du Cadre de concertation des acteurs de la microfinance : Des recommandations fortes pour une meilleure digitalisation de la finance au Burkina Faso

C’est sur le thème « La finance digitale au Burkina Faso : quelle contribution pour une inclusion financière réussie ? » que les participants se sont penchés durant deux jours. Durant ces 48 heures de travail en sous-commissions, les participants ont aboutis à des conclusions, ont pris des résolutions et ont fait des recommandations pour une inclusion financière réussie au Burkina Faso.

Au nombre de ces recommandations et résolutions :

• l’accompagnement des systèmes financiers décentralisés pour l’acquisition ou l’amélioration de leur système d’information permettant une implémentation de la finance digitale au Burkina Faso ;

• la mise en place de mesures incitatives ou coercitives visant à privilégier la digitalisation des paiements à l’endroit des administrations publiques ;

• l’accélération du processus d’identification unique engagé par le gouvernement ;

• l’interopérabilité intégrale des acteurs de l’écosystème financier ;

• la mise en œuvre d’un vaste programme d’éducation financière incluant une sensibilisation de la population à l’utilisation des produits et services digitaux.

Karfa Fayama, secrétaire permanent pour la promotion de la microfinance représentant la ministre de l’économie, des finances et du développement a invité « l’ensemble des participants, chacun en ce qui le concerne, à prendre toutes les dispositions afin que les conclusions et recommandations formulées au cours de cette instance soient suivies d’effets et d’application concrète. »

Ces recommandations seront d’ailleurs prises en compte dans la stratégie nationale de finance inclusive en cours d’élaboration.

La digitalisation de finance, tout le monde y gagne

Selon Karfa Fayama, la digitalisation est bénéfique aussi bien pour les populations, notamment en facilitant les transactions, mais aussi pour les opérateurs de téléphonie mobile et les acteurs du secteur financier. C’est pourquoi le gouvernement s’engage à ce qu’elle soit une réalité.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés