Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

jeudi 5 octobre 2017 à 00h22min

Dans cette déclaration, à l’occasion de sa rentrée politique, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), parti au pouvoir, dénonce des manœuvres machiavéliques visant à remettre en cause les acquis fondamentaux du peuple burkinabè à travers l’insurrection et la résistance farouche contre le coup d’état scélérat du général félon Gilbert Diendjéré et de ses acolytes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

Peuple du Burkina Faso

Voici un mois et demi que notre parti a perdu un de ses grands camarades, le Dr Salifou Diallo, Président du parti, Président de l’Assemblée nationale. Cette disparition a été un coup dur pour le parti, la nation entière et l’Afrique. Puissent vos prières et vos bénédictions l’accompagner auprès du Seigneur.

Nonobstant ce deuil cruel et les agressions externes de notre peuple, la situation nationale reste caractérisée par une agitation politique et sociale particulièrement intense et par la persistance de l’insécurité contre laquelle nos forces de de défense et de sécurité et notre vaillant peuple se battent nuit et jour avec bravoure et détermination.

Comme le Burkina Faso post-insurrectionnel a renoué avec les libertés et la démocratie véritable, nous saluons avec fierté la vitalité des débats qui se mènent aussi bien à travers les activités politiques qu’à travers les médias, dont la plupart jouent pleinement leur partition.

Nous saluons également le dynamisme social de notre peuple qui a permis d’arracher de nombreuses conquêtes politiques, économiques, culturelles et sociales. Au moment où nous nous apprêtons à célébrer le 3ème anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui a chassé le régime de Blaise Compaoré du pouvoir, il est de notre devoir de magnifier cette victoire qui est celle de notre peuple, de sa classe politique et de la société civile en particulier.

Le MPP conformément à ses vocations pour un Burkina Faso devant servir de modèle de démocratie salue l’esprit républicain de notre classe politique dans son ensemble. De même, nous reconnaissons la légitimité des luttes sociales menées sous la houlette des syndicats et des organisations de la société civile.
Toutefois nous faisons bien la différence entre les luttes politiques qui visent à conforter la démocratie et les velléités de vengeance pour la restauration de l’ordre ancien et leur suite funeste d’envolées démagogiques.

Ces derniers temps, nous assistons à une stratégie de déstabilisation sans précédent perpétrée par des politiciens revanchards. Ces manœuvres machiavéliques visent à remettre en cause les acquis fondamentaux de notre peuple à travers l’insurrection et la résistance farouche contre le coup d’état scélérat du général félon Gilbert Diendjéré et de ses acolytes.

Ce n’est nullement un fruit du hasard si nous assistons au même moment à la sortie médiatique du petit président, François Compaoré dans le journal Jeune Afrique et l’interview de Gilbert Diendjeré dont le cynisme n’a de mesure que la froideur d’âme.
Comment peut-on lier le démantèlement d’une soldatesque aux agressions lâches, barbares et effrenées d’un peuple laborieux ? Que le Général Diendjéré sache que le peuple burkinabé ne pactisera jamais avec le diable et ses suppôts au risque de trahir la mémoire de ses martyrs, la vaillance de nos frères africains engagés dans le même combat contre le narco-terrorisme.

Qu’on ne s’y trompe pas, ces agissements tendent à remettre en cause l’indépendance de la justice burkinabé. Car ceux qui réclament à hue et à dia la libération des généraux Djibril Bassolet et Gilbert Diendjeré, les restes du CDP aux déclarations fracassantes et irresponsables sont unis autour du même râtelier d’où ils cherchent vainement à faire passer pour perte et profit le sacrifice de sang du peuple burkinabé.
Qui peut-on abuser en prétendant qu’il n’y a pas de lien entre cette agitation fébrile et la recrudescence durant la même période des attaques terroristes surtout quand nous connaissons les liens passés et présents entre ces acteurs qui se complètent comme dans un scénario de film d’épouvante !

Le lien est clair entre ceux qui tirent sur nos frères avec des armes et ceux qui tirent sur eux au sens moral en insultant notre intelligence et notre histoire.
Tel est le contexte subservif dans lequel s’effectue notre rentrée politique 2017-2018.

Face à ce climat, le MPP reste ferme et résolu pour privilégier les intérêts sacrés de notre peuple qu’aucune forfaiture ne saurait vaincre. En dépit des jérémiades de toutes sortes, le MPP maintient le cap de la défense et de la préservation des libertés individuelles et collectives, dont le principe fondamental est l’idéal de justice. Tel est le message fort qui perturbe le sommeil de nos adversaires.
En outre, le MPP tient à rassurer notre peuple que son devoir de redevabilité sur les chantiers du développement social et économique ne sera dévoyé par aucune diversion.

Cet engagement justifie le bien-fondé du thème de notre rentrée politique : le MPP face aux défis de la sécurité, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la forte demande sociale des burkinabé.

La reconnaissance du contexte social marqué par la défiance de l’autorité de l’Etat d’une part et l’insécurité d’autre part est un impératif du parti dont le fruit sera la réponse à la demande sociale. Faut-il rappeler que le civisme est la voie royale de la concorde sous un régime de droits et de justice.
Ainsi contrairement à toute démagogie, la position du parti est sans équivoque : le respect du tryptique vérité, justice et réconciliation pour une démocratie durable au Burkina Faso.

Au même moment où l’on parle de réconciliation nationale, les discours et les pratiques cristallisent les clivages entre les aspirations de l’insurrection populaire et les tenants de l’ordre ancien. Pour le MPP, la réconciliation ne saurait être un arbitrage entre des antagonistes. La réconciliation, c’est reconnaitre la victoire du peuple, la légitimité de ses choix et de ses aspirations et de s’y soumettre en faisant amende honorable et sincère qu’il accepte.

Par ailleurs, un peuple uni et déterminé étant invincible quelle que soit l’adversité ou l’animosité, nous mettrons l’accent sur la mobilisation, la vigilance et l’unité sacrée de la nation.

Aux antipodes de nos adversaires, la légitimité de notre mandat nous impose la retenue. Mais en aucun cas, cette culture de la cohésion sociale n’ouvrira la boîte de pandores menant à la confusion entre libertés et libertinage. C’est pourquoi nous mettons en garde les fauteurs de trouble, leurs commanditaires et leurs officines qu’ils répondront devant les juridictions compétentes des graves menaces à l’ordre public. C’est le moins que nous devons à notre peuple pour la paix sociale, le civisme et le labeur social.

Vive le MPP !
Démocratie, Egalité, Progrès !

Le Secrétariat à l’Information et à la Communicati

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 23:15, par Moi
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Hé Dieu ! Ils n’ont même pas honte ces gens là ! Des incapables, au lieu d’assumer votre incapacité vous accusez des gens que vous avez faits prisonniers et chassez certains ! Si vous avez tellement peur de François, Gilbert et Bassolet, c’est que vous n’êtes pas à votre place ! Vous faites honte !

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 08:58, par Omer
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      Je n’ai pas voté pour eux mais je pensais qu’ils valaient mieux que ça. Leur seule solution c’est d’accuser les autres. Même si les opposants cherchaient à leur déstabiliser, ils seront dans leur droit puisque leur rôle c’est de conquérir le pouvoir. Mais depuis l’arrivée du MPP, ils n’ont rien initié et construit jusqu’à présent. Beaucoup de discours et peu d’actions visibles sur le terrain.

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 12:30, par Minute
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      Moi, je n’aurai pas la prétention de réagir à ton post mais la teneur de tes propos m’oblige à donner ma part de contribution. A moins d’être amnésique ou totalement affecté par un neurotropisme virulent, on ne peut pas minimiser les faits et les gestes qui s’entrecroisent et se coupent de ces pseudo-burkinabé de l’extérieur et ceux de l’intérieur qui se couvrent du drap politique pour divertir notre peuple. Plusieurs faits me réconforte dans mes propos :
      D’abords, la sortie de Gilbert Diendéré dans jeune Afrique (je ne suis pas d’accord avec cette sortie parce que Diendéré est incarcéré pour des accusations très graves et non encore élucidées. On ne devrait pas lui laissé s’exprimer de la sorte parce qu’il est sous le sceau de l’instruction). Il dit entre autres que c’est toujours les soldats qui font les coups et lui en tant qu’officier, il assume souvent avec Blaise. Pourquoi c’est toujours lui ? Est-il le seul officier dans l’armé ? En écoutant, c’était le mot d’ordre que ces deux s’étaient forgé pour se mettre en marge des coup d’états qui leur ont profité. Il dit encore que c’est le démantèlement du RSP qui nous cause les attaques que le pays vit. Alors, ça montre la connivence qu’il y avait entre ces groupes terroristes qui écument au Niger et au Mali et de ce RSP qui s’était mis en marge de notre armé nationale. Ce RSP n’était qu’un groupe de terroristes organisés officiellement au sein de notre armé que personne ne pouvait dénoncer (même les hauts gradés regardaient impuissants). Qu’est ce que notre peuple n’a pas souffert de ce RSP ? "Si tu fais, on te tue et il n’y a rien". On a entendu tout ça ici. Norbert Zongo a tant dénoncé ces actes au point de perdre la vie.
      Ensuite, François Compaoré se permet aussi une sortie somme toute maladroite. Il feigne ignoré le mandat d’arrêt contre lui. Il se comporte en victime et compte rentrer si le conditions étaient réunies. Alors, de quelle condition parle t-il ? Il n’a qu’à rentrer. Personne ne l’en veut.
      De plus, il y a la sortie du CDP qui se victimise au mépris du martyr que notre peuple a souffert de leurs actions. Au mépris des cadavres couchés au cimetière de gounghin, du bon sens et toute honte bue, on se permet de réclamer le retour de Blaise. Qui a chassé Blaise ? Il s’est fait prendre dans ses propres ruses car Dieu reste toujours du côté des suppliciers. Blaise a fui son pays ; Il a même changé de nationalité. Pourquoi des hommes biens peuvent se permettre de réclamer son retour ? Cela veut dire que dans le CDP, il n’y a personne de apte pour remplacer ce renégat qui s’est accidentellement hissé à la tête de notre pays tuant notre héros (Thomas Sankara) sur qui l’Afrique et le monde reposaient leurs espoirs. Les grands hommes se sont toujours révélés par l’action des hommes minables et médiocres.
      Enfin, les attaques terroristes se mènent par hasard de calendrier ou ça été savamment orchestré. Quand on parle de libérer les deux généraux parait être comme une provocation à notre peuple dont certains sont tombés par les actions de ceux-ci. Ce qui semble certain, c’est que ces généraux même libérés sans jugement ne pourront pas circuler en toute quiétude au Burkina. Il importe donc que vivement le jugement ait lieu pour que chacun subisse la loi de la justice, s’amende si on est coupable afin de pouvoir se réinsérer dans le tissu social. C’est ça la meilleure solution pour tout le monde et le pays ira sous de bons auspices. Cette bande a beaucoup à dire à notre peuple. Au regard de tout ce qui a été dit, la réaction du MPP trouve son sens et ce sera par la justice que la démocratie tirera la sève nourricière qui consolidera notre vivre ensemble. Et, ce sera tant mieux pour tous

      Répondre à ce message

      • Le 5 octobre à 14:56, par Ka
        En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

        Internaute Minute : La critique doit être fondée sur l’argumentation solide, et je cautionne la tienne qui nous éclaire les lanternes, et non pas les dénigrements, les injures et les railleries, comme beaucoup d’intellectuels de notre société tentent de le faire quand leurs idées ne sont pas écoutées, comme tu l’as remarqué, et les dénonces. Merci de dire tout haut ce que d’autres savent et disent tout bas. En politique tous les coups sont permis pour prendre le dessus, surtout quand un parti au pouvoir s’affaibli à cause des ruses qu’il a tissé et qui l’enchaine par ce qu’il voulait tenir deux queues à la fois, ‘’’’à savoir vouloir la justice, et vouloir se sauver de cette justice en même temps ses amis dont le peuple voit le manège !’’’’ Se justifier aujourd’hui devant son peuple qui attendait la vraie justice dont les coupables doivent payer leurs actes pour une réconciliation nationale qui n’est pas le cas, est très difficile pour un parti au pouvoir qui est devenu handicapé en perdant un bras fort. Ce que je peux dire à nos décideurs du jour, à commencer par son excellence Mr. Le président du Faso, ‘’’’’il fallait au départ de leur prise du pouvoir, réfléchir deux fois avant d’agir :’’’’’ Beaucoup de promesses ont étés introduits dans son discours de prise de pouvoir, parmi ces promesses, éradiquer l’injustice et l’impunité en punissant les auteurs des crimes de sang qui n’est aujourd’hui qu’une promesse a la théorie et non de pratique.’’’’’’ Pourtant la théorie naît sur la base de la pratique : C’est pourquoi le peuple dans sa mémoire, sait parfaitement que les deux sont indissolublement liées, et attend que le pouvoir la pratique, mais le résultat tarde à venir pour un peuple patient mais impatient. Si des intrus comme le MPP veut accuser de vouloir les déstabilisés peuvent se permettre, c’est à cause de leur non fermeté dans les promesses non tenus. Pourtant plus de 50% de ce peuple ont mis leur confiance aux promesses faites par le MPP. Si le peuple se mure en voyant faire les intrus qui se réveillent comme des cobras endormis et affamés, ‘’’’’c’est de voir les libertés provisoires données aux amis criminels, les jugements des présumés coupables qui patinent.’’’’ Alors mon cher Minute, je suis de ton avis, la lâcheté de nos décideurs du jour de permettre à ceux d’hier qui tuaient qui ils veulent, là où ils veulent, d’insulter le peuple avec des sorties arrogantes dans les medias, remettra le Burkina dans le désordre, et notre pays deviendra un lieu de FAR-WEST. Heureux de te lire.

        Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 12:36, par Vérité
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      Ils n’ont même pas honte ces gens là ! Des incapables, au lieu d’assumer votre incapacité vous accusez des gens que vous avez faits prisonniers et chassez certains ! Si vous avez tellement peur de François, Gilbert et Bassolet, c’est que vous n’êtes pas à votre place ! Vous faites honte. Qui contrôle la justice ? c’est bien vous. On peut même dire que vous êtes en complicité avec les attaques, pourquoi vous refusez de jugez les deux généraux s’ils sont vraiment impliqué. Bande d’incapable, c’est toujours accuser les autres.

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 14:35, par Madi
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      Moi tu vois,Peut être ils sont humanistes et ils ne tuent pas comme ceux du régime déchu, qui tuaient les accusés de soupçon de coup d’état sans enquête adéquate ni jugement démocratique comme présentement !

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 23:58, par Moi-même
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    C’est malheureux qu’un parti au pouvoir s’exprime ainsi. Même si vous avez raison, de tels propos ne vous honorent pas. Aussi, pour l’amour de Dieu, laisser les martyrs se reposer en paix. Ça me fait toujours mal chaque fois quand on parle de martyr alors qu’en réalité je me demande concrètement ce qui est fait par les utilisateurs de l’expression pour leur rendre justice ou surtout à l’égard de ceux qui ont survécu et qui tirent le diable par la queue. Je vous encourage à être de bons stratèges et managers pour pouvoir nous assurer la stabilité et le développement

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 00:10, par Le Regard
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    "Des delinquants qui ne peuvent meme pas securisés leurs citoyens malgré la prétendue experience pronée par le veritable mouton diesel. Je sais que vous jouez pour le maintien. Vous faites honte. Continuez de vous enfoncer et vous serez surpris en 2020".

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 01:13, par elouss
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    « Qui peut-on abuser en prétendant qu’il n’y a pas de lien entre cette agitation fébrile et la recrudescence durant la même période des attaques terroristes surtout quand nous connaissons les liens passés et présents entre ces acteurs qui se complètent comme dans un scénario de film d’épouvante ! »
    Ces accusations sont graves, même venant d’une déclaration politique. Je crois que la justice devrait interroger les auteurs de ce écrit pour écrouer tous ceux qui complotent, du moins tous ceux qui attentent actuellement à la sureté de notre pays. Il ne faut pas s’amuser avec ça. Si des gens par des faits concrets sont reconnus comme faisant partis de ce vaste complot, il faudra les mettre aux arrêts immédiatement. Dans le cas contraire, les auteurs de cet écrit devront répondre également. Devant une situation aussi gravissime qu’inédite, Il me semble qu’il ne faut pas se dérober politiquement en utilisant l’alibi de l’adversaire-ennemie pour essayer de justifier l’inertie dans laquelle nous nous trouvons.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 01:15, par Le militant
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Continuez d’avoir de la retenue. Continuez d’être insouciants et débonnaires. Continuez de dormir. Rock et autres, continuez de jouer les débonnaires. Votre réveil sera douloureux, mais sans le Peuple vigilant.
    Messieurs et mesdames du MPP, ne vous y méprenez pas. Le Peuple ne dort ni ne sommeille. Au moment venu, il vous raclera, vous et les apatrides aux dents et mains ensanglantées du CDP qui ont commis une grave erreur en refusant de suivre leur dieu Blaise dans sa fuite, parce que le Peuple vous vomira désormais à jamais et au visage et cela tous les jours. Vous serez pointés du doigt tous les jours. On vous dira tchrrrrr tous les jours. En clair, vous vous chercherez
    Si vous ne pactisiez pas avec le CDP, comment comprendre que depuis la prison Gilbert Diendjéré puisse donner des interviews et préparer ainsi béatement leur retour au pouvoir ?
    Aussi, de façon inique, vous écrivez, dans votre discours de rentrée politique, de petit président au lieu de "petit président" comme pour dire que votre conscient l’accepte toujours comme tel. S’il est votre petit président, il n’est plus et ne sera pas celui du Peuple.
    Gloire éternelle au Peuple. La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 01:54, par kouklouss
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Soyez ferme que toute personne éprit d’esprit de nouisance subisse la rigueur de la loi. Les CDPistes pense qu’avec la mort de salif Diallo il peuvent précipiter les choses et rentrer tranquillement au pays je penses aux frères compaorés et autres. Jamais pas dans ce Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 02:37, par ZG
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Mouvement du "Peule" pour le Progres !! C’est marrant cette coquille dans votre introduction !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 05:40, par Cp1 vérité et mémoire .
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    OK, ÉCOUTE LE VRAI PEUPLE VOUS REGARDEZ VOUS BATTEZ.
    C’EST LES MÊMES CADRES DU MPP QUI ON VENDU NOTRE
    CAISSE GÉNÉRALE DE PÉRÉQUATION, LA BANQUE INTERNATIONALE
    DU BURKINA .
    DEMANDE À VOS PREMIERS RESPONSABLES QUI A SON ENFANT QUI
    ÉTAIS DES LES CYCLES PRIMAIRES, SECONDAIRE, OU SUPÉRIEURES DU
    PUBLIQUE DU PEUPLE DE VOS MILITANT DE BASSE.
    EUX TOUS QUE CELUI QUI DIT FAUT LEVÉ LA MAIN.
    DEMANDE PARMI EUX QUI A SON ENFANT QUI EST DE FONCTION PUBLIQUE,C’EST DES
    VRAI CADRE DANS NOS BANQUE ET AUTRES ET À L’INTERNATIONAL.
    QU’IL LEVÉ SON PETIT DOIGT.
    QUI A SON ENFANT QUI A FAIT LE SERVICE NATIONAL POUR DÉVELOPPEMENT,
    QUE LE SACRIFIE D’UN HONNÊTE CITOYEN À SON PAYS. QUI ??
    MA LISTÉ EST LONGUE ET J’ENTEND LA RÉACTION DE VOS GARIBOU , MENDIANT
    VOS IDOLES QUI VEULENT PASSE PAR LA PETITE PORTE.
    JE TROUVE AUSSI QUE LE BURKINABÉ DOIT AVOIR UN PROBLÈME DE MÉMOIRE SI JE DIRE.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 05:57, par will
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Fin de la récréation " c’est pourquoi nous mettons en garde les fauteurs de trouble, leurs commanditaires et leurs officines qu’ils répondront devant les juridictions compétentes des graves menaces à l’ordre public. C’est le moins que nous que nous devons à notre peuple pour la paix sociale,le civisme et le labeur social." Vous allez détruire votre propre pays économiquement et dans le sang pour satisfaire vos égos ,c’est vraiment une inconscience notoire et par ricochet vous élargissez la perte de la quiétude de vos propres familles.Il serait judicieux que chacun se mette dans la tête que la voie des urnes est la plus appropriée.Sortons d’abord nos populations dans la pauvreté et la misère si l’objectif de la conquête du pouvoir est vraiment la satisfaction des besoins fondamentaux de la population.Ne détruisons pas ce qui a été construit au fil du temps et que nous continuons à construire pour le bien de tous.Vive le Burkina ! la patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 06:01, par Tenga
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Pauvre MPP réduit à se comporter comme de pleurnichard doublé d’une incompétence crasse qui frôle la non conscience du réel. Votre incompétence est mise à nue et ce pouvoir n’est déjà plus le votre car tous se son rendu à l’évidence le problème c’est les RS -s. La fin est proche les derniers soubresauts d’un animal agonisant.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 07:56, par KIDA
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      ce n’est qu’une expression de pure de JALOUSIE. mon frère ce n’est pas la peine de grincer tes dents pour rien, de peur que tu ne pique une crise cardiaque

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 09:00, par Toogsida OUEDRAOGO
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      Chers internautes.Je ne suis pas un politicien et depuis la mort de Thomas Sankara je ne milite plus.Nous avons tous intérêt à ce que ce pays se stabilise,pour la paix .Prenez un exemple:quand il y a eut le coup d’état,d’autres sont morts, pas parce qu’ils sont sortis pour soutenir qui que ce soit,mais parce que soit le gaz ,les condiments,les vivres, les médicaments, etc......étaient finis et en allant la recherche sont restés sous des balles ou sont devenus invalides.Des malades sont morts dans des CMA,CSP,CHR.... parce ce qu’ils n’ont pas pu êtres évacués (non comptabiliser parmi les morts du coup d’état), parce que les routes étaient barrées ou pas de carburants,ou les pharmacies sont fermées.Imaginé si cela allait durer une semaine,un mois.Le nombre serait multiplié par n fois.Mais sur la liste des morts,des invalides,qui de ceux qui incitent le peuple et surtout la jeunesse,à un parent parmi.Sankara se mettait devant et la jeunesse le suivait,même dans la rue et au front.Posons des actes révolutionnaires,dignes,dénonçons les vols,les corruptions,les falsifications, les faux et usage de faux de tout genre et soignons civique.Je demande aux FDS surtout la douane,police,gendarmerie,juriste,....même si quelqu’un vous corrompe ne baissé pas votre galon,faite votre travail ,vous n’avez pas demandé.On dit que pendant la révolution il n’y avait de corruption.Oui,parce que si tu corrompes on refuse pas, mais ce qu’on va te faire après cette corruption, tu ne vas plus oser et c’est toi qui ira sensibiliser les autres. Combien de nos parents des villages peuvent envoyer un enfant dans une université au Burkina,jusqu’au master.C’est les enfants des mêmes qui reviendrons gouverner leurs promotionnaires de parents pauvres et la vie continue.
      Et le père de la révolution combattait cela et c’est la lutte ça contre l’injustice.L’école,la santé,la justice,le logement,l’aliment,pour tous.Merci de m’avoir lu.

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 07:20, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    ’’......le Mouvement du Peule pour le Progrès....’’. Il s’agit de quel Peule ? Salif Diallo  ?

    - Bande d’incapables ! Personne ne cherche à vous déstabiliser. Depuis que vous êtes au pouvoir vous avez fait quoi ? RMCK a été 2 fois PAN et une fois 1er ministre et ministre, le tout avec Blaise Compaoré et Simon a été 17 ans maire de Ouagadougou avec le même Blaise Compaoré. Ils n’ont rien dit de gestion de ce dernier. Vous êtes incapables, c’est tout sinon personne ne cherche à vous déstabiliser. Vous êtes entrain de partir à la dérive, c’est tout.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 11:45, par eco
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      Bien DIT kôrô. le peuple c’est trompé dans sa logique de révolution en confiant le pouvoir à ces mêmes gars qui ont soupé avec Blaise pendant 26ans et qui en une seule année le traite de diable.ça me fait mal quand ils parlent de nos martyrs.qu’avez vous fait pour eux ? ils ne réclament rien d’autres que la justice.

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 15:37, par Minute
      En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

      Kôrô Yamyélé, je ne suis pas d’accord avec toi. Le pouvoir de Blaise, c’est lui qui l’a incarné. Il a régné en maître, en dictateur affiché. C’est lui qui donnait les orientations de sa politique. Il utilisait le bâton et la cravache pour se faire craindre. Lorsqu’il était au pouvoir, personne n’a tenté de perturber sa gestion. Au demeurant,on a monté des accusations gratuites sur des compatriotes afin de pouvoir les éliminer. On l’a tous vu ici. Personne n’a osé lever le doigt, même celui là même qui se dit KORO. Aujourd’hui, Le président Roch et son MPP sont au pouvoir. Des gens mal intentionnés voués à la solde des forces du mal, se permettent de vouloir saper la marche de notre peuple avec son président qu’il a librement choisi. Comment ne pas donner raison au MPP d’avoir dénoncer des forces qui écument dans l’ombre, voire à visage découvert pour nuire à sa gestion ? Je pense que la réaction a trop tardé. On ne doit pas s’amuser avec le pouvoir d’état. Le MPP est redevable au peuple burkinabé et non au CDP et autres racailles politiques qui n’ont pas l’humilité de reconnaitre leur échec et demander pardon pour les crimes nés du refus éhonté de Blaise et sa bande de quitter le pouvoir selon les prescriptions établies. Donc, le pouvoir du CDP appartenait à Blaise ; Celui du MPP appartient à Roch et il va falloir qu’on lui laisse terminer sa mission sans sabotage et coups bas. Pendant le règne de Blaise, qui osait ramer à contre courant ? Je demande au pouvoir en place d’être intransigeant avec tous les fossoyeurs de la paix et de la discipline. Koro Yamyélé, veuillez être logique dans l’observation pour toute réaction juste et honnête.
      Les hiboux au regard gluant ! A bas !
      Les tortus à double carapace ! A bas !
      Les dindons gonflés ! A bas !
      Les buffles terrorisés ! A bas !
      Les politiciens véreux ! A bas !
      Les politiciens irresponsables ! A bas !
      Les politiciens qui n’ont pas honte de reconnaitre leur défaite ! A bas !
      Les ennemis du peuple ! A bas !
      Les alliés des terroriste ! A bas !
      Les généraux véreux qui ne se soucient de leur peuple ! A bas !
      Les militaires putschistes ! A bas !
      Gloire ! Au peuple !
      Victoire ! Au peuple !
      Pouvoir ! Au peuple !
      La patrie ou la mort, nous VAINCRONS !

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 07:36, par Le banlieusard
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Bravo à vous du MPP. J’ai beaucoup aimé cette phrase-là : « La réconciliation, c’est reconnaitre la victoire du peuple, la légitimité de ses choix et de ses aspirations et de s’y soumettre en faisant amende honorable et sincère qu’il accepte ». Tout est dit. Les Achille Tapsoba et autres Koné l’apprennent à leurs dépens. Il en est de même de Zaïda l’anarchiste qui se croit en terrain conquis. Ils doivent savoir désormais que le pays est tenu en de bonnes mains. Un dicton dit que la honte d’un vieux devient sa folie : l’humiliation subie par la horde compaoriste en plein midi est durement ressentie telle que les Achille Tapsoba tentent au mieux de l’endiguer par des envolées lyriques surannées frisant le guinamorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 07:53, par KIDA
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Vive le MPP . Nul ne peut faire mieux que DIEU. Le MPP use de tous ces moyens pour satisfaire le peuple Burkinbè.Mais que ceux , au lieu de les soutenir utilisent autres moyens contre le peuple burkinbè vera le peuple en face. vIve le MPP vive le peuple Burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 07:56, par HAKIKA
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Pitié pour le MPP. Rien d’autre à dire. Ca ça ressemble au chant du cygne ?
    On te regarde et on te vois. Au lieu de voir son incapacité à apporter des changements positifs au profit des populations, le MPP regarde ailleurs et cherche des poux sur une tête rasé. Une chose est claire, c’est la fin du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 08:11, par Said
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Arrêter d’accuser des gens inutilement et mettez-vous au travail, c’est tout ce qu’on vous demande.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 08:29, par DDCOOL
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    "Si ces personnes en prison depuis 2 ans représentent pour vous aujourd’hui des menaces à tel enseigne que vous ne pouvez plus dormir, Vraiment vous valez rien. Vous pensez pouvoir continuer à nous endormir avec ces conneries liées à une insurrection qui a eu lieu depuis 3 ans aujourd’hui. Vous mentez de façon éhontée en voulant toujours lier des événements attaques djihadistes, détention des généraux et autres. Si en étant en prison depuis 2 ans ils peuvent toujours faire cela, c’est que vous valez rien. Franchement…"

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 08:49, par Adoume
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    A une interrogation de Un fils de solenzo je répondais.

    ^ Le 25 septembre à 20:11, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : 2e journée parlementaire 2017 du groupe UPC : La répartition géo-spatiale des infrastructures routières en réflexion à Fada

    Que reprochez vous a Zeph ? Le gars est Président du CFOB et le CDP dit qu’il est de l’Opposition. Pourquoi et comment peut il les chasser. C’est la loi qui l’impose. Soyons un peu honnête avec notre conscience. Le CDP est différent de Blaise et Francois Compaore ! Aussi Blaise n’était pas du CDP et François était de la FEDAP-BC. Dans un pays civilisé le CDP et le MPP devraient être ensemble car tous d’obédience socio-démocrates et l’UPC et l’ADF-RDA d’ un même coté car toutes des Libéraux. Mais hélas !
    De mon point de vue Zeph est le plus intello (ce qui est différent de Instruit) des Chefs de parti du Burkina et il est aussi celui qui a la carrure d’un Leader. Malheureusement nos populations ne savent pas ce qu’elles veulent une fois dans l’isoloir

    Répondre à ce message

    ^ Le 26 septembre à 12:46, par Adoume
    En réponse à : 2e journée parlementaire 2017 du groupe UPC : La répartition géo-spatiale des infrastructures routières en réflexion à Fada

    Les insurgés devraient tous être ensembles pour faire en sorte que le CDP et alliés ne décrédibilisent notre insurrection. Il fallait travailler à ce que l’après Blaise ne soit pas le chaos que les CDPistes prophétisaient. Le CDP et ses alliés sont dans leur logique. Moi, jusqu’à preuve du contraire, je croix comme fer que les attentats, les marchés brulés, la pagaille des syndicats... sont leurs actions ! Zeph par sa décision d’aller au CFOP sachant que le CDP et ses alliés y seront, fut sa mauvaise décision politique majeur. C’est une aubaine pour le CDP qui l’utiliser(Zeph) comme baroudeur en attendant l’ultime moment pour surgir et remporter les compétitions à venir.

    Si tous les insurgés étaient au pouvoir pensez vous que les vaincus oseraient ouvrir le bec ici au Faso ? Ne voyez vous pas que c’est parce que Zeph l’insurgé est opposant que le CDP ose lever la tête ?

    Tout bon politicien sait qu’il faut avoir les moyens de sa politique et faire la politique de ses moyens pour espérer triompher. Zeph n’a ni les ressources humaines ni les ressources financières pour battre le MPP ou le CDP. L’UPC n’a toujours pas les moyens de couvrir tout le territoire en 09 ans d’existence. Ce que le MPP à fait en moins d’un an et à remporté les élections d’après insurrection. Le CDP est entrain de récupérer ses blessés. Il a des militants et sympathisants très riches qui peuvent reconstituer ses finances et réveiller ses sections dormants partout sur le territoire national et à l’extérieur en un mois !

    L’UPC sera le plus faible et 2020 se jouera entre MPP et CDP. En cas de 2e tour entre MPP et CDP Zéph l’insurgé va soutenir qui ? Ses admirateurs le traiteront de traitre si il prend l’option CDP et le quitterons lui et son UPC. Ce sera sa mort politique.

    c’est pourquoi je réaffirme ici que c’est le camp de OUALI qui avait raison. La politique a ses règles qu’il faut respecter sans sentiment et sans état d’âme. Rendez-vous en 2020 pour vérifier.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 08:54, par faucon
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Ce sont ces genres de discours que nous ne voulons plus entendre ca ne marche plus on a depassé ca depuis 2014. ces généraux sont en prison et les COMPAORE en exil. c’est vous (les ex lieutenants des COMPAORE) qui sont au pouvoir. Vous avez dit au peuple que vous avez de l’experience et qu’en 6 mois les choses vont changer jusque la rien ne change deh en tout cas pas positivement. C’est vous qui etes au pouvoir pardon arretez de diviser le peuple et travaillez a reconcilier les burkinabé par la justice (dont vous avez apparamment peur) et securisez le peuple et donnez leur a manger.
    Si vous ne pouvez pas cedez le pouvoir ou ce qui est arrive a BLAISE finira par vous arriver aussi.
    Personne ne travaille a nuire a votre gouvernance c’est faux vous cherchez a deguiser votre incapacité à trouver des solutions aux problemes des Burkinabé. Vous parlez seulement depuis que vous avez pris le pouvoir vous faites rien de concret qui puisse rassurer les burkinabé que demain sera meilleur.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 09:04, par Sidbéwendé Zoungrana
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Tentatives de Déstabilisation revancharde organisée, manoeuvres machiavéliques et autres formules utilisées, nous pensons et vous le conviendrez avec nous que cela est de bonne guerre de la part des Auteurs (si c’est vraiment le cas). Vous serez d’accord avec nous que les perdants d’hier ne sont pas du tout disposés à vous laisser en paix, les mains libres pour les remplacer. Vous aurez fait de même, nous en sommes convaincus. Il reste de faite, votre devoir de faire en sorte qu’ils échouent à leurs projets. Nul n’est besoin d’en parler de cette manière d’autant plus que eux (les déstabilisateurs éventuels) jouent de façon discrète pour vous pousser à l’erreur. Il vous revient donc de poser des Actes par eux inattendus qui les feront échouer dans leurs Actions. Savez-vous ? tout le monde sait que vous venez du même sérail (même si aujourd’hui vous êtes du coté positif de la Table) et que vous avez les mêmes "Stratégies de conquête et de gestion du Pouvoir dans les comportements positifs que négatifs". Ceux qui sont à l’Opposé de vous deux (Dirigeants du moment et Déstabilisateurs présumés) ne peuvent que rire de ce qui vous arrive. Le contraire aurait étonné. Le pire est que, loin de votre guéguerre de clocher "entre ex-frères, complices et camarades de lutte), ce qui se passe entre vous donne plus raison à ceux qui estiment que vous ne méritez pas d’être là où vous êtes. Donc, il y a lieu pour vous de trouver et déployer les Stratégies et Actions nécessaires et idoines pour freiner ceux qui vous empêche de danser en rond. Rien de plus n’est nécessaire. Chacun à son tour comme dirait l’autre. A bon entendeur, Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 09:27, par fort
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    C’est quoi ce torchon que le MPP a pondu ? vous croyez que les gens sont toujours à ce stade ? ko CDP CDP CDP, c’est ca votre programme de développement ? sachez que personne n’est prête à gober ses incartades. si vous ne pouvez pas travailler le développement et la sécurité des Burkinabè démissionner sinon c’est un autre soulèvement en téléchargement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 09:30, par kobi
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    ’... si nous assistons au même moment à la sortie médiatique du petit président, François Compaoré dans le journal Jeune Afrique et l’interview de Gilbert Diendjeré dont le cynisme n’a de mesure que la froideur d’âme".
    waouh , c’est fort quand même ; et dire dire que vous avez autorisé J A à l’interviewer en prison et venir pleurnicher ds vos discours aux relents de faiblesse face à une situation sécuritaire gravissime ; commissariats , gendarmerie, domiciles de citoyens attaqués..."’petit président" n’est ce pas ainsi que vous l’appeler lors de vos diners"diaboliques" ie avec le diable
    Comme le dit le philosophe "l’enfer c’est les autres", au lieu de vous remettre en question ds votre froideur qui frise le manque de solutions
    Honte à vous

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 10:04, par yelmion
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    C’est vraiment une sortie pitoyable des responsables du MPP, parti qui nous dirige. Où sont passées leurs arrogance et assurance habituelles ? Vous (Salif Diallo, Alassane Sakandé et Paré Emile dit le chat noir du Nayala) nous avez expliqué que c’est votre parti qui a organisé, financé et dirigé l’insurrection. Sur une des photos de ces événements, on a vu un manifestant habillé d’un tee shirt "Balai Citoyen" tenant un fusil. Vous avez conscience que cette insurrection n’a rien de populaire et que vous avez usurpé le pouvoir en trompant les jeunes avec l’aide de Zida, de ses OSC fantoches (Balai Citoyen et autres), de Sy Chérif et d’une CENI à vos ordres comme l’a si bien expliqué koro Soumane Touré. A présent, le peuple réel, notamment dans sa frange jeune, commence à comprendre qu’il a été utilisé. C’est son réveil qui vous fait peur. Et contrairement à ce que vous laissez croire, vous avez également peur de la justice, car si un procès équitable était fait sur ces événements des 30 et 31 octobre 2014, vous auriez aussi à répondre des incendies des domiciles privés et de l’Assemblée Nationale, des pillages des biens privés ainsi que surtout des morts et des blessés constatés. Donc, un conseil : vous feriez mieux de libérer tous les détenus politiques (Gilbert Diendéré, Djibril Bassolé et autres), faire prendre une loi d’amnistie générale, une loi d’indemnisation de toutes les victimes et appeler à la réconciliation nationale, car, hier comme aujourd’hui, vous êtes comptables des mêmes faits. A défaut, votre tour arrivera sûrement et beaucoup plus vite que vous ne le pensez. On peut tromper le peuple une fois, mais pas indéfiniment.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 10:08, par la banciculture 1er
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Que voulez-vous ??? Que le MPP fasse de l’extraodinaire ??? Nous ne sommes quand même pas dans un film les gars. C’est vraiment insultant que de dire que "la situation serai différente avec le RSP". Je suis vraiment désolé. Le Général G.D, déraille.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 10:27, par le citoyen libre
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Tout ennemi du peuple sera identifié et combattu au nom de la loyauté et de la patrie.
    le MPP est dans son droit.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 10:42, par TARYAM
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Courage les sieurs du MPP ; il faut que le peuple vous soutienne. A mon niveau, chaque fois que j’entends qu’il y’a une attaque , je pose la question à savoir à qui profite cette situation. Car le BF économiquement est pauvre, sur le plan religion il y’a une symbiose et aussi la rapidité et l’intensité des frappes m’amènent à vous donner raison. cependant au niveau de la justice j’avoue que je suis très déçu. Sortez et exprimez vous sur le niveau d’avancement des dossiers même à la télé ; ou dans les radios pour que les citoyens puissent entendre et suivre . Vraiment je suis désolé quand on peut pour arracher un une indépendance , un pouvoir et aller s’assoir dans les salons feutrés que le contribuables à céder, sans redevabilité , je trouve ça aussi bizarre. La justice a certes une déontologie à respecter mais sachez que vous êtes dans un environnement qui l’exige au delà de vos prérogatives pour que le peuple vous suive.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 11:43, par eliane.
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    J’ai tout simplement honte pour le Mpp, et dire que c’est le parti au pouvoir, qui a pondu un tel tract me désenchante et me désarçonne Vraiment le Mpp ne mérite pas de gérer ce pays. On tire pas impunément sur un corbillard. Wand and see

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 11:44, par tiga
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    mpp vous etez au pouvoir il faut prendre vos responsabiliter et eviter de peintre tout en noir car le peuple n est pas aveugle ne prener pas vos probleme pour mettre sur les autre le regime passer eux ne prenait pas l oposition comme des troubleur pour leur programe si vous vous ne pouvez pas gerer le pays dit nous oubien fait de votre mieux et laissez la population trankil oubien vous avez peur de kelke chose ne diviser pas les burkinabe avec votre graine de mensonge quand une organisation vois soutien il son tout les droit tandis k ceux qui tire votre attention sont pour le mal du pays vous etez pire que les compaore eux les laisait les gens manifester ok je suis perdu ont dirai mem pas que nous sommes au bf merde

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 11:55, par warzat
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    ’’La pseudo opposition’’ celle de la politique politicienne, celle de la politique du ventre, du leurre et du mensonge grossier, quelques soient ses agitations, intoxications,mouvements et excitations diverses, ne pourra pas ébranler le gouvernement. Ce sont les résultats au bout du mandat qui perdront le pouvoir MPP. Les populations ne se laisseront pas avoir par des justificatifs qui ne tiennent pas la route. Regardez le comportement et les résultats des responsables que vous avez nommés depuis que vous êtes aux affaires, des marchés attribués..... Pour le moment c’est du’’ peut mieux faire’’. Et comme en politique, les effets des bonnes mesures prises ne se manifestent auprès des populations qu’au bout d’un certain temps (un à deux ans), les premieres années perdues pour ternir la transition qui a été pour que vous soyez, à jouir de votre tour au lieu de bosser, valent leur pesant d’or.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 12:48, par Boy
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Pactiser avec les terroristes, hum !! Je pense que le conseiller terroriste dicko tuer par nos FDS n’était pas d’un autre parti que le votre ? Svp cesse à chaque échec de jetter la balle sur les autres et régler les problèmes

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 13:42, par Kiemdé
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    C’est vraiment dommage ; je croyais que le MPP avait de la valeur mais aujourd’hui je reconnais que je me suis trompé. La bassesse des propos de cette note est inimaginable. Gilbert Diendéré a fait des conneries et il doit rendre compte mais au regard du manque d’imagination le MPP risque de partir plus tôt que je ne le pensais. Les propos de cette note sont d’un niveau lamentables mêmes de élèves de seconde pourraient faire mieux. Quand on est à un tel niveau de gouvernance on ne peut pas descendre aussi bas.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 13:54, par hai
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    on a en marre de vos accusations chaque fois c’est la meme chanson. Si ca continue c’est ne sera plus l’ex regime dont vous etes d’aileurs les architectes qui va vous mettre les batons dans les roues mais bien le Peuple.
    Les Masses populaires vont vous Pourrir le Pouvoir et on vous chassera comme vous etes venu par les urnes en 2020 car votre bilan se dessine déja négativement. on est fatiqué de votre incompétence notoire faites votre travail et arretez de parler parler parler parler parler parler beaucoup merde

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 15:14, par Fils du boulkiemdé
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    le conseiller municipal tué la semaine dernière est certainement un infiltré du CDP au MPP. n’est ce pas ? Je pense que ceux qui ont pondu ce communiqué veulent détruire le peuple au lieu de prendre leur éecurité à bras le corps. Vraiment dommage ! Une si grande peur du CDP ?alors que c’est l’UPC qui est la deuxième force ? Minable pour un parti au pouvoir !Dieu sauve nous. Notre sécurité est entre tes mains

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 15:23, par SAPO
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Donc , c’est en prélude de cette déclaration que vous avez payé les rasta chômeurs , d’aller annoncer les couleurs à la maison du peuple. Eh bien c’est peine perdue . Ni vous , ni ces rasta man ne peuvent tromper le peuple. Malgré vos 27 ans de gestion du pouvoir d’état , vanté pendant la campagne vous arrivez pas à faire mieux que ceux là que vous fustiger.

    " Que le Général Diendjéré sache que le peuple burkinabé ne pactisera jamais avec le diable et ses suppôts au risque de trahir la mémoire de ses martyrs, la vaillance de nos frères africains engagés dans le même combat contre le narco-terrorisme". Vous en êtes certain ?
    Votre mentor a coupé son billet d’avion un vendredi pour voyager un samedi. Il ne savait pas qu’ il ne reverra plus jamais le Burkina faso . La suite vous la connaissez. Le 30 octobre 2014 Blaise ne savait pas qu’il vivait ses derniers instants au pouvoir , aujourd’hui , il est en côte d’ivoire.

    Dans tous les cas en pactisant avec ceux là que vous qualifiez de diables, les DIENDERE ont pu protéger la vie des burkinabés. Aucun décès lié à une attaque.

    Qu’est ce que vous , vous avez pu faire pour éviter la mort de près de 100 personnes liées aux attaques depuis que vous êtes là . Vous avez plus tôt rendu les burkinabés plus malheureux que heureux.. "Sankara avait malheur a celui qui ne fait pas mieux que son papa "

    .

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 17:18, par Ka
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    ‘’’’A’’’’ l’Internaute Minute : La critique doit être fondée sur l’argumentation solide, et je cautionne la tienne qui nous éclaire les lanternes, et non pas les dénigrements, les injures et les railleries, comme beaucoup d’intellectuels de notre société tentent de le faire quand leurs idées ne sont pas écoutées, comme tu l’as remarqué, et les dénonces. Merci de dire tout haut ce que d’autres savent et disent tout bas. En politique tous les coups sont permis pour prendre le dessus, surtout quand un parti au pouvoir s’affaibli à cause des ruses qu’il a tissé et qui l’enchaine par ce qu’il voulait tenir deux queues à la fois, ‘’’’à savoir vouloir la justice, et vouloir se sauver de cette justice en même temps ses amis dont le peuple voit le manège !’’’’ Se justifier aujourd’hui devant son peuple qui attendait la vraie justice dont les coupables doivent payer leurs actes pour une réconciliation nationale qui n’est pas le cas, est très difficile pour un parti au pouvoir qui est devenu handicapé en perdant un bras fort. Ce que je peux dire à nos décideurs du jour, à commencer par son excellence Mr. Le président du Faso, ‘’’’’il fallait au départ de leur prise du pouvoir, réfléchir deux fois avant d’agir :’’’’’ Beaucoup de promesses ont étés introduits dans son discours de prise de pouvoir, parmi ces promesses, éradiquer l’injustice et l’impunité en punissant les auteurs des crimes de sang qui n’est aujourd’hui qu’une promesse a la théorie et non de pratique.’’’’’’ Pourtant la théorie naît sur la base de la pratique : C’est pourquoi le peuple dans sa mémoire, sait parfaitement que les deux sont indissolublement liées, et attend que le pouvoir la pratique, mais le résultat tarde à venir pour un peuple patient mais impatient. Si des intrus comme le MPP veut accuser de vouloir les déstabilisés peuvent se permettre, c’est à cause de leur non fermeté dans les promesses non tenus. Pourtant plus de 50% de ce peuple ont mis leur confiance aux promesses faites par le MPP. Si le peuple se mure en voyant faire les intrus qui se réveillent comme des cobras endormis et affamés, ‘’’’’c’est de voir les libertés provisoires données aux amis criminels, les jugements des présumés coupables qui patinent.’’’’ Alors mon cher Minute, je suis de ton avis, la lâcheté de nos décideurs du jour de permettre à ceux d’hier qui tuaient qui ils veulent, là où ils veulent, d’insulter le peuple avec des sorties arrogantes dans les medias, remettra le Burkina dans le désordre, et notre pays deviendra un lieu de FAR-WEST. Heureux de te lire.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 22:20, par Le COMBATTANT
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    De telles déclarations montrent que le MPP est mort, bientôt et certainement dans un proche avenir on parlera du Mpp que dans le passé.
    Seulement nous demandons aux uns et aux autres de bien surveiller les frontières, parce que l’histoire du BURKINA VA BIENTOT SE DESSINER et tout le monde saura réellement pourquoi le pays s’est retrouvé dans une telle situation.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 22:35, par Ciceron
    En réponse à : Burkina : Le MPP, parti majoritaire, dénonce une stratégie de déstabilisation par des politiciens revanchards

    Voilà une nouvelle fois le MPP dans ses grands errements. Que dire d’un tel communiqué ? Sincerement rien de bon.... Voyez avec moi chers internautes, passons ce message au trois tamis de Socrate.

    Est-ce que ce qui est rapporté ici par le MPP est véridique ?
    Il a été rapporté dans cette déclaration plusieurs accusations très graves à l’encontre d’individus actuellement en détention ou en exil, sans preuves réelles. Tous les éléments énoncés ici sont clairement circonstanciels et encore même, assez forcés, ça vole très bas dans l’argumentaire (avoir fait des interviews quelque temps après une attaque terroriste etc). De plus cela est très redondant, toutes les fois où le MPP s’est retrouvé en difficulté sur le plan national, il a systématiquement accusé l’ancien régime, toujours ! À croire que tous les problèmes du pays sont liés à l’ancien régime (dont ils ont pourtant été des membres clés pendant très très longtemps). Je m’étonne surtout de la grande capacité du MPP et de Simon Compaoré en particulier, d’anticiper les soit disant complots du RSP et de l’ancien régime (coup d’état manqué entre autre), alors qu’ils sont à présent incapables d’anticiper une quelconque attaque terroriste, attaques qui ont pourtant les mêmes commanditaires selon eux (l’ancien régime). Troublant n’est ce pas ? Ce qui est clair c’est que ce communiqué est visiblement truffé d’accusations gratuites, sans faits avérés et sans preuves réelles. On ne peut donc pas dire qu’il est véridique. Ce qui est très grave ! Rendez vous compte, tout un parti au pouvoir qui se permet de porter de telles accusations dans la presse mais sans preuves ? Ou est le respect de la justice ? Ou est passé le respect des droits humains ? La présomption d’innocence ? C’est ainsi que s’annonce la fin des régimes illégitimes : accusations gratuites, gouvernement qui est à la fois juge et parti et ainsi de suite. Continuer de décevoir et de provoquer le peuple, vous comprendrez très vite ce dont je veux parler.

    Deuxièmement, est ce que ce qui est rapporté dans ce communiqué est quelque chose de bon ?
    En dehors de quelques passage où le MPP se jette des fleurs malgré la situation assez critique du pays, tout le reste n’est qu’accusations gratuites, méchancetés et éléments de division des Burkinabè.

    Ce qui me permet de terminer avec l’utilité de ce communiqué : au moments où le pays est confronté à de si grandes difficultés, est il réellement opportun de s’accuser les uns les autres ? De semer les graines de la discorde et la division parmi nous ? Les terroristes ne font pas de différence entre des MPPistes et des CDPistes, ils tuent tout le monde sans la moindre distinction. Nous sommes à un moment de notre histoire ou notre unité est primordiale à notre survie. Nous sommes avant tout frères et sœurs Burkinabè, nos opinions politiques, nos religions et nos origines ethniques n’ont rien à voir avec cela. Le partie au pouvoir doit avoir un discours rassembleur et non démagogique. Là, le MPP ne fait que faciliter le travail des forces de la terreur en divisant un peu plus le peuple Burkinabè.

    En conclusion ce message du MPP n’est ni véridique, ni bon et ni utile pour le Burkina Faso. Comme j’aime à le dire, à défaut d’arranger les choses, ils auraient mieux fait de se taire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés