Las Vegas (USA) : 59 morts et plus de 500 blessés dans une fusillade

lundi 2 octobre 2017 à 23h52min

Une fusillade à Las Vegas aux Etats-Unis a fait 59 morts et plus de 527 blessés ce dimanche 1er octobre 2017. Une perquisition dans le domicile du tireur a permis aux enquêteurs de découvrir une vingtaine d’armes. Du coup, le débat est relancé sur le port d’arme aux Etats-Unis.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Las Vegas (USA) : 59 morts et plus de 500 blessés dans une fusillade

C’est une nuit noire qu’ont vécue les habitants de Las Vegas aux Etats-Unis. Alors qu’elle était rassemblée lors d’un concert de musique country, la foule a essuyé des tirs causant ainsi 59 morts et 527 blessés. Ce qui fait de cette fusillade, le meurtre de masse le plus important de ces 25 dernières années aux Etats-Unis. Le tireur, Stephen Paddock, un sexagénaire, se serait suicidé avant l’arrivée de la police dans la chambre d’hôtel à partir de laquelle il a tiré. Il n’était pas connu des forces de police et n’avait aucun casier judiciaire. Dans une perquisition à son domicile, les enquêteurs ont découvert 23 armes à feu, des explosifs et des munitions. Ce qui lance de nouveau le débat sur le port d’armes.

Le président Donald Trump dans une adresse à ses compatriotes a dénoncé le « mal absolu » et les a exhortés à prier pour les victimes. « On s’appuie sur les liens qui nous unissent : notre foi, notre famille et nos valeurs partagées. On s’appuie sur les liens entre citoyens, communautés et le réconfort que nous procure notre humanité commune » a-t-il déclaré. Et même s’il a été prompt à réagir, le président Trump se voit reprocher le fait de n’avoir pas parlé de la cause de ces fusillades, notamment la vente libre d’armes.

La porte-parole de la Maison Blanche Sarah Huckabee Sanders, si elle n’exclut pas le débat, juge que ce n’est pas le moment de remettre le sujet sur la table.
Un avis qui n’est pas partagé par les démocrates qui souhaitent préparer une loi qui empêcherait la vente libre d’armes aux Etats-Unis.

Quelques heures après la fusillade, l’Etat Islamique a revendiqué l’attaque qualifiant le tireur de « combattant de l’islam ». Cependant, selon le FBI, aucun lien ne peut être établi avec un quelconque groupe terroriste. L’enquête se poursuit donc pour connaître les réelles motivations du tireur.

Lefaso.net

Sources : RFI, France 24, BBC

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés