Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mardi 26 septembre 2017 à 00h09min

Le 6e Contingent de l’Unité de police constituée (FPU) est fin prêt à être déployé dans le cadre de la mission de la CEDEAO en Guinée Bissau (ECOMIB). Au nombre de 140 gendarmes dont 8 femmes, ils ont reçu, ce lundi 25 septembre 2017, à quelques heures de leur départ, la visite du Chef d’Etat-major général des Armées, le Général de Brigade, Oumarou Sadou. Celui-ci est venu leur donner les dernières recommandations à observer une fois en terre guinéenne.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

Après une formation de pré-déploiement de 25 jours, ce 6e contingent placé sous la coupe du Commandant Léonid Diabri, a désormais le bagage nécessaire pour assurer la relève au sein du 21e Escadron de soutien à la paix au sein de l’ECOMIB. Ce 25 septembre, jour de leur départ, le Chef d’Etat-major général des Armées, qui avait à ses côtés, le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie nationale, a adressé un message à ces 140 gendarmes qui, à ses yeux, ont les atouts pour réussir la mission tout comme leurs prédécesseurs.

« Prenez garde des comportements à risque… »

JPEG - 80.8 ko
Le Général de Brigade, Oumarou Sadou

« Vous devez respecter les mœurs, les us et coutumes du pays hôte », telle est la première recommandation que le Général de Brigade, Oumarou Sadou, a adressée aux pandores en leur rappelant d’observer les consignes données par le Commandant d’Escadron et de toujours se référer à ce dernier. Poursuivant son message, il leur a ensuite recommandé ceci : « N’oubliez jamais qu’en votre qualité de digne représentant, que vous soyez en public ou en privé, vous véhiculez l’image du Burkina Faso. Travaillez à en présenter l’image du Burkina Faso (…) Prenez garde des comportements à risque voire scandaleux, abstenez-vous de consommer des produits prohibés. Ayez une hygiène de vie respectable pour éviter les maux qui entraveront votre mission ».

Vigilance

JPEG - 120.3 ko
Dernières poignées de mains avec la hiérarchie et les aumôniers avant le départ

Avant d’appeler les hommes et femmes de ce 6e contingent à demeurer permanemment vigilants et à rester unis autour de leur chef, le Commandant Diabri Léonid, le CEMGA les exhorté à bien entretenir les matériels et équipements mis à leur disposition. « Allez et remplissez votre mission, avec la conviction que derrière vous au pays, le Commandement, vos frères d’armes, vos parents et amis mettent tout en œuvre, chacun dans son domaine de compétence, pour que tout se passe pour le mieux afin que vous reveniez tous sains et saufs au Faso », a conclu le Général de Brigade, Oumarou Sadou.

« Mission difficile, mais… »

JPEG - 121.8 ko
Le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie Nationale, le Colonel Omer Tapsoba

Les 140 gendarmes auront entre autres missions d’escorter et d’assurer la protection de plusieurs personnalités dont le Président de la république, le Premier ministre, le Président de l’Assemblée nationale et certains membres du gouvernement de la Guinée Bissau. Ils devront également assurer des patrouilles de courte durée à l’intérieur de la capitale pendant lesquelles ils recueilleront les avis des populations sur les investissements prioritaires à faire dans le pays. Des patrouilles de longues durées seront également menées hors de la ville. « C’est une mission assez difficile, mais que nous arrivons à exécuter sans problèmes », foi du Chef d’Etat-major de la Gendarmerie nationale, le Colonel Omer Marie Bruno Tapsoba.

JPEG - 117 ko
Le Commandant d’Escadron, Léonid Diabri

De son côté, le Commandant de cette 6e relève compte préserver les acquis engrangés par les précédentes missions FPU afin de ramener définitivement la paix dans ce pays ami en proie à une crise qui dure depuis quelques années, et à l’issue de laquelle, la CEDEAO a autorisé une mission de soutien à la paix en 2012. Elle est constituée de policiers et de militaires issus des pays membres de l’espace. Ils sont chargés d’assister la Guinée Bissau en quête d’une stabilité politique et institutionnelle, à l’orée des élections législatives et présidentielles prévues en 2018 et 2019.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 septembre à 10:19, par ok
    En réponse à : Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

    Pourquoi la police nationale ne participe-t-elle pas à cette mission ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 10:51, par mari
    En réponse à : Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

    la CEDEAO a autorisé une mission de soutien à la paix en 2012. Elle est constituée de policiers et de militaires issus des pays membres de l’espace. mais vous vous partez en tant que quoi ? policier ou militaire ? car à lire la mission, vous partez en tant que policier et non gendarme.et nos policiers ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 11:42, par sam
    En réponse à : Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

    allez demander à l’État major général des armées. c’est une mission qui peut se transformer en poste de combat. La police n’est pas habilitée pour ces genres de combat. la mission en Guinée Bissau n’est pas uniquement que de la sécurisation. ce n’est pas aller monter la garde ou de contrôler les axes routiers. Au cas où ça caille, que l’on fasse utiliser l’armement lourds et se transformer en combattant. Les autres pays ont envoyé des policiers mais appuyés par un fort contingent de militaires tel le Nigeria. Le sénegal marque sa présence par un contingent militaire. le Burkina à trouvé que les gendarmes peuvent faire le militaire en dehors de la sécurité. Donc pas besoin d’envoyer un contingent policier appuyer par des militaires. les gens ne pensent qu’au profit mais quand ça se transforme en d’autre chose, ils disent que ce rôle n’est pas le leur. Que chacun sache ce qu’il a comme prérogative et tout ira pour le mieux.

    Répondre à ce message

    • Le 26 septembre à 13:38, par la tolerance
      En réponse à : Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

      "le Burkina à trouvé que les gendarmes peuvent faire le militaire en dehors de la sécurité. Donc pas besoin d’envoyer un contingent policier " ." Au cas où ça caille, que l’on fasse utiliser l’armement lourd et se transformer en combattant". Pendant qu’on y est je crois aussi que le burkina gagnerait à supprimer les bataillons engagés au mali au profit des pandores vu que ces derniers ont l’avantage d’être policiers et militaires à la fois . Ainsi on fera l’économie de nos fds en ces temps où l’insécurité bat son plein. Franchement allons y doucement, je crois que ça vaudra mieux pour tous. Rappelons nous que nous sommes dans un pays de savane et que tout se sait même si on ne dit rien. Cordialement monsieur sam.

      Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:53, par TANGA
    En réponse à : Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

    Chers tous,
    La gendarmerie, c’est la police militaire pour ceux qui ne le savaient pas.
    Dans la division des tâches, le Burkina fait partir ces pandores pour une mission de police.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 13:00, par Elgine
    En réponse à : Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

    Que le tout puissant vous assiste et qu’il protege vos familles. Mon cher Colonel Omer, c’est interessant de savoir que vos hommes sont bien equipes et apte pour accomplir cette mission en Guinnee. Quant est ce que vous aurez le materiels necessaire pour mieux equiper vos hommes pour la securisation du nord de ma patrie ? si j’ai bonne memoire lors de l’assaut contre les imbeciles du cafe Istanbul, votre unite speciale anti-terroriste avait emprunte un materiel dont je ne rappel plus du nom, je pense qu’unite pareille doit etre super bien equipe.

    Ne dit on pas que la charite bien ordonee commence par soit meme ? que Dieu protege le Burkina Faso.
    Shalom

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 17:02, par mari
    En réponse à : Mission de la CEDEAO en Guinée Bissau : Les dernières consignes à la 6e relève FPU

    En réponse à SAM qui a déjà décliné son identité Gendarme ou Militaire en employant des mot tel que ¨¨CA CAILLE¨¨,nous on n’est pas militaire gendarme ou policier mais nous visons l’objectivité.dite nous depuis 2012 c’est quel type d’armement lourd vous déjà utilisés laba, faire de la sécurité rapprochée ou pour sécuriser une autorité,on na pas besoin d’armement lourd laba. et si vous saviez cela pourquoi vous ne sécurisiez pas vos brigade avec de l’armement lourd,jusqu’à tel point que les terroristes viennent saccager,bruler et emporter vos armes et engins ? si une nation telle que le Nigeria a pu envoyer sa police et son armée c’est pas fortuit,c’est parce que un seul corps ne peut pas jouer le double rôle.soit vous envoyez un contingent militaire ou un contingent police,à défaut les coupler.ici au Faso on vous voient sécuriser nos autorités mais pas avec des armes lourds,c’est l’armée qui est derrière avec ces armes lourds. et ne prenez pas le concept de sécuriser à la légère. il est plutôt facile de défendre que de sécuriser

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés