L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

Communiqué • jeudi 31 août 2017 à 17h55min

Il est porté à la connaissances des usagers que l’ accès à l’enceinte du CHU-Yalgado OUEDRAOGO est désormais interdits aux les véhicules sans immatriculation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

Vu le nombre important d’usagers qui fréquentent le CHU Yalgado OUEDRAOGO de jour comme de nuit, et surtout tenant compte du contexte sécuritaire, cette mesure est nécessaire pour accroître la vigilance.

La Direction Générale s’excuse auprès de certains usagers des désagréments que cette mesure pourrait engendrer, mais elle sait compter sur la bonne compréhension de tous.

B. Robert SANGARE
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 août à 18:28, par Burkinbila
    En réponse à : L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

    espérons seulement que la mesure est valable et sera applicable a tous, même aux parents et amis du DG qui viendraient avec ce type de véhicule.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 19:09, par Kpièrou
    En réponse à : L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

    Cela semble-t-il normal de circuler avec un véhicule sans immatriculation à tel point qu’une telle mesure puisse être prise ? C’est une infraction que circuler avec un véhicule sans immatriculation et de tels véhicules doivent être arrêtés sana état d’âme.
    L’incivisme semble dicter la loi au Faso, quel dommage !
    C’est que nous interpellons les dirigeants s’ils existent au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 20:25, par S. DIALLO
    En réponse à : L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

    Dans un pays organisé et géré, un véhicule sans immatriculation ne doit pas circuler. Si c’est des véhicules neufs importés il’ya des procédures spéciales pour les escorter vers les lieux spécifiques pour les formalités requises.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 13:44, par Citoyen indigné
    En réponse à : L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

    Bonjour à toutes et tous. Merci au DG du CHU YO, même si je pense que cette décision vient en retard et même qu’elle doit être plus forte que cela. A un moment, il faut savoir prendre des décisions par anticipation. C’est cela la responsabilité ! Il faut filtrer les entrées dans nos hôpitaux et surtout permettre au personnel y officiant de pouvoir garer leurs véhicules sur leur lieux de travail. Parfois, c’est les véhicules de visiteurs qui occupent les places réservées au personnel, alors que le parking des visiteurs si je ne me trompe est à l’extérieur de l’hôpital Yalgado. Pourquoi ne pas utiliser le système de badge pour le personnel ! Quelqu’un se plaignait il y a quelques jours du CHU Souro Sanou de Bobo sur facebook il y a quelques jours, avec des images à l’appui sur lesquelles son véhicule est bloqué par des véhicules de visiteurs en mauvais stationnement. Figurez vous que ce mr après la descente veut rentrer chez lui et voila que son véhicule est bloqué ! Cette mesure du CHU YO est à améliorer et cela permettra de réduire aussi les agressions sur le personnel du CHUYO. Que les DG des autres hôpitaux dont Souro Sanou se réveillent enfin !

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 15:08, par Burkin Pagaye
    En réponse à : L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

    Donc, les vehicules sans immatriculation so nt autorises a circuler a ailleurs , alors ? Vraimen , le Burkina de la pagaille s’ occupe de la pagaille du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 17:35, par Georges
    En réponse à : L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

    Internaute 1, je crois que vous taquinez seulement le DG de Yalgado. Sinon, la mesure d’interdiction de véhicules sans immatriculation au CHU Yalgado, est de portée générale, sans exception pour qui que ce soit. Il convient de saluer encore une de ces décisions de ce DG ,qui a fourni beaucoup d’efforts pour une meilleure règlementation des accès à cet hôpital de référence, notamment pour les accompagnants des malades, afin de permettre des soins et des moments de repos appropriés .Il a également interdit aux usagers de véhicules d’activer le système d’alarme au sein de l’hôpital car ,cela créait souvent des nuisances sonores intempestives. En ces moments de menaces terroristes à travers le monde, le DG a été bien inspiré d’interdire la présence de véhicules sans immatriculations à l’hôpital, surtout qu’il a été donné de constater, que des véhicules du genre restaient garés plusieurs jours dans l’enceinte de l’hôpital. Cette mesure peut lutter contre des cas de vols de véhicules et toute autre éventualité d’actes délictueux ou criminels. Voilà un DG qui a l’imagination fertile, qui sait faire de la conception prospective, avec un sens élevé de la gestion axée sur des résultats partout où il est appelé à assumer des fonctions, avec une traçabilité de ses responsabilités dans les directions générales du CENOU, du CHU Yalgado. Un bel exemple à saluer et à suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 07:20, par Garde administrative
    En réponse à : L’accès de l’hôpital Yalgado Ouédraogo désormais interdit aux véhicules sans immatriculation

    Le CHU Yalgado Ouédraogo a innové en matière de garde. Ainsi, en plus de la garde médicale dans les différents services de santé nuitamment et les jours fériés, il existe aussi une garde administrative. Pour tout problème administratif, les usagers de l’hôpital peuvent s’adresser à un responsable à la Direction générale qui assure la garde administrative. Les usagers du CHU et accompagnants de malades ont la possibilité de disposer d’une ambulance au CHU 24 H/24 moyennant des frais de carburant de 2.000 FCFA pour transporter leur malade dans la ville de Ouagadougou de façon sécurisée et rapide. Pour ce faire, il faut s’adresser au guichet de paiement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés