Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • mercredi 23 août 2017 à 22h14min

Décédé le 19 aout dernier, à Paris en France, la dépouille mortelle de Salifou Diallo est arrivée dans l’après-midi de ce 23 aout 2017, à Ouagadougou. Le président du Faso, les membres du gouvernement, les parlementaires de la 7e législature, des responsables de partis politiques, des chefs de représentations diplomatiques, ainsi que d’autres amis et parents sont venus accueillir le corps du désormais ex-président de l’Assemblée nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

Annoncé pour 16h, c’est à 16h20mn que l’avion présidentiel a foulé le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou. Il s’immobilise une dizaine de minutes plus tard. Puis, le protocole se met en place. Très forte mobilisation, la quasi-totalité des députés sont au pied de l’avion qui transporte le corps de leur président. Des leaders de partis politiques, opposition comme majorité, sont aussi présents.

Le visage grave, le regard perdu. Pendant que les membres de la délégation ramenant la dépouille mortelle commencent à descendre de l’oiseau volant, la pluie s’invite. Qu’à cela ne tienne, tous restent sur place. C’est d’ailleurs sous cette forte pluie que le cercueil contenant le corps sans vie de Salifou Diallo est sorti de l’avion et conduit au niveau du fret de l’aéroport où l’essentiel du cérémonial devrait se tenir. Là, attendait une foule immense. Sur certaines banderoles, on pouvait lire des messages de compassion et d’hommage de partis politiques ou de club de football.

Après les honneurs militaires dus à son rang et une allocution qui se résume en un doua (prière pour le repos de son âme), le cortège funèbre s’ébranle vers le domicile du défunt à Ouaga 2000. Dans ce long cortège, malgré la pluie, on y trouve de nombreux jeunes à motos. Au même moment, un monde impressionnant attendait au niveau du domicile.

Une veillée funèbre est prévue à partir de 20h. Demain, 24 aout 2017, une cérémonie d’hommage nationale sera rendue à Salifou Diallo au Palais des sports de Ouaga 2000 où des délégations étrangères sont attendues. Aussi, le cortège va d’abord se rendre au siège du parti qu’il présidait, le Mouvement du peuple pour le progrès, puis à l’Assemblée nationale où il est prévu un cérémonial d’hommage à l’image de l’ouverture d’une session parlementaire. Ensuite, le corps sera transféré à Ouahigouya, sa ville natale où il reposera à jamais. L’enterrement aura lieu le vendredi 25 aout 2017.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 août à 22:56, par WHISKY
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Que l’on sache ouvertement que je ne suis pas de ceux qui pleurent la mort de Salifou Diallo

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 00:38, par SNOWDEN
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Je compatissais et j’ai compatis à la douleur de la famille concernant le décès du PAN, mais je trouve que l’on exagère ces dernières heures. La mort du PAN commence à être politisée et c’est bien dommage non seulement pour la famille, mais pour le MPP.

    J’ai comme l’impression que l’on veut réécrire l’histoire politique du Burkina Faso. S’il vous plaît quelle a été ou quelles ont été les hauts faits politiques de Salifou Diallo dans l’histoire du Burkina Faso ?

    A ce que je sache, ce dernier n’a pas écrit de livre dans lequel l’on pourrait mieux s’orienter.

    On nous parle de perte énorme comme si sans lui, le pays était orphelin.
    Que sa mort soit une perte énorme ou une catastrophe pour le MPP, je n’en disconviens pas, mais nous forcer à nous embarquer dans ce psychodrame, je trouve cela pathétique.

    Ce que je retiens de lui, c’est un Monsieur qui a toujours réussi à diviser l’opposition, qui a toujours vécu à l’ombre de Blaise Compaoré et qui a toujours été dans toutes les manigances du système Compaoré.

    Adouber Salifou Diallo aujourd’hui, c’est revenir à adouber Blaise Compaoré car il fut le pilier de ce dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 03:47, par Adama
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    On me dit que tout cela est dû au fait qu’il est décédé en tant que deuxième personnalité de l’État. Il va alors falloir expliquer pourquoi Thomas Sankara qui est mort en tant que PREMIÈRE PERSONNALITÉ du Burkina a été clandestinement enterré à la sauvette à l’insu de sa famille par les mêmes acteurs. De plus, les mêmes acteurs nous ont "gazés" de gaz lacrymogène lorsque par patriotisme, par dizaines de milliers, voire par centaines de milliers, nous fait des kilomètres à pieds de Yalgado au cimetière e Gounghin pour rendre hommage à Norbert Zongo.

    À mon avis le vrai peuple devrait s’abstenir de participer à cette mascarade pour marquer sa désapprobation. Priez plutôt pour lui. Il en a besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 05:44, par wenda ye la faanda
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Dieu pardonne notre cher frère et ami Salifou DIALLO, oubliez ses péchés et considérez ses bienfaits et versez votre miséricorde sur tous nos défunts. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 08:26, par KA LI FA
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Enfer, paradis, royaume des cieux, un choix qui se décide à partir de notre vie sur la terre. Parole de Jésus : "Tout ce que vous lierai sur terre, sera tenu au ciel pour lié et tout ce que vous délierai sur terre, sera tenu au ciel pour être délié".

    Le principe qui dit qu’on récolte ce qu’on sème n’est pas faux. La bible, le coran ou tout autre livre saint, nous enseigne, nous sensibilise et nous éduque pour que nous n’ayons pas une vie misérable. La vie de tous les jours nous oriente où nous irons après notre mort. Nous sommes tous concernés : vieux ou jeunes, hommes ou femmes, enfant ou adulte, riche ou pauvre, croyant ou non croyant.
    Les prières, les messes, les critiques, les pleurs ne servent pas beaucoup. Notre âme quitte le corps et part à l’endroit qui lui est réservé après la mort.

    Menons une bonne vie, une vie publique et non égoïste, et cultivons l’amour sincère dans notre vie.

    Dr Salifou DIALLO, certains parlent du bien et d’autres du mal de cette personne.
    Lui est parti. Nous autres, où iront nous après notre mort ? Les leaders religieux ont suffisamment parlé.

    Paix à son âme.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 09:22, par le revolté
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Que l’âme du PAN repose en paix mais SVP ayant les pieds sur terre n’oublions pas ce que cet homme a fait dans notre chère pays depuis 30 ans rien que des douleurs affligées à l’endroit de notre peuple et surtout a certaines familles et si Dieu à décidé qu’il ne sera pas puni sur cette terre il le sera probablement la ou il est.
    On peut échapper à la justice des Hommes par la mort mais surtout pas à celle de Dieu.
    Sa mort est peut être une bénédiction pour notre patrie lui qui se prenait pour le dieu du Burkina.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso et sa population

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 09:26, par Neere
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Repose en paix mon frère de Ouahigouya j’aillais beaucoup pleuré si tu étais mort a l’hopital yalgado de Ouagadougou ou à l’hôpital blaise Compaoré mais non tu mort à l’hôpital militaire en France et le citoyen lambda qui est malade au faso ne peux même pas se soigné à yalgado n’a parlons pas en france peuple du burkina prions Dieu pour une santé de fer et exisons de l’état des hôpitaux avec un personnel, du matériel, de l’humanisme pour le bien être des burkinabés la mort de Salif à paris nous montre que ni l’argent ni le lieu ou tu trouve ne depasse la mort ; la mort connais ton adresse au temps venu je ne critique pas le défunt mais nous devons réfléchir sur comment nous soigné et comment faire pour que ces soins soit accessible à tous que Dieu console la famille et bénisse le faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 09:55, par Le Duc du Yatenga Nouveau
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Simon COMPAORE a dit :« Good bye ! » En anglais cela signifie à très bientôt. Si c’est ce n’est pas un lapsus, qu’il mette un fonds propre à lui pour prendre en charge toutes cérémonies. Le Trésor va prendre un coup sérieux s’il faut faire tout ça à la queue-leu-leu. Le pardon de Dieu se passe dans le ciel, mais ce qui est sûr et dans son franc parler reconnu par les pleureurs, Salif nous a dit avoir mangé avec le Diable. Pour respecter sa mémoire, il faut avoir un franc parler afin qu’il repose en paix. Ne compliquez pas son sort devant son créateur en étalant un parler qui n’est pas franc !. En tant que Duc du Yatenga Nouveau, je ne trouve aucun inconvénient qu’il soit enterré dans ma Contrée.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 10:06, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Manifestement,personne ne doit se réjouir de la mort de l’autre car nous sommes tous mortels et pécheurs .Un jour le prêtre ou l’imam priera devant notre corps pendant on est dans un cercueil sans pouvoir rien faire (inerte). La mort est devant chaque porte. Elle doit naturellement taire ou enterrer notre haine et nos bagarres car elle est un événement très douloureux. Mr Salifou a eu certes des qualités et des défauts nul n’est parfait. Je n’approuvais pas totalement toute sa politique. Face à la mort, on compatit à l’immense douleur de la Famille Diallo éplorée. Un jour chacun de nous retournera poussière(mourra). Il reste un frère et un Burkinabé a dit non à la révision de l’A37. Nous devons prier pour lui. Prions aussi pour la reconversion tous nos politiciens afin qu’ils deviennent des hommes vertueux et sages prêts à écouter le Brave Peuple.

    Merci Mr Salifou Diallo, reposez-vous en paix et que le SEIGNEUR vous accueille dans son Royaume.

    Paix et joie à tous les Burkinabés. Amen
    Que Le SEIGNEUR bénisse notre cher BURKINA que nous aimons tous. Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais.

    Répondre à ce message

    • Le 24 août à 17:43, par Sidin-yida
      En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

      Bonjour à tous, comme d’autres avant moi je voudrais m’incliner devant la mémoire de l’illustre disparu. Reconnu comme un homme de convictions, de combat et patriote convaincu, feu Salifou DIALLO qui a été cette année le parrain de la promotion 2015-2017 de l’ENAM, a donné à ses feuils plusieurs conseils dont trois retiennent l’attention : 1- Il leur a dit d’accepter d’être affectés partout sur le territoire national ; 2- Il leur a conseillé d’être en phase avec les aspirations du peuple et travailler toujours dans ce sens ; 3- Il leur a également demandé d’éviter de faire de leurs bureaux des sites d’orpaillage. Ce sont là des conseils précieux d’un parrain permettant de faire une bonne et utile carrière. Paix à l’âme du disparu. Que la terre libre du Burkina et de ses ancêtres lui soit légère.

      Répondre à ce message

  • Le 24 août à 13:38, par Ouédraogo Désiré
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Hébreux 9:27Louis Segond (LSG)

    27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement,

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 13:59, par Jem’interroge
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Tout ce grand raout ne vise qu’une chose. Réecrire l’histoire de cet homme, le faire passer pour le saint qu’il n’a jamais été. Comme disais quelqu’un plus haut, ce Mr de sa propre bouche a confessé de son vivant avoir diner 30 durant avec le diable. Il faut avouer qu’il faut avoir de sérieuses accointances avec le diable pour être accepter à sa table.
    Nous n’aurons pas la chance de l’entendre sur sa version à propos de certaines pages sombres de l’histoire du Burkina. Mais de grâce, n’insultez pas l’intelligence de toutes ces familles qui ont souffert et souffrent encore le martyr à cause du diable actuellement en fuite, avec lequel il a partagé tant de diners sanguinolents.
    Veillons surtout à ce que ceux pour qui ce sombre Mr a servi de guide spirituel et politique (voir l’article sur les lamentations du Ministre de la Santé) ne perpétuent pas cette manière barbare de faire la politique dans notre si beau pays. Nous ne survivrons pas au regne d’un second Salifou Diallo.
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 14:07, par le poingnard de dieu
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    Salif diallo est mort en effet,il est né homme il vécu comme un homme et il est mort comme un homme mais de quel maladie on ne le dit pas,peu importe.Mais ce que je dois dire est qu’il n’est pas le seul à mourir en ce moment,la mort a cette capacité de nous réduire au même niveau.Pauvre ou riche nous sommes soumis à ce sort commun.Quand bien il a faire de bonnes chose au bénéfice de la nation,en aucun cas nous n’avions de le canoniser.Cesser donc d’exagérer en nous le présentant comme un modèle hors pair.Beaucoup d’hommes et de femmes plus vertueux que lui meurent chaque jour au burkina sans qu’on ne fasse du tapage autour d’eux.Vous les politiciens vous profiter encore de cette occasion pour vider nos caisses.Pour le retour de sa dépouille avons nous vraiment besoin de faire venir toute cette bande à paris et cela sous les frais du pauvre contribuable burkinabé.Et toutes ces cérémonies hypocrite prévu depuis paris jusqu’à Ouahigouya passant par ouagadougou est qu’on ne pourrait les réduire,faire simple et bref.Il nous fait apprendre à demeurer raisonnable même dans nos émotions. Appauvrissons notre pays en investissant dans la démesure,ce ne sont pas nos fastes qui vont le sauver devant Dieu.Nous perdons notre temps à trainer sa dépouille partout.Dans les cas ,la terre et les mites l’attendent ,faites vites pour chanter leur bénédicité.Et vous autres,pauvres thuriféraire déposer vos instruments de griotisme et allez bosser pour le développement de notre pauvre pays il n’est pas le seul à mourir aujourd’hui c’est lui demain c’est un autre.Après cela il faut qu’on dise combien l’Etat burkinabé a investi dans ses obsèques et qu’on nous situe sur les raison de sa mort car on meut tjrs de quelque chose cela se situe dans la logique de la transparence dont notre peuple a besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 15:19, par aliano
    En réponse à : Disparition de Salifou Diallo : Forte mobilisation à l’aéroport de Ouagadougou pour accueillir la dépouille mortelle

    WHISKY on ne parle pas ainsi à des morts, n’oublie pas que tu es aussi mortel de grâce contrôle tes mots. Salif au moins a eu des honneurs pour son pays, que Dieu l’accueille dans son royaume.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés