Avis d’appel a candidatures pour l’attribution de 19 classes complémentaires du premier cycle et du second cycle de l’enseignement secondaire général

mardi 8 août 2017 à 12h15min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Avis d’appel a candidatures pour l’attribution de 19 classes complémentaires du premier cycle et du second cycle de l’enseignement secondaire général

1. Le Gouvernement du Burkina Faso a obtenu un Don de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) pour le financement du Projet d’Amélioration de l’Accès et de la Qualité de l’Education (PAAQE).
2. Il est prévu qu’une partie du Don sera utilisée pour la promotion de l’enseignement privé à travers la construction de cinquante-cinq (55) salles de classes complémentaires qui seront attribuées à des promoteurs privés du premier cycle et du second cycle de l’enseignement secondaire général.
3. Le Secrétaire Général du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA), Coordonnateur du Projet d’Amélioration de l’Accès et de la Qualité de l’Education (PAAQE) invite par le présent avis, les personnes physiques ou morales à présenter leurs candidatures sous plis fermés pour l’attribution de classes complémentaires.
4. La présente attribution concerne dix-neuf (19) classes complémentaires à octroyer à titre gracieux aux fondateurs d’établissements privés existants et qui remplissent les critères d’éligibilité. Le Projet construira un maximum de trois (03) salles de classe dans un même établissement.
5. Les candidats répondant aux critères de participation et qui le désirent peuvent obtenir les renseignements complémentaires auprès du Projet d’Amélioration de l’Accès et de la Qualité de l’Education sis à l’Immeuble SIRIMA, Boulevard Charles de Gaulle en face de l’agence BSIC Wemtenga, parcelle 14, lot 2110, section EW, porte n° : 2353, 2ème étage, Téléphone : (+226) 25 36 23 30.
6. Un jeu complet du dossier de candidature peut être retiré contre paiement d’une somme forfaitaire de vingt-cinq mille (25 000) francs CFA, par tout candidat intéressé, au secrétariat du Projet d’Amélioration de l’Accès et de la Qualité de l’Education sis à l’Immeuble SIRIMA, Boulevard Charles de Gaulle en face de l’agence BSIC Wemtenga, parcelle 14, lot 2110, section EW, porte n° : 2353, 2ème étage.
7. Les candidatures sous plis fermés seront adressées à Monsieur le Président du comité de pilotage du PAAQE et porteront, au coin supérieur gauche les mentions suivantes :
“Avis d’appel à candidatures pour l’attribution de classes
Complémentaires ; à n’ouvrir qu’en séance publique ”.
8. Les candidatures seront déposées au secrétariat du Projet d’Amélioration de l’accès et de la qualité de l’Education sis à l’Immeuble SIRIMA, Boulevard Charles de Gaulle en face de l’agence BSIC Wemtenga, parcelle 14, lot 2110, section EW, porte n° : 2353, 2ème étage, Téléphone : (+226) 25 36 23 30 au plus tard le 27 juin 2017 à 9 heures.
9. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 9 heures 10 minutes dans la salle de réunion de la Cellule du Projet d’Amélioration de l’accès et de la qualité de l’Education sis à l’Immeuble SIRIMA, Boulevard Charles de Gaulle en face de l’agence BSIC Wemtenga, parcelle 14, lot 2110, section EW, porte n° : 2353, 2ème étage, Téléphone : (+226) 25 36 23 30, en présence des candidats qui voudraient y assister.

Ouagadougou, le

Dr Yombo Paul DIABOUGA
Officier de l’Ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 août à 00:30, par Cequejenpense
    En réponse à : Avis d’appel a candidatures pour l’attribution de 19 classes complémentaires du premier cycle et du second cycle de l’enseignement secondaire général

    Offrir 55 salles de classe a des prives a TITRE GRACIEUX... pourtant les ecoles augmentent les frais de scolarite sans aucun controle de l’Etat.
    Et tres recemment l’Etat a procede a l’achat d’etablissements prives pour faire face au manque d’infrastructure. Quelle contradiction !

    A mon avis, il faut quitter dans cette affaire d’offrir gratuitement. Certes les prives contribuent enormement a l’education et la formation. Mais en general ca reste un business pour les fondateurs (surtout de nos jours).
    Ma proposition est que l’Etat ait un contrat avec les promoteurs beneficiaires pour qu’en contrepartie un petit nombre d’eleve du public (a leur demande ou en raison de la qualite de l’enseignement) qui reussissent au CEPE puisse etre oriente dans ces etablissements prives et dispense de frais de scolarite ou tout au plus payer le meme montant que dans le public. Ceci durant un certain nombre d’annee dont les frais representeraient environ 50% du cout de l’infrastructure recue. Ce serait une forme de PPP.

    Et veillez a ce que ca ne soit pas seulement les promoteurs du MPP mais plutot des ecoles dans les zones ou l’insuffisance d’etablissement est reelle ou encore des lycees d’excellence qui sont dans un reel besoin d’augmentation de leur capacite d’accueil.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 08:27, par Walierma, ENS/UK
    En réponse à : Avis d’appel a candidatures pour l’attribution de 19 classes complémentaires du premier cycle et du second cycle de l’enseignement secondaire général

    M. le SG vous êtes la deuxième personnalité du ministère et mieux, vous êtes un spécialiste de l’éducation. Alors employez (ou acceptez) les termes qui conviennent au domaine éducatif. . Ne contribuez pas à semer le doute dans l’esprit des gens. Qu’entendez-vous par"premier cycle et du second cycle de l’enseignement secondaire général" ? L’enseignement secondaire général correspond à quoi, selon vous ? et quels en sont les cycles qui le constituent ?
    N’est-ce pas ce que vous appeliez "premier cycle" qui est devenu aujourd’hui le post primaire et le "second cycle" le secondaire ? Donc l’enseignement secondaire aujourd’hui n’est plus constitué de cycles.
    une réforme nous a été imposée avec ses nouvelles appellations : continuum, post primaire, approche pédagogique intégratrice, savoirs endogènes, etc. et nous devons désormais composer avec ces dures réalités. Faites aussi l’effort en replaçant les choses ou elles doivent être. Les cycles dans l’enseignement général au BF, c’est du passé.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 11:49, par Thién
    En réponse à : Avis d’appel a candidatures pour l’attribution de 19 classes complémentaires du premier cycle et du second cycle de l’enseignement secondaire général

    Le Burkina Faso fait rire quoi ?
    Comment un gouvernement peut-il accepter construire des salles de classes pour des propriétaires d’écoles privées quelle que soit l’origine des fonds si l’on sait qu’il exste toujours dans ce pays, des écoles publiques construites en "paille" ?
    On pourrait comprendre cela si on avait fini de reconstruire ces écoles en paille !
    On préfère enrichir les "riches" que de défendre les "pauvres" qui fréquentent ces écoles !
    Quel pays ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la même rubrique

Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés