Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

LEFASO.NET | Jude Kiénou (Stagiaire) • jeudi 3 août 2017 à 00h15min

Une application dénommée « Campus Faso » va permettre aux nouveaux bacheliers de pouvoir choisir leurs options et faciliter, également les inscriptions dans les universités publiques et les centres universitaires du Burkina Faso, à partir de l’année 2018-2019. C’est dans le but partager cette information que le président de l’université Ouaga 2, Pr. Stanislas Ouaro a animé une conférence de presse ce mardi 1er août 2017 à l’université Ouaga 1 Pr. Joseph Ki Zerbo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

Fini le calvaire des longues files d’attentes sous le chaud soleil pour les inscriptions à l’université. En effet, une solution dénommée « Campus Faso » permettant de s’inscrire en ligne va être disponible à partir de l’année académique 2018-2019 en vue de soulager les étudiants. Aussi, cela va permettre aux étudiants de la diaspora de s’inscrire sans avoir besoin de se déplacer.

De plus, cette application va alléger le travail du personnel de l’université en charge de la scolarité. Le Pr. Stanislas Ouaro ajoute : « C’est un système transparent pour toutes les couches de la société. Cela va permettre l’identification des étudiants au Burkina Faso. Au Burkina Faso, on peut s’inscrire dans le public et dans le privé en même temps », cette application va permettre de mettre fin à cette pratique.

C’est en 2019 que l’orientation des bacheliers en ligne par le biais de cette application sera disponible. Ce programme Concerne uniquement les universités publiques et les centres universitaires, c’est plus tard qu’il va s’étendre aux universités privées.

Née d’une collaboration entre le Burkina Faso et le Sénégal

« Le gouvernement du Sénégal a adopté cela en 2014. Face à ce succès, le Burkina Faso a demandé au gouvernement du Sénégal de l’accompagner », explique le président de l’université Ouaga 2. Ainsi, le 30 juillet 2015, un accord a été signé entre le Burkina Faso et le Sénégal.

Le Pr. Stanislas Ouaro a affirmé que, cette formule sera adaptée au contexte burkinabè et les erreurs commises au Sénégal, seront évitées ici au Burkina Faso. Ce projet est sous l’égide du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, mais est financé entièrement par la Banque mondiale qui a injecté plus de 600 millions dans cette application. Les opérateurs des téléphonies mobiles seront associés à ce projet.

Le directeur général de la société SEYSOO qui est à l’origine de cette application, Seydma N’Diaye dit : « On a démarré cette semaine les travaux pour adapter ce produit au Burkina Faso ». Les informaticiens des universités publiques sont associés à cela pour pouvoir maitriser cette nouvelle application. De ce fait, si d’ici le 22 décembre 2017 l’application est fonctionnelle, des essais seront organisés pour plus tard être intégrée dans le programme des universités publiques à partir de l’année académique 2018-2019.

Jude Kiénou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 août à 15:04, par Kouda
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    L’initiative est très louable et j’espère que le Gouvernement et les compagnies de téléphonies et fournisseurs d’accès internet travailleront à améliorer la disponibilité, l’accessibilité et la qualité d’internet au Burkina Faso.
    Néanmoins, je dénonce cette tendance poussée de plusieurs de nos décideurs notamment au niveau de l’enseignement supérieur à copier (plagier) sans aucun effort d’adaptation les dénominations choisies par la France. Tout simplement parce que la France a opté pour "Campus France", nos "intellectuels" par paresse, complexe d’infériorité ou par volonté de singer nomment la plateforme burkinabè "Campus Faso". Je suis vraiment affligé par ce complexe d’infériorité, ce manque d’ingénuosité de plusiuers de nos intellectuels/décideurs.
    Pour finir, je voudrais préciser qu’il y a des préalables au bon fonctionnement d’une telle plateforme. Il faudrait d’abord que les sites internet des universités, instituts, UFR et écoles supérieures publiques soient bien construits et qu’ils offrent toutes les informations nécessaires aux choix des étudiants et futurs étudiants. Faite un tour sur le site internet d’une des UFR de nos universités et vous constaterez ce que je dis. Les sites des universités sont encombrées d’images des présidents d’universités participant à des cérémonies alors qu’ils sont pauvres en contenus pouvant intéresser un étudiant ou futur étudiant.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 19:46, par Cequejenpense
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    L’initiative est bonne. Mais jusqu’en 2019 ? C’est trop.
    Nous avons une structure publique (ANPTIC) qui a des competences en TIC qui peuvent concevoir de telles applications. Nous avons egalement des structures privee capable de le faire. Mais bon, on va donner 600 millions a une entreprise etrangere pour la conception. Et je suppose que cette entreprise se fera remunerer regulierement pour la gestion et la mise a jour du systeme. Quand je pense meme que 600 millions c’est cher payer...
    La Cote d’Ivoire a adopte l’inscription et l’orientation a l’universite en ligne depuis quelques annee et ca marche. Meme pour les inscriptions dans les lycees, et aux examens et concours tout est en ligne.
    Je serai meme d’accord que ce soit un pays qui donne aussi des marches a des entreprises burkinabe.
    Enfin, je suis tout a fait d’accord avec Kouka concernant les sites de nos universites et instituts publics.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 01:38, par tramazol
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    A la lecture de cet article, je me suis attrapé la tête avec mes deux mains car cela traduit que nous n’avons pas d’informaticien capable de gérer un tel projet au Burkina qui à mon sens n’est pas aussi pointu que ça. pourquoi donner l’administration des sites de nos universités publiques à des étrangers ? Ensuite je crains avec ce projet la corruption au niveau du choix des filières, il faut exiger qu’on affiche les résultats avec les moyennes du Bac. Toutefois le choix d’un entrepreneur étranger pour le faire n’est pas mal puisque les entreprises nationales manquent parfois de rigueur dans l’exécution de certains marchés publiques et vu la délicatesse du domaine cela est acceptable

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 07:34, par toto@tata.bf
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    Mon yeux. Avec 10 millions confiés à l’ESI de l’université bobo ou à l’ANPTIC, on te produit ce logiciel.

    Répondre à ce message

    • Le 3 août à 09:43, par Sidpawalmede
      En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

      Hum ! mon frère !

      J’ajouterai 50 millions pour les serveurs les autres équipements et la formation a l’exploitation en tout cas a moins de 60 briques !
      Mais c’est pas simple deh !
      Il y a peut-être des données que nous ne maitrisons pas.

      - )) En tout cas --- Optimisons nos processus et nos dépenses - Ayons l’esprit de pauvreté de débrouillardise et de sacrifice.

      C’est paradoxale que vous produisez des compétences dans ce domaine et vous dépensiez autant pour un logiciel !
      Le projet, son développement, l’analyse pourrait être fait par des étudiants de troisième ou 4ème année pour les diplômes et le codage par des deuxièmes années. Les test et validation par d’autres..... Débrouillardise !!!!

      L’Afrique noire est mal partie et ne cherche pas a s’en sortir !

      Répondre à ce message

  • Le 3 août à 09:02, par Nindawa
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    Ça fait pitié. Dans ce pays j’ai l’impression qu’aucune structure de l’Etat ne dispose d’un schéma directeur informatique. En plus je me pose une question ; l’université a-t-elle lancé un appel d’offre pour la réalisation d’un tel outils et manquer d’entreprises burkinabé sérieuses pour le réaliser ? Quid de l’ANPTIC qui accompagne le projet en donnant un quitus sécuritaire sur les standards internationaux. A quoi servent vos multiples ingénieurs et vos services à dénominations ronflantes ? Je suis aussi surpris que des intellectuels de ce pays pensent que l’on peut plaquer une solution qui a marché dans un pays dans un autre. Il y’a des processus qu’il ne faut pas occulter. Aujourd’hui toute démarche non centrée utilisateur est vouée à l’échec. LANCEZ UN APPEL D’OFFRE NOUS ALLONS TOUS POSTULER. NOUS AVONS DES ENTREPRISES CAPABLES ICI. NON A LA RECOLONISATION !

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 10:28, par Christian
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    Franchement c’est déplorable. Vous formez des informaticiens dans votre pays, vous avez de nombreux talents nationaux, des entreprises informatiques qui font leur preuve ici et ailleurs et vous ne prenez même pas le soin de les consulter d’abord vous partez jeter 600millions aux comptes d’une société étrangère. Quel gâchis ! Avec moins vous pourriez avoir une application peut être même meilleure que ce que vous êtes en train de commander. Quand même ! C’est vraiment pas la peine. Même s’il n’y avait pas de talent ici cet argent aurait pu servir à former des jeunes informaticiens dans les meilleurs universités qui reviendront concevoir beaucoup de choses pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 10:35, par soboré
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    C’est ça le ppp les amis, ne soyez pas affligés et mettez votre patriotisme, chauvinisme de côté. Pitié donc pour nos entreprises locales et toutes ces compétences. Merci infiniment pour le premier intervenant qui a dépeint la situation peu louable des sites de nos institutions de façon générale....Pour ces genres de projet, il y a des préalables, comme ce système LMD en cours....

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 12:41, par LePenseur
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    Décidément !!! 600 Millions pour une logiciel d’inscription en ligne de nos jours ???
    Je recommande à l’L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) de chercher a voir clair dans cette affaire qui est plus que suspecte.
    Ne pouvait-on pas développer ce logiciel en local ici ? Une application de gestion a 600 Millions achetée au Senegal ??? Je pense encore aux 5 Milliards de frais de licence payés à ORACLE. Ou allons-nous avec cela dans ce pays post-insurrectionnel ???
    Vraiment, je suis de plus en plus inquiet ... Quel est ce logiciel miracle que nous ne pouvons pas développer dans ce pays ? La Banque Mondiale meme me semble complice dans cette affaire qui est bien louche a mon avis... L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) AU SECOURS !!!
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 12:57, par info tic
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    ca se passe à l’université. vérifiez et vous verrez que la majorité des informaticiens de l’université apprendront la nouvelle dans la presse. quel sérieux ? encore un projet voué à l’échec. C’est le fort de nos universités publiques (ouaga1 surtout) et personne ne rendra compte après.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 14:24, par ya sida
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    hum........................................................................................................................................................................................................................

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 20:40, par Mr Toc
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    600 millions (je suppose que les serveurs sont inclus) pour une application développée par le senegal. il y a pas d’ingénieur en informatiques au BF capables de developper de telles applications. quelle clown est allé négocier un tel contrat ???????

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 20:57, par Mr Toc
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    un appel d’offre a t_il été lancé ????????????????????????????

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 09:30, par siid-naaba
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    Où on va avec ce Pays là ....Triste, triste, je pleure, je meurs....quelle honte...Les mêmes enseignants qui se tapent la poitrine en disant je suis Pr un tel, qui gèrent , qui cordonne, nos université aillent à s’abaisser de la sorte...si vos étudiants ici au Burkina ne peuvent pas sortir un tel outil alors vous devez de vous dégager de vos place et rang respectifs car la faute vous incombe...au jour aujourd’hui il est inconcevable que l’on prenne l’argent du contribuable pour jeter à la fenêtre...un logiciel à 600 millions pour votre propre intérêt. Ho mon Dieu, vient à l’aide du Faso...les inscription en ligne se font à la SONATURE, les inscriptions pour les logements sociaux ont été rendues possibles grâce à l’application réalisée par l’ANPTIC. L’ASCE doit voir clair dans cette affaire...suivez le regard du Ministère de l’Economie et des Finances qui très tôt a fait confiance aux compétence nationales dans la réalisation des applications qui aujourd’hui gèrent non seulement vos carrière et budget mais aussi s’exporte à l’extérieure..citons par exemple le SIGASPE, le CID, le CIR, le SIMP, le CIFE, SIGTAX, et j’en passe. Pourtant c’est le ministère qui pouvait foutre tout en allant acquérir ailleurs, mais non c’est un département responsable...Mais au ministère de l’enseignement bardé de Pr, de Dr, de Maitres assistant et je n’en sais quoi qui se réclament intellectuels lui continu de négliger la competance nationale au profit des étrangers...chers Pr, Dr et autres réveillez vous et ayez pitié du Burkina, si vous n’êtes pas capable cédez vos fauteuils car le développement du burkina va passer par le développement des compétance locales... Quand je vois certaine personne qui cri à la corruption et qui sont aux devant d’un tel projet je suis découragé totalement. je ne sais plus à qui croire... Un cri de cœur d’un informaticien nationaliste..

    Répondre à ce message

  • Le 7 août à 11:28, par Nongasida
    En réponse à : Universités publiques burkinabè : Les inscriptions et orientations en ligne à compter de l’année académique 2018-2019

    Comme les frères l’ont dit l’initiative est bonnes mais coût est élevé. En plus pourquoi pas des ingénieurs burkinabè mais étranger. Parce que si ça continu comme ça je vois plus la raison de nos filières informatiques des les universités du moment ou ailleurs c’est dans les campus qu’on permet aux jeunes informaticiens de faire valoir leurs connaissances qu’ils ont appris théoriquement. Halte à cela !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés