Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mercredi 19 juillet 2017 à 01h48min

Le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, a procédé ce mardi 18 juillet 2017 à l’inauguration des voies d’accès au nouvel hôpital de district du secteur 49 (ex secteur 30). Long de 2 875m, l’ouvrage qui a été entièrement financé par le Fonds spécial routier a coûté plus de deux milliards de F CFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

C’est une route faite à la demande « pressante » du président du Faso, Rock Kaboré, qui avait donné des instructions fermes au ministère des infrastructures lors d’une visite de l’hôpital de district du secteur 49 (ex-secteur 30), en mars 2016. Eh bien, selon le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, le chef de l’Etat serait « très heureux de constater que les instructions qu’il a données ont été respectées à la grande satisfaction des usagers et des malades ». Longue de 2 875m, l’infrastructure qui a été officiellement inaugurée ce mardi matin a été entièrement financée par le Fonds spécial routier à hauteur de deux milliards sept millions de F CFA.

Selon le ministre des infrastructures, Éric Bougouma, qui avait à ses côtés son homologue ivoirien présent à Ouagadougou dans le cadre du 6e Traité d’amitié et de coopération Burkina Côte d’Ivoire (TAC), la structure de la chaussée réalisée par l’entreprise Kanazoé Salifou, se compose d’un revêtement en béton bitumineux de 5cm d’épaisseur, d’une couche de base de 15 cm en litho stabilisée et d’une couche de fondation de 20 cm en graveleux latéritique simple. En plus de l’éclairage public, des caniveaux ont été réalisés de chaque côté de la chaussée. Des feux tricolores ont été également installés à l’intersection de la voie n°3 (V3) et de l’avenue Inoussa Sankara.

Tout en félicitant le ministre Bougouma et les techniciens pour cette voirie digne d’une ville comme Ouagadougou, le ministre Simon Compaoré a souhaité que les routes dans les différents arrondissements de la capitale deviennent des endroits propres car s’il y a bien un défi à relever par les premiers responsables de la commune, c’est bien celui de l’assainissement.

« C’est un début dans cette zone et d’autres projets vont permettre de prolonger les voies en direction des autres quartiers », a rassuré le ministre des infrastructures. Son homologue ivoirien, Amédée Kouakou, tout en saluant la qualité de l’infrastructure, a annoncé la signature d’un accord de coopération technique entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso dans le cadre du TAC qui prend fin ce jour à Ouagadougou.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juillet à 03:19, par Mozak
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    Comment se fait-il que se soit le Ministre de la Sécurité, et non le Ministre des Infrastructures, qui inaugure un ouvrage relevant des compétences de ce dernier ? D’autant plus que c’est au Ministère des Infrastructures que les instructions fermes avaient été données.
    Même si on sous-entend que le Ministre de la Sécurité représente le Chef de l’État, le conflit de compétence est injurieux : Je fais le travail, et c’est l’autre qui est honoré. Le seul Ministre des Infrastructures pouvait valablement représenter le Chef de l’État. Si encore c’était le Ministre de la Santé qui représentait le Chef de l’État, il y aurait un lien excusable.

    D’ailleurs était-il nécessaire de faire une pompeuse cérémonie d’inauguration d’une route qui nous a déjà couté plus 695 652 fcfa le mètre ?

    Même si l’utilité de cet investissement est incontestable, il est extrêmement couteux, vu les autres urgences vitales.

    Certes on ne peut pas tout faire, mais on peut au moins prioriser les dépenses, et surtout les réduire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 07:21, par Anesthésiste
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    Une rupture de produits pour les anesthésies se constate de façon récurrente depuis un certain temps dans des centres hospitaliers publics du Burkina. C’est la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels Génériques(CAMEG) qui est chargée de l’approvisionnement de ces produits. La conséquence des ruptures prolongées de ces produits empêche des opérations chirurgicales dans de nombreux blocs opératoires. Ainsi, des gens sont obligés de faire le tour de plusieurs hôpitaux (Yalgado,Bogodogo,Blaise Compaoré etc…) à la recherche du produit manquant afin de pouvoir effectuer les chirurgies souvent urgentes. L’auditeur qui se plaignait à l’émission afferage de Ouaga FM le lundi 17 juillet 2017, du fait que le service des urgences viscérales du CHU Yalgado ne fonctionnait pas à plein régime depuis près d’un mois, doit comprendre que la principale cause est due au manque de la fameuse molécule d’anesthésie. Par ailleurs, ce service de l’hôpital connait des travaux temporaires de rénovation qui ralentissent certaines prestations de soins. On constate que certaines personnes font le tour des radios ,pour s’en prendre aux responsables et médecins de l’hôpital Yalgado ,en occultant les nombreux efforts consentis par ces derniers pour des travaux de rénovation de ce vieil hôpital et pour des soins de qualité ,à des coûts relativement bas, en comparaison à d’autres structures sanitaires(hôpitaux publics, cliniques privées).Ces actions de délation ressemblent plutôt à des règlements de comptes personnels et téléguidés ,loin de toute objectivité. Les gens doivent plutôt déplorer le fait que le gouvernement ait quasiment délaissé Yalgado en permettant même que des équipements qui lui étaient destinés, soient confisqués au profit de l’hôpital de Bogodogo.Les gens se préoccupent plus des questions de revendications syndicales corporatistes pour des intérêts personnels et font fi des problèmes d’intérêt général comme la santé, précisément la rupture intempestive de produits pour les anesthésies. La CAMEG est vivement interpellée à remédier vite à cette situation pour sauver des vies.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 07:42, par Travaux de finition, pas finis
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    Les travaux de finition de ces voies ne sont pas finis. Celle qui va de la circulaire en passant devant la SONABEL, a besoin de finition au niveau de caniveaux. En certains endroits les caniveaux depassent le niveau de la route. Comment l’eau de pluie peut y couler ? Aussi le bourrage de la terre aux deux côtés des caniveaux n’est pas bien fait en certains endroits. Le contrôleur pour les travaux de finition est soit incompétent, soit en complicité avec ceux qui ont eu le marché. Toujours au Faso, c’est le problème de finition, que ce soit en bâtiment, eu route, etc. Si ça va continuer comme ça, il va falloir confier les finitions aux béninois ou togolais. Je comprends pour quoi certains de mes parents burkinabé les confient à ces gens là. Il manque à nos parents la dextérité dans la fin des travaux.
    Un autre problème au niveau du rondpoint des Martyrs. L’entrée par le côté ouest du rondpoint, il y a un petit trou entre le goudron et le caniveau, facilement bouchable avec 2 ou 3 brouettées de sable ou de terre. Mais personne parmi ceux qui s’occupent de l’entretien, n’y pensent. Et conséquence, le goudron à cet endroit commence à craquer du fait que l’eau reste dans ce petit trou et s’infiltre sous le goudron petit à petit. On n’a pas besoin d’être un ingénieur en route pour le savoir. Tout simple parce que ce n’est pas ma maison, ce n’est pas le champ de mon papa ; on s’en fout. On dit qu’on est pauvre et le peu qu’on réalise, on ne se met pas au serieux pour arranger, surtout les travaux de finition.
    Je dis grand merci à ceux qui ont eu l’idée de boucher les trous sur les goudrons sans attendre que ces petits trous de 30 à 50 cm de diamètre ne deviennent larges de plus d’1 m ou 2 avant d’agir. C’est moins cher lorsqu’on s’y prend à temps et ça évite les accidents qui peuvent être mortels. Songez à l’affaissement du goudron aux feux tricolores après l’echangeur Ouaga 2000 en allant vers le Palais de Kosyam, le temple des grandes décisons au Faso.
    Signé : L’Etalon Enragé

    Répondre à ce message

    • Le 19 juillet à 19:35, par Ebintos
      En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

      Bravo à l’Etalon Enragé pour cette clairvoyance. Les travaux tels que exécutés ne sont à réceptionner. Les caniveaux sont mal réalisés, certaines plaques après seulement deux semaines ont perdu de leur peinture. C’est vrai que nous sommes un pays très pauvre mais nous devons bien faire le peu de travaux qui nous sont confiés. C’est désolant et ridicule que de sois disant ministre d’état réceptionne ces travaux. J’avais un grand respect pour Simon Compaoré mais je crois que je suis totalement déçu de ce pays dit de l’homme intègre.

      Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 07:50, par Félicitations
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    Toutes nos félicitations à nos autorités pour ce centre de santé qui viendra soulager la population. Il reste à rendre le quartier de KARPALA praticable, il n’y en pas pratiquement de voie praticable dans ce quartier. C’est la calvaire dans ce quartier. Pas de voie d’accès à l’intérieur. Vu la situation géographique ce quartier à besoin que le Maire Central en collaboration avec son équipe puisse trouver les voies et moyens pour résoudre ce problème que les résidents peinent avec. Bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 09:13, par citoyen lambda
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    merci au gouvernement mais SVP, 2km a 2 milliards je pense que c’est trop hein !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 14:57, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    Il va falloir que le Ministre nous explique pourquoi les .875km coûtent 2 milliards alors que la route Nationale RN10 Dedougou-Tougan longue de 91km coutera 29.5 milliard. La route de l’hôpital coûtera 2 fois plus chère le mètre linéaire (695.000fcfa comparées à 324.000fcfa) alors que la RN10 comprend outre la route, la construction d’un pont de 75m, d’un poste de péage et de la plantation de 3.000 arbres

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 16:46, par TIENFO
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    Internaute 1 MOZAK, Simon COMPAORÉ a agi en tant que ministre d’Etat, à ce titre, il a représenté le Chef de l’Etat donneur de l’instruction pour le bitumage de la voie inaugurée. Bravo au gouvernement pour cette réalisation. Rendezvous dans les prochains mois pour d’autres inaugurations du genre

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 16:50, par TIENFO
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    Internaute 1 MOZAK, Simon COMPAORÉ a agi en tant que ministre d’Etat, à ce titre, il a représenté le Chef de l’Etat donneur de l’instruction. Bravo au gouvernement pour cette réalisation. Rendezvous dans les prochains mois pour d’autres inaugurations du genre

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 03:26, par Togssida
    En réponse à : Hôpital de district de l’ex-secteur 30 : Les voies d’accès ont été inaugurées

    C’est bien mais il faut aussi se rappeler que le Burkina ne se limite pas à Ouagadougou. Ça fait plus d’un an que telles instructions auraient été données pour la réalisation de la voie menant a l’INSSA, la partie de l’université de Bobo située au secteur29 mais on ne sent pas qu’il se soit agit d’une instruction présidentielle !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés