Institut de Recherche pour le Développement : Le Lauréat des « Mils d’or 2017 » est connu

LEFASO.NET | Yvette Zongo (stagiaire) • lundi 17 juillet 2017 à 00h36min

L’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), en collaboration avec l’association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso (AJCS/BF) et l’Institut Goethe, a tenu la VIe édition de « Les Mils d’or de Ouagadougou 2017 ». Ce concours de films documentaires scientifiques africains a connu son lauréat, samedi 15 juillet 2017 à Ouagadougou dans les locaux de l’IRD. Le film « Changement climatique : des agriculteurs renforcent leur résilience », d’Ibrahim Guigma et d’Inoussa Maiga, remporte les Mils d’or 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Institut de Recherche pour le Développement : Le Lauréat des « Mils d’or 2017 » est connu

Six films documentaires ont pris part à la VIème édition des « Mils d’or 2017 de Ouagadougou » 2017. Et parmi ces documentaires scientifiques, c’est le film « Changement climatique : des agriculteurs renforcent leur résilience » des réalisateurs Ibrahim Guigma et Inoussa Maïga qui a été retenu par le jury. « Le film essaie de montrer, en partant du contexte climatique de la région de l’Est qui est de plus en plus difficile, qu’il y a des pratiques agro-écologiques que certains agriculteurs pratiquent et qui arrivent à faire des rendements assez importants », a expliqué l’un des réalisateurs du film, Inoussa Maiga. Pour lui, le film a de ce fait montré à l’image, les acquis des pratiques agro-écologiques.

Les films en compétition ont été jugés sur le critère de la pertinence, de la maîtrise du discours scientifique et de la qualité de l’image, a souligné le président du jury, Pierre Rouamba, producteur et réalisateur de films documentaires. De façon générale, « ces différents films proposés n’ont pas répondu aux attentes du concours, parce qu’ils étaient pour la plupart des films de propagande, ils faisaient la promotion des ONG, bailleurs de fonds, institutions, etc. qui ont commandé ces films », a affirmé le président du jury.

Pour lui, ces films devaient plutôt suivre une démarche scientifique, poser une problématique, avoir des objectifs de recherche et aménager des protocoles de recherche, pour aboutir à des résultats sous forme de solution. Et même si l’on n’a pas aboutir à une solution, le fait d’avoir fait une progression, montre que l’on réfléchit sur la situation et cela fait du film, un film scientifique, ajoute-t-il.

C’est pourquoi, pour intégrer les critiques et améliorer les films des prochaines éditions, Jean Leblanc, directeur de l’IRD, a indiqué qu’il y aura des réunions de travail avec les journalistes documentaristes et chercheurs, de même que des sessions de formations.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés