Grèves au ministère de la Culture : Le SYNATRACT a fait son bilan

mercredi 12 juillet 2017 à 00h33min

Le Syndicat national des travailleurs des Arts, de la Culture et du Tourisme (SYNATRACT) a animé ce mardi 11 juillet 2017, une conférence de presse à Ouagadougou. A l’occasion de cette conférence, le syndicat a fait le bilan des différentes grèves. Au-delà de cela, le syndicat donne sa version des faits à travers ce qui se dit sur la lutte, etc. Ladite conférence s’est tenue avec la présence du SG de la Confédération Syndicale Burkinabè (CSB), la structure à laquelle est affilié le SYNATRACT.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grèves au ministère de la Culture : Le SYNATRACT a fait son bilan

La conférence de presse animée ce mardi 11 juillet 2017 par le SYNATRACT a eu pour but de faire le bilan des différentes grèves menées depuis janvier 2017 jusqu’à ce jour ainsi que le démenti sur la supposée fermeture des locaux du ministère, etc. Parlant du bilan des différentes grèves, le Secrétaire général du SYNATRACT, M. Lamine Mohamed Ouédraogo a indiqué qu’il n’y a pas eu d’acquis mais plutôt des promesses. M. Ouédraogo montre qu’il parle de promesses parce que toutes les questions soulevées sur la plate-forme revendicative sont toujours d’actualité.

Et face au mépris des autorités et vu la non satisfaction des préoccupations des agents, les travailleurs à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire ont décidé d’adresser un préavis de grève de 72 heures au Prelier ministre. Une grève qui a été exécutée et à été suivie d’une grève de 96 heures et depuis le 03 juillet, une grève illimitée. Pour le syndicat, tant donné que le dilatoire continue et que l’autorité n’est pas prête à trouver des solutions pour satisfaire les travailleurs, le SYNATRACT a décidé de la grève illimitée sur toute l’étendue du territoire qui suit son cours, ajoute -t-il.

Un fait soutenu par le Secrétaire général de la confédération syndicale burkinabè, M. Olivier Ouédraogo, lorsqu’il laisse entendre que la lutte du SYNATRACT s’inscrit dans la lutte de la CSB et sa devise à savoir « négocier quand c’est possible, se battre quand c’est nécessaire ». Et c’est ce qu’a employé le SYNATRACT depuis le début de sa lutte « mais malheureusement, nous sommes en face d’une autorité qui a du mépris pour les travailleurs et qui se croit spécialiste dans le dilatoire », affirme le SG de la CSB. Il explique de ce fait qu’ils ont suivi la lutte du SYNATRACT et « c’est le devoir de la confédération de voler au secours de leur affilié et ce, à partir du moment où la décision est prise, il faut savoir que le combat n’est plus seulement le combat du SYNATRACT mais celui-ci du SYNATRACT et de la CSB ».

Par ailleurs, le secrétaire général du SYNATRACT porte à la connaissance de l’opinion publique que le syndicat n’a jamais bloqué les locaux du ministère, ni empêché un travailleur de travailler. Il indique également qu’il n’y a pas de mains invisibles qui poussent le syndicat, comme le pensent certains, c’est plutôt une lutte pour la défense des intérêts moraux des travailleurs, précisent ils.

Cependant, le SG de la CSB souligne qu’une rencontre est prévue entre les autorités du ministère des Arts, de la Culture et du Tourisme, le SYNATRACT et la CSB ce mardi 11 juillet à 14 heures. A l’issue de cette rencontre, si l’on arrive à des solutions tant mieux, au cas contraire, il y aura la mobilisation de tous les camarades de la CSB, dit-t-il.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 juillet à 09:19, par kwiliga
    En réponse à : Grèves au ministère de la Culture : Le SYNATRACT a fait son bilan

    Est-ce que vous vous rendez compte que quand vous faites grève, personne ne s’en aperçoit ?
    De quoi se poser de sérieuses questions et commencer à envisager des pistes pour alléger le budget de l’état.
    De toute façon, comme la plupart des fonctionnaires, vous êtes des privilégiés, à la conquête de privilèges supplémentaires, jaloux de ceux qui détournent plus que vous et méprisant de la grande majorité de vos concitoyens qui ne vivent que souffrance.
    Le système à repris comme avant, vous en êtes parfaitement conscients, mais plutôt que de vous y opposer, vous chercher à bouffer un maximum dedans.
    Avez-vous une vague conception de l’avenir que vous construisez pour ce pays ?
    Croyez vous que tous vos enfants et vos petits enfants pourront-être fonctionnaires à leur tour, à réclamer eux aussi, encore davantage de privilèges.
    Tant que les fonctionnaires de ce pays refuseront de voir la vérité, tant que nous serons un pays d’assistés, incapables de produire, alors, notre avenir sera en péril !

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 16:53, par sidpayeté
      En réponse à : Grèves au ministère de la Culture : Le SYNATRACT a fait son bilan

      slt mon frère kwiliga, parlant de jalousie, il n’y a pas plus jaloux que toi. si tu as échoué à l’école ce ne pas la faute au SYNATRACT.
      bonne chance pour les concours de 2017 mon frère.
      Cordialement !

      Répondre à ce message

      • Le 13 juillet à 08:08, par kwiliga
        En réponse à : Grèves au ministère de la Culture : Le SYNATRACT a fait son bilan

        Voilà l’un des problèmes essentiels de ce pays : nous sommes enfermés dans un système qui laisse à penser que l’unique ambition, l’unique voie possible, c’est les concours d’entrée aux écoles de fonctionnaire.
        Ben non ! Moi je ne suis pas fonctionnaire et ne cherche en aucun cas à le devenir (je suis bien trop vieux et la honte m’affecte)
        Maintenant, mon cher sidpayeté, si tout ce que vous avez retenu de mon intervention, c’est l’évocation de la jalousie, c’est que votre objectivité et votre capacité d’analyse doivent être conditionnés par ce que vous vivez vous même, et j’en suis bien triste pour vous.
        Tachez donc d’ouvrir les yeux et constatez objectivement les conditions de vie misérables dans lesquelles sont plongées la majorité de la population de notre pays.
        Tachez donc également d’envisager l’avenir à une ou deux générations : vos enfants seront-ils tous fonctionnaires et leurs enfants à leur tour...?

        Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés