Grand séminaire Saint Pierre Saint Paul : 61 candidats ont pris la soutane

LEFASO.NET | Par Maxime Jean-Eudes Bambara (Stagiaire) • jeudi 22 juin 2017 à 13h51min

La prise de soutane des pensionnaires du Grand séminaire Saint Pierre Saint Paul de Kossoghin (Ouagadougou) s’est déroulée le mercredi 21 juin 2017, dans la soirée. La messe d’admition présidée par Monseigneur Laurent Dabiré, évêque de Dori, intervient après trois années de philosophie passées dans le cadre de la préparation des candidats au sacerdoce. Parents, amis et connaissances ne se sont pas fait conter l’évènement. Etape importante sinon obligatoire dans la formation des futurs prêtres, la prise de soutane prépare les grands séminaristes à se familiariser avec ce qui sera désormais leur tenue ordinaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grand séminaire Saint Pierre Saint Paul : 61 candidats ont pris la soutane

Après une année propédeutique, plus trois années de philosophie, voici les 61 grands séminaristes de Kossoghin prêts à porter la ‘’robe blanche’’. « Je suis heureux, disons-le, dans cette soutane et ça correspond à mon désir et à mon vœu de devenir prêtre un jour. Je suis vraiment content que l’Eglise me reconnaisse officiellement comme candidat au sacerdoce ministériel », nous a confié Ambroise Gadbo à la sortie de la messe.

JPEG - 48.4 ko
Jean-Baptiste Sawadogo candidat à la prise de soutane

Sentiment de joie et de reconnaissance également pour le candidat Jean-Baptiste Sawadogo pour qui la formation est passée assez vite. « De fois, il y a eu des moments difficiles mais par la grâce de Dieu tout se passe bien puisse que ce n’est pas encore fini. Il nous reste cinq années dont quatre ans de théologie et une année de stage pastoral avant d’être ordonnés prêtres », a-t-il précisé.

JPEG - 66.6 ko
Les grands séminaristes exécutant le chant de sortie de la messe

La soutane, « habit sobre et austère », symbolise le détachement des séminaristes du monde, de tout ce qu’il peut y avoir de frivole, de léger, de superficiel. Elle désigne aussi d’un point de vue positif le lien étroit qui les unit désormais à Jésus-Christ. ‘’Habit de lumière’’ parce que symbole vivant de l’amour du Christ, la soutane est la tenue qui répond le mieux aux exigences de la vie du prêtre, de ses devoirs pastoraux et de sa mission apostolique.

JPEG - 68.8 ko
Photo de famille des candidats avec l’évèque Laurent Dabiré

Comme l’a exprimé Monseigneur Laurent Dabiré dans son homélie, les séminaristes sont appelés à être la lumière du monde par leur attachement à la vérité. Désormais, ils seront perçus par le monde comme membres du clergé, et plus largement comme des hommes de l’Eglise.

Maxime Jean-Eudes BAMBARA (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 juin à 09:42, par freddy le loup
    En réponse à : Grand séminaire Saint Pierre Saint Paul : 61 candidats ont pris la soutane

    soyez bénis et puisse Dieu vous accompagner dans ce qui sera l’œuvre de votre vie. l’église a quelque peu été malmené ces temps ci par divers problèmes, nous attendons de vie une vie exemplaire au service de Dieu et de l’humanité. Ayez la force de résister à la tentation et d’œuvrer pour le bien des populations sans distinction. enfin prônez l’amour, le pardon auprès de tous les fils de Dieu et la tolérance entre les confessions religieuses.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 12:53, par Mr ouedraogo
    En réponse à : Grand séminaire Saint Pierre Saint Paul : 61 candidats ont pris la soutane

    courage mes freres ! allez de l’avant le chemin est dur mais le Seigneur sera votre reconfort et lumiere jour et nuit, n’ayez pas peur l’eglise a tant besoin de vous. auguri !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 15:21, par votre grand frère
    En réponse à : Grand séminaire Saint Pierre Saint Paul : 61 candidats ont pris la soutane

    C’est toujours une grande joie pour un grand séminariste de porter la soutane avec tout ce qu’elle symbolise comme enseignement à l’amour à la chasteté et au détachement dans la vie du clerc.Comme le dit souvent avec raison l’habit ne fait pas le moine.Sous la soutane il y a des hommes avec leurs qualités et leurs défauts.Il ne faut pas vous leurrer mes jeunes frais l’image du sacerdoce ne fait que s’effriter dans le pays des hommes intègre.Cela tient sans doute aux contre-témoignages de vos aînés qui passent plus leur temps à la recherche de l’argent,des femmes mariées, des filles et du pouvoir.Parmi eux il y’en a qui sont près à vendre leur étoles pour se faire des sous et de la promotions.Beaucoup de prêtres sont non seulement père au sens sacramentel mais aussi au sens biologique du terme.ils passe leur vacances en occident dans la mendicité donnant toujours l’image de l’église d’Afrique mendiante.Cher évêque professionnaliser le clergé burkinabé donner leur du travail qui dans la santé,l’éducation,la construction... La théologie et la philosophie ne nourrit pas son homme aujourd’hui . Sorter vos prêtres de l’oisiveté qui les draine souvent dans les maquis et chez les veuves,dans la corruption sacerdotale et la mendicité chez les blancs

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés