Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique : Le Syndicat dénonce une gestion chaotique du personnel

LEFASO.NET | Par Maxime Jean-Eudes Bambara (Stagiaire) • mercredi 14 juin 2017 à 00h01min

Le Syndicat national du personnel d’appui à la recherche (SYNAPAR) a entamé, ce mardi 13 juin 2017 une grève de 48h au Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST). Le SYNAPAR dénonce une ‘’gestion chaotique’’ du personnel ATOS (Administratif, Technique, Ouvrier et le personnel de Soutien) de la recherche suite à une mauvaise mise en œuvre des textes organisant les emplois spécifiques. A travers cet arrêt de travail qui tient lieu « d’avertissement », les mécontents réclament la satisfaction de leur plateforme revendicative.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique : Le Syndicat dénonce une gestion chaotique du personnel

Pour ce premier jour de grève du Syndicat national du personnel d’appui à la recherche, l’ensemble du personnel administratif, technique, ouvrier et de soutien crie à l’injustice face au non payement de ses indemnités spécifiques et dénonce une gestion ‘’chaotique’’ du personnel. Il réclame donc de meilleures conditions de vie à travers une plateforme revendicative structurée en quatre points. Le SYNAPAR exige en effet la mise en œuvre effective des TOES (Textes organisant les emplois spécifiques) avant l’expiration de la période transitoire, l’octroi de l’indemnité spécifique au personnel ATOS du CNRST, l’élargissement à tout le personnel ATOS du CNRST et l’amélioration du taux de la prime de participation à la recherche (PPR) et la relecture de la loi 033-2008/AN du 22 mai 2008.

« Nous ne sommes pas des fonctionnaires. Nous sommes du personnel de la recherche régi par un autre texte que la loi 13 dans ce dossier. Il y a un outil de gestion des TOES qui avait été élaboré mais dont la mise en œuvre n’est pas satisfaisante à notre endroit. A vous dire vrai, ce personnel ATOS est géré depuis l’existence du CNRST de manière chaotique parce qu’il n’y a pas de textes réels qui puissent permettre d’avoir une carrière, c’est-à-dire rentrer avec le niveau BEPC ou le baccalauréat et se retrouver un cadre de la recherche », explique Gombila Kaboré, secrétaire général du SYNAPAR.

Le syndicat trouve inadmissible, dans un centre de recherche comme le CNRST où l’excellence prônée est la condition primordiale, que le personnel travaille dans ces conditions sans texte clair. Il souhaite donc que cet aspect puisse être réglé le plus vite possible par les autorités compétentes. Il dit avoir déposé depuis le mois d’avril une demande d’audience auprès du ministre en charge de la recherche scientifique, Pr Alkassoum Maïga. « Mais rien de concret n’a été envisagé jusque-là. Ce n’est que hier à midi après le dépôt de notre préavis de grève que nous avons été reçus dans son département pour échanger. Et si on veut faire le point ce n’est même pas pour trouver des solutions à notre plateforme revendicative mais plutôt nous demander de lever notre mouvement de grève », se désole le secrétaire général du SYNAPAR.

Pour rappel, le syndicat regroupant l’ensemble du personnel administratif, technique, ouvrier et de soutien avait observé le 28 décembre 2016 un sit-in à l’Institut de l’environnement et des recherches agricoles (INERA) pour exiger le payement des indemnités spécifiques. Pour le secrétaire général, Gombila Kaboré, cet arrêt de travail de deux jours tient lieu d’avertissement en attendant d’autres formes de lutte si rien n’est fait visant la satisfaction de leur plateforme.

Maxime Jean-Eudes BAMBARA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 juin à 07:49, par Debso
    En réponse à : Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique : Le Syndicat dénonce une gestion chaotique du personnel

    Sans ce BF nouveau mêmes les femmes ménagères vont grever contre l’Etat. Tous demandent des avantages financiers..."rentrer avec le niveau BEPC ou le baccalauréat et se retrouver un cadre de la recherche", c’est comme si un chauffeur d’une entreprise veut que dans son plan de carrière il devienne le DG. Etre cadre de la recherche requiert des formations diplômantes et des compétences précises.

    Répondre à ce message

    • Le 14 juin à 14:35, par CNRST
      En réponse à : Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique : Le Syndicat dénonce une gestion chaotique du personnel

      Bonjour Debso, pour ta gouverne saches que ces agents qui rentrent avec juste le BEPC ou le BAC se sont formés par leurs propres moyens et beaucoup sont en année de licence ou détenteurs de masters. J’en connais même un qui a soutenu sa thèse de doctorat donc..... Ils se sont lancés pour améliorer leur carrière parce que leurs responsables leur ont encouragé afin que l’excellence soit toujours prônée au sein du centre. C’est le même cas quant on recrute des techniciens de recherche niveau licence, maîtrise et on les encourage à continuer jusqu’au master voir le doctorat ; ensuite on se plaint qu’on a pas de techniciens ou on bloque leur nomination sous prétexte qu’ils n’ont pas reçu une autorisation. Pourquoi le pouvoir veut une chose et son contraire à la fois ? Tant que le gouvernement ne prendra pas sur lui pour résoudre une bonne fois pour toutes tous les différents problèmes dans les services ça continuera. Voilà que pendant que les enseignants à l’université et les chercheurs dont le salaire est domicilié au CNRST sont payés, les chercheurs émargeant à la solde restent toujours à la traîne....

      Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 11:32, par changeons
    En réponse à : Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique : Le Syndicat dénonce une gestion chaotique du personnel

    En attendant la grève des bêtes sauvages, du courage vous, mais n’oubliez pas que vous êtes facilement remplaçables.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 11:53, par réem yaaré
    En réponse à : Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique : Le Syndicat dénonce une gestion chaotique du personnel

    N’importe quoi oun ke plan de carrière, tu ne veux pas devenir Professeur titulaire en même temps. Même si on dit que plus rien ne sera comme avant toi même faut sciencer un peu, tu veux evoluer devenir quoi dans la recherche avec BEPC ou BAC ’’A bâ maani sougri, ya yaaboin’’. Donc moi comme je suis vigile avec BEPC je vais demander à evoluer pour devenir officier de police ou general de brigade (comme Z..), pourquoi pas. Ah les amis chacun n’a qu’a sortir voir pour son plan de carrière des.

    Proposition : je propose que nous allons tous en grève et en même temps et quelque soit le secteur d’activité comme cela on va creer le chaos temps rechercher par les fonctionnaires et on va se regarder droit dans les yeux et se dire les guè (comme dirait mon ami de la lagune ébrié).

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 13:03, par Iliass IDE
    En réponse à : Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique : Le Syndicat dénonce une gestion chaotique du personnel

    "Changeons" si vous aviez le minimum requis pour cerner un tant soit peu ce que c’est que la recherche productive et efficiente, et le temps et les ressources nécessaires pour y parvenir vous ne vous hasarderez guère à oser émettre votre opinion (facilement remplaçable). Pour votre gouverne,sachez que on peut MAL REMPLACER comme on peut BIEN REMPLACER. Prenez le temps de d’observer autour de vous et dans le passé récent (inférieur ou égal à 30 ans) et vous constaterez si possible que remplacer peut produire la REGRESSION ou bien le PROGRES. Mais ne dit on pas qu’ il faut "du tout" pour faire un monde ! Et votre opinion y a donc sa place et est assez révélateur ! Bon courage !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés