Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

LEFASO.NET | Par Jude Kiénou (stagiaire) • jeudi 8 juin 2017 à 23h40min

Ousmane Badini, Bikinga Karim et Rakiswendé Kaboré, représentant le collectif des militaires et des gendarmes retraités de 2004 à 2015, ont animés une conférence de presse ce jeudi 8 juin 2017. Ces derniers ont tenu à exprimer leur indignation et leur déception face à la manière dont les autorités gèrent leurs problèmes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

En 2003, le président du Faso lors de son discours de fin d’année à pris la décision de repousser l’âge de la retraite de 55 à 60 ans, soit un « bonus » de 5 ans. Après la prise de cette résolution, tous les ministères se sont exécutés sauf celui de la défense et des anciens combattants qui a au contraire, ajouté 1 an au lieu des 5 ans prévus.

Des militaires et des gendarmes proches de la retraite ont approché leur hiérarchie pour connaitre leurs sorts. Mais, ces derniers n’ont pas eu gain de cause. C’est de là qu’est partie la création du collectif des militaires et des gendarmes retraités et le bras de fer qui l’oppose au ministère de la défense et des anciens combattants. Ils sont environ 10 000 militaires et gendarmes à avoir été mis à la retraite entre 2004 et 2015.

Les revendications du collectif

A travers cette conférence de presse, le collectif des militaires et gendarmes retraités de 2004 à 2015, par la voix de son vice-président Ousmane Badini dit vouloir relayer auprès de l’opinion nationale et internationale leur message de déception et d’indignation face à la manière dont les autorités gèrent leur problème. Le collectif demande en effet, que plusieurs de ses doléances soient prises en compte par les autorités entre autres : La mise en application du décret repoussant l’âge de la retraite à 60 ans, la prise en compte de toutes les indemnités et l’octroi de la prime de départ à ceux de 2006.

« Ce sont les autorités politiques et militaires qui ont manqué de volonté pour résoudre nos problèmes »

Le collectif dit avoir tapé à toutes les portes mais le problème n’a jamais été résolu. Tout d’abord, ils ont approché le commandement de l’armée, sans suite. Egalement, des postes ont été proposés aux gendarmes et aux militaires retraités dans la fonction publique mais les dirigeants de l’armée ont rejeté l’offre.

En outre, toujours selon le collectif, certains ont été arrêtés et déférés à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) puis à la Maison d’arrêt et de correction de l’armée (MACA). Après leurs sorties de prison, ces derniers ont attaqué l’Etat en justice et ont gagné le procès. Mais, « Vu l’influence qu’avait le politique sur la justice à cette époque, le juge a été récusé et son remplaçant a déclaré ne pas pouvoir mieux dire le droit que son prédécesseur » s’indigne Ousmane Badini.

Enfin, le collectif affirme avoir fait des démarches auprès de certaines autorités comme le secrétaire général du ministère de la défense et des anciens combattants, plusieurs correspondances lui ont été adressées mais, cela a été sans suite. Pour le vice-président du collectif : « Ce sont les autorités politiques et militaires qui ont manqué de volonté pour résoudre nos problèmes ».

Après cette conférence de presse, si rien n’est fait dans les semaines à venir, le collectif des militaires et des gendarmes retraités de 2004 à 2015 prévoit d’organiser un sit-in devant le ministère de la défense et des anciens combattants.

Kiénou Jude-Armand (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 juin à 07:58, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    Attendrissant ! cependant vous auriez du adresser une autre missive à Koissi le néo-ivoirien qui vous a mis dans cette situation. Que la Divine Providence vous aide

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 08:16, par KOGLEWEOGO NATIONAL
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    Seulement privilégier le dialogue. Car dans la violence rien ne peut se construire. Ceux qui peuvent se reconvertir dans d’autres activités qu’ils le fassent car le bonheur peut se refaire après la retraite.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 08:21, par Sidzabda
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    l’augmentation de l’âge de la retraite de 55 à 60 ans n’est pas pour tout le monde, cela devait se faire suivant les catégorie. catégorie C, D et E : 55, catégorie B : 58 ans, A : 60 ans ; P : 65 ans. alors c’est pas tout le monde qui devait partir à 60 ans puisque tout le monde n’est pas de la catégorie A. alors, il faut bien poser le problème au lieu de vouloir tromper l’opinion nationale. svp, vous disiez que les militaires sont un corps particulier, alors, soyez d’accord qu’on peut pas laisser un militaire en service tout en sachant qu’il pose plus de problème que de solutions.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 08:26, par statut
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    vous voulez comparer aux fonctionnnaires de l’administration générale, sachez que vous avez statut parculier donc mieux payer et l’une de conséquences qu’est la retraite à 55 ans. Donc desormais demander meme salaire aux fonctionnaires de l’administration général et on vous accordera avec l’age de la retraite à 60 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 08:38, par yat
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    l’age de la retraite à 60 ans est pour les cadres supérieurs ( BAC +3 minimum). Ce qui peut correspondre au grade d’officier supérieur dans l’armée.
    Juste pour information

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 08:46, par Kabaco
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    Le Burkina va vraiment mal, même les "morts" se réveillent pour réclamer leur soi-disant dû. On va où là ? Et toutes ces récriminations sont imputables au pouvoir actuellement au nom de la continuité de l’état ? C’est faire preuve de mauvaise foi. Depuis 2003 et c’est bien maintenant vous voulez vous faire entendre ? Sauf erreur la décision de révision de l’âge de départ à la retraite concernait les agents de la fonction publique et du privé, elle ne s’appliquait pas aux personnels militaires qui sont régis par d’autres dispositions en raison de la particularité du métier. Les 60 ans visés ne s’appliquaient pas à toutes les catégories. Dans le privé, l’âge de départ à la retraite a été porté plutôt porté à 56 ans pour les ouvriers et apparentés, 58 ans pour les cadres moyens, agents de maîtrises et apparentés et 60 ans pour les cadres supérieurs. Je crois qu’on observe la même structuration au niveau des personnels militaires, les soldats et autres militaires de rang partant plus tôt que les officiers. Votre démarche me semble-t-il, ne repose sur aucun instrument juridique sérieux. Vous revendiquez parce que le Blaiso dans son discours a parlé d’augmenter l’âge départ à la retraite, mais cela ne vous concernait pas. Une telle décision qui ne se prend sur un coup de tête, procède toujours d’une étude actuarielle préalable pour tenir compte de toutes les implications possibles. Vous voulez donc qu’on vous reprenne pour compléter les années que vous avez soi-disant perdues ? Impossible. Vous voulez qu’on vous paye les salaires et indemnités que vous auriez dû percevoir pendant ces années là ? Impossible, parce que vous n’avez pas servi pendant ces années : pas de travail, pas de salaire. Pendant qu’on y est, où étiez vous quand on procédait à la relecture des textes qui régissent la carrières des personnels militaires ? C’était l’occasion de faire prendre en compte vos préoccupations. Même si cette décision était prise formellement à l’instant, elle ne vous sera pas appliquée. Alors n’en rajouter pas à la chienlit actuelle.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 10:10, par BEMKAYONDO
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    Laisser tomber on a déjà recruté vos enfants et vos petits frères. Faites valoir vos compétences ailleurs. Ce n’est pas la fin du monde, on a déjà beaucoup d’angoisses dans ce pays. Vivez votre retraite car vous n’avez pas démérité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 10:46, par Sylvanus
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    Bjr chers anciens. Ne connaissant pas très bien le fond de votre dossier, je ne saurais trop apprécier votre démarche. Mais au regard de ce qui transparait dans le présent écrit, et tenant compte de la sagesse qui devrait incarner votre âge, je vous encourage à continuer à recourir à toutes les voies pacifiques et légales en attendant patiemment le dénouement dans des jours meilleurs. Ne dit-on pas que la patience est un chemin d’or ? En tout état de cause, dites-vous que votre lutte peut ne pas vous profiter directement, mais profitera sûrement à vos petits frères et enfants qui seront toujours en activité si elle est bien menée.

    Maintenant j’ai une réflexion à partager avec vous tous et tous les Burkinabé, surtout ceux du secteur public ou qui aspirent à y entrer. Moi personnellement je n’ai jamais compris pourquoi les gens se battent pour l’augmentation de l’âge de départ à la retraite.

    Prenons l’exemple des pays développés (la France pour être plus concret) : ils reculent indéfiniment l’âge de départ à la retraite pour quoi ? Parce que simplement les gens vivent très vieux en général, alors qu’ils font peu d’enfants. Conséquence, si vous les faites partir tôt à la retraite, vous avez deux (02) problèmes. Premièrement, vous allez lui payer sa retraite plus que ce qu’il a cotisé durant toute sa carrière ; deuxièmement, vous n’aurez pas suffisamment de candidats pour remplacer les partants et assurer la croissance. Donc logiquement, il faut tendre vers l’emploi à vie, ou en tout cas, jusqu’à ce que l’employé soit vraiment inefficace.

    A l’opposé, quand vous considérez le système burkinabé : salaires bas, espérance de vie éphémère, population galopante et très jeune, etc., que pouvons nous en déduire ? Que le fonctionnaire mange mal, vit mal (non-loti ou location jusqu’à la retraite, désordre social, difficultés de tous genre à assurer une bonne scolarité et une bonne santé des enfants, etc.), et par conséquent, meure mal. Et quand il a la chance d’arriver à la retraite, son espérance de vie après retraite dépasse rarement 3 à 5 ans. Pendant ce temps, le nombre de diplômés sans emploi ne fait qu’augmenter exponentiellement d’année en année. Donc vous avez un petit effectif d’actifs qui nourrit un gros effectif d’improductifs. Et comme cela vous voulez que la population ressente les effets de la [soi-disant] croissance comment ?

    Logiquement, puisque les plus jeunes forment l’écrasante majorité de la population, c’est eux qui devraient être à l’ouvrage pour nourrir les plus vieux. Dans une famille qui a cinq enfants de 20 à 35 ans qui travaillent, si le père et la mère sont à la retraite très tôt (45 ans), ils profitent bien de la vie tout en prenant soin de leurs petits enfants, et leur pension aussi dérisoire soit-elle peut leur suffire amplement.

    Donc pour moi, les syndicats doivent lutter pour l’augmentation substantielle des salaires tenant compte de la cherté actuelle de la vie, et la diminution de l’âge de départ à la retraite tenant compte de l’espérance de vie actuelle au Burkina Faso. Imaginez un charretier qui exploite son âne jusqu’à trépas ; c’est comme cela que le fonctionnaire est traité au Burkina.

    Il va sans dire que si les salaires augmentent substantiellement, les cotisations sociales augmenteront aussi. Mais au moins on vivrait mieux, on pourrait rapidement réaliser ses rêves (construire un chez soi décent, ...) au lieu de se leurrer qu’on a suffisamment le temps pour le faire et se réveiller à 1 an de la retraite et courir derrière l’administration pour négocier une rallonge.

    Franchement hein ! Ça fait la deuxième ou troisième fois que je fais mes propositions et personne ne les commentent. Dites moi au moins si je suis dans le décor (ou dans l’herbe comme disent les militaires) pour que j’arrête de radoter !

    Répondre à ce message

    • Le 9 juin à 13:11, par yan bina yèlè
      En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

      mon cher vous faites une très bonne analyse . tout est pertinent et juste .seulement ; comme vous êtes trop log le journal vs met en fin de page. cela peut aussi s’expliquer du fait qu’il vont de la réponse la moins pertinente.mais cla n’engage que moi YAN BINA YELE. Mais rassurez vs que vs êtes bons. merci.

      Répondre à ce message

    • Le 9 juin à 17:35, par PAYSAN D’AFRIQUE, producteur pour l’Afrique.
      En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

      EXCELLENTE ANALYSE !! Tu es bon mon type ! Mon type, rare sont ceux qui ont la volonté (et la capacité) de comprendre ce message. Je te dis que le ralonge de lage à la retraite viens de la France. Et cetait pour mieux utiliser nos cotisation de retraite. Les fonds des cotisations ont ete rapatriés au pays ces dernières années. Je me demande meme si les responsables syndicaux savent bien les types daugmentation ki les conviennent. Souvent on aplaudit pour une hausse d’indemnité de 5000f or 4000 pour le salaire est parfois mieux. On cotisera pendant 55 à 60 ans et on meurt 1 à 2 ans apres puis ca fait moins de retraités donc moins de charge. Kan l’ivoirien Blaso Koisi l’a annoncé, j’étais en 3è annee et un pti frere en economie ma fait savoir que cest un mauvais cadeau. Apres son debat (explication tres tres long avec analyse de tous les volet) j’etais convaicu. J’ai decidé depuis ce temps de changer de metier apres 20 ans de service et faire autre metier apres. Cela est bien pour lorganisme car evite la monotonie et lautomatisme. Je suis enseignant et apres 15 ans je cree mon ecole superieure que je dirigerai 5 ans et apres cela je retourne dans le developement locale car mes parents et mes jeunes freres ont besoin de mes conseils.

      Répondre à ce message

    • Le 10 juin à 16:35, par Humm !!!!!
      En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

      Bien dit mon frère. Une très bonne analyse ! Le problème avec votre poste c’est seulement la longueur du test. L’africain en général n’est pas la lecture si fait que beaucoup ne vont pas prendre le temps de vous lire jusqu’à la fin. Sinon, je vous propose de faire un article complet avec votre identité et envoyé dans les presses en ligne pour qu’on publie. Les gens prèfèrent lire les articles même très long que les commentaires. Vous avez de très bonnes idées et cela va contribuer à l’éveil de conscience de la jeunesse. D’accord avec vous à 100%.

      Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 15:41, par Sylvanus
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    Merci mon cher, c’est encourageant. Au fait j’ai du mal à me résumer des fois, mais je ne savais pas que ça joue sur les préférences de publication du web-master. En tout cas la réflexion est lancée, et j’aimerais entendre les syndicats sur ce sujet un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 13:46, par yameogo
    En réponse à : Armée : Des militaires et gendarmes mis à la retraite « avant terme » donnent de la voix

    Vous n’avez pas compris que l’armée a un statut particulier. Vous vous imaginez un soldat de 50 combattre dans le désert à la poursuite des djihadistes ? Reprenez les tous et envoyez les au nord à la frontière.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés