Des « Voix pour le Changement » au Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques

jeudi 8 juin 2017 à 00h06min

Le jeudi 18 mai 2017 à Ouagadougou, le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques a reçu en audience la composante Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle du programme « Voix pour le Changement »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Des « Voix pour le Changement » au Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques

Lancée officiellement le 16 mars 2017, le programme « Voix pour le Changement »vise à créer un cadre de renforcement des capacités des OSC en plaidoyer et lobbying afin de permettre à celles-ci d’exprimer plus efficacement des points de vues alternatifs ou dissidents dans un contexte dynamique et de plus en plus global.Trois thématiques sont concernées par ce programme au Burkina : la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la résilience pastorale et les énergies renouvelables. Ce programme est financé par le Ministère Néerlandais des Affaires Etrangères (DGIS) et mis en œuvre par l’Organisation Néerlandaise de Développement (SNV) et l’International Food Policies and Research Institute (IFPRI) en partenariat avec 09 OSC burkinabè.

En effet quatre OSC se sont engagées dans la thématique Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, il s’agit de la Fédération des Professionnels Agricoles du Burkina (FEPAB), la Fédération Nationale des Groupements Naam (FNGN), l’Union Nationale des Producteurs de Riz du Burkina (UNPRB) et la Coopérative de Prestation de Services Agricoles-Coobsa (COPSAC). Elles ont décidé d’orienter leur plaidoyer sur la promotion de la modernisation des exploitations agricoles familiales pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au Burkina Faso.

Ces OSC ont rendu visite à leur Ministre de tutelle pour le remercier de son engagement à les accompagner, lui faire le point des activités déjà menées ainsi que celles planifiées pour l’année 2017et lui transmettre les attentes du groupe par rapport au Ministère pour l’atteinte de leurs objectifs.

En clair ces attentes peuvent se résumer aux points suivants remis au Ministre à travers un mémo sur lequel il a promis de se pencher attentivement :
• Au titre de la gouvernance institutionnelle de la sécurité alimentaire et nutritionnelle : le groupe des OSC agricoles souhaite vivement la fusion du CNSA et du CNCNpour plus d’efficacité, d’efficience et une meilleure coordination de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. La nouvelle structure qui verra le jour devra être supra-ministérielle (Premier ministère ou Présidence) à l’image du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS).

• Au titre de l’encadrement technique des exploitants agricoles familiaux (formation, vulgarisation) : le groupe d’OSC agricoles sollicite un accroissement annuel du budget relatif à l’encadrement technique des exploitants agricoles familiaux de 10% par an ;

• Au titre du financement des exploitations agricoles familiales,le groupe d’OSC souhaite que des mesures fortes soient prises en vue de favoriser le développement de services financiers adaptés aux besoins des producteurs ;
• Au titre des équipements agricoles :le groupe souhaite un accroissement de la subvention en équipement de 5% par an ;

• Au titre des intrants agricoles : le groupe note que la revue légère des dépenses publiques indique qu’en 2015, le Ministère de l’agriculture a consenti 3,1% aux subventions en intrants pour les cultures vivrières(Source : SP/CPSA, 2016), le groupe d’OSCs agricoles souhaite alorsune hausse de 5% par an ;Au titre de la participation des OSCs agricoles aux cadres de concertation au niveau local et national : le groupe d’OSCs souhaite que le nombre de place réservé aux OSCs agricoles dans les cadres de concertation au niveau provincial, régional et national les concernant, soit accru de façon significative pour atteindre 40% du nombre total de participants.

A la sollicitation des OSC de leur accorder une demie journée annuellement pour faire la situation des activités du groupe thématique, le Ministre a répondu favorablement en prenant l’engagement d’une journée entière chaque année pour faire l’état d’avancement et la situation des préoccupations. C’est sur cette note de satisfaction, que les OSC, rassurées et ragaillardies par le soutien et les conseils avisés de leur Ministre de tutelle, ont quitté les locaux du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques.

Contacts Presse :

PROGRAMME VOIX POUR LE CHANGEMENT
SNV au Burkina Faso
ZAD II, Sect. 24 (500 m côté ouest SIAO)
01 BP : 625 Ouagadougou 01 | Burkina Faso
Tél : +226 25 40 92 63 / +226 76 60 30 59
burkina-faso@snv.org

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés