Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

LEFASO.NET | Moussa DIALLO • samedi 27 mai 2017 à 02h21min

Ouverte le 1er mars 2017, la première session parlementaire ordinaire de l’année a pris fin, ce 26 mai. La cérémonie de clôture a connu la présence du premier ministre et de plusieurs membres de son gouvernement, ainsi que le corps diplomatique et plusieurs personnalités de marque. Cette clôture intervient dans un contexte marqué par une agitation sociale. Tout en qualifiant ce climat social de « déplorable et contre-productive », le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo a invité l’exécutif à faire preuve de fermeté. Car, « une seule catégorie d’agents publics ne sauraient se soustraire à leurs obligations et se prévaloir uniquement de leurs droits ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

La clôture de cette première session de l’année intervient dans un contexte marqué par une ébullition du front social que Salifou Diallo a qualifié « d’agitation sociale déplorable et contre-productive ». « Il convient de déplorer les remous sociaux qui perturbent le climat social. C’est une situation regrettable car plus que jamais le pays a besoin d’un climat social apaisé pour pouvoir mobiliser toutes les énergies disponibles pour servir la cause du développement », a martelé le président du parlement.

En dépit de cette situation sociale difficile, il se réjouit que le gouvernement poursuive avec sérénité l’opérationnalisation de son programme. De ce fait, il assure que l’exécutif peut compter sur le soutien de la représentation nationale. Mieux, tout en l’encourageant pour sa disponibilité et son esprit d’ouverture au dialogue social, il l’exhorte à faire preuve de fermeté. Car, « dans un Etat de droit, les citoyens quelle que soit leur catégorie, ne sauraient se soustraire à leurs obligations et se prévaloir uniquement de leurs droits. Nous invitons par conséquent, le Gouvernement à faire preuve de fermeté et ce d’autant plus qu’il n’est pas concevable de sacrifier l’avenir des jeunes, des femmes, et des autres producteurs de notre pays au profit d’une seule catégorie d’agents publics. La défense de l’Etat de droit devient un impératif face à des revendications catégorielles qui à terme, menacent notre existence en tant que communauté étatique », a lancé Salifou Diallo.

Adoption de 28 lois, création de trois commissions d’enquête parlementaire

28 lois votées, trois résolutions adoptées, des dizaines de questions orales avec ou sans débat adressées au gouvernement, une participation assidue aux rencontres et activités des parlements communautaires... La première session parlementaire ordinaire de l’année 2017 a été très studieuse. Les élus nationaux pourront jouir de quelques jours de congés à partir de ce jour, 26 mai 2017. Avant de revenir le 20 juin prochain pour une session extraordinaire. Car, se fondant sur l’article 88 de la constitution, le Premier ministre a sollicité la convocation d’une session extraordinaire au regard des dossiers d’intérêt majeur en instance.

Au cours de cette session, le parlement a pris trois résolutions portant respectivement création d’une commission d’enquête parlementaire sur les secteurs de la santé et de l’enseignement et une commission d’enquête parlementaire sur la réalisation d’infrastructures et l’acquisition d’équipements par les maîtrises d’ouvrage déléguées.

L’une des missions constitutionnelle de l’Assemblée Nationale étant le contrôle de l’action gouvernementale, les députés ont adressées au gouvernement des dizaines de questions orales avec ou sans débat, mais aussi des questions écrites.
Tout en saluant sa disponibilité du gouvernement qui a permis des échanges fructueux entre les élus de la Nation et l’exécutif, Salifou Diallo a renouvelé l’invitation faite au premier ministre lors de son passage à l’hémicycle pour le discours sur la situation de la nation. « Tout en saluant l’action du Gouvernement, nous lui renouvelons notre invitation à s’investir pleinement sur les différents chantiers du Programme national de développement économique et social (PNDES) de sorte que les fruits de la croissance aient des retombées concrètes sur la vie de nos concitoyens », a rappelé le président de l’Assemblée nationale.

Une diplomatie parlementaire agissante

Sur le plan de la diplomatie parlementaire, plusieurs actions menées ont été menées au cours de cette première session ordinaire de l’année 2017. Au niveau de la coopération bilatérale, le Président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone a effectué une visite à Ouagadougou les 22 et 23 mars 2017. Ce fut l’occasion pour nos deux assemblées nationales de signer une convention visant au renforcement de la coopération entre nos deux parties.

Aussi, le président de l’Assemblée nationale burkinabè a pris part aux cérémonies solennelles des sessions des Assemblées sœurs du Togo le 4 avril 2017 et du Bénin le 10 avril 2017. « Au-delà d’une pratique de simple courtoisie, il s’est agi pour nous de réaffirmer à travers notre présence, notre engagement pour la consolidation des liens de fraternité, de solidarité et d’intégration sous régionale et notre profond attachement à la paix et à l’entente », a confié Salifou Diallo.
Aussi, d’autres délégations de parlementaires burkinabè ont pris part aux ouvertures des sessions parlementaires des Assemblées de la Côte d’Ivoire et de la République du Mali le 03 avril 2017.

Sur le plan de la coopération multilatérale, les actions ont surtout consisté à la participation des représentants aux rencontres statutaires des organisations inter parlementaires auxquelles le parlement burkinabè est partie prenante.

La crédibilité du Burkina Faso au sein de ces organismes lui a valu d’être sollicité pour abriter dans les prochains mois plusieurs rencontres internationales :
- un sommet sur la nutrition organisé conjointement par l’UNICEF et l’Union interparlementaire prévu du 27 au 29 juin 2017 à Ouagadougou
- un sommet parlementaire sur le dividende démographique en partenariat avec l’Organisation Ouest Africaine de la Santé prévu en Juillet 2017 également à Ouagadougou

- la 40ème conférence de l’union parlementaire africaine et la 71ème session du comité exécutif de ladite organisation en Novembre 2017 à Ouagadougou.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 mai à 02:03, par Toēenga
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Qui est à l’origine de ces remous ? Vous créer un injustice et vous voulez quoi. De plus vous pensez qu’on est sorti mourir pour vs beaux yeux ou quoi. Dites moi qui du pouvoir et même de l’opposition et leurs enfants ont reçu une égratignure pdt tout ce combat de notre vaillant peuple ? Et vous voulez vous asseoir tranquillement et bouffer nous laisser. Non non et non,jamais jamais et jamais. Observer les privilège des députés même l’opposition ne dit mot dans un pays aussi pauvre que le nôtre (dernier au monde) : nos yeux se sont ouverts plus de pili panbe. Comme le ministre de la fonction publique à parlé et que les perroquet ignorants l’ont Soutenu sur la toile (c’était un test) , la mayonnaise à pris c’est pourquoi salif se permet de s’exprimer de la sorte. Citer une catégorie de travailleurs et dire que c’est la loi Qui leur donne ces statuts particulier. Quelle misère d’esprit. Qui a écrit les lois ? La loi est elle figée pour l’éternité impossible d’être changé ? On nous parle tout temps au hasard dans les médias et les pauvres d’esprit ne font que reprendre le refrain sur la toile.
    Toēenga

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 04:13, par toksida@yahoo.fr
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Tout à fait d’accord avec le PAN. Une question cependant : Le PAN et le PF n’échangent ils pas sur ces questions d’actualité et ces remous sur le front social ? Le PF partage t-il les points de vue du PAN ? Avec le PAN, on a au moins l’avantage de connaître sa position sur certaines questions brûlantes de l’heure et être sûrs qu’à la place du PF, des décisions auraient été prises. Mais le PF qui ne dit absolument rien. Attend t-il de recevoir encore les "nouveaux insurgés" de la fonction publique pour leur accorder en "bon" père tout ce qu’ils demandent et renforcer l’instabilité des institutions ? Wait and see.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 19:43, par Le syndicaliste
      En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

      Je constate que les gens oublient que Salifou Diallo intervient en tant que president de l’AN, une institution charchee du controle de l’action gouvernementale, et non en tant que president du MPP,
      Le manque de discernement ou la mauvaise foi, fait que les gens y voient ou tentent de faire passer dans l’opinion qu’il y a un manque de cohesion entre les tenors du MPP et surtout une rivalite entre Salifou Diallo et Roch Marc Christian Kabore.
      Si Salif Diallo disait qie tout ve que le gouvernement fait est bien ils seraient nombreux a crier sur tous les toits que l’AN n’est qu’une caisse de raisonnance, Sachons ce que nous voulons !

      Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 06:19, par Sos
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Eyi gorba, pourquoi tu te prononce pas sur la disparition des centaines de millions disparus au siao, csc, fond routier. etc, mais sur les grèves, attention c’est grâce a la résistance au putsch que tu est PAN aujourd’hui, n’ait pas la mémoire courte

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 07:43, par Ka
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Pour une fois je cautionne que les actions du front social soit limitées : Mais je dis aux décideurs d’y mettre les siens pour limiter les dégâts. Les syndicats deviennent actifs si l’état vire ses activités exclusivement au service des intérêts de la majorité minoritaire. C’est pourquoi, dès que les conditions sont réunis, le front social se révolte contre cette injustice visible à l’heure ou le PAN demande au gouvernement de resserrer l’étau en oubliant une chose : ‘’’’Depuis la nuit des temps, le Burkina a été cité un exemple en Afrique pour sa vitalité de son syndicalisme,’’’ et toute lutte de classe est une lutte politique comme le vôtre, et celle du front social constitue une force motrice pour le peuple averti par la corruption à ciel ouvert.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 08:47, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

      - Mon ami et promo KA, ne cautionne pas ce conseil. C’est le plus mauvais qu’il donne au Gouvernement et c’est un traquenard pour piéger Roch. Au temps du CNR ils ont été fermes envers les enseignants grévistes et c’est terminé comment ? Ils se bagarrés entre eux et se sont mutuellement tués !? Le même Salifou Diallo était où en ce temps ? Il était dans le camp de son mentor Blaise Compaoré  ! L’histoire ne ment pas et aujourd’hui le plus grand perdant de cette époque est le Général Gilbert Diendéré qui est enfermé en prison pendat que Salifou Diallo se la coule douce. Si Roch s’amuse à accepter cette approche dictatoriale de Salifou Diallo, il va le regretter amèrement ici. Si on a pu instrumentaliser des loubards pour brûler, casser et piller lors de l’insurrection, c’est que c’est encore faisable une 2ème fois.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 27 mai à 16:49, par Ka
        En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

        Mon cher ami et promo Kôrô Yamyélé, tous les acteurs politique du pays des hommes intègres connaissent depuis le CNR à nos jours, que Salif Diallo a toujours jouer la politique a détruire les autres pour régner sans partage : Et ce n’est pas sa patronne Juliette Bonkougou, ancienne directrice de cabinet de Blaise Compaoré, qui l’avait à son service comme Commis Planton qui nous dira le contraire. Au final, Salif Diallo a piétiner la patronne pour prendre sa place. Et comme tu t’apitoie sur le cas de Gilbert Diendéré, ce dernier a fait une grande faute en prenant Salif Diallo dans son groupe de trois à manipuler pour trahir, ‘’’’Hermann Yameogo, Salif Diallo, et Diendéré Gilbert.’’’ C’est à partir de là que le groupe de feu ont manipulé, trahi les uns et les autres, dont Issa Tiendrebeogo, Jean-Baptiste Lingani, Henri Zongo, ont payé très chère la politique d’Hermann Yaméogo et de Salif Diallo. Avons-nous besoin d’apprendre au peuple et à la jeunesse Burkinabé, que s’est-il passé ce 18 septembre 1989 ou ce groupe de trois se sont réunis jusqu’à leur mentor prenne sa distance avec ses frères d’armes Henri Zongo et de Jean-Baptiste Lingani ? Là où la bête en politique pour détruire et régner sans partage met son nez, tous les acteurs politiques tremblent. Ici je cautionne, c’est comme tu es entrain de conseiller a mon petit frère Roch Kaboré, les trois ont été élu démocratiquement a plus de 50% par le peuple souverain, et pour faire avancer le pays que nous aimons, c’est de faire comme ce que tu fais, et ce que je fais, ’’’accepter avec sagesse et avec des conseils,’’’ car, qu’il pleuve ou qu’il neige, les RSS sont les décideurs du jour par le choix du peuple. C’est ça aussi les actions de notre jeune démocratie. Bien vu pour ta deuxième lettre a notre petit frère le président Roch Kaboré. Porte toi bien mon cher Kôrô Yamyélé.

        Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 13:28, par Le syndicaliste
      En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

      Oui, le Burkina a toujours ete cite en exemple pour le dynamisme syndical qui y prevalait. Avant les luttes syndicales avaient le souci de l’interet general. Actuellement, les syndicats s’agitent pour des interets corporatistes contraires a ceux de la grande majorite du peuple dont plus de 43% vit avec moins de 500 frs par jour.
      Cessez de nous rabacher les oreilles en faisant croire que c’est la greve generale observee par les syndicats qui a fait echeec au coup d’etat de Diendere. C’est une usurpation de la la victoire de la jeunesse, en majorite sans emploi ou exercant dans l’informel et le petit commerce. Dites moi si les syndicats ont organise des meetings, des marches ou des piquets de greve pour s’opposer au coup d’etat, Chacun etait terre chez lui ce pendant que la jeunesse etait sur le terrain, erigeait des barricades et marchait nuit et jour a travers la ville. C’est en leur sein que l’on a enregistre des morts et des blesses et non parmis les syndicalistes petits bourgeois. Les luttes syndicales actuelles ignorent royalement le sort de cette jeunesse. Les revendications syndicales, si elles doivent etre satisfaites, ne permettront pas. de crer des emplois decents pour cette jeunesse qui s’est sacrifiee pour faire echec au coup d’etat comme elle l’a fait lors de l’insurrection. Je voudrais savoir ou etait Ka les jours qu’a dure la tentative de coup d’etat.

      Répondre à ce message

      • Le 27 mai à 21:47, par Ka
        En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

        Le syndicaliste, qui que tu sois, tu ne connais pas le vieux Ka ou tu fais semblant. J’ai toujours été du côté des opprimés et surtout de la jeunesse Burkina jusqu’à accompagner la jeunesse devant Kossyam le 31 Octobre 2014 dont Hervé Ouattara est rentré dire à l’introverti de dégager. J’ai toujours partagé depuis mon jeune âge aux actions des syndicats du Burkina qui ont toujours fait la différence avec tous les régimes aux gosiers larges et dictatoriaux. Si tu relis mon message tu comprendras que je partage malgré moi ce qui a été dit, mais je conseille aux décideurs d’y mettre les leurs pour écouter la minorité. Que nous voulons ou pas, ce qui se passe aujourd’hui ce sont les effets de notre jeune démocratie qui a autorisé le peuple de faire leur choix a plus de 50%. Si nous n’avons pas la patience d’attendre 2020 pour un nouveau choix, alors envoyons encore nos enfants dans les rues pour une autre insurrection, et après un autre coup d’état à la maternelle dont je serai encore du côté du peuple et sa jeunesse. Tout le peuple Burkinabé confondu sait que Salifou Diallo depuis la nuit des temps, est un fin diviseur pour régner sans partage : Sauf une autre élection présidentiel aura le dernier mot, ou un soulèvement populaire a 100% du peuple et sa jeunesse pour déloger le diviseur éternel qui est Salif Diallo.

        Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 08:12, par Hum hum !
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Il joue à quoi ce Salif Diallo ?
    C’est pas lui qui vient d’octroyer un statut autonome à la fonction publique parlementaire tout de suite ? Il n’avait qu’à être ferme avec ses agents d’abord avant de demander à l’exécutif d’être ferme avec les siens.
    Aussi, il n’est pas trop tard, il peut démissionner du législatif pour l’exécutif et appliquer la fermeté qu’il reproche au gouvernement. Le populisme quand tu nous tient !

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 08:33, par desi
      En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

      Salif Diallo fait du populisme. Il sait qu’il ne rend pas in bon service à Roch, mais lui veu paraître propre aux yeux de l’opinion. L’histoire et l’actualité récente disent qui il est. Ce sont vos salaires exhorbitant de hauts fonctionnaires de l’État et les dépense non justifiées des institutions qui allourdissent l’enveloppe salariale. Renoncé aussi à vos avantages et le peuple croira à vos discours et puis, la rigueur commence par situer les responsabilité et sanctinner les auteurs de détournent de fonds public qui sont vos protégés. Autrement, vous criez dans le désert mon cher PAN.

      Répondre à ce message

      • Le 28 mai à 14:22, par Alexio
        En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

        Mr Desi. Quand on nest preident de l Assemblee, on l est pas pour les besoins du president de la republique. Cet organe qui controlle toutes actions du gouvernement votees majoritairement par nos deputes,

        Donc le mot populisme n a pas sa place dans ce debat. Ou les requisitions du president de l Assemblee qui est le porte-parleur de cet organe. Je suis etonne de constater que l analphabetisme des lois de notre constitutions par certains internautes est etonnant en 2017.

        Le fonctionnement de notre regime presidentiel se veut ainsi : L executif et le judiciaire. une independance des deux instances pour la bonne marche de notre cite. Les affaires de juctice a la justice sans intrusion d aucune sorte de l executif. Ce que le PAN a souligner est un cas factuell. Notre desorde sosiale avec des revendications impestives, comme si l Etat Burkinabe est lavache alait uniquement que les fonctionnaires depuis la creation de ce pays. L Etat veut dire ceux qui travaillent les ministeres, la police, l Armee, la jusctice, les instituteurs.Etc.

        Ou les autres composantes doivent aller se revendiquer leur droit de citoyen burkinabe ? Les chomeurs ont-ils une assurance chomage ? Nos vieillards ont-ils une couverture sosiale decente pour leur vieux jours ? S tout le monde revendiquait comme le syndicalisme manipulateur qui enfreint chaque annee a notre developpent. Les revendications syndicales creent le developpement des prix des matieres premieres necessite, qui a son tour eponge cette augmentation. Donc pas d effet. Tout est relatif. Le Burkina Faso est notre entreprise commune, et devrait etre gerer avec les regles qui en sont miennes.

        Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 09:54, par Panth
      En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

      Pas de confusion. C’est une régularisation. Ce sont pas des agents publics d’État, mais parlementaire, c’est pourquoi il faut une loi pour encader et leurs emplois. En rappel nous avons trois fonctions publiques :étatique, parlementaire et territoriale

      Répondre à ce message

      • Le 27 mai à 15:16, par Hum hum !
        En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

        Régularisation ?
        Régularisation, avec revalorisation de la grille salariale, tu appelles çà comment ?
        Celui qui parle pense que celui qui l’écoute est bête.
        Ce sont ces différences de traitements qui sont à la base des remous. Mais comme d’habitude, faites semblant de ne pas savoir que c’est votre gouvernance "mouta-mouta" qui est à la base des nombreuses grèves et trouvez y d’autres causes.

        Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 08:33, par leconomiste
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Avec tout le respect que je doit au Président il faut avoir le courage d’appeler les magistrats et de leur expliquer la situation.
    A cause du fait qu’on ait augmenter (multiplié multiplié ) leurs salaires (pour libérer les gros délinquants ) le pays est en ébullition.
    Donc en tant que garant de la stabilité du pays, je vais revoir les choses point barre.
    Prenons un exemple : lorsque un magistrat part en missions dans un chef lieu de regions, il a 70 000 fcfa/jour contre 37 000 pour les autres fonctionnaires.
    Dès son admission à L’ENAM on commence déjà à le payer comme fonctionnaire et les autres ne reçoivent que leur pécule. . . . .
    Tant que le presi ne voit pas sa , les revendications ne font que commencer ! Wait and see.
    Vous pensez que sanctions peut faire quoi à qui dans ce Pays. RSP même s’est cherché ici monsieur le PAN.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 09:25, par Yes we can
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    "Dans un Etat de droit, les citoyens quelle que soit leur catégorie, ne sauraient se soustraire à leurs obligations et se prévaloir uniquement de leurs droits. Nous invitons par conséquent, le Gouvernement à faire preuve de fermeté et ce d’autant plus qu’il n’est pas concevable de sacrifier l’avenir des jeunes, des femmes, et des autres producteurs de notre pays au profit d’une seule catégorie d’agents publics. La défense de l’Etat de droit devient un impératif face à des revendications catégorielles qui à terme, menacent notre existence en tant que communauté étatique." Bien dit !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 09:36, par oeil de lynx
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Ce n’est vraiment pas trop tôt. Cependant, je salue cette sortie du Président de l’Assemblée Nationale. Notre pays a besoin d’ordre. Si les revendications corporatistes continuent ainsi, les autres composantes de la société autres que les fonctionnaires entreront en danse par dépit. La jeune génération de fonctionnaires veut s’ enrichir à la vitesse grand V. Alors il faut que ces gens deviennent commerçants car pour s’ enrichir à la fonction publique il faudra certainement voler.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 10:16, par POP
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Bonjour,
    C’est le PF qui a ouvert la boite aux pandores en accordant sans discernements des avantages pharamineux aux magistrats. Maintenant, toutes les autres catégories d’agents publics se croient en droit de réclamer leur part. Le PAN aurait dû suggérer au gouvernement d’être ferme en ce moment. C’est trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 10:54, par Poko
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Salif a changé de nom pour devenir Salifou. Chez le chrétien, le changement de nom au baptême vise à matérialiser un changement d’identité, il traduit la nouvelle naissance et une volonté d’amélioration morale et éthique. En dehors de la religion, quand une personne change de nom, en adoptant un pseudo, c’est pour cacher ou pour révéler sa vraie nature et son identité réelle, en bien ou en mal. C’est ainsi que Poko et tous les autres forumistes utilisent des pseudo pour exprimer leurs opinions politiques et citoyennes ou pour sévir et diffamer d’autres personnes sur le net.

    Quand subitement, après 30 ans sur la scène politique nationale, Salif Diallo décide de se faire appeler Salifou, je me suis demandée si c’est pour juste corriger une erreur dans l’orthographe de son nom . Mais, ce changement à ce moment précis de son parcours politique n’était banal. L’homme a cru que le moment était enfin venu pour lui de montrer qui il est réellement. Salif a changé de nom pour montrer au peuple burkinabè sa vraie identité. Depuis ce changement inattendu, le peuple burkinabè découvre enfin l’homme avide de pouvoir, aux ambitions sans limites et responsable de tous ses malheurs. Après avoir écouté Safiatou Lopez et Hervé Ouattara dans le Grand déballage de Burkina Info, je me suis persuadée que Salifou est un vrai problème pour le Burkina Faso. Il parait tout puissant, incontrolable, allergique à la critique et toujours entrain de sévir contre le peuple en faisant semblant de le défendre. Je me demande alors, pourquoi connaissance l’homme et sa grande capacité de nuisance passée et présente, Roch n’arrête pas Salifou pour tout le mal qu’il a fait et continue de faire au peuple burkinabè. Qu’il ait pu manipuler toute l’opinion nationale et internationale pour se hisser au sommet de l’Etat est une preuve de son génie machiavélique. Mais, qu’il vise le fauteuil de Kossyam par tous les moyens et qu’on le laisse poursuivre dans ses manigances et manipulation me désole au plus haut point car JAMAIS, il ne sera président du Faso. Avec Roch, il est le président par procuration et il est à l’apogée de son ascension politique. Insatisfait de cette position inespérée, Salifou s’impose en donneur de leçons, mettant de côté le principe de complicité nécessaire à défaut de la solidarité entre l’Exécutif et le législatif dans la conduite des affaires de l’Etat alors qu’ils sont du même parti. Le Burkina devient alors une simple cage aux singes "Wanmess roogo". Pendant que les uns construisent les autres détruisent. C’est là la gouvernance selon RSS dominé par Salifou le PAN. Toutes les dernières sorties de Salifou visent à discréditer un exécutif déjà très affaibli par le manque d’argent pour mettre en oeuvre les politiques publiques et le programme présidentiel. Le bilan du PNDSE est basé sur de faux chiffres et résultats, mais ce n’est pas la faute à l’exécutif seul quand au nom d’une prétendue diplomatie parlementaire Salifou mobilise des milliards pour suivre une action gouvernementale qui n’existe pas !!!! Il pense faire briller son étoile au firmament en cachant celles des autres de la main. Ce gars est finalement loin d’être aussi intelligent qu’on le prétend.

    En effet, les burkinabès intègres se rappellent qu’entre 2014 et 2015, Salif Diallo s’est vanté partout pendant la campagne et surtout à Zorgho d’être celui qui fera de Roch président. Il a déboursé les milliards pour l’insurrection et la corruption électorale, permettant ainsi de conquérir le pouvoir au quart de tour pour Roch. Après s’être servi de Roch pour neutraliser Blaise, il tient ensuite ce dernier par les couilles et lui interdit toute initiative d’affirmation pleine de son leadership politique et d’émancipation de son emprise castratrice. Ce faisant, Roch est devenu la marionnette de Salifou et erre comme une âme damnée à la recherche de l’argent. Pendant ce temps SaIifou, se donne le beau rôle du critique impitoyable qui enfonce Roch pendant qu’il se noie parce qu’il ne sait pas gouverner et manque les capacités élémentaires d’homme de décision. Qui est responsable de cette déconfiture actuelle de l’Etat et de la nation si ce n’est Salifou ? Connaissant bien les limites de Roch et sachant bien qu’il n’est pas capable de diriger un pays, Salifou a exploité les points faibles de Roch pour l’embarquer dans cette aventure conspirationniste suicidaire . Après avoir financé et animé l’insurrection et la conquête du pouvoir par le MPP, Salifou est arrivé au dernier round de son jeu cynique et machiavélique. C’est maintenant l’étape ultime où il va détruire Roch et son clan et confisquer le pouvoir à son propre profit. Cela n’aura pas lieu parce que le peuple a bien compris la manoeuvre. A cause de sa boulimie du pouvoir Salifou est le principal responsable de la situation désastreuse dans laquelle se trouve actuellement notre pays. C’est à lui de trouver les solutions permettant à Roch de réussir car c’est qui l’a imposé au peuple. Si Salifou n’aide pas Roch à réussir, il sera tenu pour responsable devant l’histoire du fiasco de l’Etat et du pays suite à l’imposture politique que fut le coup d’état civil déguisé en insurrection. En maître à pensé de l’insurrection et de la transition, il a joué avec notre destin collectif pour assouvir ses ambitions politiques.

    Il faudrait à tout prix améliorer les textes de la Haute Cour de Justice et la maintenir dans la Constitution pour le jugement inévitable de Salif, Roch et Simon et leurs multiples comparses qui aura lieu tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 11:05, par Sambiga
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Tout ce qu’ avance le PAN Mr Salit Diallo est une réalité à propos des agents publiques plus soucieux de leur droit que de devoir. Et quelqu’un parlait de détournement cela aussi est vrai. Mais au moins quelqu’un a levé le lièvre sur les tare de la gestion gouvernementale alors la question reste à rechercher des solutions au lieu de s’accuser tout le temps.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 11:23, par Citoyen Lambda
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Écoutez qu’on aime ou pas le PAN lui au moins à le courage de dire haut et fort ce que l’opinion nationale pense de ces grèves tous azimuts qui ne font pas avancer le pays . Oui il faut un minimum de fermeté dans la gestion des affaires d’un pays car,il n’y a pas que les fonctionnaires qui ont des difficultés . En tous cas ,il faut plutôt saluer le courage du PAN à dire haut et fort ce que tout le monde pense bas . Chapeau bas au PAN pour son courage à dire des vérités même si cela peut parfois déranger et donner matière à ceux qui cherchent à créer la zizanie entre lui et le PF . Bravo Salif

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 13:04, par SAA
      En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

      je comprend pourquoi vous n’êtes qu’un citoyen Lambda. tout ce que Salifou dit, rien n’est étrange à ses yeux. il l’a créer, soutenu, entretenu et quoi d’autre ? voyez-vous, si les fonctionnaire demandent plus aujourd’hui, c’est à cause de vous autres, aide-moi pour ceci, aides moi pour cela. au finish il ne peut même plus honorer son loyer et c’est encore vous autre qui, sous les arbres se demandent, il ou elle travaille depuis 15 voire 20 ans et il n’a rien. de grâce épargner leur. Salifou a raison de parler ainsi, il ne connait pas le prix de loyer au Burkina, ses enfants sont dans de bonne école en Europe ou au Canada, il peut bien se soigner et vous lui suivez mouta mouta dans ses insultes. Qui de vous n’a jamais bénéficié du salaire d’un fonctionnaire. Votre jalousie vous aveugle. Si Blaise avait été ferme comme il le veut, il n’aurait pas fêter ses milliards. Depuis quand, un fonctionnaire honnête est -il milliardaire ? Monsieur ou Madame Lambda, voyez au delà de votre nez. Ce sont ces meme fonctionnaires qui se battent pour de meilleurs conditions qui scolarisent vos enfants, vous apportent soutien. Le Burkinabè est vraiment Jaloux et Méchant.

      Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 11:23, par boka
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Si blaise avait fait preuve de fermete toi salif tu ne serrait pas au perchoir mais six pieds sous terre.Ca vous a bien arranger a l’epoque la grogne social non !!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 11:23, par L’INVESTIGATEUR
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    J’apprécie cet homme parce qu’il a le courage de dire ce qu’il pense mais au fonds il est plus théorique que pratique. C’est un vrai démagogue ou un vrai politicien. Mon cher PAN les agents de la fonction publique ne demandent qu’un traitement équitable c’est à dire Fonds Commun pour tous et à diplôme égale salaire égale. Tant que ces problèmes ne seront pas résolus les grèves ne cesseront pas.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 11:25, par panga
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Enquêtes parlementaires sur les programmes "gomme arabique" "réalisations de barrage" "affaires DABO Boukary"

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 11:40, par boka
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Si blaise avait fait preuve de fermete toi salif tu ne serrait pas au perchoir mais six pieds sous terre.Ca vous a bien arranger a l’epoque la grogne social non !!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 12:16, par Le vigilant
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Moi je pense que le PAN a une mémoire courte. Quand le coup d’etat a eu lieu, il avait traversé la frontière vers le niger. Les gens se sont battu pour chasser les putchistes. Aujourd’hui il parle comme si il a des leçons à donner. Qu’il retienne une chose : les mêmes qui chasser les putchistes à
    mains nues en versant leur sang peuvent encore le refaire s’il les provoque.Lui qui se dit vertueux et respectueux du peuple n’avait t-il pas narguer le même peuple en disant qu’il s’ enfoutait de leur opinion point barre ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 12:21, par ali
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Comment peut on etre ferme avec kkl qui lutte pour sa survie. Bouchez vous les yeux comme
    Blaise et refiser d analyser le probleme serieusement. Et vous perdrez le pouvoir en plein midi
    Que dieu vous permette d atteinde le ni

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 12:26, par Hermane
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Voyez-vous, Mr le PAN du Burkina Faso ! on ne peut bâtir une nation forte que lorsque tout le monde, à commencer par les gouvernants, observent certaines règles morales, que lorsque les premiers responsables inspirent le respect, le sérieux et rassurent qu’ils pensent ce qu’ils disent (et qu’ils disent ce qu’ils pensent dans leur for intérieur), qu’ils veulent le bien pour tous et non pas seulement pour leurs parents, leurs copains et ceux qui leur courent après : Vous, par exemple, savez vous ce que de nombreux citoyens pensent de vous ? A tord ou à raison, ils pensent que :
    -  vous n’êtes qu’un pyromane – faux pompier, utilisant le pouvoir de l’argent acquis dans des conditions douteuses pour jouer aux intrigues et semer la sizanie au sein d’une population miséreuse avec des gens désespérés prêts à tout pour des broutouilles leur permettant de survivre au jour le jour ;
    -  vous êtes un champion du népotisme et du clanisme, n’ayant qu’une vision manichéenne de la société : ceux que vous estimez méritants parce qu’ils vous lèchent les bottes d’une part, et les mauvais parce qu’ils n’adhèrent pas à vos idéaux et manières d’autres part, méritant pour cela d’être punis, éliminés, détruits ;
    -  vous tenez coûte que coûte à contrôler tout et partout sur le territoire, pas toujours avec des intentions vertueuses ;
    -  vous ne connaissez que les rapports de « force » pour régir les relations entre personnes et groupes de personnes ;
    -  vous êtes prêts à semer le chaos pour vos intérêts, pour satisfaire votre égo ; car vous êtes maladivement jaloux des pouvoirs des autres ; Si ce n’est pas vous qui vous trouvez à flatter une partie de la population dans telle ou telle région qu’elle est guerrière et brave pour avoir à elle seule combattu les blancs, c’est vous qui à travers des relais à votre solde, faites croire à tel ou tel groupe qu’il est brimé ….., en espérant que……. !
    Vos prêches de bonne gouvernance et de justicier auraient pu être audibles si vous les appliquiez à vous et faisiez preuve d’un peu de sagesse, de modestie et de capacité à accepter ceux qui ne partagent pas vos idées et qui ne vous font pas aveuglement allégeance !
    On dit que c’est vous qui avez le plus misé dans l’insurrection et l’élection du président et que pour cela on doit vous laisser faire ce que vous voulez ! Le pays est-il à vendre au plus offrant ?
    Mais on vous comprend aussi ! Vous êtes trop entré en contact avec l’argent et le pouvoir avant d’avoir eu le temps d’acquérir la sagesse ; la vrai sagesse ! Mais Dieu veille sur le Burkina Faso ; qui ne se résume pas à vous ! Entendu ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 12:35, par Burkindi
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Oui il est temps que le gouvernement légifère contre les gréves intempestives. On avance pas en restant assis. On peut travailler en revendiquant comme au Japon en Allemagne. Je propose qu’on légifère que tout travailleur qui gréve en restant a la maison soit rémunéré au 1/3 de son salaire. Merci au PAN d’avoir attiré l’attention du gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 12:39, par ali
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Comment peut on etre ferme avec kkl qui lutte pour s survie. Bouchez vous les yeux comme
    Blaise et refiuser d analyser le probleme serieusement. Et vous perdrez le pouvoir en plein midi
    Que dieu vous permette d atteinde le ni

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 13:56, par PLEURE Ô pays bien-aimé
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Le PAN a totalement raison ! Certaines personnes réagissent toujours sans prendre le temps d’analyser. On l’attaque sur des domaines qui n’ont rien à voir avec sa déclaration.
    Peux ton diriger un pays sans fermeté ?
    Peux t’on satisfaire à toutes ces revendication sans que le pays ne tombe en faillite ?
    Qu’a fait le gouvernement depuis lors pour le reste de la population ?
    Je suis d’accord que les injustices dans la fonction publique il faut les réparer, mais faut il le faire en créant d’autres injustices surtout vis a vis de la grande masse ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:06, par blacknikoss
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    C’EST UNE FAUSSE HISTOIRE... POUR LES MAGISTRATS ILS DOIVENT ETRE INDEPENDANT FINANCIEREMENT POUR NE PA CEDER A LA CORRUPTION. NE MELANGER PAS LES ASSIETTES.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:44, par sagesse
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Et le statut des magistrats, vous avez signe , vous continuerez à signer pian, courage à tous les travailleurs

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:49, par YIRMOAGA
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    On en veut pas o gouv. Mais au PF. Il n’est pas ferme et va tuer le pays. PF ferme égal gouvernement travailleur. Du regret

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:47, par Le Mouvement Ascendant du Faso (MAF)
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Salif Diallo nous prend pour des dupes ou quoi ?? Comment peut-il demander à un groupe dont il fait partie d’être ferme ??
    Est-il déjà entrain de se démarquer du trio pour préparer son élection en 2020 ?? Au Faso on dit qu’"on ne piétine pas les testicules de l’aveugle deux fois ! Si le peuple burkinabé n’a pas encore appris sa leçon, alors qu’il donne encore le pouvoir à un de ces vieux politiciens pour perpétrer la dynastie des occidentaux et continuer de fêter leurs milliards pendant que la population croupie dans la misère !
    Le Mouvement Ascendant du Faso, insiste sur la nécessité d’instaurer le NÂÂM CONSTITUTIONNEL au Faso :
    une sorte de dualité entre le traditionnel et le moderne afin de redonner le pouvoir à nos chefs traditionnels qui le géreront avec les intellectuels !
    L’objectif étant de supprimer les parties politiques qui n’ont jamais réussi à faire avancer notre pays !
    LE MOUVEMENT ASCENDANT DU FASO (MAF) une fois officiellement installé donnera des precisions sur sa vision d’un Faso à la hauteur des attentes des Burkinabé qui ont assez souffert ainsi ! Il est temps pour nous aussi de sortir la tête hors de l’eau !
    Signé le président du MAF !!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:51, par Tunwendé
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Quant on veut être ferme on ne fait pas nommer des gens sans matricule qui vole 199 000 000 en moins de 8 mois PAN. Complexe de culte. Vraiment 3 capitaines dans un bâteau le Burkina est foutu dè

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 18:49, par Verizon
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Quelle sortie hasardeuse du PAN une fois de plus. De quelle fermeté tu parles de quelles leçons tu veux donner au gouvernement ? Avec cette sortie, je m suis convaicu que Salif est avide du pouvoir puisqu’il a déjà l’argent. Il cherche par ts les moyens a avoir ses hommes dans ts les secteurs stratégiques du pays, ainsi il regnera en maitre absolu. La dernière betise à commettre par le gouvernement à mon avis serait d’être "ferme", car il aura tt le monde derrière son dos. On sort on manifeste on exige le depart du PF et Salifou deviendrait l’homme fort du pays. Ce Salifou cherche paf ts les moyens à mener les gens en bateau. J’aurais été le PF que jaurais pris un décret présidentiel pour rattacher le tresor public a la Presidence du Faso puisqu’en réalité cest le dernier maillon de la chaine à netre pas dans les majns de Salifou. Cher fonctionnaires vous connaissez now votre ennemi public numéro un, plus que jamais cest la patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 19:10, par Boinzem
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Esprit de haine et de vengeance de Salifou Diallo, sort de ce peuple pour que la paix, la concorde et l’espoir reviennent dans mon pays !! Esprit de Salifou Diallo je t’ordonne de quitter mon pays au nom du Tout puissant Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 20:34, par le fort
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Dites moi si les magistrats sont autonomes avec cette forte somme ? Mon œil, arrêtez de ns pomper l air. On peut vivre sans vous, vous dépassez les médecins, les enseignants,etc. Des gens qui tatonnent les procédure, la faute revient à Rock et nous allons.lutter jusqu au bout,

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 13:53, par Le démocrate
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    « Bonjour » chers forumistes. Le peuple Burkinabè s’est tiré une balle dans son pied en confiant son destin au monstre à trois tête et je l’avais signaler à bien de personnes pendant la campagne électorale. La bloc Rock, Simon et Salif n’était en réalité qu’un bloc en apparence mais pas dans la réalité. Il fallait se mettre ensemble pour éviter que le pouvoir ne les échappe en attendant que chacun peaufine sa stratégie pour son propre compte. C’est ce que nous voyons maintenant. Salif en vrai baroudeur de tout le groupe semble prendre le dessus pour le moment parce les deux autres ne le valent pas en intrigues politiques. Il savait ça au départ. Mais le peuple Burkinabè doit retenir une chose encore, ce dont a besoin le Burkina aujourd’hui c’est le renouvèlement de la classe politique. Nous avons besoins d’une autre façon de faire la politique que celle que ces gens veulent nous imposer aujourd’hui. Une politique faite de haine, de vengeance n’éduque un peuple dans le sens du développement. Regardez comment les Burkinabè sont devenus intolérants entre eux.
    Si c’est pas des koglewéogo qui torturent, c’est des badauds qui déshabillent, humilient des femmes dans la rue. C’est ce que les trois ont montré au gens pendant insurrection qui s’érigent en règle dans les comportements des gens. Comment instrumentaliser des Burkinabè pour brûler les biens d’autres burkinabè et il n’y a rien et penser que ça peut marcher comme ça ? Quand tu n’es pas avec le MPP et que tu critiques beaucoup soit ont te tend un piège à la Salif DIALLO et on t’envoie des soit disant koglewéogo pour t’humilier. Non, le Burkina est pire que le Burundi où N’KURNZIZA sévit avec sa milice. On connait toutes ces méthodes que le MPP utilise présentement pour sévir sur tous ceux qui critiquent leur gouvernance présentement. Mais un conseil à les donner, nous connaissons bien les pratiques de Salif DIALLO et ses obligés et cela ne nous empêche plus de donner notre opinion. Ils feraient mieux de diriger le Burkina autrement que d’affamer les gens pour les obliger à suivre ce que eux ils veulent. Blaise l’a fait avec son CDP où c’est les mêmes qui étaient à la manoeuvre mais il est parti malgré tout. Mes chers amis du MPP, la mentalités des Burkinabè a changé et vous devez changer aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 15:15, par BIZOUA 4236-5391
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Ce qui est bien intéressant dans la vie, notre créateur nous a doté d’un instrument inégalable, En bonté, en bien , en mal. ce composé nous gouverne,chacun selon ses vertus. l’opinion qui se dessine en son sillage nous permet à chacun une vision de son être, gouverne nos âmes, en constituants des chemins croisés, tantôt parallèle vers une même direction." tout âmes souffrira la mort et, me reviendra.
    nous sommes tous issus de ce engrenage, nous sommes tous de cette même image, nous sommes tous issus d’un même sang. comment se fait t-on qu’il ait des BURKINABÉS plus pure que d’autres. vous ne vous soucié, que de vos intérêts. quel égoïsme, quelle hypocrisie, quel genre d’individualisme êtes vous, vous entrain d’instaurer avec une telle haine, atroce, silencieuse, insidieuse viscéral, le mot ne serait pas crée en cette circonstance qui tue à petit feu, même les propres membre de vos famille. vous les pousser au suicide, tout en criant au secours pendant que vous êtes les commanditaires, auteur de la descente au enfer. prenez garde à ce qui nous arrive aujourd’hui. puisse chacun prenne le temps de se remettre en cause face à ces actes, ses paroles . je m’en veux pour mon silence quelque fois, mais je m’en voudrais davantage, si ce qui touche au sacrée de l’existence l’on puisse avoir à ne rien dire. quelque soit le jugement. j’admets que tous deux ont un sens profond qui se justifie. chaque position devient politique. il y a là un art immense. vous ne le savez pas, c’est le mécontentement des gens soumis à cette enquête d’examen, qui est l’origine des calomnies dont fait état notre pays. Allons la poursuivre, elle équivaut à une mission assignée à nous tous fils et filles de ce pays. En quoi es ce du droit, que la priorité de tous. C’est alors les hommes politiques , les poètes, les gens
    de métiers....

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 16:42, par Le sage révolté
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Tout le monde sait que ce pays est GÉRÉ par le trio RSS depuis l’avènement du MPP au pouvoir. Mon analyse est que le PAN cherche à sortir gagnant à tous les coups à travers souvent des interventions publiques qu’il aurait pu gagner en efficacité à régler à l’interne. Le peuple attend des résultats concrets sur la base de votre projet de société qui a prévalu à votre élection. Il est temps d’arrêter de vous moquer de ce peuple digne du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 19:04, par wenda ye la faanda
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    Prions DIEU seulement car lui seul peut nous sauver. DIEU et seulement Dieu pas d’autres personnes pas même des magiciens, des politicards pas des coutumiers pas même des faux prophètes ou des vrais loups aux longs crocs déguisés en agneau. DIEU les a débusqués.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 13:51, par faber
    En réponse à : Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

    M. le PAN, vous êtes dans votre rôle que de demander une meilleur gestion la société, mais ce que vous ignorer :
    - Les fonctionnaires se plaignent plus de l’injustice criard dans le système de rémunération.
    - La fermeté n’a d’effet que si elle appliquée à tout le monde ? sinon si certains en revendiquant ont gain de cause, les autres ont également le même droit de revendiquer et d’avoir gain de cause.
    - Les fonctionnaires ne sont pas payés à hauteur de millions comme les députés, les ministres et les magistrats, alors que c’est eux(fonctionnaires) qui travaillent le plus !
    LA SOLUTION : Il faut reconstituer un nouveau système de rémunération de la fonction publique plus juste et équitable qui inclue tous les agents émargeant au budget de l’Etat. (A Niveau égal= Salaire égal).
    Commencez par là et la fermeté s’instaurera naturellement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés